discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4006
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mar 12 Aoû 2014 - 14:30

Alors cette question m'est venue après la lecture de plusieurs témoignages d'accouchement à la maison, dont un hier sur un site où la Maman disait qu'elle avait adopté la position à quatre pattes, entièrement relachée, confiante de son corps et de son enfant qui allait naitre.
Selon un ostéopathe qui aident aux accouchements, il faudrait maintenir une respiration douce et surtout ne jamais pousser.
L'attitude du lâcher prise, et laisser faire la nature.
J'essaie de reprendre les mots de cette Maman, car j'ai trouvé ça parlant.

Alors, suivre la leçon du "bloquer le souffle et pousser fort pendant la contraction" ou laisse progresser comme le dicte le corps ?

Je me rappelle les cours de préparation à la naissance méthode yoga que j'ai suivi, le médecin disait accroupie, de faire comme si on voulait inspirer tout l'air que l'on peut dans le poumons, en vidant le ventre, avec cette impression qu'on le rentre au maximum et que le bébé descend vers le bas. C'était très facile à sentir, à 8 mois de grossesse quand on le faisait, et c'est quelque chose que l'on s'amusait à faire enfant Smile pourtant malgré tous ces exercices de respirations très bien en tête, je n'ai pas pu les appliquer le jour de l'accouchement, pas le répit de se centrer sur soi assez, le sentiment d'urgence que l'on nous a fait sentir à chaque contraction dès l'arrivée dans la salle d'accouchement. Ah je serais bien restée toute la nuit dans la baignoire moi pour y arriver naturellement et détendue, au lieu de devoir agripper mes cuisses en me faisant mal et dans une position où je ne me sentais pas stable...mais bon, on fera plus dans notre idée la prochaine fois j'espère Smile

Si vous voulez raconter votre expérience face à cette question et ce que vous en pensez, je serai très contente de vous lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alambra
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1387
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mar 12 Aoû 2014 - 14:38

Je ne sais pas si ça répondra à tes interrogations mais j'avais trouvé ce texte très intéressant  aav 
http://bebe-nature.forumactif.com/t26759-la-poussee-pour-les-meres-primipares?highlight=pouss%E9e

Et sinon au cours de mes prépas à l'accouchement, ma sf nous a appris une poussée basée sur le souffle, beaucoup plus douce pour le périnée que la poussée "bloquée" qui passe en force.
Je sais pas si je suis très claire  content107 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mar 12 Aoû 2014 - 15:48

Perso (naissances en CHU, mais respectées), pour mes deux accouchements, je n'ai pas du tout fait ce que j'avais appris en "cours" prépa: le premier (sans péridurale et un peu plus subi que géré) j'ai juste pousser parce que mon corps me disait de pousser, mais plutôt avec une impression de "de toutes façons, je ne peux pas me retenir", alors, savoir comment j'ai poussé... hum...
Le deuxième, pas de cours prépa autre qu'une longue discussion avec les copines (bien mieux que tous mes cours prépa!), et pareil: je pousse sans faire vraiment l'effort de pousser, juste une vague énorme qui me submerge et que je suis.

Donc, personnellement, non je n'ai pas "poussé", j'ai juste suivi mon corps sans faire vraiment d'effort de poussée... en tout cas, pas le temps de réfléchir celle enseignée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nalahneige
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2090
Age : 34
Localisation : Lot et Garonne
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mar 12 Aoû 2014 - 16:25

Pas mieux qu'Arcenciel  aav 
Deux accouchements a la maison et a chaque fois la sensation de suivre la poussée exercée par mon corps, impossible de retenir cette force énorme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brise marine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 36
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mar 12 Aoû 2014 - 16:44

Je n'ai pas vraiment poussé non plus (j'ai un peu fait semblant content050 ). En fait la SF me disait de pousser et j'avais tellement peur de déchirer que je n'ai pas poussé beaucoup plus que ce que mon corps faisait tout seul, j'ai même parfois eu la sensation que je retenais un peu la poussée naturelle de mon corps, pour protéger mon périnée aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sowilo
A peine arrivé
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 03/08/2014

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 8:48

c'est un sujet intéressant ça Smile

je m'étais interrogée là dessus en moi-même, car en mater bien sur, on fait systématiquement pousser, souvent à s'en faire manquer d'oxygene, sortir les hémorroides et compagnie (la classe), mais il semble que meme les sage femmes à domicile peuvent le demander, pourtant les témoignages et la logique font penser qu'on peut se passer de pousser comme une damnée constipée.

Ce que j'ai lu dans les messages au dessus me parle totalement, car j'ai vécu ça aussi.

Pour ma 2e, en position verticale à genoux, les coudes appuyés sur un dossier, j'ai senti ces poussées fulgurantes, qu'on ne peut pas du tout controler, et je sentais qu'elles faisaient descendre mon bébé radicalement. je n'ai à aucun moment pris l'initiative de pousser, mon corps l'a fait pour moi, c'était une poussée reflexe, uniquement. j'ai trouvé ça génial, tellement puissant.

quand on y pense, notre corps sait expulser lui meme ce qu'il a besoin de faire sortir de nous, et les bébés en font partie.

Ma logique me fait penser qu'à moins d'un souci particulier, les poussées reflexe sont plus naturelles et suffisent.

j'espere pouvoir vivre ça comme ça dans quelques jours, je vous raconterai !  content050 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 10:10

Je suis aussi d'accord avec vous... Ici ça a été contrarie, puisque quand j'étais accroupie (le travail a duré 2h30, je suis restée accroupie tout du long, par terre) ça se passait nickel, mon corps s'ouvrait, c'était intense mais pas violent, nos corps cheminaient ensemble; quand elles m'ont force à me changer de position pour aller sur le lit, ça a bouleversé cet équilibre, je n'avais plus cette force naturelle, à laquelle je devais simplement me laisser aller.
Bref, votre discussion me confirme mon intime conviction: si on m'avait laissée dans ma position Zoé serait née sans forceps ni episio, sans doute rapidement vue la vitesse du travail, au lieu des 40minutes difficiles qu'on a vécues pour l'expulsion... (Mais mais ils avaient peur que son cœur lâche, on avait déjà négocié beaucoup et j'avoue que quand on nous parle du cœur du bebe qui ne va pas bien, ni Jules ni moi ne nous voyions opposer un refus à ce que je monte sur le lit...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 11:05

julyff, quand le corps médical met en jeu la santé (vie) de son enfant, c'est normal de "céder". On n'est pas médecin, c'est dur de faire la part des choses entre ce qui est nécessaire ou pas...
Brise marine, tu avais eu la péri? Parce que moi, sans péri j'étais in-ca-pable de retenir quoi que ce soit (et aussi personne ne m'a dit de pousser, c'était complètement inutile...). Mais bon, j'imagine qu'on ne réagit pas toutes pareil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brise marine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 36
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 11:15

Non, pas de péri.
Je ne peux pas vraiment dire que je retenais vraiment, ça avançait malgré moi content050 . C'était plus une impression de "freiner" un peu l'avancée au lieu de pousser pour que ça aille plus vite aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 11:39

Un AAD et un AAD transformé en accouchement en PT, j'ai poussé fort pour les deux.

LA première, c'était forcé, je poussais en bloquant, Pikmin regardait les étoiles donc sa tête coinçait, franchement on y est allé le plus doucement possible mais fallait qu'elle sorte et après plus de 2h de poussée je commençais à m'épuiser (je me trouve déjà bien balèze d'avoir tenu plus de 2h  content034 )

Pour tit cul, j'ai poussé aussi mais de manière plus naturelle, dans l'eau mais je crois avoir bien pousser sans me souvenir de se que décrivent les filles au dessus (j'dois être montée à l'envers  content103 

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 13:15

Je suis d'accord Arcenciel, c'est pourquoi je ne garde pas d'amertume sur ce déroulement... Notre fille est arrivée en pleine forme, sonnée mais elle respirait seule, ce qui était bien l'essentiel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1166
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 13:46

Tu ne dois pas être monté à l'envers Louve, moi aussi j'ai poussée fort pour petit bonhomme. Et j'étais à la maison. Peut être que si le travail avait duré moins longtemps ça n'aurait pas été la même chose, mais là j'étais épuisée, je voulais juste qu'il sorte pour dormir. Et en même temps ça n'a pas été trop bourrin pour mon périnée puisqu'il est resté intact.
Et j'ai aussi senti que mon corps poussait, que je le veuille ou non...Je ne sentais plus de contractions, juste une irrésistible envie de pousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 13 Aoû 2014 - 16:58

Donc on ne réagit pas toutes pareil!  aav 
C'est un truc de fou ces accouchements! Pas un pareil et des ressentis complètement différents! C'est tellement magique  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4006
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 14 Aoû 2014 - 9:29

C'est très intéressant toutes ces histoires différentes, comme quoi le vécu est vraiment varié face à cet aspect de l'accouchement.

Il n'en reste pas moins que l'article joint par alambra est très bien à lire, ça donne une approche globale assez douce et respectueuse.

C'est vrai que l'on ne peut pas faire comme la théorie le dit, c'est notre corps qu'il faut écouter, mais ça donne une idée de réflexion et de discussion avec les gens qui vont être la le jour de la naissance !

alambra est-ce que la poussée douce dont tu parles ressemble à celle que je décris dans mon premier message ? Après à la maternité ils optent pour la poussée bloquée car pour eux c'est le plus simple et le plus rapide à expliquer dans l'action "urgente"...mais bonjour les dégats. Pas étonnant qu'il y ai des épisiotomies à tout va, et des hémorroïdes :s
Tu pourras nous dire si tu as utilisé la poussée douce pour ton accouchement bientôt ! ;)

C'est vrai Arcenciel, pas le temps de réfléchir, mais tu as eu la chance de pouvoir arriver à sentir cette poussée naturelle que tu n'as pas eu à forcer sous les ordres. J'aimerai bien pouvoir ressentir cette poussée du corps, sans avoir à le faire comme une dératée parce qu'on me presse à tel moment à sortir notre enfant...

Ah Sowilo, j'attends ton retour avec impatience, car j'aime lire cette façon de voir les choses, et les laisser se passer sans vouloir à tout prix avoir une emprise, c'est vrai que notre corps sait très bien nous faire éliminer ce qui a besoin de sortir, au quotidien déjà, et puis en cas de maladie passagère !

Je pense quand même que pour arriver à ce comportement naturel du corps, il faut se trouver dans un environnement en confiance, être bien dans ce que nous faisons pour s'abandonner à nos réflexes les plus ancrés. Et pour moi en maternité ça me parait difficile, je suis contente si certaines y sont arriver, c'est super ! Après même à la maison il faut un certain cadre voir les bonnes personnes autour de soi pour s'y laisser couler.

Julyff c'est difficile d'aller à l'encontre du corps médical quand il vous dit que vous encourrez un risque pour l'enfant porté...tu penses que sinon ils t'auraient laissé accoucher jusqu'au bout dans cette position ?
Pour la naissance de Maël, ont m'a dit que si je ne m'énervais pas pour le faire naitre rapidement, le médecin qui arrivait allait m'ouvrir le ventre, on m'appuyait déjà tout ce qu'on pouvait sur le ventre et on me tirait dessus pour "ouvrir la sortie", je pouvais plus me laisser le temps en souffrant de leurs stress.
C'est pas une façon de faire naitre des enfants ça je trouve !

Arcenciel, la péridurale fait que tu ne sens plus grand chose voir rien aux contractions, et le corps réagit comment dans cette situation, il pousse tout seul quand même ? Je me demande car vu que je n'ai pas envisagé la péridurale et donc j'ai même pas posé de questions à l'anesthésiste, donc je suis curieuse.

Louve, tu es bien courageuse d'avoir tenu 2h de poussées ! J'ai fait 45 mn en commençant à m'évanouir à mi-parcours, personne ne croyait que c'était possible alors 2h, chapeau !!

On est fortes les femmes quand même à vivre des choses aussi intenses ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moody
Gardienne du Temple
avatar

Nombre de messages : 4971
Localisation : sud de Bruxelles
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 14 Aoû 2014 - 9:39

Punaise, moi, un AAD où on a dû aller à l'hôpital, et puis un AAD: le 1er, 5h30 entre la dilatation complète et la naissance du bébé, ma sage-femme a dit que j'avais déjà commencé à pousser avant la dilatation complète, je faisais comme mon corps me disait, je suivais, et puis plus ça avançait, et plus on a dirigé, à l'hôpital, c'était poussée bloquée dirigée, avec sages-femmes qui poussaient sur le ventre en même temps, toussa toussa (ventouse, notamment), pas top souvenirs, mais c'était hyper long.

2e AAD, j'ai aussi commencé à pousser avant la dilatation complète, et de nouveau, 6h entre dilatation complète et naissance, et j'ai laissé mon corps pousser, j'ai suivi ce qu'il disait. Je dirais que sur la dernière heure, ou demi-heure (ceci dit, ça pourrait aussi être 3h, vu comme je n'avais plus de notion du temps), on a aussi fait un travail plus dirigé, j'ai poussé le plus possible, je pense que c'était quand même des poussées soufflées, mais le plus possible, le plus longtemps possible, sur l'expiration.

Ce que m'a dit ma sage-femme: j'ai un bassin avec une forme particulière, les ischions sont assez rapprochés, et mes bébés sont descendus, tout petit doucement, et aussi ils avaient une grosse tête. Donc tout dépend aussi de la "géographie locale", et de la forme de bébé  content050 

_________________
Une fille de 2010, et un garçon de 2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupette
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : pacifique
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 14 Aoû 2014 - 11:24

j'aime beaucoup ta dernière phrase Moody !

1er accouchement : déclenchement sous péridurale, rien senti de la poussée de mon bébé ni de la mienne ; j'en ai longtemps voulu à la gynéco qui m'avait fait pousser parce que ça l'arrangeait.

2eme, sans péri : comme Louve, c'est moi qui ai poussé, pas mon corps tout seul. Après si je ne l'avais pas fait, je pense qu'on y serait encore !!! Je n'ai pas senti de réflexe expulsif sur le périné, j'ai commencé à pousser parce que j'avais une douleur insupportable au dessus du pubis. En fait il ne descendait pas (d'où l'absence de réflexe) parce qu'il avait une main sur la tête.
Mais même une fois latête engagée dans le bassin, je n'ai pas ressenti ce besoin irrépressible.
Et si la sage-femme ne m'avait pas encouragée, je ne sais pas ce que j'aurais fait tellement cette douleur me sidérait, j'était clouée sur place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 14 Aoû 2014 - 16:41

C'est foû , chaque femme, chaque bebe, une histoire!  aav 
Je ne suis pas sûre qu'ils m'auraient laissée faire non (à l'origine on était en maison de naissance... Donc là oui, mais aux Bluets je pense pas), du fait que j'étais par terre. J'ai aussi eu le coup de pression avant les forceps, mais pas trop car visiblement j'aurais bien pu continuer à pousser: la tête de notre toute petite avait eu trop d'espace et d' était mal engagée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoétoune
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4507
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Lun 20 Avr 2015 - 18:54

Je viens de relire ce sujet car c'est un point qui m’interpelle par rapport à mes propres accouchements où j'ai eu deux sensations opposées par rapport à la poussée. Dans les deux cas, je m'en suis remise aux conseils de la sage-femme, mais après tout, je ne saurais jamais si c'était vraiment la meilleure option ou non...?

Pour mon 1er accouchement, qui a duré environ 5h entre le début du travail et la naissance, je ressentais le besoin de pousser comme si ma vie en dépendait. La sage-femme m'a conseillé de faire des Ssssssss sur l’expire en poussant.
Quand il est sorti au bout de 45 mn environ, j'étais tellement à fond que je continuais de pousser, la sage-femme m'a dit "il est sorti, vous pouvez arrêter de pousser madame!" et j'ai répondu "quoi?! Déjà!!!", j'étais lancée pour faire ça pendant des heures moi!
J'ai poussé à mon rythme, surtout au moment de la sortie de la tête, en contrôlant que ça n'aille pas trop vite, car ça tirait fort fort...

Pour mon 2ème accouchement, qui a duré 1h, dont une vingtaine de minutes pour l'expulsion, les contractions étaient vraiment hyper violentes, tellement fortes et violentes "de base" que la dernière chose dont j'avais envie, c'était de pousser. Donc le contraire exact de mon 1er accouchement!
La sage-femme m'a tout de suite dit qu'elle voyait à mon périnée que je retenais et qu'il fallait que je pousse, en ajoutant que sur deux contractions, le cœur de ma puce avait ralenti, et qu'il ne fallait donc "pas trop traîner".
Donc, je me suis forcée à pousser en hurlant +++... C'était vraiment "hard", mais au moins, ça a duré moins longtemps que si j'avais continué de retenir.
Après, je suis revenue sur cette histoire de coeur qui avait ralenti et en fait bon, il avait juste légèrement ralenti sur deux contractions au tout début et puis après plus de soucis, donc bon, j'ai senti qu'il n'y avait en fait pas vraiment matière à me coller la pression....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 35
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mar 21 Avr 2015 - 9:03

Oh mon dieu ! 45 min et 20 min de poussée, ça me paraît incroyablement long ! Bon, pour mes 2 accouchements, le travail a été plus long que toi (13h environ pour le 1er sans compter le faux travail, et 6h environ pour le second), mais mon aîné est sorti en 8 minutes et le cadet encore plus rapidement !
Bon, pour revenir sur la poussée, je n'ai pas trop réfléchi, j'ai suivi les envies irrépressibles que mon corps me dictait. J'ai poussé parce que je ne pouvais pas me retenir pour préserver mon périnée, mais sans bloquer la respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lnema
Habituée
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 30
Localisation : dordogne
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Mer 22 Avr 2015 - 7:16

Pour mes filles, j'ai poussé oui, position gynéco, ça défiait les lois de l'apesanteur.
Pour mon petit dernier,a la maison, je n'ai pas poussé. J'ai juste laisser faire , relâché mon périnée et zouip, sortir en 2 contractions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanamaelle
Construit son nid
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Localisation : Jura FR
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 18 Juin 2015 - 17:30

La question de la poussée...
Au tout début de ma grossesse, quand j'ai réalisé qu'il allait falloir au bout du compte sortir cette petite graine devenue GRANDE par mon entre-jambe  mimique045 ...

... je me suis posée plein de questions, fait des recherches, et je suis tombée sur le magnifique témoignage en vidéo de cette femme  0001_G.

( la deuxième partie ICI )

En l'écoutant, surtout la description de cette formidable poussée autonome qui semble se faire toute seule de l'intérieur comme un gros piston... Je me suis tout de suite dit "mais oui c'est ça, bien sûr ! Faut "juste" se détendre et laisser le corps faire son job en ajustant la position !" Et ça m'a tout de suite paru plus simple. Bon, après quelques mois passés de-ci de-là, j'en suis quand même venue à me dire que finalement ça serait peut-être pas si facile de se détendre, mais breef.
Ca m'a instantanément fait ne plus écouter les discours de la poussée dirigée que je pouvais ensuite lire ou entendre, me disant que cette vision-là devait venir du fait 1) qu'un médecin dirige les événements sans laisser la femme s'écouter et 2) que coincée à plat dos horizontalement ça devait forcément moins bien se faire, cet effet "piston naturel vers le bas".

Après j'ai pas encore accouché donc je sais pas bien sûr !!! Mais je présume qu'il faut s'écouter un peu et si malgré tout on ressent qu'il faut pousser volontairement parce que ça coince... Ben on pousse, non ?

Et à ce sujet dans ma prépa on me conseille plutôt de pousser sur une expire lente pour donner plus de puissance et d'ouverture à la poussée, surtout de pas bloquer le souffle...

Ca vous parle ça, à vous qui avez accouché physiologiquement ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoétoune
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4507
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 18 Juin 2015 - 18:35

Oui, d'où le "Ssssssssss" que les sages femmes nous demandent souvent de faire sur les contractions d'expulsions, en poussant, à l'expire.
Pour mes deux accouchements, quand j'ai pratiqué cette poussée lente avec le "Ssssss" la sage-femme avait l'air ravie du résultat sur l'avancée du bébé en tout cas.
Pour mon premier, tout se passait bien, les contractions d'expulsion étaient physiquement supportables, donc, j'ai pris le temps dont j'avais besoin, je n'ai pas l'impression d'avoir poussé comme une damnée et je pense que c'était bien pour préserver mon périnée à ce moment là. L'avantage de ne pas avoir de péri c'est qu'on gère vraiment la poussée en fonction de ce qu'on ressent physiquement.

Après, la question de la poussée dirigée ne se pose que quand on a une péri, et qui plus est une péri toute pourrie où on ne sent pas ses contractions (à ce stade, on est de toute façon dans une galère où on n'a plus trop le choix que de s'en remettre au praticien....).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 18 Juin 2015 - 19:54

Pour mon premier accouchement, j'ai ressenti l'expulsion comme un truc que je ne dirigeait pas du tout, mon corps faisait et je ne pouvais aps aller à son encontre.
La poussée, pour moi, ça a été aussi irrépressible qu'une envie de vomir. Dsl pour la comparaison, mais je trouve vraiment une analogie forte, à mon sens. Un truc qui monte de l'intérieur, que tu ne peux pas contrôler, ton corps fait tout, tout seul. Si on te dit, allez c'est maintenant qu'il faut vomir, là maintenant, ça ne marche pas (tout TCA mis à part), et si on te demande de ne pas vomir, c'est pareil, ça ne marche pas. Un spasme ultra puissant que tu ne peux pas contrôler.
Ca t'aide?
Mais j'ai adoré mes accouchements hein! C'est juste le côté incontrôlable et irrépressible... Animal quoi! content050

je vais regarder les vidéos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Jeu 18 Juin 2015 - 21:30

Ah bah elle parle de ce côté irrépressible... Elle va plus loin aussi!
Mais c'est pas bête comme façon d'envisager les choses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanamaelle
Construit son nid
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Localisation : Jura FR
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   Lun 22 Juin 2015 - 17:09

zoétoune a écrit:
Oui, d'où le "Ssssssssss" que les sages femmes nous demandent souvent de faire sur les contractions d'expulsions, en poussant, à l'expire.
Pour mes deux accouchements, quand j'ai pratiqué cette poussée lente avec le "Ssssss" la sage-femme avait l'air ravie du résultat sur l'avancée du bébé en tout cas.

Arcenciel a écrit:
Pour mon premier accouchement, j'ai ressenti l'expulsion comme un truc que je ne dirigeait pas du tout, mon corps faisait et je ne pouvais aps aller à son encontre.
La poussée, pour moi, ça a été aussi irrépressible qu'une envie de vomir. Dsl pour la comparaison, mais je trouve vraiment une analogie forte, à mon sens. Un truc qui monte de l'intérieur, que tu ne peux pas contrôler, ton corps fait tout, tout seul.

Merci pour votre partage, cela vient confirmer mon intuition en tout cas ! Smile

PS En effet elle va plus loin dans la vidéo, notamment avec le lien au plaisir "anesthésiant" qui semble favoriser la poussée (le clitoris, ce héros ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour l'accouchement, faut-il vraiment pousser ?
» Mijoté de porc à congelé pour post accouchement
» Faut il un berceau ?
» Pompe de gonflage pour piscine accouchement
» homéo pour accouchement;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Naissance :: A la maison-
Sauter vers: