discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 En route vers un co-allaitement?

Aller en bas 
AuteurMessage
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: En route vers un co-allaitement?   Mar 14 Nov 2017 - 9:32

J'écris par ici car je me pose beaucoup de questions sur la suite de l'allaitement de mon grand loulou de 25 mois... Maintenant que je suis enceinte de presque 8 SA, les débuts de tétées sont très douloureux mais heureusement ça passe vite et quand mon fils me voit grimacer, il arrête sa succion puis reprend un peu après et ça aide à faire passer la douleur je trouve.

Par contre, il est toujours complètement accroc la nuit... Il y a quelques semaines on était passés à 1 tétée à 1h du matin (+ ou -) puis à 5h mais depuis quelques jours, c'est reparti comme en 40... tétée à 22h, 1h, 3h,4h,5,7h... Et celle de 7h dure trèèèès longtemps (45 minutes dimanche...). La journée il ne réclame qu'à la sieste le weekend et la tétée de retrouvaille de 18h saute 1 fois sur deux car le repas est prêt en même temps et intéresse beaucoup plus mon fils qui coure jusqu'à sa chaise haute content103

Mais du coup, il n'a vraiment pas l'air de vouloir passer à autre chose... Je sais que tout peux arriver durant la grossesse avec les changements de débit et de goût, mais s'il ne se sèvre pas, j'envisage le co-allaitement 0059_G

Est-ce qu'il y a des mamans qui l'ont vécu et comment cela s'est-il passé? Comment vous aviez fait? petit bébé en premier puis grand bambin? Tout le monde en même temps? Déjà allaiter un grand de 2 ans c'est un peu bizarre pour beaucoup de monde (je n'ai même pas pensé à le dire à ma gynéco qui n'a pas posé la question...) mais alors deux en même temps, les commentaires doivent aller bon train, non? J'ai un peu peur de la fatigue aussi... Rien qu'avec un allaitement j'avais perdu 10kg, mais alors avec deux... Et puis j'ai lu plusieurs témoignages sur internet de mamans qui n'en pouvaient plus d'allaiter leur grand et qui l'ont quand même sevré "de force" quelques mois après l'arrivée de petit bébé. Du coup, si c'est pour retarder l'échéance du sevrage brusque, ça me fait hésiter à me lancer dans cette aventure du co-allaitement!

Mon mari, lui ça lui est égal, "on verra bien" mais ça ne le dérange pas, il n'y a jamais vraiment réfléchi... Il me soutiendra 0001_G

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mar 14 Nov 2017 - 10:14

Personnellement je n'envisageais pas de co allaitement donc le sevrage m'allait bien.

Peut-être te rapprocher de leche league ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1352
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mar 14 Nov 2017 - 15:38

Personnellement, j'ai connu deux cas de figures différents. Après mon premier, je suis retombée enceinte très rapidement (il avait 6 mois) et je n'envisageais donc vraiment pas de le sevrer. J'ai rapidement commencé à tirer du lait pour avoir des réserves en cas de tarissement, je tenais à ce qu'il aie de mon lait au moins jusqu'à un an. Les tétées sont devenues désagréables puis douloureuses, je ne me rappelle plus vraiment quand... Mais mon fils me paraissait vraiment trop petit pour être sevré. Quand son frère est né, il a continué à téter jusqu'à ses deux ans. Chacun tétant quand il en avait besoin, parfois l'un, parfois l'autre, parfois les deux en même temps (mais c'est vite devenu inconfortable, un nourrisson grandissant rapidement!). Comme toi il me semble, je n'avais pas de problème de quantité de lait, donc pas de stress de ce côté, juste faire attention à ce que le plus petit arrive bien au lait de fin de tétée aussi.

Cette fois, mon deuxième était plus grand quand je suis tombée enceinte et son sevrage a eu lieu cet été, vers trois mois de grossesse je crois, un peu plus de 18 mois pour lui. J'aurai aimé qu'il puisse téter plus longtemps, mais les tétées étaient de nouveaux bien désagréables, me rendaient agressive, et mon fils oubliait souvent de demander, c'était moi qui proposait. C'était donc un sevrage en douceur pour nous deux il me semble.

Voilà pour mon retour d'expérience.
Je pense que c'est difficile de se projeter dans une situation ou une autre, il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu! Si tu n'as pas une idée ferme et dont tu ne peux te défaire, je te conseille de laisser venir les choses, de laisser le temps passer et voir comment ça évolue pour vous, vous trouverez ensemble ce qui vous convient le mieux aav

Et pour les remarques, j'en ai reçues oui! Mais bon, comme pour beaucoup de sujets! Et avec un premier plus grand, les gens n'ont pas besoin de savoir (même la gynéco ^^) et s'il ne tète plus trop la journée, ils n'en sont pas forcément témoins!

Bonne continuation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 15 Nov 2017 - 8:51

Merci pour ton retour Abeille. En fait, pour le moment, la journée ça ne me dérange pas, il ne réclame pas vraiment sauf au réveil dans son lit, quelques minutes pour la sieste/vers 17h30-18h quand je rentre du travail et avant de s'endormir le soir, ce qui me convient plutôt bien!

Mon problème c'est la nuit... Depuis maintenant 4-5 nuits il a recommencé à réclamer toutes les heures à partir de 3-4h du matin et je suis à fleur de peau car crevée et que lui s'excite sur mes seins à les triturer dans tous les sens! S'il pouvait il s’assiérait dessus à 3h du mat'!! Moi j'ai mal, alors je lui répète et re-répète qu'on fait doucement avec les tétés de maman, que j'ai mal/j'ai bobo mais s'il n'a pas le sein il se met à hurler! Mon mari a débarqué car il se demandait ce qu'il se passait. Je commence à avoir du mal à être bienveillante et j'ai tendance à le repousser sur son coussin de manière moins délicate que d'habitude 02_05_The-Definition Je me demande s'il y a vraiment encore du lait dans mes seins quand il tète toutes les heures la nuit et si ce ne serait pas pour ça qu'il s'excite dessus pour en avoir plus... Pour la tétée de retrouvailles le soir je suis sûre qu'il y en a car si je presse, ça coule...

Pour la prochaine nuit, je vais prendre une tasse de lait végétal à côté de moi et s'il me refait ce "cirque" je vais lui proposer du lait à la tasse pour voir si c'est ça le problème. Franchement, s'il a besoin de quelques gorgées de lait à 4h du matin pour terminer sereinement la nuit je suis prête à tenter! (Même si je sais bien qu'à 2 ans, il n'est plus vraiment censé avoir besoin de lait la nuit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1492
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 15 Nov 2017 - 10:16

Ce que tu décris de vos nuit me fait penser aux nôtres quand j'ai décidé de le sevrer la nuit, à 2 ans. Je ne le supportais plus la nuit, et j'avais beaucoup de mal à rester bienveillante.
Ici, on lui a proposé un biberon d'eau la nuit, car s'il n'a pas faim, il a en revanche vraiment soif. Au début, il a en effet pleuré quand je lui refusais les tétés. On avait bien expliquer avant que les tétés devaient rester un moment agréable pour tous les deux, et que la nuit, ce n'était plus agréable pour moi, que ça me dérangeais. Et que je n'avais plus assez de lait pour la tété du matin s'il tétait toute la nuit. Et la nuit, je l'ai accompagné (car il repoussait son père), je l'ai bercé dans mes bras, en lui disant que c'était difficile, mais qu'il allait arrivé à se rendormir sans le sein. Et ça a marché, très vite, il n'a plus réclamé de tété la nuit ( ce qui ne l'a pas empêcher de continuer à se réveiller pendant plus de 6 mois).

Bon courage sur votre chemin aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1352
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 15 Nov 2017 - 11:21

Ici aussi nous sommes passés par un sevrage la nuit, un peu avant ses deux ans. Je lui ai expliqué que la tétée, ça serait quand il ferait jour (bon en réalité un peu avant au début, c'était la tétée de fin de nuit) et ça a assez bien marché. (et comme chez babycake, ça n'a pas empêché les réveils nocturnes, qui continuent encore aujourd'hui...)
Pendant ma deuxième grossesse, quand j'avais moins de lait, j'ai aussi remarqué que du coup, souvent, il avait simplement soif (bon, il était petit et c'était l'été). Par contre, en fin de nuit, il a toujours faim. Après son sevrage, il a eu un petit biberon de lait pendant un temps (préparé par son père qui se lève tôt), et maintenant, il se lève encore souvent pour manger un "sandwich" avant de se recoucher.

Je pense que ton idée de tasse de lait (ou juste d'eau éventuellement?) est une bonne solution pour l'accompagner!
Bon courage, ce ne sont pas des périodes faciles, on a l'impression de se fatiguer encore plus à vouloir changer les habitudes, mais ça finit par payer aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 25 Avr 2018 - 8:23

Je reviens par ici... On n'a toujours rien mis en place pour le sevrage de nuit car mon loulou a été malade toute la semaine passée avec fièvre entre 38 et 41,5 pendant 5 jours!! Je ne vous cache pas que pendant toute cette période il n'a rien mangé et est revenu à des tétées trèès régulières et trèèès longues! Il était collé au sein toute la nuit. Heureusement, il buvait aussi du lait végétal à la tasse mais évidemment, de préférence la nuit toutes les deux heures donc je n'étais pas inquiète pour l'hydratation.

Enfin, on en est sorti mais depuis, c'est cahotique... Il redemande la tétée tout le temps et me saute dessus dès que je m'assied dans le divan ou sur le lit. Je dois ruser, motiver beaucoup, proposer des alternatives hyper intéressantes sinon il resterait accroché au sein toute la journée je crois! Le matin, il refuse d'arrêter de téter! Je suis obligée de le faire lâcher de force et de partir à la salle de bain, m'habiller etc... le tout dans les pleurs/lamentations "ma tétée l'est partie/y a plus de tétéeeeeeeee/maman l'est plus làààà..." en boucle. J'ai bien tenté de le laisser téter comme il veut et autant de temps pour voir un weekend mais au bout d'1h30 on y était toujours et j'en pouvais plus donc même cinéma. Et pour finir, il tète en fait essentiellement à 22H quelques minutes pas de soucis et puis... non stop entre 5h30 et 7h30. Il lâche quelques minutes voir une vingtaine de minutes et reprends... Moi, je me rendors vaguement quand il lâche en me disant ouf je vais pouvoir encore dormir un peu et puis non, ça recommence! Ces deux heures sont très pénibles pour moi car je suis fatiguée, j'ai mal aux seins et je manque de bienveillance du coup!

Quand il s'accroche comme ça, je ressens vraiment des poussées de rejet envers lui et j'en suis toute retournée, ça ne m'est jamais arrivé aussi fort! Je n'ai aucun soucis avec le fait de continuer à l'endormir au sein le soir et à la sieste le weekend ni même de tétée de réveil le matin, mais pas comme ça avec autant de temps!! Et surtout, j'ai les seins en feu quand il fait ça, ce qui n'aide pas à rester calme! Les hormones de la grossesse ne m'aident pas évidemment à 7 mois et demi!

depuis quelques jours, je refuse certaines tétées la journée mais en soirée avant/après le repas c'est compliqué de refuser et ça part dans des crises de larmes pas possibles et j'ai beaucoup de mal à résister et à ne pas lui donner. J'explique que la tétée c'est après le bain, pour faire dodo dans le lit mais il boucle "je veux une tétée, je veux une tétée, Lucas veut une tétée...." le tout en sanglots et pleurs bien sûr pour bien me rendre triste à mon tour! Et pourtant, une fois détourné de la tétée, il arrête de pleurer, sourit et me parle tout content de ce qu'il fait comme s'il ne s'était absolument rien passé! Trop bizarre. Exemple ce matin: pleurs, crises pour la tétée... Je montre que dehors il pleut qu'il fait tout gris (après 20 minutes de lamentations hein!) et hop ça passe, il ne demande plus, il montre le ciel, la pluie, explique que le chat n'aime pas la pluie et hop la journée peut commencer plus calmement et on peut enfin avancer (faut que j'aille travailler et qu'il aille à la crèche...).

Et dire que le petit frère n'est pas encore arrivé... et que je lis partout que l'aîné à tendance à demander beaucoup plus souvent la tétée en voyant le bébé au sein et pour être rassuré de l'amour de maman. Il est seule à la maison et j'ai déjà du mal à satisfaire ses demandes... Ca ne me rassure pas du tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 25 Avr 2018 - 11:56

Tu veux le sevrer complètement, seulement de nuit ou juste limiter les tétées ?

Pour les nuits, c'est vraiment par le papa qui a aidé même si la première nuit elle a râlé. Peut-être peux-tu envisager de laisser le papa gérer tout en allant dormir ailleurs pour que tu te reposes aussi et que tu ne culpabilises pas ?
Pour les tétées de jour, ne pourrais-tu proposer un nombre de tétées qui te convient ? Tu lui donnes autant de tickets que de tétées. Comme au manège, il donne son ticket avant de téter et quand il n'a plus de ticket c'est fini. C'est une idée parmi d'autres.

D'après ce que j'ai lu il arrive souvent que la maman ait une sensation de "rejet" de l'aîné pour préserver le petit. C'est notre cerveau reptilien qui prend le dessus.
Ma fille avait réclamé à téter après notre retour à la maison alors qu'elle est sevrée depuis juin dernier. Je lui ai tout simplement expliqué que le lait était pour le bébé et c'est passé tout seul même si parfois elle joue à faire semblant. Donc oui c'est pas impossible que Lucas soit demandeur après la naissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1352
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 25 Avr 2018 - 14:38

Très rapidement beaucoup de courage pour toi! aau
C'est difficile de se sentir légitime dans ses besoins et ses limites face aux crises de larmes!
Vous semblez être dans une période sensible, vous allez trouver ensemble un nouvel équilibre aav
Je trouve l'idée des tickets de tortue verte assez chouette!
Et pour après la naissance, essaie de ne pas trop t'en faire! Peut-être qu'il sera plus demandeur un temps, peut-être que ce sera moins douloureux pour toi et donc moins gênant, peut-être que tu pourras lui proposer du lait de maman à la tasse... Vous trouverez vos solutions en temps voulu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1377
Age : 28
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Mer 25 Avr 2018 - 20:05

Cerisia a écrit:

Et dire que le petit frère n'est pas encore arrivé... et que je lis partout que l'aîné à tendance à demander beaucoup plus souvent la tétée en voyant le bébé au sein et pour être rassuré de l'amour de maman. Il est seule à la maison et j'ai déjà du mal à satisfaire ses demandes... Ca ne me rassure pas du tout!

Je rebondis sur ta phrase...ben en fait non il n'est déjà plus seul à la maison puisque le petit frère est dans ton ventre content107
et une grossesse, même si ce n'est pas une maladie, ben ce n'est pas rien pour le corps! Et la crève de ton loulou n'a pas dû aider...
Il lui faut peut être quelques jours pour accepter que non, il ne peut pas téter tout le temps comme quand il a été malade, même si la tétée c'est trop chouette...

Et si tu lui proposes un gros câlin à la place de la tété il réagit comment?

aau aau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Jeu 26 Avr 2018 - 7:26

Merci Sahine! C'est vrai que le petit frère est quand même déjà présent, peut-être pas physiquement mais au moins dans nos esprits! Et il commence à prendre sa place en gigotant pendant des heures à 4h du matin dans mon ventre alors que tout le monde dort profondément (sauf maman du coup).

Justement, en parlant de câlins, ça fait deux nuits qu'au bout de quelques mini-tétées toutes les 10-15 minutes je commence à m'énerver... Alors j'ai tenté le "maintenant c'est la toute dernière tétée, après maman fera des gros câlins". Et miraculeusement, ça a marché 2-3 fois! En fait, j'utilise cette technique du "c'est la toute dernière..." pour plein de choses et ça marche vraiment bien avec Lucas. Il râle quelques secondes/minutes puis passe à autre chose. Et cette nuit, de lui-même, quand j'ai commencé à m'énerver (4h du matin quand même) il a demandé de lui-même "un câlin maman" et s'est rendormi, collé à moi, dans mes bras, jusqu'à 7h10. Et c'est à ce moment là que le petit frère a pris sa place en faisant la java dans mon ventre content103. Ca marche pas à tous les coups le câlin en remplacement de la tétée car justement, quand il est frustré, il vient demander la tétée avec beaucoup d'insistance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   Jeu 26 Avr 2018 - 7:42

Tortue verte a écrit:
D'après ce que j'ai lu il arrive souvent que la maman ait une sensation de "rejet" de l'aîné pour préserver le petit. C'est notre cerveau reptilien qui prend le dessus.
Ma fille avait réclamé à téter après notre retour à la maison alors qu'elle est sevrée depuis juin dernier. Je lui ai tout simplement expliqué que le lait était pour le bébé et c'est passé tout seul même si parfois elle joue à faire semblant. Donc oui c'est pas impossible que Lucas soit demandeur après la naissance

J'ai lu le même style de témoignage... Le rejet c'est surtout quand Lucas tète vraiment beaucoup ou très longtemps... Maintenant, je sais que sa demande risque d'augmenter à la naissance du deuxième donc je peux anticiper et je ne serai pas surprise si ça arrive! Et connaissant mon loulou, il y a beaucoup de chance que ça arrive!

Et puis, je note ton idée de donner le lait de maman à la tasse pour mon grand, Abeille! C'est une organisation pour tirer le lait mais pourquoi pas si ça peut m'éviter une nième tétée sur la journée! Pour les tickets, Tortue verte, je ne suis pas sûre qu'il soit assez grand pour arriver à gérer ses tickets... Et comme les tétées sont quand même essentiellement nocturnes/fin de journée, ça risque d'être compliqué à mettre en place... Par contre, un truc qui marche aussi c'est de faire sonner mon téléphone quand c'est la fin de la tétée. J'ai tenté ce matin et pour la première fois depuis le début de la semaine, je n'ai pas eu de crise au moment de se lever! Il a regardé mon téléphone et a commencé à me raconter quelque chose (mais j'ai oublié quoi).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route vers un co-allaitement?   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route vers un co-allaitement?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Godetia en route pour la Méditerranée
» Christophe Colomb
» Essai bébé 1 > En route vers le +++! 2+++, Felicitations les filles !!!!
» En route vers un 4e bonheur...
» Les Rois Mages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Nourrir bébé :: Au sein-
Sauter vers: