discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les vaccins : post informatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mamalice
A peine arrivé


Nombre de messages : 5
Age : 33
Localisation : nantes
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Microgramme d'alu par vaccins   Mer 14 Mar 2012 - 8:36

Bonjour à toutes,

je viens de trouver ce doc très intéressant écrit par le Dr Jean Pilette pour enrichir un peu plus le débat sur les vaccins, il parle de l'aluminium en général, celui absorbé par le biais de l'alimentation, de l'eau et celui injecté par les vaccins. p.19 à 22, il récapitule tous les vaccins et les quantités en mg que l'on peut y trouver.
Les pires: les infanrix (500mg) et Pentact-Hib (1250mg !!!!) pascontent149
et les moins pires: Hexa, tetra, Penta-Vac avec 300mg
Il parle également du rapport entre quantité d'alu et plasma sanguin.

http://www.vaccinetruth.info/adverse/aluminium_ds_vaccins.pdf

Et parce qu'il n'y a pas que l'aluminium comme excipients:

http://www.infovaccin.fr/composants.html

Mon p'tit bout n'est toujours pas vacciné ( 5 mois) et je vais repousser le plus possible !!!

Bonne lecture !!!
Mamalice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ume
Habituée


Nombre de messages : 2546
Age : 35
Localisation : 29
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Sam 17 Mar 2012 - 1:27

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/01/06/le-lien-entre-vaccin-ror-et-autisme-infantile-etait-un-trucage_1461561_3244.html

je sais pas si l'info est passée par ici ,donc dans le doute ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Lun 28 Mai 2012 - 8:49

Je viens à l'instant de découvrir le site d'une association qui a réunis bon nombre de documents sur les vaccins :
http://www.alis-france.com/documents.php

Grace à eux je constitue un dossier à présenter à mon médecin pour pouvoir discuter de ce sujet. Je partage avec vous ce document très intéressant sur les contre-indications aux vaccinations : http://www.alis-france.com/download/precision_contre_indications.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Lun 28 Mai 2012 - 9:52

Pour approfondir la vidéo d'Ana concernant l’enquête sur les enfants vaccinés /non-vaccinés d’Angelika KÖGEL en collaboration avec la plus haute instance de santé allemande l’Institut Koch, présentée lors d’une émission de Alpenparlament TV, en Allemagne, le 26 octobre 2011, voici la traduction française de l'étude :

http://www.alis-france.com/download/courrier_alis_75-27-35.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoétoune
Habituée


Nombre de messages : 4512
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Lun 28 Mai 2012 - 14:48

Ume a écrit:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/01/06/le-lien-entre-vaccin-ror-et-autisme-infantile-etait-un-trucage_1461561_3244.html

je sais pas si l'info est passée par ici ,donc dans le doute ....



Alors, ça, c'est un peu fort!! (je ne dis pas ça à toi, hein, mais aux auteurs!).
Une étude a été "mal menée" donc, il n'y a aucun lien entre ROR et autisme?!!! Pour moi, le trucage il est là, dans ces conclusions!
J'ai pourtant lu d'autres études qui montraient ce lien, sur de vastes échantillons!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoétoune
Habituée


Nombre de messages : 4512
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Mer 11 Juil 2012 - 20:30

Pour celles qui vont """choisir""" de vacciner ou dont les enfants ont déjà été vacciné, je tape là un extrait du livre "Vaccinations : le droit de choisir" du Dr François Choffat.
A vérifier si les aspects légaux sont toujours valables, car l'ouvrage date de 2005...



"(...) Le matin de la vaccination, je fais prendre une dose du ou des vaccins qui seront inoculés, en 30K, ou dans une dilution hahnemenienne, par exemple en 7CH. Une dose correspond à un petit tube contenant 1 ou 2 grammes de petits granulés de sucre imprégnés du produit. On prend tout le contenu du tube en 1 fois , si possible quelques minutes au moins avant un repas et on laisse fondre les granules lentement sous la langue.
Exemple : Avant une vaccination antitétanique : une dose du nosode du générique, Tetanoxinum 30K, ou 7CH. Si on connait le nom de marque, le nosode du produit de marque : tetavax 30K ou 7CH, ou Vaccin tétanique pasteur 30K, ou anatoxal Te Berna 30K etc.
Si on utilise un vaccin diphtérie-tétanos : diphterotoxinum-tetanoxinum 30K comme générique, ou diftavax 30K, DT Vax 30K, Anatoxal DiTe Berna 30K etc.

Un mois, ou plus, après la dernière injection d'un groupe de vaccination, donner le nosode en dose homéopathique croissante : en 200K, MK et XMK ou bien à défaut 9CH, 15CH et 30CH.
Exemple : Tetanoxinum 200K, Tetanoxinum MK, Tetanoxinum XMK, une dose toutes les 24h ou à des intervalles plus longs chez les allergiques ou chez ceux qui font habituellement de fortes réactions. En cas de réaction après une prise, différer les doses ultérieures jusqu'à ce que tout soit rentré dans l'ordre. Ces drainages peuvent etre utiles des années après la vaccination." (...)

"Si l'on soupçonne qu'une affection quelconque est survenue après une vaccination, il est légitime de tenter de les traiter, meme des années après, avec les nosodes dynamisés. On observe souvent des effets spectaculaires comme on a pu le voir dans les exemples déjà cités.
On peut employer par exemple tetanotoxinum 30K, 200K, MK, XMK, selon les memes règles qu'en prévention.
Les réactions risquent d'etre plus fortes et il est bon de prévoir des délais plus longs entre les prises.
Il n'y a pas d'inconvénients à les espacer.

Malheureusement, depuis 2 ans, les autorités sanitaires françaises ont interdit l'usage, déjà très restrictif, des nosodes homéopathiques. C'est un beau cadeau aux fabriquant de remède allopathiques, on enlève ainsi aux homéopathes un de leurs meilleurs outils et on les empeche de prouver la causalité vaccinale des complications.

La raison invoquée en est le risque, jamais observé, de contaminer les malades par des produits d'origine animale ou infectieuse. Mais comment comprendre cette mesure si les vaccins qui servent de souche à certains de ces remèdes interdits sont toujours autorisés! La logique de l'autorité sanitaire est moins évidente que sa soumission aux interets de l'industrie pharmaceutique.
A ma connaissance, aucun autre pays n'a pris de mesure similaire!
Les nosodes sont disponibles sans restriction dans les autres pays francophones.

A défaut de nosodes, avant la vaccination, on peut employer un remède passe-partout, comme Ledum, une dose en 30K, certains recommandant Thuya, ou sulfur ou silicea dans les memes dilutions.
En cas de complication avérée, on peut trouver un remède homéopathique qui corresponde au symptome, c'est plus difficile, mais c'est souvent efficace. Cette méthode peut aussi réussir quand les nosodes ont échoué, ou vice versa."

Je ne peux pas tout taper et détailler, mais dans le bouquin, il donne des exemples de patients atteinds de maladies, parfois assez lourdes, parfois depuis des décénies, suite à leurs vaccinations (sans avoir toujours fait le lien puisque la maladie survient parfois très longtemps après la vaccination). L'utilisation des nosodes, meme dans ces cas, permet aux patients de guerrir, en "annulant" les effets produits par le vaccin....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana
Modératrice


Nombre de messages : 3733
Age : 38
Localisation : RP
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 12 Juil 2012 - 7:23

petitpullmarine a écrit:
Pour approfondir la vidéo d'Ana concernant l’enquête sur les enfants vaccinés /non-vaccinés d’Angelika KÖGEL en collaboration avec la plus haute instance de santé allemande l’Institut Koch, présentée lors d’une émission de Alpenparlament TV, en Allemagne, le 26 octobre 2011, voici la traduction française de l'étude :

http://www.alis-france.com/download/courrier_alis_75-27-35.pdf

D'ailleurs je dois revenir un peu sur la vidéo en question, parce que j'ai trouvé un article qui parle de cette étude...
Selon les chiffres de l'article, sur les 13453 sujets dont on pouvait exploiter les données, seulement 0.7% n'étaient pas du tout vaccinés, soit 94 enfants.
Ca fait peu pour des résultats fiables pascontent061
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bulledeguerison.fr
mimikief
Modératrice


Nombre de messages : 8709
Age : 32
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 12 Juil 2012 - 10:07

oui j'ai aussi eu vent de ces chiffres ana, d'ailleurs ils en parlent dans la revue de l'alis, en expliquant que les résultats concernent les enfants peu ( dtp ou dtpc) ou pas vaccinés...
mais du coup une étude pour voir la différence entre ces deux catégories serait vraiment bienvenue!

_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune 0059_G 
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G

Lilypie Kids Birthday tickers    Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confiance
Habituée


Nombre de messages : 1638
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 12 Juil 2012 - 17:03


Ooooh, un immense MERCI à vous toutes pour tous ces liens abc

Je suis en pleine réflexion aussi, car je souhaiterais que mon fils puisse aller en crêche à temps partiel en septembre.
Un de mes arguments, c'est que l'obligation vaccinale, c'est uniquement Diphtérie-Tétanos-Polio ... et ce ne sont que des maladies non contagieuses, donc pourquoi ne pas accepter mon fils si je signe une décharge ???? mimique045

Je suis très en colère de découvrir que nous sommes "obligés" de vacciner contre la coqueluche en plus car le DTP simple n'existe plus en France !!!! Ou comment contraindre les gens à vacciner plus, même si ce n'est pas légal ... pascontent159 pascontent184

Je rentre de 6 ans de vie en Suède (pas d'obligation vaccinale) et je suis vraiment attristée du peu d'avancement dans notre beau pays en ce qui concerne la médecine au sens large ... et de cette manie de brandir la peur comme argument. pascontent054 pascontent149

En tout cas, Merciiiiii content050
Vous m'éclairez ... notamment, je regardais pour faire uniquement les vaccins obligatoires en séparés, et ils contiennent encore plus d'alu et autres adjuvants donc ...

A suivre,

Tous les jours, je découvre un peu plus ce forum. Je manque de temps pour écrire plus souvent mais je trouve une mine d'informations. C'est très précieux. Et surtout je me sens moins seule en tant que "Maman maternante". C'est vraiment une grande source de partage et de réconfort. A toutes, pour tout le temps que vous y consacrez, pour votre ouverture, votre accueil ... M E R C I 0001_G

Belle soirée à vous aav aav aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capucine
Habituée


Nombre de messages : 550
Localisation : 74
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Sam 14 Juil 2012 - 15:31

Je rajoute ici les informations légales, celles qu'on cherche souvent pour inscrire à la crèche ou à l'école par exemple:
Il faut être en règle avec la legislation vaccinale, c'est à dire;

1)soit vaccin DTP à partir de 18 mois (mais qui n'est plus disponible) (ou plus de valences au bon vouloir des parents)
2)Soit certificat de contre indication medicale
3)soit attestation de situation vaccinale pour pénurie de DTP (donc on ne vaccine pas en attendant le retour du DTP sur le marché)

Vous trouverez les renseignements legaux sur http://www.infovaccin.fr/actu_nouvelles.html#alerteDTP. (en bas de la page)
Droits et obligations:
http://www.infovaccin.fr/200509p08.html
Tous les numéros de textes reglementaires sur infovaccin.fr

La ligue nationale pour la liberté des vaccinations propose un service d'information et juridique. La cotisation est élevée mais ça peut être intéressant pour certains.

Et c'est bien ce que demande l'école ici Ils demandent par habitude la photocopie des vaccins mais si certificat ou attestation c'est ok car la loi est supérieure à tout règlement privé.

Nota: ,pour le DTP le REvaxis n'a d'autorisation de mise sur le marché qu'en rappel et après six ans, mais les mais ces rappels ne sont pas obligatoires si les premieres injections ont été faites.

Voilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Mer 1 Aoû 2012 - 20:22

Pour alimenter le sujet voici le lien vers le blog d'un médecin généraliste qui a pourtant la réputation d'être ouvert et prêt à discuter : http://boree.eu/?p=220 Les commentaires sont importants à lire car professionnels et patients apportent leurs opinions. D'ailleurs connaissez vous ce monovalent pédiatrique en Suisse (Tétanol pur de novartis) ? Mais juste le vaccin contre le tétanos ce n'est pas suffisant pour l'obligation vaccinale en France ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice


Nombre de messages : 8709
Age : 32
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 2 Aoû 2012 - 6:08

intéressant comme lien....
pour le tétanol, je ne connais pas et il n'est pas répertorié dans le doc de pilette...
et sur la toile je ne trouve rien ou presque...?


_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune 0059_G 
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G

Lilypie Kids Birthday tickers    Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Mer 19 Déc 2012 - 13:11

un article pour compléter notre banque de données : http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=534&var_recherche=vaccin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yumni
A peine arrivé


Nombre de messages : 8
Localisation : drôme
Date d'inscription : 15/02/2013

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Sam 2 Mar 2013 - 15:58

voici un lien vers le magazine actukiwi et un article récent :

http://actuwiki.fr/culture/4233

il y en a d'autres, en bas de page, en lien avec les sels d'aluminium présents dans les vaccins.

Sinon, un récent article de Michel Dogna, à propos du Tétanos, fort intéressant (alternative santé n° 36)

LE ROMAN DU TÉTANOS

En France, un mort par département et par an, c’était le chiffre avant le vaccin contre le tétanos – un mort par département et par an, c’est le chiffre depuis le vaccin...

Dans certains pays d’Afrique, le chiffre est beaucoup plus important en raison des conditions d’hygiène et de climat.

Dans son ouvrage "Aromathérapie", le docteur Jean Valnet premier vulgarisateur public des huiles essentielles en France, raconte qu’étant chirurgien à la guerre 14/18 dans un régiment de cavalerie, sur tous les grands blessés qu’il récupérait dans la boue, le fumier et le purin, il n’a jamais vu un seul cas de tétanos.

Personnellement, j’ai vu deux cas d’enfants qui ont contracté le tétanos alors qu’ils étaient dûment vaccinés, et un cas d’une gamine qui a eu le tétanos suite à son vaccin (!). Or, j’ai souvent entendu des médecins se disant « ouverts », dire : « Bon vous êtes contre les vaccinations, mais le tétanos, faut pas rigoler avec çà ! » ; encore une rumeur de la fac de médecine, basée sur la peur et la désinformation par carence de documentation – et l’on sait que tout ce qui ne vient pas de la Faculté (qui est pilotée par les grands labos) n’est pas crédible….. Combien de fois m’a-t-on dit pour me convaincre :
- « Avez-vous vu mourir quelqu’un du tétanos ? C’est terrrrible !!! »
- « Non, un mouton, mais c’est pareil, et alors çà prouve quoi votre raisonnement d’épouvante ? »

Vous arrivez à l’hôpital avec une blessure souillée ou profonde à la main ou au pied, la première chose que l’on vous demande : « Etes-vous vacciné contre le tétanos ? Non ? » Alors on vous fait un vaccin immédiatement (C’est le protocole). Mais depuis quand un vaccin qui est censé être préventif soi disant pour préparer l’organisme est-il devenu subitement curatif ? Il est trop tard !!!

C’est ce que l’on appelait avant "sérum antitétanique". Ce n'est pas un vaccin, mais une anatoxine qui apporte une protection durant quelques semaines puis disparaît ensuite. Ce médicament renferme des immunoglobulines extraites du sang de chevaux spécialement immunisés contre le tétanos. Or, comment immunise t-on les chevaux en question ? En leur innoculant tout simplement le bacille de Nicolaier (clostridium tetani) ; mais ce que l’on ne dit pas, c’est que curieusement il arrive qu’un cheval donneur meure du tétanos…on va dire que c’est un loupé…

Comment se développe la maladie ?

Il faut souligner que le bacille tétanique ne se développe qu’en milieu anaérobie c'est-à-dire sans oxygène. Il secrète une toxine appelée Tétanospasmine qui va mettre entre 1 et 2 semaines pour attaquer le système nerveux, cela en fonction de son éloignement du tronc cérébral.
Le premier symptôme est souvent un problème de déglutition, puis arrivent des spasmes de plus en plus incontrôlables et violents pouvant aller jusqu’à provoquer des fractures osseuses, une contraction des mâchoires s’installe puis une tétanie du dos bloquant le malade en position dite de « lame de ressort » où juste la tête et les pieds touchent le sol. Cela se termine par un arrêt respiratoire et un arrêt cardiaque.

Que faire quand on a une blessure souillée et profonde (ex : clou rouillé) ?

Bien sûr il faut commencer par nettoyer soigneusement la blessure. Ne pas stopper le saignement naturel tout de suite, mais comprimer la zone pour mieux évacuer le sang souillé. Puis, rappelez-vous que le bacille éventuellement présent est anaérobie, ce qui veut dire qu’il n’aime pas l’oxygène. Le meilleur oxygénant à utiliser en ablution puis en compresse est la solution de CHLORURE DE MAGNÉSIUM (20 g dans un litre d’eau) – vente en pharmacie par sachets de 20 g.

En même temps boire 40 ml de cette solution (½ verre) 4 à 5 fois dans les 24 h. On effectue ainsi une oxygénation de tout le sang tout en multipliant par 6 le pouvoir phagocytaire des leucocytes. Voilà 40 ans que nous procédons comme cela sans jamais avoir eu une complication quelconque même sans aucune vaccination préalable.

NOTA : Certains pourraient s’étonner que je n’indique pas localement de l’eau oxygénée. Le danger réside dans le fait que ce produit va coaguler trop vite le sang, refermant prématurément la plaie, et la mettant ainsi en condition anaérobie.

Ce que la médecine veut ignorer

Entre les deux guerres, l’illustre docteur Chavannon était médecin chef aux hôpitaux de Paris ; il collaborait avec deux autres médecins devenus depuis célèbres par leurs études sur le magnésium : le Dr Delbet et le Dr Neveu.

La philosophie de ces médecins a été toute simple, la méthode la plus logique pour détruire un anaérobie, c’est de lui envoyer plein d’oxygène, en particulier avec un oxygénant puissant : le magnésium. Or, voici le résumé d’un rapport du Dr Chavannon parmi d’autres cas identiques :
« L’homme en phase terminale était révulsé en lame de ressort sur une table avec le trismus de la mâchoire, et la respiration courte. Je lui fis une endoveineuse avec 5 g de chlorure de magnésium dissout dans 20 ml de sérum physiologique ; l’injection fut effectuée en 20 minutes (1 ml par minute). Quelques minutes après que l’injection fut terminée, l’homme se relâcha et s’assit tranquillement ; il me demanda une cigarette et se leva…. »

Ce procédé a été maintes fois reproduit avec toujours le même succès. Voici plus de 30 ans que je donne la formule dans mes ouvrages et mes journaux. Mais entre ceux qui ne veulent pas y croire et ceux qui ont peur, rien ne bouge. Un vaccin bidon qui rassure tout le monde et rapporte des milliards…. ON NE TOUCHE PAS ! Mieux, un médecin du Finistère qui, il y a quelques années, avait appliqué avec succès la formule Chavannon a été suspendu 6 mois pour infraction au protocole (exercice illégal de la guérison…. !)

Des expériences qui donnent à réfléchir

Des études qui m’ont été rapportées il y a une quinzaine d’années auraient montré que le bacille tétanique une fois oxygéné ne serait pas détruit, mais muté en……… (devinez)…. Colibacille intestinal, ce qui a fait soulever la question si réciproquement le tétanos ne serait pas d’origine endogène, c'est-à-dire provenant de colibacilles personnels qui dans un terrain initial d’hypoxie auraient muté.
Ceci soulève une autre question : si cela est vrai, les colibacilles des chevaux - qui n’ont rien à voir avec ceux des humains - génèrent-ils les mêmes souches de tétanos ? Et quel est donc le taux d’efficacité de l’immunoglobuline équine.
N’oublions pas que le chiffre officiel des échecs mortels par ce traitement protocolaire est de 30% ! Pas terrible, çà !

Chavannon avait lui 100% de réussite en phase terminale.
La médecine officielle étatique est vraiment une secte étanche dont les malades sont les victimes ignorantes et dociles !



Michel Dogna






















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vivevie.fr/
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 11 Avr 2013 - 14:54

Un blog qui épingles les dangers des vaccins : http://expovaccins.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Mar 10 Déc 2013 - 10:34

Le reportage sur France 3 hier soir, en plus de parler de la grippe traite aussi du sujet des vaccins, un débat intéressant :

http://www.france3.fr/emission/tout-peut-changer/diffusion-du-09-12-2013-20h45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée


Nombre de messages : 2113
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Dim 1 Juin 2014 - 17:58

Je suis tombé sur un article en anglais qui semble vraiment plein de références scientifiques.

Il est pro-vaccination au final, mais je trouve qu'il apporte surtout plein d'info sans trop de jugement (bien que certaines formulations puissent être/paraître tranchantes)

http://www.iflscience.com/health-and-medicine/dear-parents-you-are-being-lied
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice


Nombre de messages : 8709
Age : 32
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Lun 6 Oct 2014 - 17:44

voici un article fort intéressant
( j'adhère totalement avec cette idée de renforcer l'immunité)
aav

_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune 0059_G 
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G

Lilypie Kids Birthday tickers    Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Modératrice


Nombre de messages : 9574
Age : 34
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Lun 6 Oct 2014 - 18:28


Merci mimi 0059_G 0059_G 0059_G

Va falloir que je mette à jour mon premier post 02_05_The-Definition

Un (long) article sur le choix de vacciner contre méningite : des éléments statistiques purement et simplement sur un blog d'un médecin non anti-vaccin :
http://docteurdu16.blogspot.fr/2011/11/meningite-c-des-elements-pour-decider.html

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
Bamboo
A sa place au chaud


Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 16 Oct 2014 - 19:43

Je ne sais pas si ça apportera quelque chose par rapport à ce qui a déjà été dit mais je le mets quand même :

Quelques notions essentielles concernant les vaccinations
Pour bien comprendre la vaccination, il faut savoir combien notre système immunitaire est organisé et efficace naturellement (voir aussi mes lettres sur l’immunité, le rôle immunitaire de notre intestin et les cellules de nos organes).

La vaccination consiste à stimuler nos réponses immunitaires, qui vont alors s’adapter pour nous protéger contre des bactéries ou des virus. Il s'agit de nous exposer à des formes bactériennes ou virales non pathogènes ou à des composants des micro-organismes auxquels on veut échapper.

Les vaccins permettent d’obtenir une réponse protectrice, basée sur la mémoire immunologique, grâce à la production d’anticorps et de globules blancs spécifiques nommés lymphocytes effecteurs.

La fabrication des anticorps et des cellules mémoire augmente à chaque contact antigénique représenté par les rappels vaccinaux.

La vaccination, quand elle est justifiée, génère une protection individuelle mais également une protection collective en limitant la dissémination des agents infectieux.

Il est exact que la vaccination antivariolique a permis d’éradiquer la variole. Une vaccination massive de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a ainsi été combinée dès 1958 à une « stratégie de surveillance et d'endiguement », mise en œuvre à partir de 1967.

Mais il est important de bien réfléchir, pour chaque vaccin, à son rapport bénéfice/risque pour vous, selon votre situation individuelle, qui n'est pas celle d'un autre.


Je maintiens d’abord ma méfiance contre Gardasil et Cervarix en milieu scolaire
J’ai lancé il y a moins de 15 jours, avec l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN), une pétition contre le projet de vaccination des enfants, filles et garçons du primaire dès 9 ans, à propos du cancer du col de l’utérus et d’autres localisations d'infections virales dues au papilloma virus (HPV).

La pétition que vous pouvez encore signer – si ce n’est déjà fait – et faire tourner, a été signée ce jour par près de 350 000 personnes.

Vous la trouverez sur le site : http://petition.ipsn.eu/papillomavirus.php

Je rappelle que 700 professionnels de santé avaient déjà signé en mars 2014 une pétition demandant « la mise en place d'urgence d'une mission parlementaire sur l'opportunité de la vaccination contre le cancer du col de l'utérus, arguant de l'absence de preuves de son efficacité, de son coût particulièrement élevé et du risque d'effets indésirables graves. »

Mais lors de la présentation du Plan Cancer 3, le président de la République François Hollande, mal informé, a affirmé que « ce vaccin a fait la preuve de son efficacité ».

Il ne sait pas que le frottis reste à ce jour le meilleur moyen de prévenir le cancer du col utérin. En effet, il permet de détecter des lésions risquant d’évoluer vers le cancer.

Soulignons que 6 millions de frottis sont réalisés chaque année alors que 500 000 seraient suffisants si l'on expliquait clairement et sans le moindre jugement quelles sont les personnes qui sont à risques.

Je suis convaincu que les 2 vaccins concurrents contre le cancer du col de l'utérus ne sont pas fiables d’une manière certaine et qu’il ne faut pas accepter la vaccination des enfants dès 9 ans, comme cela était proposé par certains experts. Même si les autorités se veulent rassurantes, même si les laboratoires fabricants réfutent toutes les critiques et les dangers, n’insistant que sur les bénéfices en nous inondant de publicités sous le titre « Un rendez-vous vaccinal pour les adolescents ».

Voici leurs arguments majeurs sans cesse répétés : 170 millions de doses ont été injectées et déjà 5 millions en France, et les conclusions sont toujours les mêmes : « aucun lien de causalité ne peut être établi entre le vaccin et les complications. » Pour renforcer cette pression, une pétition favorable à la vaccination contre le HPV, signée par 5000 praticiens de seize sociétés savantes est lancée, soutenue en outre par l’Académie de médecine.

Évidemment, quand il y a décès on parle de « cause inexpliquée », ou bien c'est la « mort subite du nourrisson ». Et si vous n’êtes pas d’accord, vous n’êtes pas d’un bon niveau scientifique. Je connais bien ce genre d’attaque qui vise à ce que nos enfants et petits-enfants soient vaccinés en masse et sans discuter.


Pour les autres vaccinations,on distingue les “obligatoires” et les “recommandées”
Je rappelle d’abord qu’en septembre 2014, le Conseil technique de la vaccination a préconisé la levée de l’obligation de la vaccination contre Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite (DTP).

Cette obligation reste présente à ce jour. Un couple, Samia et Marc Larère, est même actuellement poursuivi devant les tribunaux parce qu'il refuse de faire vacciner ses enfants âgés de 15 mois et 3 ans. À mon humble avis, ils ne devraient pas être condamnés.


Qui et quand faudrait-il vacciner contre la diphtérie-tétanos-polio-grippe-hépatite ?

Les nourrissons
Les nourrissons allaités par la maman héritent de l’immunité maternelle qui les protège jusqu’à l’âge de 9 mois environ. Je souligne l’importance de l’allaitement maternel, si possible complet pendant au moins 6 mois comme le préconise l’OMS.

Ce doit être le choix de la maman et non du médecin !

L’allaitement chez les jeunes mères doit être soutenu et accompagné ; signalons le travail considérable de la Leche League et des associations similaires, qui n’est pas assez mis en valeur !

Le calendrier vaccinal propose abusivement dès le 2e mois le vaccin Hexavalent contre 6 pathologies à la fois, ce qui est très lourd : Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche-Grippe-Hépatite B, auxquelles il faut ajouter, à part, le vaccin contre le Pneumocoque (Prevenar 13 avec phosphate d’aluminium comme adjuvant).

Ce dernier permet d’éviter pneumonies et otites moyennes aiguës causées par 13 des 90 sérotypes de Streptococcus pneumoniae chez les nourrissons et les enfants âgés de 6 semaines à 5 ans.

Les rappels pour ces vaccins ont lieu à 4 mois et à 11 mois.

Mieux vaut donc allaiter son enfant pour éviter une telle vaccination trop tôt.

Mais lorsque les nourrissons ne sont pas allaités et sont en contact avec d’autres enfants fragiles susceptibles d’être atteints par une des maladies citées ci-dessus (dans son pays ou à la crèche), ils doivent être vaccinés contre DTP-Coqueluche-Grippe-Hépatite et Pneumocoque.

La Haute Autorité de Santé recommande Infanrix Hexa qui contient hydroxyde d'aluminium et phosphate d'aluminium comme adjuvant. Il y a aussi l’Hexyon qui contient hydroxyde d'aluminium et phosphate d’aluminium.

Leur concurrent Hexavax a été retiré en 2005, 5 ans après sa mise sur le marché, du fait de complications cérébrales graves chez les nourrissons (preuve qu'un vaccin n'est jamais sans risque).

Ainsi une seule injection intramusculaire regroupe les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B, la poliomyélite et contre certaines infections comme la méningite.

Je ne recommande pas cette injection, sauf cas spécifiques.

En Guyane, en outre, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire après 9 mois, uniquement dans les centres agréés de vaccination internationale. Elle est déconseillée chez la femme enceinte et chez les personnes immunodéprimées.

Dans des cas particuliers, à risques, d’enfants en contact avec des adultes porteurs du bacille de la tuberculose, du virus du Sida ou de l’hépatite B, on fera vacciner l’enfant :

•contre la tuberculose, avec le BCG qui est uniquement destiné aux enfants exposés à un risque élevé (résidant en Île-de-France ou en Guyane, avec des antécédents familiaux, nés ou issus de parents originaires d'un pays très touché par la tuberculose, vivant dans un habitat précaire…). Chez les enfants à risques, la vaccination peut être pratiquée jusqu'à l'âge de 15 ans, avec un test par intradermoréaction préalable à la vaccination à partir de l'âge de 3 mois.


•La très forte réduction d’immunité observée chez les personnes atteintes par le virus du Sida, et la marginalisation sociale de certaines d’entre elles, ont entraîné la réapparition des cas graves et même mortels de tuberculose, car les antibiotiques perdent de leur efficacité contre le bacille de Koch, qui devient résistant. Toute personne non sidéenne qui attraperait ce bacille de Koch résistant aux antibiotiques mettrait sa vie en danger. D’où la nécessité du retour à la vaccination antituberculeuse pour les personnes à risques.


•contre l’hépatite B : pour les enfants nés de mère porteuse de l’antigène de l’hépatite B, la 1re dose de vaccin doit être administrée dans les 24 heures après la naissance, associée à l'administration d'immunoglobulines. Les 2e et 3e doses doivent l'être à 1 et 6 mois, puis un contrôle sérologique doit être fait entre 7 et 12 mois.



À 2 ans, deux vaccinations en cas d'alerte épidémique
• Contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) : pour tous les enfants la 1re dose ; la 2e sera faite au moins 1 mois après.


•Contre la méningite du méningocoque C, la 1re dose.



À 6 ans, si l’enfant a déjà été vacciné
Le rappel contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite doit être fait et celui contre la coqueluche est recommandé.


À 11 ans, chez les enfants à risques ou en cas d’épidémie
Hors des épidémies hivernales, les spécialistes proposent la vaccination DTP, avec des rappels aux âges fixes de 25 ans (+ coqueluche), 45 et 65 ans, puis 75 et 85 ans du fait d’une « immunosénescence ».


Au delà de 65 ans, la vaccination contre la grippe
Le vaccin contre la grippe est recommandé tous les ans mais n’est indiqué que chez les personnes à risques, porteurs de pathologies aiguës ou chroniques cardiaques, respiratoires, rénales, neurologiques, hépatiques...

On ajoute les femmes enceintes, mais je ne suis pas sûr qu’elle soient toutes fragiles et à risque majeur de complications de la grippe pour elles-mêmes ou leurs enfants.

Ce qu'il faut bien comprendre, au total, c'est que la vaccination ne se justifie qu'en cas de situations de risques.

Pour ce qui me concerne tant que je suis en bonne santé, grâce à l’alimentation et à une saine activité physique, il n’est pas question de me faire vacciner.

Je préfère l’ENERGIE VITALE que me procurent les amis des abeilles (www.Apimab.com et www.secretsdemiel.com) qui mélangent miel + propolis + gelée royale + ginseng + papaye + acérola à raison d’une cuillerée à café chaque matin au petit-déjeuner entre octobre et mars.

Rappelons, comme l’a parfaitement indiqué notre ami Jean-Marc Dupuis, que « C'est l'amélioration des conditions de vie, de l'hygiène, de l'eau potable, le recul de la malnutrition et du paupérisme qui expliquent l'effondrement du nombre de morts par ces maladies tout au long du XXe siècle ».

J’ajoute les découvertes virales, celles des antibiotiques, certaines vaccinations comme celle de la variole et toutes les découvertes pour la compréhension du système immunitaire à partir de l’arrivée du SIDA sur la planète en 1982.


Annonce spéciale de Jean-Marc Dupuis de Santé Nature Innovation :
Le pouvoir des plantes

Contre les aggressions du quotidien, les plantes apaisent, soignent, soulagent. Les traditions ancestrales sont validées par la recherche scientifique et de nouvelles vertus sont découvertes chaque jour... rendez-vous ici pour en savoir plus.



À propos des effets indésirables et des adjuvants des vaccins
Comme l’a rappelé à juste raison Jean-Marc Dupuis dans une récente lettre à laquelle je renvoie :


« Le British Medical Journal a publié le 30 janvier 2013 une étude démontrant que le vaccin contre la grippe H1N1 Pandermix avait causé des milliers de cas de narcolepsie chez les enfants, une maladie grave et incurable, sans que cette catastrophe ne soit compensée par des vies sauvées par ailleurs par ce vaccin.

Une association, quoique plus faible, a aussi été établie entre le vaccin contre la grippe et la maladie de Guillain-Barré (paralysie).

Le vaccin contre l'hépatite B, lui aussi, est fortement critiqué. Il est accusé de tuer les cellules du foie, alors qu'il est précisément supposé protéger contre une maladie du foie. D'autre part, le 21 novembre 2012, le Conseil d'Etat français a reconnu que l'aluminium dans le vaccin hépatite B avait été la cause d'une terrible maladie invalidante, la myofasciite à macrophages, dont souffre depuis 1996 un employé de la Ville de Paris, permettant à cette personne d'être indemnisée. Des milliers de personnes, qui n'ont pas eu l'idée de porter plainte, pourraient être dans le même cas. »


Des oligo-éléments, métaux lourds aluminium et mercure sont des adjuvants immunologiques, appelés aussi « adjuvant vaccinal ». Ils n'ont pas de vertu antigénique.

Par rapport aux adjuvants stricto sensu, les immunostimulants ont une action plus générale sur le système immunitaire et peuvent modifier simultanément plusieurs réponses immunologiques en les augmentant ou en les réduisant.

C'est en 1925 que fut imaginé le principe des substances adjuvantes et stimulantes de l'immunité, technique qui permet d'obtenir des sérums plus riches en antitoxines en joignant au vaccin une substance irritante pour les tissus.

Comme le dit Jean-Marc Dupuis :


« Les vaccins peuvent en effet contenir diverses substances notoirement toxiques, même à faibles doses, comme le formaldéhyde (cancérigène), le mercure (neurotoxique), l'aluminium (neurotoxique) ou le phénoxyéthanol.

Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à ces substances, qui peuvent affecter de façon dramatique leurs fonctions nerveuses et immunitaires. »


L'Académie de Médecine a publié en 2012 un rapport sur les adjuvants vaccinaux dans lequel elle reconnaît officiellement que les sels d'aluminium sont neurotoxiques.

Le vaccin contre l'hépatite B indique, sur sa notice, qu'il peut provoquer la sclérose en plaques. Une étude de 2004 de l’épidémiologiste américain Hernan a montré qu’il existait un risque 3,1 fois supérieur de déclarer une sclérose en plaques dans les 3 ans qui suivent une vaccination anti-hépatite B. Il existe en outre quantité d'études qui lient le vaccin contre l'hépatite B au diabète, au lupus, à la névrite optique, à la polyarthrite rhumatoïde, à la thyroïdite et bien d'autres maladies encore.


Des coûts faramineux
En 2010, pour le seul vaccin contre la grippe A, le gouvernement français a payé 1,5 milliard d'euros pour 94 millions de doses, ce qui fait quasiment 2 doses par citoyen.

À l'achat des vaccins, on peut ajouter en Euros 35,8 millions pour la campagne de vaccination, 20 millions d’antiviraux, 150 de masques, 41 de logistique, 290 pour indemniser les personnels réquisitionnés, 100 pour l’organisation territoriale, 400 à 700 de consultations et prescription de médicaments.

Finalement, comme le rappelle fort justement Jean-Marc Dupuis, le nombre de vaccins utilisés n'a été que de 4,5 millions...

Ce gaspillage a été dénoncé par mon collègue Bernard Debré, député de droite, et son homologue de gauche Jean-Marie Le Guen.


Conclusion
La disparition prochaine des obligations vaccinales impose une information complète et de qualité afin que les parents responsables de la santé de leurs enfants fassent les bons choix.

Il y a des abus avec les vaccinations. Il ne s’agit pas d’être systématiquement “contre”, ce qui serait aussi excessif – et pourrait être dangereux en cas d’épidémie ou chez des patients fragiles –, ni d’être systématiquement “pour”.

Les parents doivent bien sûr comprendre que la santé de leur enfant dépend aussi de celle de la communauté, c’est-à-dire de l’état de santé des autres enfants.

Mais les enfants ne peuvent être traités comme des cobayes ou des objets économiques. Je sais combien la connaissance scientifique du grand public augmente. Face à la diminution du nombre de médecins, il demande à être responsabilisé dans le domaine de la santé et à ne pas être traité comme ignorant pour être plus facilement exploité.

Professeur Henri Joyeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée


Nombre de messages : 2113
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Jeu 16 Oct 2014 - 19:46

Merci Bamboo, c'est super clair... J'ai lu la moitié mais je tombe de fatigue, je reprends ça demain. aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée


Nombre de messages : 1011
Age : 26
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Sam 18 Oct 2014 - 16:51

Merci Bamboo aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice


Nombre de messages : 8709
Age : 32
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Mar 3 Mar 2015 - 18:56

une vidéo un peu longue mais qui résume bien la situation :
https://www.youtube.com/watch?v=YqcBOMLMCQE&feature=youtu.be

_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune 0059_G 
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G

Lilypie Kids Birthday tickers    Lilypie Fourth Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alambra
Habituée


Nombre de messages : 1387
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Ven 3 Avr 2015 - 10:46

Je viens de regarder une vidéo : interview de M Georget au sujet d'un bébé allemand décédé de la rougeole.
Comme c'est informatif je partage avec vous aav

vidéo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée


Nombre de messages : 4689
Age : 34
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Mer 22 Avr 2015 - 12:27

Le téléphone sonne sur France inter parle des vaccins : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1082485
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vaccins : post informatif   Aujourd'hui à 14:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vaccins : post informatif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les vaccins : post informatif
» petit soucis post-accouchement....
» participation à étude sur les vaccins
» Et si on faisait un post économie
» Mijoté de porc à congelé pour post accouchement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Les ptits maux de bébé-
Sauter vers: