discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-8%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
599.99 € 649.99 €
Voir le deal

 

 Naissance d'Enki by Mum

Aller en bas 
AuteurMessage
Marilyne
Habituée
Marilyne

Nombre de messages : 2533
Age : 41
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyDim 25 Fév 2018 - 19:54

Un mois après sa naissance, voici son récit, que je lui dédis !

Naissance d’Enki 23 janvier 2018

22 janvier : nous sommes lundi, à 6 jours du terme. Le stress d’un dépassement qui empêcherait l’AAD m’a fait prendre rendez-vous avec Patrick (mon médecin) pour qu’il me fasse une séance d’acupuncture.
La veille, j’ai eu une fausse alerte qui m’a provoqué une insomnie à partir de 5h du matin. Je suis descendue, je me suis posée sur mon ballon et regardé le jour se lever. Tour s’est calmé ensuite.
Ce dimanche 21, nous sommes entrés dans le signe du Verseau et j’ai vu s’éloigner avec soulagement le Capricorne qui était trop chargé d’émotions négatives récentes.

Dans la salle d’attente, je ressens des contractions d’une nature différente de celles ressenties depuis un mois environ. Pour chacune, je visualise mon bébé et souffle lentement.
La séance d’acupuncture me fait du bien, je suis allongée sur le côté gauche. Patrick m’a mis trois aiguilles dans le bas du dos et une dans chacun de mes mollets en face interne après m’avoir posé quelques questions sur la grossesse.
Je rentre à la maison, nous déjeunons tranquillement avec ton papa. Dans l’après-midi, je fais une sieste ; les contractions sont toujours présentes mais indolores et irrégulières. Toujours cette question lancinante : est-ce pour aujourd’hui ou pas ? …
Tes frères reviennent de l’école. On fait des parties de Rami jusqu’au dîner. Durant les dernières, vers 19h, j’ai besoin de me lever lors des contractions, non pour soulager une douleur quasi inexistante, mais pour rentrer dans une bulle qui commence à prendre forme. Nous dînons et je monte lire une histoire à Loup et Nino. Je les préviens que j’ai des contractions et qu’il faudra peut-être que je m’interrompe quelques fois. Ce que je ferai à deux reprises pour faire quelques pas et respirer profondément. Ce n’est pas vraiment une histoire d’ailleurs, c’est une page du livre d’astronomie de Loup : « qu’est-ce qu’une étoile ? ». Quelle belle entrée dans l’aventure ! Ils se couchent, rituel des bisous, câlins, bonne nuit.
Je redescends dans le salon, je n’ai absolument pas envie de dormir. J’ai envie de m’occuper les mains avec une activité qui me libère l’esprit. Loup ayant déchiré un de ses pantalons aux deux genoux, j’entreprends de le recoudre. Je me lève à chaque contraction pour marcher et respirer profondément. Pendant ce temps, ton papa en profite pour finaliser un troisième cerclage de petit tambour destiné à accueillir tes membranes.
1er message de connexion sororale, à S. : « Message comme ça en passant … Je répare un pantalon de Loup pour … m’occuper entre des contractions à peu près toutes les 10 mns … À suivre ou pas … »
La réponse ne tarde pas : « Parfait ! Je laisse mon téléphone allumé … tu peux appeler si besoin, ou David (mais je n’ai toujours pas ma voix) … suis avec vous »
La première jambe du pantalon est terminée, la seconde restera décousue jusqu’au … 23 février !
Il est 21h, j’envoie un texto à R. notre sage-femme : « je ne sais pas si je dois te tenir au courant des moindres changements … Les contractions ont l’air de se régulariser, à peu près toutes les 10 mns pour les plus longues, avec quelques fois des plus courtes intercalées »
Je n’ai plus envie de recoudre le pantalon, plus envie de m’occuper les mains. Ma bulle en formation m’appelle et je ressens l’envie de marcher, moins pour calmer l’intensité de la douleur que pour me centrer, voire méditer.
21h22, réponse de R. : « Ok ! Je te propose de voir si c’est un peu plus régulier et de voir aussi si les sensations s’accentuent ! Je suis tranquille ce soir, n’hésite pas si besoin !! »
Je marche, je marche, je fais du ballon, me lève lors des contractions. Est-ce le jour J ? Mon intuition me dit que oui, mon éternel manque de confiance en moi me dit que cela peut encore être un « faux-travail » …
Je ressens le besoin de me connecter à mes Sœurs et j’envoie un texto à A., L., A. et D. :
« À mes amies lumineuses. Contractions presque régulières qui m’obligent à marcher et souffler, toutes les 10 mns environ … »
Réponses rapides, les connexions sont établies ! :
A. « C’est parti ?! Bon courage. Plein de force et de lâcher-prise, de douceur et de lumière. Mes pensées t’accompagnent dans cette aventure initiatique. R. est prévenue ? Bises »
A. « Ohhh Ok … Bon … J’allume des bougies et je reste attentive si besoin. Beau voyage »
Elle propose même de nous apporter des huiles de massages spéciales jour J. Pas la peine, j’ai ce qu’il faut ! « Je resterai près du téléphone toute la nuit si besoin. Souviens-toi à chaque instant que c’est un de tes rêves que tu réalises. Courage ma belle »
L. « Youhouuuuuu. Dernière ligne droite ma belle. Toutes mes pensées et surtout une belle rencontre »
D. « Merci pour le message ! Mes pensées t’accompagnent … détente, courage, acceptation de ce qui est. Ouvre-toi belle fleur ! Je t’embrasse »
Ma sœur C. est prévenue également mais elle doit être de sortie.
Quelle chance d’être entourée comme ça !! Toutes tes tatas connectées !!

David a poussé le canapé vers la cheminée, libérant de l’espace devant le poêle. Il commence à allumer des bougies, prépare tranquillement le nid, met la BO d’Himalaya qui m’apaise incroyablement. Il me demande si je souhaite qu’il monte la piscine, je lui réponds que, pour le moment, j’aime mieux garder l’espace pour marcher.
22h13 « ça se rapproche mais intensité égale. Penses-tu que je doive commencer l’homéo ? »
J’ai en effet commencé à noter les heures de contractions car depuis ma bulle, je perds un peu la notion du temps 22h07, 22h15, 22h20, 22h21, 22h33 ….
R. me rappelle pour discuter plus précisément de mes sensations. Je lui dis que je vais aller prendre une douche pour voir si cela a un effet sur les contractions.
La douche me fait un bien fou ! Je laisse l’eau chaude couler sur mes épaules, mes reins, mon ventre. Je ferme les yeux, c’est bon ! Deux contractions pendant cette douche d’une dizaine de minutes. À la sortie, une autre …. Bon, ça n’a pas l’air d’un faux travail. Intuition 1, manque de confiance en moi 0.
23h16 « Petit point d’avancement : douche chaude n’a pas arrêté les contractions qui reviennent toutes les 10 mns max. Grosse pesanteur dans périnée/vessie/rectum. En fin de contraction, j’ai la sensation d’envie d’uriner. Tout est gérable pour le moment »
« Ok, de mon côté, je me repose un peu ! Est-ce que c’est ok si tu me contactes quand c’est un peu plus fort et/ou rapproché ? »
« oui bien sûr »
Je suis encore sur mon ballon mais j’ai besoin de me lever et de m’appuyer sur la table pendant les contractions. Entre chacune, j’entreprends de dépoiler le tapis des poils de Yuri. Je le fais assise sur mon ballon, avec les orteils. Je ne sais pas pourquoi je fais ça mais je le fais. Ça fait rire David qui ramasse les tas de poils en bout de tapis. Le cocasse de la situation participe à l’indispensable détente nécessaire.
À un moment, le ballon ne me convient plus, il faut que je marche. Je tourne dans le salon autour du canapé, je ne parviens pas à garder les yeux ouverts. Je marche donc à l’aveugle mais ça me fait du bien, épaississant les parois de ma bulle. David a allumé une dizaine de bougies, éteint la lumière. La pénombre, juste éclairée des bougies et des flammes du feu dans le poêle invite à la rêverie, au centrage, à la mise en bulle. Je retourne quelques fois sur le ballon que ton papa a installé sur le tapis devant le poêle. Mais non, il ne me convient vraiment plus. Il ne servira à présent que pour des massages du bas du dos, du bassin et des hanches que David me propose régulièrement. En sac à patates dessus, je goûte au massage/peeling aux senteurs de fleur d’oranger.
Et je reprends ma marche aveugle. Pendant les contractions, je m’appuie des deux mains sur le mur en argile. Le contact chaud de la terre est agréable. Je souffle, je fais la respiration de la vague, je répète ce qui sera mon mantra : « bouche molle, col mou ».
23/01, 1h19 « Contractions plus rapprochées (+/- 5 mns), appuient fort sur le périnée. C’est David qui écrit, plus envie d’écrire et de parler »
Je commence à perdre toute notion de réalité. Je parviens tout juste à dire à David de prévenir R. que ça s’intensifie. À cette heure, les contractions commencent à être douloureuses et s’échelonnent toutes les 2/4 mns.
1h20 : « Ok ! Je prends la route ! Si besoin m’appeler »
Je demande à David de monter la piscine car l’intensité des contractions s’amplifient nettement. Pendant ce temps, je continue de marcher dans ma bulle, je vocalise pendant les contractions, un Ôm qui vient des profondeurs.
2h28 « J’arrive dans une petite heure, j’espère que tout va bien ? »
« Elle gère. Je remplis la piscine »
« Super !! Elle peut aller dans l’eau dès que c’est prêt »
« OK. Un peu de sang dans la culotte »
J’ai découvert ce sang en me déshabillant pour aller dans la piscine. Il ne m’inquiète pas, je sais à quoi cela correspond. Confirmation de R. « OK. C’est le col qui continue à s’ouvrir. Pas de soucis »

Depuis un moment, j’ai demandé à David de m’appuyer sur le sacrum pendant les contractions, comme A. lui a montré. La pression m’aide beaucoup, je pousse de mon côté, si bien que l’appui est vraiment fort.
La piscine est prête, je rentre dans l’eau. L’effet est immédiat au contact de la chaleur. Je pousse un soupir de soulagement. Je m’assoie, c’est vraiment agréable. Tout mon corps se détend. Une contraction passe. Je me dis que si l’eau les apaise ainsi, ça va être chouette ! Bon ne rêvons pas, elles reprennent vite de plus belle. À chacune, je me mets à genoux, appuyée sur le rebord de la piscine et David appuie fort sur mon sacrum ; des sons graves sortent instinctivement de ma bouche. La douleur devient intense mais elle n’est pas souffrance.
Entre chaque contraction, je me rassoie dans l’eau et goûte à la détente en ne pensant pas à la prochaine. David rajoute de l’eau chaude régulièrement. Elle provient d’une grosse bassine en alu posée sur le poêle. Les yeux fermés, je sens les vagues de chaleur à chaque versement. J’essaie de me concentrer dessus pour apaiser la douleur, tout du moins la ressentir de manière plus lointaine.
Très vite, l’intensité des contractions augmente énormément et m’arrache de véritables cris de douleur que je ne peux pas retenir.
Je n’entends ni ne vois arriver R. mais je la « sens » arriver, de ma bulle je ressens sa présence pourtant très discrète. David me chuchote « R. est là ». Effectivement, je la sens s’accroupir devant moi et poser sa main sur mon bras. Je parviens à lui dire entre deux contractions que je n’ose pas lui demander de m’examiner de peur que l’avancée du travail ne le soit pas autant que je l’espère. Elle me murmure qu’au vu de mon état, la fin est proche. Il est 3h20.
Les contractions se rapprochent jusqu’à se suivre, pour certaines, sans interruption. Cette absence de répit est le plus dur à supporter. Tout mon corps est contracté, je ne parviens plus à trouver de la détente. Mon mantra est oublié, ne fonctionnant peut-être plus ? Je perds pied littéralement et supplie du répit, pour reprendre des forces. Je crie un « Achevez-moi !! » (oui, oui !), auquel répond R. par un « pas avant que tu l’aies sorti quand même ! ». David me dira plus tard qu’il n’a pas osé de trait d’humour à ce moment là !
Ton papa est collé à moi, je lui broie les bras, je lui hurle dans les oreilles. Lui, imperturbable me parle doucement, m’encourage, me soutient. Il est mon pilier, mon ancrage dans la réalité.
R., très discrètement, semble s’activer dans la pièce pour préparer tout le nécessaire à ton arrivée. Peut-être fait-elle autre chose en fait, je ne sais trop, depuis ma bulle …
Je supplie du répit, je sens que ça appuie très fort sur le périnée et surtout le rectum. R. me dit que la poche des eaux fait pression, c’est elle que je sens. Je pousse un peu et elle se rompt. Malgré l’eau qui m’entoure, je sens le liquide s’écouler entre mes jambes. Il s’ensuit une très légère détente puis je ressens l’envie de pousser. R. me dit d’y aller. Je pousse et hurle en même temps. Je sens une pression de dingue sur mon périnée. Tout mon bassin est sous pression, c’en est presque affolant mais la fin est proche, le moment, unique et intense, je me raccroche à ces pensées. David est toujours proche et me parle. J’ai un éclair de lucidité qui m’empêche de mordre le rebord de la piscine (gonflable !) sur lequel je m’appuie et m’accroche.
Je sens R. derrière moi, elle observe, palpe, discrètement. Elle m’encourage tout en me laissant vivre le moment centrée, pleinement, avec David. Elle a ce don d’être présente sans intervenir. C’est dur à expliquer mais c’est une attitude tout simplement parfaite ! Malgré la douleur sans équivalent, je me sens bien, entourée de ces deux êtres en qui j’ai toute confiance : David pour sa proximité, sa chaleur, ses mots, son amour ; R. pour sa douceur, sa discrétion, ses compétences, sa bienveillance.
Pas un seul instant je me dis que je ne serais pas dans cette épreuve si je n’avais pas fait ma rebelle en choisissant d’accoucher chez moi et en refusant l’hôpital et son cortège d’interventionnisme, de bruits, de lumière, d’analgésie et tutti quanti. Je suis dans mon cocon, mon chez moi, dans le naturel et l’animal et ça n’a pas de prix !
Des cris émanent de mon corps comme jamais, ils viennent du ventre, ils sont puissants, c’est incroyable de parvenir à sortir un son pareil ! C’est qu’il est soustrait à ma volonté, il est sauvage ce qui le rend instinctif.
Trois contractions accompagnées de trois poussées sortent ta petite tête mon Ptit galet. La détente annoncée après est infime. R. m’informe qu’il reste les épaules. Dans mon état second, je pensais les avoir passées déjà ne m’apercevant pas que le reste du corps n’étant pas sorti, il était logique qu’elles ne soient pas passées encore …. Je ne vais pas y arriver, je n’ai plus de forces, du moins j’en ai l’impression, je lui dis dans un souffle. La contraction arrive, c’est le moment, le dernier, l’ultime effort et ce sera terminé. Je rassemble le peu de force qu’il me reste et je pousse en criant ne pensant même pas à mon pauvre périnée qui pourrait se déchirer sous l’intensité de la poussée, à moins que ce ne soit déjà fait … J’avoue que l’état possible de cette zone est le cadet de mes soucis sur le moment. Une épaule se dégage et le reste de ton petit corps glisse hors de moi, dans l’eau chaude et amniotisée de la piscine. Il est 3h53. R. me dira plus tard avoir tout doucement glissé son pouce et son index pour délicatement m’aider à dégager la première épaule lors de la poussée. Merci !!!
Voilà, Enki est né, dans l’eau ce 23 janvier 2018 à 3h53 entouré de ses parents et de R., notre merveilleuse sage-femme. La naissance aquatique n’était pas particulièrement prévue mais il m’était impossible de sortir de l’eau avant l’expulsion, tétanisée de douleur que j’étais. Je ne me suis d’ailleurs même pas posé la question depuis le monde parallèle où mon esprit était.
R. l’attrape par derrière moi car je suis toujours appuyée contre le rebord de la piscine. Elle le pose délicatement sur mon dos et le frictionne. Il ne doit pas avoir froid car nous sommes au pied du poêle où le feu est toujours intense, créant une atmosphère tropicale dans le salon. Je demande s’il va bien, elle me dit que oui.
Arrive le premier moment où je dois reprendre mes esprits et retrouver la réalité de façon consciente : je dois bouger, pour me retourner et t’attraper pour te serrer dans mes bras, enfin !
J’y parviens et je m’assois dans le fond de la piscine. R. te dépose dans mes bras et te couvre d’une serviette chaude. Et là, la réalité, le concret resurgit d’un seul coup et m’apparaît, ma bulle explose. Je l’ai fait ! Je l’ai fait ! J’y suis arrivée ! Je répète ces phrases dont j’ai souvent rêvé depuis des mois et je peine à réaliser que je viens de concrétiser un rêve de plusieurs années. David est tout ému, il est dans mon dos, je suis appuyée contre lui, je crois bien qu’il pleure. Il me parle, me félicite.
Je te découvre à la faible lueur des bougies et des flammes du poêle : première découverte réciproque. Mon seul regret dans cette aventure est de n’avoir pu capter ton regard à ce moment, il faisait trop sombre.
Deuxième moment crucial de retour à la réalité : sortir de la piscine dont l’eau n’est plus très claire …. Là, tout de suite sur le moment, je ne vois pas comment y parvenir et je l’avoue à R. et David. Ils m’aident alors à me rapprocher du bord opposé de la piscine derrière lequel se trouve le canapé. Ne pas marcher sur le cordon, ne pas glisser, ne pas lâcher mon bébé. C’est bon, j’ai recouvré tous mes esprits, le néocortex refonctionne !
Me voilà adossée au bord. Comment me hisser ? Je crois t’avoir redonné à R. ou à ton papa, je ne sais plus. Ils m’aident à me hisser, me voilà assise sur le bord. Maintenant soulever une jambe, la poser par terre, puis faire de même avec l’autre, toujours soutenue par mes deux piliers ! Voilà, c’est fait, je m’affale sur le canapé. On me redonne mon bébé. Il doit être un peu plus de 4h du matin environ.
Tu es sur moi, calme, les yeux ouverts. Les contractions reprennent, certes moins fortes que celles de l’accouchement mais après une telle épreuve, elles ne sont pas agréables. Et je ne me sens pas bien telle que je suis positionnée car j’ai l’impression de ne pas avoir de force pour pousser et expulser le placenta. Au bout d’un moment, voyant mon état, R. me propose d’appuyer doucement sur mon ventre mais je ne supporte pas la sensation. J’essaie une position différente : je pose ma jambe droite sur la gauche, pied à plat, dans une position que l’on pourrait qualifier de yoguique ! Je me sens beaucoup mieux car l’appui de ma jambe me donne la force de pousser. R. rigole en me disant que je ressemble à une statue grecque !!
Je pousse deux ou trois fois et le placenta sort. Aaahhh ! Quelle délivrance !!! Ce moment porte bien son nom car après la naissance, je n’ai pas senti cette libération. R. l’examine, nous le montre ainsi que les membranes. Elle réajuste les alèses sous moi. Il est 4h30.
Le reste de la nuit est un moment suspendu que j’aurais aimé voir perdurer encore longtemps. C’est la nuit, le salon est juste éclairé par les bougies et le feu du poêle. Je suis allongée dans mon canapé, tu es tout contre moi en peau à peau. Tu dors paisiblement après ta première tétée. R. examine mon périnée à la lumière de sa lampe frontale ; juste une éraillure alors que 4kg210 sont passés par là, y’a pas à dire quand la physiologie est respectée … Pas de point nécessaire, parfait !
R. nettoie tes membranes, nous les décrit et nous les montre, David l’assiste. Ils sont au pied du canapé, devant la piscine. Je les observe faire l’impression de ton arbre de vie avec ton placenta. Le rendu est magnifique, on dirait une peinture « sanguine » et pour le coup, elle porterait bien son nom !! Ils confectionnent les petits tambours avec tes membranes. Deux avec celle extérieure, un avec celle intérieure. Les cerclages élaborés par ton papa sont parfaits. Ils fabriquent aussi un anneau de dentition avec un morceau de ton cordon et ils prélèvent un échantillon de ton placenta pour l’envoyer au laboratoire allemand qui préparera les granules homéopathiques et la teinture mère. Ce moment est très poétique, féérique, le calme après la tempête, le repos des guerriers savouré après une épreuve intense en émotions, l’un de mes plus beaux souvenirs de cette aventure inoubliable.
Il est 5h30 du matin, on discute tous les trois. R. mange un morceau et les grands frères descendent voir leur petit frère.
On propose à R. d’aller dormir dans notre lit. David installe un matelas entre la piscine et le canapé. Tout le monde essaie d’aller dormir y compris Loup et Nino qui s’étaient mis à bouquiner !! Je ne parviens pas à dormir, j’ai les yeux rivés sur toi, calé contre moi. On restera en peau à peau jusque dans la soirée.
Je vois le jour se lever dans la même position depuis plusieurs heures. Je suis toute ankylosée mais je n’ose bouger de crainte de te réveiller.
Bienvenue en ce monde Enki, bienvenue à la lumière !!!
Revenir en haut Aller en bas
doudie
Habituée
doudie

Nombre de messages : 2635
Age : 45
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyDim 25 Fév 2018 - 21:00

C'est un magnifique cadeau que tu lui fais à ton petit Enki, après cette naissance, que ce récit presque mystique. 0001_G

Merci de partager cela avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
julyff
Habituée
julyff

Nombre de messages : 4479
Age : 33
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyLun 26 Fév 2018 - 10:45

Merci de ce partage Maryline! J'ai les larmes aux yeux!
Que c'est doux d'avoir donné naissance à Enki dans votre foyer 0059_G
Revenir en haut Aller en bas
Mond'dou
Habituée
Mond'dou

Nombre de messages : 1448
Age : 43
Localisation : Tout est magie dans le Berry ! Enfin, presque...
Date d'inscription : 13/01/2015

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyLun 26 Fév 2018 - 20:45

Bon, ben, moi aussi, j'ai aussi les larmes aux yeux en te lisant, malgré ma présence avec vous ce jour-là
Merci pour ce récit ma belle
Je t'aime 0059_G
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/gp/141919450@N04/U8W72o
Cerisia
Habituée
Cerisia

Nombre de messages : 1658
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMar 27 Fév 2018 - 8:48

Merci pour ce beau récit! J'avais l'impression d'être avec vous, à la lumière des bougies... Ca avait l'air d'être tellement calme et apaisant comme environnement... Encore félicitations!
Revenir en haut Aller en bas
sahine
Habituée
sahine

Nombre de messages : 1548
Age : 30
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMar 27 Fév 2018 - 19:53

0059_G 0059_G 0059_G
merci du partage
Revenir en haut Aller en bas
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1399
Date d'inscription : 06/05/2015

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMer 28 Fév 2018 - 9:15

Wahou quel récit ! Et quelle naissance !  0001_G   0001_G
Merci pour ce partage !
Revenir en haut Aller en bas
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 12/07/2016

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMer 28 Fév 2018 - 11:30

Merci de partager ce moment avec nous
Revenir en haut Aller en bas
Sauge
A sa place au chaud
Sauge

Nombre de messages : 133
Age : 36
Localisation : nîmes
Date d'inscription : 12/06/2017

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMer 28 Fév 2018 - 12:09

Oui, merci pour ce magnifique partage !
J'ai mis la BO d'Himalaya pendant la lecture aav
Revenir en haut Aller en bas
Marilyne
Habituée
Marilyne

Nombre de messages : 2533
Age : 41
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMer 28 Fév 2018 - 17:47

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Mati88
Habituée
Mati88

Nombre de messages : 392
Age : 32
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyVen 2 Mar 2018 - 21:05

Depuis des années, je me passionne pour les AAD et j'adore lire les récits d'accouchements.. Et celui-là est tout aussi magique, félicitations, encore une fois!
Revenir en haut Aller en bas
Arcenciel
Habituée
Arcenciel

Nombre de messages : 2540
Date d'inscription : 06/05/2013

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptySam 3 Mar 2018 - 23:01

Magnifique récit! J'en suis toute retournée!!
Plein de choses à toi et à ton ptit bonhomme <3 <3
Revenir en haut Aller en bas
babycake
Habituée
babycake

Nombre de messages : 1612
Age : 31
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyDim 4 Mar 2018 - 11:27

Quel récit puissant, j'en ai les larmes aux yeux...

(et très concrètement, c'est en le lisant que j'ai pris conscience que dans moins de 5 mois, c'est mon tour...).

Re-félicitations !
Revenir en haut Aller en bas
noiram
A sa place au chaud
noiram

Nombre de messages : 77
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 01/09/2015

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyDim 4 Mar 2018 - 19:44

merci de ce si beau récit!
Moi aussi, j'ai réécouté la BO d'Himalaya, du coup!!
Revenir en haut Aller en bas
swally
Habituée
swally

Nombre de messages : 1222
Age : 37
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 22/06/2012

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMar 6 Mar 2018 - 21:14

0059_G 0059_G 0059_G

J'en pleure d'émotion

Merci de ce partage, quelle puissance 0001_G 0001_G

Calins
Revenir en haut Aller en bas
http://gnomland.com
La Galineta
Habituée
La Galineta

Nombre de messages : 4814
Age : 29
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum EmptyMer 28 Mar 2018 - 16:58

En te lisant on se croirait avec vous, tapis dans un petit coin, c'est tellement puissant comme vous l'avez vécu, cette naissance à la maison que vous vouliez si fort Smile tu t'es laissée porter par toutes ces vagues naturellement, chapeau la famille ! aav
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Naissance d'Enki by Mum Empty
MessageSujet: Re: Naissance d'Enki by Mum   Naissance d'Enki by Mum Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissance d'Enki by Mum
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Naissance :: A la maison-
Sauter vers: