discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jess40
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 32
Localisation : Landes
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 7:40

ma belle je t'ai lue..mais ton post et ceux concernant l'école et les touts-petits moi ça me retourne le bide mimique121

pour moi ça serait impossible, de laisser mon enfant dans ces conditions, qu'il lui faille un temps d'adaptation j'en conviens, mais que ça se passe comme ça, pour moi c'est intolérable.
Je ne comprends pas qu'il ne soit pas possible d'accompagner les enfants temps qu'ils en ont besoin!

alors si j'ai bien compris tu ne peux pas l'accompagner en classe, mais il y a une garderie? donc est-ce que vous pouvez pas arriver plus tôt et rester un peu dans les lieux pour découvrir l'école ensemble, s'asseoir dans un coin et détailler ce qu'il y a sur les murs, les livres, les jeux.... enfin qu'il voit avec toi que ce n'est pas un milieu hostile??

je peux te dire une chose, je n'ai pas été confrontée à la rentrée en classe de mes petits mais j'ai aidé mon beau-fils de 11 ans à retourner au collège après 4 ans de phobie scolaire. quand on l'a récupéré il n'avait pas mis les pieds à l'école depuis près d'un an...
son père a essayé de s'en occuper en le trainant de force jusqu'au collège, à coups de discussions qui finissaient en engueulade devant un gamin emmuré dans son silence et sa terreur... bref en deux jours j'ai pris le relais parce qu'il était inconcevable et inutile que ça se passe comme ça.
je me suis pas démontée, tout le monde m'a prise pour une barjo avec mes grandes idées.... mais j'ai pris mon beau-fils et j'ai été voir le directeur, je me suis assise bien droite et avec beaucoup d'assurance (il fallait bien que mon beau-fils puisse avoir confiance en moi et en ce que je disais...) j'ai expliqué au dirlo la situation et comment on allait procéder...d'abord j'allais faire le tour du propriétaire avec J. puis on allait rencontrer ses profs un par un, puis il rencontrerait ses camarades durant une récré, puis il choisirait une heure de cours tous les jours ou il viendrait (heureusement pour moi il adorait le sport!), puis se serait des plages de deux heures consécutives pour arriver à des matinées (la première fut un mercredi comme ça il avait l'impression d'avoir fait un jour complet et pouvait être super fier de lui!!)...le dirlo m'a regardé avec des yeux de harengs frits, moi je faisais de l'huile sur cette p*tain de chaise, mon beau-fils m'a prise pour la maitresse du monde...et il m'a adoré! Le directeur m'a répondu : c'est bien la première fois que je vois ça mais si c'est ce dont il a besoin....
en trois semaines (avec des passages difficiles j'en conviens!) J est retourné au collège toute la journée et il y allait même en bus!!
il a fait deux ans sans aucun soucis (hormis un comportement qui était trp "je me crois chez moi je respecte pas les règles je fais ce que je veux^^) mais plus jamais il a refusé d'aller à l'école....puis un jour il est reparti chez sa mère et il n'est plus reparti à l'école...bref...tout est question d'accompagnement.... aav

donc, moi je te dirai, de bien réfléchir à ce que tu penses que ton petit a besoin pour pouvoir l'exposer à la directrice ce soir en lui démontrant point par point que tu ne gêneras pas les autres! et si elle n'est pas d'accord alors peut-être envisager une autre école? une crêche avec retour à l'école en janvier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 13744
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 9:23

Ma propre expérience me fait voir la tienne avec des yeux horrifiés et je t'avoue que j'ai eu l'estomac tordu par ce que tu racontes. Je ne pourrais pas aller plus loin pour ma part.

Nous avons vécu une première année infernale avec Arthur. Une instit qui nous avait paru si chouette au départ, mais dont les mots étaient de la poussière jetée aux yeux. Une classe minuscule dans laquelle on ne pouvait pas se permettre d'entrer, un cagibi minuscule où on se bousculait pour défaire le manteau, poser son petit, pas de place pour un gros câlin, rien. Aucune adaptation permise, on a dû quitter les lieux à la sauvette le premier jour après à peine 5 minutes. Arthur a très vite été stigmatisé, mis à l'écart, car il génait les autres par ses pleurs, probablement une communication violente envers lui, au vu des directives qu'on se ramassait à longueur de temps ("Bon, et la semaine prochaine, faut qu'il soit propre,hein."). Il pleurait jour après jour, hurlait, s'accrochait à nous. Il a commencé à développer des tocs et le centre PMS (psycho-médico-social) s'en est mêlé, l'a observé en classe, a commencé à nous parler d'autisme. Comme Arthur était déjà un peu atypique, avec son trouble du langage, il était à part des autres et n'avait aucun accompagnement. Et nous, au départ, on s'est laissé bercer par ses paroles, puis on a voulu insister parce qu'on se disait que ça devait être comme ça, moi j'allais au boulot et mon homme cherchait un emploi, il fallait qu'il y aille, etc. Mais ça a été vraiment un enfer et finalement un enfant muré dans son silence, dans ses angoisses, devenu encoprésique.

Quand on l'a changé d'école, on aurait jamais cru que ça puisse se passer tellement mieux. Déjà en arrivant les premiers jours, on avait le temps, on est resté 40 minutes le premier jour. Bien sûr les premiers jours il a pleuré, mais il était accompagné par l'institutrice. Il est resté encoprésique toute cette année-là mais jamais elle n'a eu un mot de trop, ou de travers. Elle le changeait, sans le juger. La classe était bien plus grande, le lieu plus agréable, l'accompagnement adéquat.

Ce que tu racontes, pour moi ce n'est pas normal, et si ça marche pour une moyenne d'enfants qui finalement se suradaptent (ce mot est tellement juste !) parce que c'est surement ainsi qu'ils sont éduqués depuis tout petit, ce n'est pas adaptable à tous les enfants. Et ça reste à l'adulte à s'adapter, à l'instit à gérer sa classe et à trouver le moyen que tout ce petit monde le vive au mieux, pas à être psycho-rigide.

Mon 2e a fait sa première rentrée lundi passé. Il a pas mal pleuré les premiers jours, je m'y attendais, mais il a reçu de l'attention de la part de l'instit, et des puéricultrices présentes. Le 2e jour, il pleurait mais a tendu les bras pour aller dans ceux de la puer, il ne l'aurait pas fait s'il ne se sentait pas en confiance. C'est vraiment différent. Et parfois ça n'est pas grand chose au final, ils ont parfois juste besoin qu'on leur laisse cet espace de pleurs, cette transition douloureuse et puis ça passe. Peut-être que ton bouchon vivrait une meilleure journée s'il était entendu dans son chagrin au petit matin, si on accordait cette place à ses pleurs et un peu de temps pour s'adapter...

J'ai eu du mal en te lisant, j'ai les larmes qui sont montées et j'espère avoir écrit sans être trop brutale, parce que ça me fait écho tout ça. Mais je comprends tout à fait ce besoin d'espace pour toi et ta bébée, je me rappelle bien ce plaisir que j'ai eu quand Arthur était à l'école, de pouvoir partager quelques heures avec mon petit bébé (même hurlant lol). Et ce besoin de se retrouver qui est tout autant nécessaire et puis c'est sain pour la relation avec ses enfants, il faut trouver à un moment cet espace pour se ressourcer et mieux apporter à tout ce petit monde... Je n'ai donc pas vraiment de solutions à apporter, je comprends tellement ton ambivalence, j'ai été exactement dans cet etat d'esprit cette année-là. On m'a même reprochée d'être à l'origine de l'état d'Arthur car si j'étais plus fermement décidée il n'aurait pas pleuré autant (hhhhhhhmmmmmmmoui je ne crois pas hein....). Il n'y a pas de halte-garderie, jardins d'enfant, un truc du genre qui te permette de le poser quelques matinées ? Aucune autre école envisageable dans la région ? Parfois c'est pas grand chose par rapport à l'idée qu'on s'en fait. Nous ça a TOUT changé cette migration l'année suivante, et pourtant à la base on ne pensait pas du tout le mettre là. Et mon homme avait tellement voulu qu'il aille dans l'autre, il s'en est mordu les doigts, encore maintenant, car excellente réputation, mais on cherche encore d'où elle vient je t'assure !!!

Je te serre fort fort fort fort dans mes bras aau aau aau aau aau aau

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 9:32

Ce qui est à craindre pour ton entretien de ce soir, c'est que ça tourne à la leçon moralisatrice entre l'instit qui Sait, qui a l'Habitude, dont c'est le Métier... et vous, pauvres parents dont c'est le premier, qui vous faites mener par le bout du nez par votre môme qui vous teste et envers qui vous n'arrivez pas à être ferme.

Bon, peut-être serez vous au contraire face à quelqu'un de compréhensif, qui cherchera avec vous des solutions, hein...

Mais dans le premier cas, il faut vraiment que tu arrives à mettre de côté tout ce qui concerne tes sentiments, tes inquiétudes, tes doutes, pour être rationnelle et ne parler que du cas de l'enfant.
Genre si tu commences à dire (ou à laisser sous-entendre) que ça te déchire le coeur qu'il pleure comme ça, que tu ne supportes pas l'idée qu'il se mette dans un tel état dès qu'il s'agit de l'école... ça risque de ne pas être reçu en face.

Donc la solution de Jess est très intéressante. Tu te motives à fond avant d'y aller, avec beaucoup d'assurance: ce n'est pas parce que la détresse de ton petit te touche (parce que là, c'est toi qui est trop sensible) que tu viens voir la maitresse, mais juste parce qu'il n'est objectivement pas possible que ton petit réagisse comme ça (sous-entendu ton enfant qui a un pb, et on va réfléchir ensemble, en adultes responsables et coopérants pour l'aider).
Réfléchis sur ce qui est acceptable pour toi, et ce qui ne l'est pas (comme par exemple la situation où il est assis dans l'escalier), et dis les choses de manière ferme et posée.
Fais, comme Jess le préconise, une proposition d'adaptation à la maitresse, avec un calendrier précis: si tu demandes "serait-il possible que je reste un peu avec lui", il y a des chances que ce soit non direct, avec une leçon de morale sur le fait qu'il est temps de couper le cordon. Par contre si tu expliques d'un ton décidé, que tu vas d'abord venir pendant 2 jours, juste pendant la récréation, et tu restes dans la cour avec les maîtresses, puis les 2 jours suivants, pendant la récré et tu restes aussi la fin de matinée; 2 jours suivants: la récré, puis tu le laisses seul la fin de matinée... etc (ou tout autre programme selon ce qui est possible pour toi en terme de disponibilité. J'aime bien néanmoins l'idée de Jess de commencer par la récré, où il peut faire connaissance avec les autres dans un cadre "libre", alors que dans la classe il faut gérer en plus les contraintes de tenue, d'écoute, de silence, d'activité...), là y'aura peut-être plus matière à discussion.

Tu peux aussi proposer un entretien avec l'instit et la psychologue scolaire pour réfléchir ensemble à la meilleure manière d'intégrer ton fils... (en général elles ne sont pas trop mal, et connaissent bien le pb des phobies scolaires, donc auront peut-être à coeur d'aider un tout petit). Je dis ça parce que c'est tjs mieux si ça vient de toi, genre "j'ai conscience que mon fils est en souffrance et je cherche à l'aider", plutôt que si c'est 'linstit qui te le propose "pour parler de vos difficultés de séparation"...

Bon, je noircis exprès le tableau, en repensant à ce que j'ai connu de pire comme collègues... mais sans doute seras-tu face à une instit super, qui aura à coeur de chercher des solutions avec toi! aav

Et ne te focalise pas sur ce que dit l'atsem.
ça peut être une école avec une super pédagogie et des super instits, et une atsem juste très conne. L'atsem, c'est une employée communale, qui n'a pas forcément de formation ni à la pédagogie, ni à la psychologie (euh: y'a des super géniales atsem, j'en ai eu plein!!! Mais comme partout, tout est fonction des personnes)

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3110
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 9:37

Oh Confiance aau ça doit vous dechireŕ le cœur. Ça me tue de voir ça franchement, les premiers jours d'école sont tellement importants...
J'espère que ton RDv va bien se passer. Effectivement vas y confiante, je trouve vraiment qu'à trois ans, pour une premiere entrée en collectivite, il est très légitime de demander une attention particulière aux sentiments de ton petit aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 11:54

Moi aussi ça me fait mal de lire tout ça...
Plein de réconfort à toi... aau aau aau

Quelle détermination Jess40! Je suis admirative!

Mekati a raison sur la manière de présenter les choses... Je le dis d'autant plus que ça m'aurait aidé il y a quelques mois pour l'entrée et l'adaptation en crèche... Me suis retrouvée dans le rôle du parent mené par le bout du nez par son gamin et le "personnel" qui a "l'habitude de gérer les enfants", dont "c'est le métier" et dont les solutions marchent toujours avec preuve à l'appui ("regardez cette petite, au début, elle pleurait tout le temps et maintenant, elle ne pleure plus!")

Encore du réconfort pour ton coeur de Maman... aau aau aau aau

Et du courage pour l'entretien de ce soir... Essaie de piquer un peu de l'assurance de Jess et de Mekati (perso je suis bien incapable de t'en donner!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 12:16

J'éspère que vous aller trouver la meilleure solution pour chacun d'entre vous...
Ce n'est pas simple de voir son bébé mal et d'avoir la necessité viscerale de s'occuper d'abord d'un autre bébé... plus bébé...

Je ne sais pas si c'est possible (ou faisable), de trouver qui sait, une autre structure pour vous...
Je ne souhaite pas te donner des idées alors que je ne sais pas vraiment de quoi je parle...
Très gros câlins !!!

aau aau aau aau aau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Confiance
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 46
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 14:46



Oh les filles, merci à toutes 0059_G 0059_G 0059_G
Ca me fait tellement de bien de vous lire.
Merci pour votre bienveillance, votre empathie ... et tous vos précieux conseils et récits d'expérience pour celles qui ont -malheureusement- connu des rentrées difficiles aussi.

Jess, je suis bluffée. Pouh, je n'ai pas ton aplomb, surtout en ce moment mais tu vas m'inspirer.
Sapha, aïïïe, mon coeur se serre pour ce que vous avez traversé ...
Mekati, un immense merci pour tes précieux conseils 'de l'autre côté de la barrière'.
Je vais voir si c'est moi qui y vais ce soir ou bien mon homme. Réunion collective à 20h (environ 1h30) puis l'instit peut me voir en privé. Ca risque de faire long pour ma bébée entre 2 tétées.

Aujourd'hui, ce fut mieux. Il a pleuré mais a aussi beaucoup râlé (quand la colère remplace la tristesse profonde, c'est plutôt bon signe pour moi). Il a réussi à sortir un peu de ses émotions pour participer à ce qui lui plaît. C'est Chéri qui a été le chercher et il a trouvé la maîtresse vraiment concernée et vraiment contente de ce petit mieux.

Je reviens ... interruption dûe à un cauchemar ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brise marine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 35
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 21:12

J'arrive après la bataille, j'espère que vous avez pu trouver de pistes avec la réunion de ce soir aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mar 9 Sep 2014 - 21:54

Oui, j'ai pensé à toi aussi pour la réunion de ce soir... Mais la réunion a dû se finir tard, on aura peut être des nouvelles demain..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jess40
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 32
Localisation : Landes
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 6:28

Tu sais c'est un "aplomb" qu'apparent aav je me suis tellement conformée à dire et faire ce que tout le monde attendait de moi petite qu'arrivée à 16 ans je suis devenue anarchique content050 et j'ai commencé à ouvrir ma gueule et dire tout haut tout ce que je pensais et ouaaaah quelle libération..... par contre j'ai eu la chance de rencontrer un chef au boulot qui m'a appris la manipulation...ça veut dire tu dis toujours ce que tu veux mais de la façon qui va faire que l'autre va te dire amen.... c'est un exercice périlleux mais j'avoue que je m'y suis entraînée assez longtemps pour être assez douée content050 mais ça veut pas dire que c'est facile pour mes nerfs et ma sensibilité 02_05_The-Definition
tu as des "clefs" a toi de composer pour que le sentiment qu'il faut réparer l'injustice que ton fils subit te donne des ailes et soit plus fort que le mutisme causé par la place "supérieur" qu'impose la directrice....c'est comme dire non aux vaccins a un toubib...une fois qu'on a essayé ma foi...c'est plus simple après aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jess40
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 32
Localisation : Landes
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 6:58

j'ai pensé a toi en le lisant ce matin sur fb
http://www.ensemblenaturellement-leblog.com/archives/2014/09/09/30557860.html aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3110
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 11:51

je venais aux nouvelles aussi; j'espère que ça a été aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Praline69
Habituée
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 34
Localisation : Oullins
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 15:30

De tout coeur avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confiance
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 46
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 15:50

Je re-re-re-retente une réponse ...

Merci les filles de penser à moi/nous 0059_G 0059_G 0059_G
Merci Jess pour le lien

Bon, c'est mon chéri qui a été à la réunion + rdv (trop compliquée avec la toute-petite hier soir + comme par hasard un 'grand' impossible à coucher).

Difficile du coup de me faire une idée. Ce sera donc au travers du filtre de mon homme
Rdv vendredi soir pour moi (au moins la maîtresse sait qu'on est concernés par ce qui se passe ...)

Il a eu plutôt un bon feeling. Cela n'a duré qu'1/4h car il était tard mais ils se sont assis avec la maîtresse et l'atsem.
Il les a donc trouvées positives. Qu'il y avait donc eu un petit mieux le jour même comme je vous l'avais écrit.

Pour l'escalier, il s'agit de l'escalier de la classe (c'est une classe mezzanine mais que nous n'avions pas visité car R était prévu dans une autre classe). Ouf ... Donc il est un peu à l'écart mais tout près de tout le monde. Et elles ont vraiment présenté ça comme un des choix proposés. Elles ont insisté sur le fait qu'elles essayent plein de choses pour le faire sortir des larmes. Des livres, des jeux, l'escalier ...

La maîtresse a insisté sur le fait que R devait prendre du plaisir, s'est reprise plusieurs fois en parlant du travail et en disant "jeu".
A demandé si il avait été beaucoup gardé avant, car les enfants gardés depuis tout petits ne pleurent pas. Ce n'était pas un jugement, juste un constat que cela paraissait donc normal que ce soit plus dur pour lui. (L'atsem a dit qu'il y a 15 ans, il y avait beaucoup d'enfants qui pleuraient autant que R car plus d'enfants restaient avec leur maman les 1ères années).

Concernant l'atsem justement, elle est là depuis 27 ans. Donc un peu "vieux principes" avec des sorties bien connues "on ne pleure pas quand on est grand" ... mais mon chéri l'a trouvé bienveillante et concernée par R.

Il s'est dit que les propositions, c'est moi qui les ferai vendredi ...
Mais a posé quand même deux questions : "lui demandez vous d'arrêter de pleurer ? réponse : oui, car les copains se mettent les mains sur les oreilles et qu'au bout d'un moment, ça dérange vraiment la classe."
Et "le grondez vous si il continue de pleurer ? réponse : non. On gronde ou on met sur la 'chaise de réflexion' qu'en cas de comportement violent ou très malpoli envers les copains ou la maîtresse.

Puis elles ont dit qu'il allait y arriver. Il est le plus petit de la classe. Il a besoin d'une attention exclusive. Les seuls moments où il se calme, c'est quand la maîtresse s'assoit 5 mn vraiment avec lui, pour lui. Il a du mal avec les jeux libres. Mieux avec la motricité et la récré.

Voili ... je ne sais trop quoi penser car il est vraiment en vrac aujourd'hui. Crie tout le temps (déjà beaucoup avant l'école depuis l'arrivée de sa petite soeur), se fait mal, râle ...

Je suis partagée. Je nous laisse donc jusqu'à vendredi où je me ferai mon propre avis.
J'ai eu plusieurs retours aussi comme quoi si il y a eu un mieux hier, c'est important de le laisser trouver ses ressources.
C'est vraiment la séparation le souci, donc recommencer ailleurs ... (j'ai trouvé une crêche qui l'accepterait quelques heures par semaine).

Mon chéri a bien dit que le fait qu'il n'y ait aucune adaptation était vraiment inadéquat pour cet âge.

Je me sens bien coupable - à vous je peux le dire -. Pourquoi ne pas le garder, tenter plus tard ? C'est horrible à dire, mais j'ai besoin d'air. Il est tellement, tellement ... tellement quoi. Je n'ai pas un moment à moi. Il vrille le sommeil de sa soeur.
Et puis avec la fatigue, je crie (et je sais comme je ne suis pas une crieuse à la base que c'est la dernière limite qui me permet de ne pas le taper - oui, j'ai de la violence qui monte fort en ce moment.).

Je suis tellement triste de le voir mal, le coeur en miettes ET j'ai du mal à supporter son attitude actuelle avec des envies de lui faire fermer sa grande gueule bouche.

C'est pas la joie et ce n'est pas du tout du tout l'idéal pour l'accompagner en ce moment. Et pour ça je m'en veux, tout en acceptant que je ne peux pas plus .... c'est duuuuur.

Je vous embrasse,
Encore MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 16:04

Mon avis perso :

Pour moi la réunion est globalement positive : elles sont concernées par votre problème et pas jugeantes vis à vis des pleurs. Tu as constaté une amélioration du coup je ne verrais pas pourquoi stopper maintenant face à une amélioration d'autant plus si tu en ressens le besoin aav

Elles savent que vous suivez l'affaire, vous ne vous en foutez pas donc encore une fois je laisserais un peu de temps en montrant en priorité les bon points de l'école : la récré et les jeux dès qu'il y a un truc qu'il aime fonce dessus aav aav

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
Passiflore
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4045
Age : 35
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 16:05

Oh ma belle, j'étais passée à côté de ton post!!

J'ai vécu une situation un peu difficile l'année dernière (pour un rappel rapide la maîtresse criait +++ et ma fille avait beaucoup de mal). En fin d'année ma louloute s'ennuyait et ne voulait carrément plus y aller....
Je comprends ta culpabilité car j'étais à la maison je ne travaillais pas et en plus moi je n'ai pas d'autre enfant mimique121  Mais j'avais besoin de temps, de me retrouver....
Je m'étais dit que je ferais l'IEF cette année et finalement avec mes projets professionnels ce ne sera pas possible donc j'avais commencé à me culpabiliser...et là, grosse surprise elle est ravie d'être en moyenne section (bon ils sont 22 dans sa classe multiniveaux dont 7 MS....)

Je n'ai pas de solutions toute faite mais je compatis à ton souci et je te souhaite de trouver une solution qui vous convienne à tous aau aau

Je trouve que globalement la réunion avec la maîtresse s'est bien passé et peut être que tu peux patienter un peu?

Sinon, est ce que des ateliers pontuels seraient possibles vers chez toi? (on a ça par ici, une sorte d'école "à la carte" pour les plus petits qui fait des ateliers Montessori...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboun
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3127
Age : 34
Localisation : finistère
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 17:03

s'il y a un léger mieux c'est qu'il commence à voir des intérêts à la classe! et c'est super que l'équipe péagogique se sente concernée et fasse avec les moyens du bord.

Je vous souhaite du courage: à lui pour apprivoiser le lieu, à toi pour accepter ton besoin et ne pas culpabiliser.

et soit dit en passant, tous les enfants gardés à la maison ne pleurent pas à l'école ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheerazade
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5871
Age : 38
Localisation : En Picardie
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 19:58

Louve a écrit:
Mon avis perso :

Pour moi la réunion est globalement positive : elles sont concernées par votre problème et pas jugeantes vis à vis des pleurs. Tu as constaté une amélioration du coup je ne verrais pas pourquoi stopper maintenant face à une amélioration d'autant plus si tu en ressens le besoin aav

Elles savent que vous suivez l'affaire, vous ne vous en foutez pas donc encore une fois je laisserais un peu de temps en montrant en priorité les bon points de l'école : la récré et les jeux dès qu'il y a un truc qu'il aime fonce dessus aav aav

Je partage cet avis.

Courage, Confiance. aav

_________________
Après 4 ans d'attente, 9 mois d'une magnifique grossesse, et quelques heures de travail, notre fils nous a rejoint au printemps 2010.
Après 9 mois d'un cheminement tout particulier, un deuxième petit mec dans la famille, notre tendre G, en avril 2014 flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sensibilityscrap.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 21:27

pour rajouter dans le côté "patienter et lui laisser le temps de trouver en lui des ressources" (alors qu'à la base, je ne crois pas que j'aurais encaissé déjà jusque là!) je voulais te dire aussi que la lune semble costaud, enfin ici c'est à nouveau vraiment palpable, et aussi, pour avoir connu la violence envers mon grand parce que justement, je ne suis pas bien capable de reconnaître que je suis à ma limite et que je dois passer le relais, oui, j'aurais envie de te dire que puisque tu as envers toi cette honnêteté là, fais le, oui il peut aussi trouver du plaisir à y être finalement, et pas forcément pire que de rester en huis clos si ça dérape à la maison... donc si tu sens une possibilité qu'il trouve en lui les ressources, vlorise ça peut être, cette force qu'il a en lui, alors ça peut ne pas donner de la sur adaptation que tu crains, mais une force et une confiance en lui : il l'aura fait?
(j'ai du mal aussi à évaluer parce que je ressens ce genre de choses chez mon grand, cette force qu'il puise à réussir des choses, mais je ne sais plus depuis combien de temps je vois ça chez lui... donc à voir si c'est pertinent ou non pour R. aav )
Des pensées encore, et mes souhaits que les choses se posent, que la meilleure solution devienne évidente à vos yeux aav

(et pfiouuuu je me sens soulagée de savoir qu'il ne pleure pas seul dans un couloir!)
Revenir en haut Aller en bas
karolinka
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3272
Age : 30
Localisation : 74
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 21:40

Petit loup aav ça me fait tant de peine de lire sa souffrance...
J'ai vraiment l'impression que 2 choses entrent en jeu (via notre vécu):
- l'état d'esprit dans lequel nous sommes nous, parents ! Et là toutes nos notions de bienveillance et de respect de l'individualité ne nous aident sans doute pas à être sereins... Appréhension, inquiétude, angoisse...
- l'accompagnement par les encadrants à l'école, parce que parfois un rien change tout ! Pour exemple, l'année dernière V n'a pas terminé l'année à l'école, c'était devenu l'angoisse. Il a demandé à changer de maîtresse, d'école et de copains ! Par chance pour nous, on déménageait. Le 1er jour dans la nouvelle école, on l'a laissé hurlant (même protocole que dans la votre), MAIS la maîtresse l'a pris dans ses bras quand on est partis. Il a voulu qu'elle le laisse tranquille toute la demi journée, qu'elle ne lui parle pas, elle a validé le deal en disant "ok, mais toi aussi tu me laisses tranquille et tu ne me parles pas !"... Il a senti qu'elle lui laissait prendre ses marques et son temps et là il en parle comme de sa grande copine ! Même s'il a gardé le rituel matinal du "je veux pas aller à l'école", il se prépare avec plaisir ! Ça semble rien, mais elle lui a juste donné le message qu'elle avait compris son malêtre... Et ça change tout ! Je lui ai glissé un mot à la réunion également pour lui expliquer l'année précédente.

Chaque instit est différent de des collègues mais si elle est ouverte à discuter, prenez la peine de le faire... Plein de courage à vous 0059_G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brise marine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 35
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 21:46

Au vu de la réunion, je pense que c'est effectivement une bonne idée de se laisser encore un peu de temps, voir si l'amélioration se poursuit pour R., voir ton ressenti lors de ton Rdv avec l'instit' aav

Et comme je comprends ce besoin de te retrouver avec ton bébé, d'avoir du temps pour toi. Ici c'était (et c'est toujours) ma plus grosse inquiétude avec l'IEF. Et depuis quelques jours, j'ai du mal à accompagner N. qui demande de nouveau que je reste pour l'aider à s'endormir. L'impression d'avoir tout donné dans la journée et de vouloir du temps juste pour moi à ce moment là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Mer 10 Sep 2014 - 21:59

Je rebondis sur ta culpabilité: ne pas avoir envie de le garder avec toi alors que tu te dis qu'il en a peut être besoin mais que toi tu as besoin d'air, tu as besoin de pouvoir t'occuper de ta petite, tu as besoin de temps sans lui pour ne plus lui crier dessus tout le temps, dernier rempart avant la violence....
Tu dis tout là dedans: tu as fait le point des besoins de tout le monde, et la conclusion est que tu as besoin qu'il aille à l'école...
Besoin d'être séparée de lui pour avoir le plaisir de le retrouver,
Besoin d'être séparée de lui pour avoir plus d'énergie
Besoin d'être séparée de lui pour arriver à être plus sereine avec lui
Besoin d'être séparée de lui pour qu'il te manque un peu?

Je suis aussi en plein dans "j'ai besoin de temps!!!!!" sans le grand pour sortir la tête de l'eau et redevenir bienveillante... alors tout mon soutien... aau aau aau aau

Pour le reste, les autres sont de meilleur conseil que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3110
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Jeu 11 Sep 2014 - 8:17

aau
Ça doit être si difficile...
Je trouve aussi le recit du RDv plutôt positif, ça va les faire cheminer. En tout cas elles sont attentives à ton petit, c'est bien...
Je crois aussi qu'il peut encore très bien trouver ses repères; c'est un sacre bouleversement pour ce petit bonhomme, il a besoin de temps pour trouver ses repères (et c'est clair qu'une adaptation ce serait chouette, même pour les enfants qui ont déjà connu la collectivite c'est un changement énorme...).
J'espère que ça va aller mieux et que ton RDv demain se passera bien aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 13744
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Jeu 11 Sep 2014 - 10:46

Ca a l'air encourageant ce retour de ton homme, et j'espère de tout coeur que tu auras un rendez-vous tout autant positif vendredi !!!

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
Confiance
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 46
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   Lun 15 Sep 2014 - 8:23


Merci, merci, merci à toutes pour tous vos retours. 0059_G
Ca nous fait cheminer (je raconte à Chéri ...), ça nous soutient, ça nous 'porte'. Merciiiiii 0059_G

Je prends un peu de temps pour vous parler du rdv de vendredi soir et de la situation du jour.

Rdv plutôt positif pour moi aussi. Je sens aussi la maîtresse concernée et attentive. Elle ne fait pas comme si tout allait bien. Elle est (j'ai l'impression) honnête et transparente avec nous (mais je pense aussi à Sapha car elle est trèèèès sympa mais comment est-elle avec mon fils ?)
MAIS ... ben, elle n'est pas 'BBN spirit', ça c'est sûr !!!!!

Pour R. ça va un peu mieux mais il pleure et nous réclame encore beaucoup. Donc j'ai demandé comment elle gérait.
Alors, elles ont essayé beaucoup de choses, même de le mettre dans un coin en lui disant que cela suffit ( pascontent061 pascontent061 pascontent061 ), qu'à l'école on est grand ... et bla et bla et bla. Elle m'a dit aussi que l'atsem disait "c'est bon, R. on a compris, tu veux tes parents, pff, on a compris, c'est bon, oh lalala'". Pas méchamment, mais bon. Là, pour moi il n'est pas accueilli, même si je conçois qu'un enfant qui répète en boucle la même chose, ça peut être usant.

Elle m'a renvoyé notre inquiétude à nous (ce qui est juste) et aussi que nous n'étions pas cohérents car à l'école, on est grand. C'était son leitmotiv. Donc, à l'école :
- on arrive à pied dans la cour, on n'a pas besoin des bras car on n'est plus un bébé (mon chéri portait R. car il lui faisait des câlins en même temps et que R. demandait les bras)
- on marche, on n'a plus besoin de poussette (l'atsem nous a vu avec la poussette ... on est à 15 mn de marche et ça monte fort pour rentrer donc il pousse la poussette, marche mais demande aussi de manger un fruit tranquillou assis quand ça monte le plus (et ça me va ...).
- on se gère le plus possible quand on a une émotion forte (donc pas de câlins de la maîtresse ou de l'atsem).

Elle est instit depuis 11 ans mais n'a jamais eu de petite section ... et clairement, n'est pas formée à la psychologie de l'enfant ni intéressée par les stades de développement. Elle a demandé à une collègue si c'était normal que R. pleure. Lors de la réunion la semaine dernière, une maman avait posé une question sur l'ami imaginaire de son fils et elle n'avait aucune idée de ce que c'était.

Sinon elle m'a écoutée. Je lui ai dit que nous étions ouverts et pas pressés. Qu'elle nous dise si elle pensait que c'était trop tôt pour R. Qu'on pouvait attendre l'année prochaine. Elle y avait pensé la 1ère semaine mais trouve encourageant que cela aille mieux.
Du coup, elle s'est risquée tout doucement à me parler de consulter si cela continue. Elle était vraiment contente que j'ouvre et lui dise que je souhaitais que nous puissions aider au mieux R. (Elle se fait 'engueuler' par certains parents qui veulent que plus de choses soient faîtes, que leurs enfants sachent écrire au bout d'un mois ... pascontent166 ).

J'ai pas assez de temps. Je zappe plein de choses mais l'ambiance du rdv était plutôt zen même si je ne me sentais pas en phase.
J'ai reparlé de la petite soeur. "Ah ben raison de plus pour grandir !".

Voilà je suis partagée. On a dit qu'on se donnait encore cette semaine pour voir si cela continue à s'améliorer.
Pour moi, c'est juste un peu 'schizo' comme situation pour mon fils. Il faut vite être grand ... et il est dans une phase où il a besoin de redevenir bébé suite à l'arrivée de sa soeur (et pour le coup, nous, on suit à fond. Si il veut qu'on lui donne à manger, qu'on l'habille ... c'est ok. On sait qu'il est déjà très autonome).

La séparation se passe mieux, la matinée aussi.
Ce qui m'interpelle et m'inquiète, c'est sa capacité à prendre sur lui pour être conforme, faire plaisir à la maîtresse car à la maison, c'est plus de sieste (il résiste) car il pense qu'après la sieste, il faut aller à l'école, plusieurs réveils par nuit en pleurant fort "c'est l'école maintenant ?", "je suis tout seul", "je veux mon papa et ma maman". Et c'est mieux que le w-e dernier où il avait pleuré tout le w-e mais angoisse à partir d'hier après-midi et presque rien mangé hier soir (vu le gourmand, c'est un signe inquiétant pour nous).

Du coup, les 'symptômes' à la maison ne me rassurent pas même si c'est mieux à l'école.
A suivre ... je vais aller voir la crêche qui pourrait l'accueillir quelques heures par semaine au cas où.

Désolée, c'est super décousu ... je cours ...
Si vous avez des choses qui vous montent à la lecture, je suis preneuse.

0059_G

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rentrée super difficile - Edit : CRISE ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Super difficile
» la 1ère rentrée en maternelle (ou pas)
» MEGA SUPER ENORMES BOUTONS sur les fesses!
» recherche poussette super legere pour bébé super petit !
» Endormissement difficile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: