discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 En route vers un co-allaitement?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1095
Age : 30
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: En route vers un co-allaitement?   Mar 14 Nov 2017 - 9:32

J'écris par ici car je me pose beaucoup de questions sur la suite de l'allaitement de mon grand loulou de 25 mois... Maintenant que je suis enceinte de presque 8 SA, les débuts de tétées sont très douloureux mais heureusement ça passe vite et quand mon fils me voit grimacer, il arrête sa succion puis reprend un peu après et ça aide à faire passer la douleur je trouve.

Par contre, il est toujours complètement accroc la nuit... Il y a quelques semaines on était passés à 1 tétée à 1h du matin (+ ou -) puis à 5h mais depuis quelques jours, c'est reparti comme en 40... tétée à 22h, 1h, 3h,4h,5,7h... Et celle de 7h dure trèèèès longtemps (45 minutes dimanche...). La journée il ne réclame qu'à la sieste le weekend et la tétée de retrouvaille de 18h saute 1 fois sur deux car le repas est prêt en même temps et intéresse beaucoup plus mon fils qui coure jusqu'à sa chaise haute content103

Mais du coup, il n'a vraiment pas l'air de vouloir passer à autre chose... Je sais que tout peux arriver durant la grossesse avec les changements de débit et de goût, mais s'il ne se sèvre pas, j'envisage le co-allaitement 0059_G

Est-ce qu'il y a des mamans qui l'ont vécu et comment cela s'est-il passé? Comment vous aviez fait? petit bébé en premier puis grand bambin? Tout le monde en même temps? Déjà allaiter un grand de 2 ans c'est un peu bizarre pour beaucoup de monde (je n'ai même pas pensé à le dire à ma gynéco qui n'a pas posé la question...) mais alors deux en même temps, les commentaires doivent aller bon train, non? J'ai un peu peur de la fatigue aussi... Rien qu'avec un allaitement j'avais perdu 10kg, mais alors avec deux... Et puis j'ai lu plusieurs témoignages sur internet de mamans qui n'en pouvaient plus d'allaiter leur grand et qui l'ont quand même sevré "de force" quelques mois après l'arrivée de petit bébé. Du coup, si c'est pour retarder l'échéance du sevrage brusque, ça me fait hésiter à me lancer dans cette aventure du co-allaitement!

Mon mari, lui ça lui est égal, "on verra bien" mais ça ne le dérange pas, il n'y a jamais vraiment réfléchi... Il me soutiendra 0001_G

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 496
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mar 14 Nov 2017 - 10:14

Personnellement je n'envisageais pas de co allaitement donc le sevrage m'allait bien.

Peut-être te rapprocher de leche league ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1131
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mar 14 Nov 2017 - 15:38

Personnellement, j'ai connu deux cas de figures différents. Après mon premier, je suis retombée enceinte très rapidement (il avait 6 mois) et je n'envisageais donc vraiment pas de le sevrer. J'ai rapidement commencé à tirer du lait pour avoir des réserves en cas de tarissement, je tenais à ce qu'il aie de mon lait au moins jusqu'à un an. Les tétées sont devenues désagréables puis douloureuses, je ne me rappelle plus vraiment quand... Mais mon fils me paraissait vraiment trop petit pour être sevré. Quand son frère est né, il a continué à téter jusqu'à ses deux ans. Chacun tétant quand il en avait besoin, parfois l'un, parfois l'autre, parfois les deux en même temps (mais c'est vite devenu inconfortable, un nourrisson grandissant rapidement!). Comme toi il me semble, je n'avais pas de problème de quantité de lait, donc pas de stress de ce côté, juste faire attention à ce que le plus petit arrive bien au lait de fin de tétée aussi.

Cette fois, mon deuxième était plus grand quand je suis tombée enceinte et son sevrage a eu lieu cet été, vers trois mois de grossesse je crois, un peu plus de 18 mois pour lui. J'aurai aimé qu'il puisse téter plus longtemps, mais les tétées étaient de nouveaux bien désagréables, me rendaient agressive, et mon fils oubliait souvent de demander, c'était moi qui proposait. C'était donc un sevrage en douceur pour nous deux il me semble.

Voilà pour mon retour d'expérience.
Je pense que c'est difficile de se projeter dans une situation ou une autre, il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu! Si tu n'as pas une idée ferme et dont tu ne peux te défaire, je te conseille de laisser venir les choses, de laisser le temps passer et voir comment ça évolue pour vous, vous trouverez ensemble ce qui vous convient le mieux aav

Et pour les remarques, j'en ai reçues oui! Mais bon, comme pour beaucoup de sujets! Et avec un premier plus grand, les gens n'ont pas besoin de savoir (même la gynéco ^^) et s'il ne tète plus trop la journée, ils n'en sont pas forcément témoins!

Bonne continuation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1095
Age : 30
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 15 Nov 2017 - 8:51

Merci pour ton retour Abeille. En fait, pour le moment, la journée ça ne me dérange pas, il ne réclame pas vraiment sauf au réveil dans son lit, quelques minutes pour la sieste/vers 17h30-18h quand je rentre du travail et avant de s'endormir le soir, ce qui me convient plutôt bien!

Mon problème c'est la nuit... Depuis maintenant 4-5 nuits il a recommencé à réclamer toutes les heures à partir de 3-4h du matin et je suis à fleur de peau car crevée et que lui s'excite sur mes seins à les triturer dans tous les sens! S'il pouvait il s’assiérait dessus à 3h du mat'!! Moi j'ai mal, alors je lui répète et re-répète qu'on fait doucement avec les tétés de maman, que j'ai mal/j'ai bobo mais s'il n'a pas le sein il se met à hurler! Mon mari a débarqué car il se demandait ce qu'il se passait. Je commence à avoir du mal à être bienveillante et j'ai tendance à le repousser sur son coussin de manière moins délicate que d'habitude 02_05_The-Definition Je me demande s'il y a vraiment encore du lait dans mes seins quand il tète toutes les heures la nuit et si ce ne serait pas pour ça qu'il s'excite dessus pour en avoir plus... Pour la tétée de retrouvailles le soir je suis sûre qu'il y en a car si je presse, ça coule...

Pour la prochaine nuit, je vais prendre une tasse de lait végétal à côté de moi et s'il me refait ce "cirque" je vais lui proposer du lait à la tasse pour voir si c'est ça le problème. Franchement, s'il a besoin de quelques gorgées de lait à 4h du matin pour terminer sereinement la nuit je suis prête à tenter! (Même si je sais bien qu'à 2 ans, il n'est plus vraiment censé avoir besoin de lait la nuit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1298
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 15 Nov 2017 - 10:16

Ce que tu décris de vos nuit me fait penser aux nôtres quand j'ai décidé de le sevrer la nuit, à 2 ans. Je ne le supportais plus la nuit, et j'avais beaucoup de mal à rester bienveillante.
Ici, on lui a proposé un biberon d'eau la nuit, car s'il n'a pas faim, il a en revanche vraiment soif. Au début, il a en effet pleuré quand je lui refusais les tétés. On avait bien expliquer avant que les tétés devaient rester un moment agréable pour tous les deux, et que la nuit, ce n'était plus agréable pour moi, que ça me dérangeais. Et que je n'avais plus assez de lait pour la tété du matin s'il tétait toute la nuit. Et la nuit, je l'ai accompagné (car il repoussait son père), je l'ai bercé dans mes bras, en lui disant que c'était difficile, mais qu'il allait arrivé à se rendormir sans le sein. Et ça a marché, très vite, il n'a plus réclamé de tété la nuit ( ce qui ne l'a pas empêcher de continuer à se réveiller pendant plus de 6 mois).

Bon courage sur votre chemin aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1131
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 15 Nov 2017 - 11:21

Ici aussi nous sommes passés par un sevrage la nuit, un peu avant ses deux ans. Je lui ai expliqué que la tétée, ça serait quand il ferait jour (bon en réalité un peu avant au début, c'était la tétée de fin de nuit) et ça a assez bien marché. (et comme chez babycake, ça n'a pas empêché les réveils nocturnes, qui continuent encore aujourd'hui...)
Pendant ma deuxième grossesse, quand j'avais moins de lait, j'ai aussi remarqué que du coup, souvent, il avait simplement soif (bon, il était petit et c'était l'été). Par contre, en fin de nuit, il a toujours faim. Après son sevrage, il a eu un petit biberon de lait pendant un temps (préparé par son père qui se lève tôt), et maintenant, il se lève encore souvent pour manger un "sandwich" avant de se recoucher.

Je pense que ton idée de tasse de lait (ou juste d'eau éventuellement?) est une bonne solution pour l'accompagner!
Bon courage, ce ne sont pas des périodes faciles, on a l'impression de se fatiguer encore plus à vouloir changer les habitudes, mais ça finit par payer aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route vers un co-allaitement?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Godetia en route pour la Méditerranée
» Christophe Colomb
» Essai bébé 1 > En route vers le +++! 2+++, Felicitations les filles !!!!
» Essai bébé 1 > En route vers le +++! 3 +++, Félicitation Doudougaya !!!!
» En route vers un 4e bonheur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Nourrir bébé :: Au sein-
Sauter vers: