discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROR ou pas ROR...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mati88
Habituée
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: ROR ou pas ROR...   Lun 15 Oct 2018 - 13:30

Bon, je viens de faire un petit tour de forum pour voir ce qui avait été posté là-dessus mais je ne suis pas plus avancées. On se pose la question- depuis de mois- de vacciner notre grande en raison de l'épidémie de rougeole qui sévit et du petit frère à naître.
Franchement je suis un peu perdue. Au début mon mari était contre: il l'a eu et n'en garde pas un souvenir traumatisant. Moi vaccinée (1 seule dose) mais immunisée. Par contre je stresse pour le petit bout qui doit arriver. Évidemment la visite des 3 ans chez la doc n'a pas aidé car elle ne veut pas nous influencer dans notre décision (merci à elle). Ce que je vois c'est qu'il y a une "épidémie de rougeole" en France et en Bretagne, il y a eu apparemment 234 cas selon l'ARS (point fait en juillet), dont la moitié en Finistère, que nous n'habitons pas. Donc, ben... Ça ne m'avance pas vraiment. J'ai l'impression que ça peut être très compliqué de la choper pour un nourrisson et vu comment ma fille adore toucher tous les bébés qu'elle voit, je pense que ça va être folklo quand il va naître.
Mais je stresse aussi avec ce qu'on a entendu sur ce vaccin: le truc de la volaille, bof, quand même.
Bref, pour celles et ceux qui n'ont pas vacciné leur enfant, ça ne vous a pas fait stresser pour le petit 2ème? Aussi, j'ai l'impression que si elle est vacciné, petit deuz sera bien protégé, c'est bien ça, hein?!
Merci de vos retours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Lun 15 Oct 2018 - 16:36

hello Mati,

moi je suis pas pro vaccin donc bon voilà c'est mon point de vue.. les vaccins ne protègent pas forcément car les virus mutent et qu'on 'nest pas forcément immunisé après un shot.. ça s'est vu aux USA par ex avec la coqueluche mais pas que... tous vaccinés et pourtant certains l'ont eue et donc peuvent aussi le véhiculer. (du coup l 'argument de vacciner pour la population n'a aucune valeur)
ce qui me dérange c'est ce qu'il y a dans le vaccin, qui sont neurotoxiques et bon une fois qu'on vaccine on ne peut plus vraiment revenir en arrière, ces produits chimiques seront là.. je pense que si l'enfant a un bon systeme immunitaire il peut passer au dessus ou développer la maladie mais pas fortement.
j'ai aussi été vaccinée et n'ai jamais attrapé ces maladies donc je ne sais pas ce que ça fait.
Notre médecin est hyper contre la vaccination, a vu des enfants handicapés à cause des substances neurotoxiques et nous disait qu'il avait eu des cas de coqueluches chez des enfants non vaccinés, que c'est dur, ca dure trois mois mais qu'après c'est fini et bon lui préfère ça qu'un enfant handicappé par le vaccin.. c'est un exemple que je cite ici. J'ai fait énormément de recherches sur les effets secondaires mais aussi sur ceux qui regrettaient ne pas avoir vacciné et de ce que j'ai pu lire, y avait bcp + de parents qui regrettaient avoir vacciné leur enfants car eu plein de soucis et avec leur enfant non vacciné, aucun... c'est une généralité de ce que j'ai lu, y a bien sur plein de cas contraires je suppose.

sinon je trouvais cet article intéressant
http://www.alterinfo.net/Le-peuple-microbien-le-faux-ennemi_a41498.html

pas facile de savoir quoi faire!! parfois je me demande encore si j'ai pris la bonne décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3938
Age : 32
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Lun 15 Oct 2018 - 17:06

Coucou Mati
je vois qu'on se pose les mêmes questions!
Pour le contexte finistérien: tous les cas sont du lycée Diwan de Carhaix (et quelques proches donc...). Après même en sachant ça, ça nous interroge car on sait que ça se diffuse vite...
Ici la généraliste m'a bien sermonée (même pas pour bébé mais pour Zoé seulement). On a l'ordonnance du coup... On ne l'a pas fait car on a vu que le vacciné est potentiellement contagieux une vingtaine de jours; je pense être immunisée car vaccinée enfant, mais ça n'a pas été vérifié et la doc a balayé cet argument snas vouloir en parler... Et attraper ces maladies enceinte c'est pas bon.
Avec des pédiatres mesurés sur les vaccins qu'a eu Zoé: celui de Paris, homéopathe, m'avait dit qu'à son sens ces maladies doivent avoir la chance de se faire dans l'enfance, que le vaccin a du sens vers 10-12ans si l'enfant n'est pas immunisé. Le second, mesuré aussi, m'avait dit que pour lui c'était pour protéger les éventuelles personnes fragiles autour de l'enfant, mais qu'un enfant en bonne santé n'a pas de risque majeur à choper ces maladies.
Sauf que nous sommes comme vous, sur un nouveau né ça nous fait peur. On se dit quand même qu'en théorie tant que j'allaite c'est good si je suis bien immunisée. Du coup on la fera peut-être vacciner en vue du sevrage, même si ce sera sans doute en fin d'hiver et donc en contexte non favorable (on ne la vaccinera pas si elle est un peu malade...).
Encore une belle prise de tête, sachant que je n'ai plus de médecin pour en parler (la généraliste a coupé court à l'argument du premier pédiatre, sans dialogue possible, me disant juste que je devrais le dénoncer!...; le 2e pédiatre est parti en retraite). Et puis nos p'tits bouts vont tomber dans l'obligation vaccinale, j'en chiale d'avance.
On n'est pas braqués à fond, on n'est pas super confiants non plus. Zoé a eu des vaccins au début, jusqu'à ce qu'une pédiatre lui fasse l'hépatite B alors qu'on avait dit non + c'était avec plein d'autres valences, elle avait fait une dizaine de jours amorphe après, on avait eu peur (mais évidemment, la doc n'a rien voulu écrire dans le carnet de santé, c'était une vue de nos esprits...).
Pour moi c'est la grande source de préoccupation médicale depuis les 6 mois de Zoé du coup, on est perdus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
Habituée
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Lun 15 Oct 2018 - 20:40

Zut alors, Julyff, quelle histoire. Ici on a toujours eu des médecins assez compréhensifs (en fait on n'en a eu que 2). Et je comprends que aies peut avec la réaction qu'elle a eu... Ici la nôtre est impressionnante: presque jamais malade, n'a fait aucune réaction. Ça aide. Et oui, je suis assez embêtée avec cette politique vaccinale, pour l'instant je fais l'autruche. En plus mon mari a été adopté donc on ne connait rien de ses antécédents médicaux. Ici l'école de ma fille a aussi été affectée l'année dernière, apparemment.

Bon, mais je viens de tomber sur cela, ça me rassure un peu: "Bébé non vacciné: Il faut aussi consulter un médecin si un bébé de plus de 6 mois non vacciné a été exposé à la rougeole. En principe, les enfants de moins de 6 mois sont protégés par les anticorps maternels, à condition que la mère ait déjà été vaccinée ou qu’elle ait déjà eu la rougeole. Si un doute existe sur la présence d’anticorps chez la mère, il faut procéder à une injection d’anticorps chez le bébé de moins de 6 mois. Cette injection d’anticorps aide à combattre directement le virus." C'est du site naître et grandir. Est-ce que l'allaitement aiderait à minimiser les risques également? Je ne suis pas trop sûre mais j'aimerais qu'on me le confirme...

lili, je comprends que ça semble incohérent concernant le vaccin contre la coqueluche. J'ai connu 2 ados vaccinés qui l'ont eu récemment. mais je ne pense pas que ce soit le cas pour tous les autres vaccins. En ce qui concerne la rougeole, c'est une autre maladie, un autre vaccin, donc je préfère ne pas trop comparer. Je pense que les parents de la personne (jeune mère de notre famille de notre âge) qui est décédée récemment à Bordeaux doivent s'être mordus les doigts de ne pas l'avoir vaccinée. Elle l'a chopée en emmenant son père aux urgences... et je n'ai pas l'impression que le virus soit véhiculé par les personnes vaccinées. A vérifier.

Un autre truc qui m'inquiète: Le fait qu'il y ait une possibilité que le virus reste dans le cerveau et face une encéphalite par la suite. Ça fout les boules, ça!!! Bref, toujours en train de tourner en rond, ça ne nous avance pas trop!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3938
Age : 32
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Lun 15 Oct 2018 - 20:50

Je ne savais pas que le virus pouvait rester dans le cerveau!...
Ca me donne envie de demander à mon beau père une ordonnance pour mon immunité du coup; je suis sûre que je l'avais enceinte de Zoé, mais cette fois la gynéco n'a pas demandé... Le vaccin n'est pas possible avant un an je crois?
Pour l'allaitement, j'ai toujours lu que le lait contenait beaucoup "d'immunité": ce qui explique que quand la gastro est à la maison normalement le bébé allaité passe à travers car les anticorps sont au taquet chez la mère... Après faut peut être que je recreuse?
Pour le ROR je ne sais pas, mais pour d'autres vaccins ils annoncent que ça ne concerne que X% des souches de la maladie (par exemple la tuberculose: l'infirmière à l'école m'avait dit qu'il fallait le faire avec le retour de la maladie via les migrants, mais elle a admis que j'avais raison quand je lui disais que c'était inutile car la souche n'est pas couverte par le vaccin occidental!....).
Bon désolée, je ne fais toujours pas avancer les décisions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
Habituée
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Lun 15 Oct 2018 - 20:54

Euh, oui je pense que tuberculose, ça ne s'attrape pas comme ça... Ben oui, c'est vachement utile de faire une sérologie! Moi ça m'a rassuré en début de grossesse vu que je travaillais au contact de plus de 500 jeunes!
ça a donné que je suis immunisée contre rubéole et rougeole mais pas oreillons!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldougou
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 34
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mar 16 Oct 2018 - 9:17

C'est plus simple de prendre une décision quand les parents ne sont pas convaincus par l'efficacité des vaccins. Quand on pense que les vaccins sont efficaces mais on pèse le pour et le contre en prenant en calcul les ingrédients des vaccins et les effets secondaires, c'est beaucoup plus difficile d'y voir clair. Je pense que dans ce dernier cas, c'est en fonction de chaque famille, des peurs et des motivations personnelles des parents. Certains parents ont peur de tétanos, certains de la rougeole etc.

Pour la tuberculose, je peux vous dire comme info, en passant, que je viens d'un pays où on vaccine tout le monde contre la tuberculose (j'ai une belle cicatrice comme souvenir, moi) et où on a de très nombreux cas de tuberculose. Bah oui, la tuberculose règne en Roumanie. Je trouve la situation assez troublante et je pense que c'est la pauvreté et la malnutrition, les conditions de vie misérables qui font que la tuberculose fleurit dans un pays où on vaccine autant. Pour la situation en France, qui dit migrant, dit conditions de vie vraiment pas top, donc... Je ne vois pas pour autant tous les Français tomber malades de la tuberculose comme des mouches à cause des migrants (tout simplement parce que leur conditions de vie sont très différentes).

Pour la jeune femme décédée à Bordeaux, c'est très triste, mais je pense qu'il faudrait ajouter l'information qu'elle est décédée "suite à des complications de la rougeole dans un contexte de comorbidités sévères et complexes", d'après les médecins. Il faut rappeler que la rougeole ne tue pas, c'est les complications qui tuent et les complications tuent quand il y a un terrain favorable.

En ce qui concerne un deuxième enfant, je pense que je serais vigilante quand à l'état de santé de mon premier, autant que possible (parce que souvent, on ne voit pas des symptômes alors que l'enfant est déjà contagieux, bien sur). Je ne sais pas si j'ai des anticorps pour la rougeole, je sais que je n'en ai pas pour la rubéole, mais j'allaiterai l'enfant de toute façon... Et on laisse la vie suivre son cours.

Bon courage pour prendre la décision qui vous convient. aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mar 16 Oct 2018 - 9:18

Moi je vais surement donner un point de vue un peu différent de ce qu'on lit habituellement sur ce forum, puisqu'on fait vacciner nos enfants ( et on se vaccine nous aussi). D'habitude, je ne participe donc jamais à ces discussions, mais puisque Mati tu as l'air de chercher à confronter les points de vus...
Des petites précisions : le lait maternel contient des anticorps, mais ils se retrouvent dans le système digestif du bébé, et ça protège surtout des pathogènes digestifs. Ils sont en effet protégé par les anti-corps de la mère acqui in utéro, mais imparfaitement
Un vaccin n'est pas un autre. Il y a des virus qui mutent beaucoup et souvent et d'autre assez stable. La grippe, par exemple, existe en plein de version, chaque année le vaccin regroupe les version les plus pathogène de la saison ( et parfois on se plante sur ces versions, et le vaccin est peu efficace). D'autre sont relativement stable, c'est le cas de la rougeole.

Il y a aussi des vaccins qui jouent sur l'immunité de groupe, et d'autre qui ne protègent que la personne vaccinée. Le Bcg ( qui en plus est assez peu efficace, mes enfants étant peu exposés, on ne l'a pas fait) n'empêche pas d'attraper la tuberculose, mais permet de limiter sa gravité et son étendue. Le tétanos est présent dans l’environnement, le vaccin ne protège donc que son porteur.
Par contre, ceux contre la rougeole ou la coqueluche joue sur l'immunité de groupe : la vaccination permet de limité ou arrêter la propagation de la maladie (si assez de personnes sont vaccinés...).Certes, ils ne sont pas toujours efficace à 100%, mais on a les chiffres qui démontrent qu'ils ont quand même une efficacité significative. Et là j'ai des raison encore plus perso de me vacciner. D'abord il y a la question des nouveaux-né, particulièrement vulnérables à ces maladies. Ça fait brutal dit comme ça, mais des nourrissons qui meurent de la coqueluche en réanimation, il y en a en France. Et eux, on ne peut pas les vacciner, c’est donc aux autres de le faire... Je n'aime pas donner des arguments pour faire peur, parce que parler de la mort de bébé, c'est jouer sur la peur et l'émotion. Mais c'est aussi la réalité : ce ne sont pas forcément des maladies banales. Et tant qu'on y ait dans les réjouissance, oui, l'encéphalopathie à rougeole, c'est très rare, mais ça existe. Immédiatement (et en général ça régresse, parfois avec des séquelles), ou a plusieurs années de distance, et là ça peut conduire à des handicaps sévères.
Et puis il y a ma petite soeur, greffée du foie, donc sous immunosuppresseur. Elle, elle est immuno-déprimée. Ça veut dire que ce genre de maladie n'est pas du tout banal pour elle. La grippe ou la rougeole, ça peut l'envoyer à l’hôpital. Et elle ne peut pas faire un certain nombre de vaccin, ceux à virus vivant atténué, comme le ROR. C'est donc uniquement la vaccination des autres qui la protège.

Voilà, la rougeole, la coqueluche, c'est sans doute bénin pour un enfant en bonne santé, qui peut se faire son immunité en passant 15 jours au lit. Mais ça n'est pas possible pour tout le monde. Choisir de vacciner, c'est comme pour tout acte médical une balance bénéfice/risque que chacun appréciera comme il veut pour lui et ses enfants. Mais il ne faut pas oublier que pour les vaccins qui jouent sur l'immunité de groupe, la santé des uns dépend aussi de celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elomelo
Habituée


Nombre de messages : 794
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mar 16 Oct 2018 - 17:33

Je suis pro vaccin, je préfère l'écrire d'entrée, mais en réfléchissant à quels vaccins et dans quelles conditions.

Mais la coqueluche et la rougeole, ça peut etre mortel voir entrainer de tres graves conséquences et ça on l'oublie un peu trop vite je trouve.

Il y a un bébé de 5 mois qui est décédé dans mon département cet été de la coqueluche...bébé en bonne santé auparavant, et ayant des conditions de vie pas trop mal. Bébé non vacciné, la maman ayant zappé le rdv.
Nous avons dans ce quartier une épidémie de coqueluche avec plusieurs adultes malades qui sont certainement les porteurs et donc les contaminateurs....après explorations, ils n'ont pas eu de rappel de coqueluche depuis des années....
je rappelle que dans une stratégie de cocooning, il est recommandé aux adultes de prévoir un rappel de coqueluche quand on est au contact de jeunes enfants ( donc futurs parents, futurs grds parents, professionnels de la petite enfance).

Nous avons eu qques cas de rougeole, sur des enfants et des adultes non vaccinés . Le patient source a potentiellement été identifié. Il va très bien, merci pour lui....mais dans les enfants malades, il y en a un qui a fait des complications ....encéphalite , plusieurs jours de coma et des semaines de réa, sur un enfant n'ayant aucune fragilité .
Et une jeune femme a fait une fausse couche tardive( 23 sa) suite à sa contamination par la rougeole...

Je pense comme babycake, que c'est la protection collective, qui est en jeu grâce aux vaccins....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3938
Age : 32
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mar 16 Oct 2018 - 19:29

Concernant l'allaitement, je vois que ça depe'd des maladies. Certains anticorps passent beaucoup à travers le placenta et le lait, d'autres pas.
Apparemment le bébé n'est ainsi pas protégé contre la coqueluche, mais pour les ROR oui (5% des enfants environ seraient encore protégés à 1 an, en tout cas ça tient plusieurs mois d'après plusieurs etudes). Ici on redoutait la coqueluche mais zoé est vaccinée, nous aussi.
Nous sommes mesurés ici aussi, il n'est pas question de tout rejeter en bloc sans réfléchir. En revanche on nous propose des vaccins pour tout aujourd'hui, sans que ce soit forcément adapté à l'enfant et son environnement.
Le problème c'est qu'aujourd'hui on peut difficilement en discuter sereinement... j'en ai vu des médecins depuis 5 ans et demi, parce que j'ai eu du mal à en trouver des bienveillants et parce qu'on a changé de region: seuls 2 étaient ouverts à la discussion là dessus (et certainement sur le reste...), les autres jugeaient immédiatement même si nos positions n'étaient pas tranchées. La palme revenant à la pédiatre qui a fait l hépatite b en douce. C'est difficile de cheminer dans ce contexte... et pour moi cette obligation braque encore plus tout le monde (autant je n'ai pas d'opposition sur certains vaccins si ils sont bien faits, autant certains je n'en vois pas l'intérêt pour mes enfants...).
aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4551
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mar 16 Oct 2018 - 20:00

Aussi pour tempérer je trouve que mettre en avant les cas graves suite à ces maladies pour lesquelles on sait vacciner. Mais moins faire de bruit autour des cas de complications, maladies graves, neurologiques ou mort après les vaccins, ça reste assez silencieux. Je cherche pas à équilibrer et comparer le pourcentage pour savoir si c'est plus intéressant de vacciner ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elomelo
Habituée


Nombre de messages : 794
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mer 17 Oct 2018 - 5:11

La Galineta a écrit:
Aussi pour tempérer je trouve que mettre en avant les cas graves suite à ces maladies pour lesquelles on sait vacciner. Mais moins faire de bruit autour des cas de complications, maladies graves, neurologiques ou mort après les vaccins, ça reste assez silencieux. Je cherche pas à équilibrer et comparer le pourcentage pour savoir si c'est plus intéressant de vacciner ou pas.

Je n'ai jamais vu de complications suite à des vaccins....pourtant ça représente 80% de mon boulot en consultation.
Je ne dis pas que ça n'existe pas, mais je n'en ai jamais vu...par contre, des enfants avec des complications de maladies pour lesquelles un vaccin efficace, j'ai déjà vu plusieurs fois.
Ma chef, médecin à tendance homéo, me disait l'autre jour car nous en discutions que le seul soucis qu'elle avait vu suite à des vaccinations c'était 2 fois des abcès en 30 ans de pratique. Ils ont été pris en charge et rapidement traités et guéris sans séquelles.

Je pense aussi qu'il y a des vaccins qui ne sont pas utiles pour un enfant sans pb de santé spécifique, comme la varicelle, la gastro entérite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
Habituée
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 30
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mer 17 Oct 2018 - 8:35

Wahou y a des vaccins contre la gastro-entérite?!!
Bon en tout cas je suis heureuse d'avoir relancé le débat. content050
Ben oui, je trouve cela logique aussi de ne pas mettre tous les vaccins dans le même sac. Personnellement la coqueluche me faisait également peur et j'étais contente de la voir vaccinée. Pour la tuberculose, Eldougou, c'est la même chose dans le pays de mon mari: il y a encore pas mal de gens qui l'ont. Mon médecin a même suspecté que je l'avais en revenant. Par contre, j'ai l'impression qu'il y des gens plutôt en bonne santé qui peuvent se la choper aussi, apparemment.
Pour celles qui sont à faveur de la vaccination, il est vrai que les arguments qui me font pencher pour sont ceux-ci: protéger des adultes non-vaccinés de notre entourage et le fait que ben c'est vrai que la grande majorité des gamins que je vois sont vaccinés et n'ont pas l'air de se porter trop mal, donc...pourquoi pas la nôtre...

Mais en même temps les conséquences sur long terme ne sont pas forcément connues, non? Les complications directes ok, mais pour le reste, c'est tellement difficile à prouver. Et puis, c'est vrai que, comme dit Julyff, avec l'attitude de certains, on a tendance à tout questionner, car après on regrette d'avoir laissé faire tel acte sans informations... Un exemple, nous sommes allés voir un gastro-pédiatre lorsque notre fille avait 7 mois car fissure anale. Entre parenthèse, jusqu'à cet âge elle n'a vu que des médecins hommes qui ne lui parlaient pas pendant l’auscultation et la laissait hurler. Eh bien, je ne peux être sûre que c'est lié à cela mais elle est traumatisée des auscultations. Heureusement nous avons deux femmes médecins très patientes maintenant, mais quand même, c'est galère. Le gastro-pédiatre quand il a parlé de laxatifs, c'est ouvertement fichu de nous, en disant "le mot qu'il ne fallait pas dire!", comme pour dire qu'on avait pas le style (physique) de donner des médicaments. On a répondu que si on avait pris ce RDV, à l'hôpital, c'est qu'on avait confiance en eux, mais c'est tout de même super désagréable de se faire foutre de soi comme ça. Résultats de la course: on a donné les laxatifs, beaucoup de gens (généraliste, sage-femme, nounou) ont tiqué. On a arrêté car impossible de lui donner la bonne dose à cause du goût dégueu et on avait vu que le psyllium avait autant d'effet. mimique121

Et on a tellement de scandales sanitaires en cours que vraiment, moi je suis dans l'optique, moins j'en mets sur nous, mieux c'est. Les trucs chimiques, c'est salvateur quand on en a réellement besoin au final, mais mieux vaut éviter si on le peut. C'est un peu notre philosophie dans notre famille. Bon s'agissant de vaccins, c'est encore différent.

Et... pour contre-balancer aussi ce que je dis... J'entends pas mal de conneries de la part de gens anti=vaccins, qui eux aussi jouent vachement sur la peur: genre tu veux faire vacciner ta fille? Mais elle va avoir la sclérose en plaque!!! mimique045 Ça me gonfle, c'est pour cela que j'aimerais bien avoir des infos les plus fiables et neutres possibles. Mais il semble que personne ne l'est trop sur cette question. Ou qu'on a pas assez de recul.... Bad( Je crois que je demande la lune!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldougou
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 34
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Mer 17 Oct 2018 - 9:39

Mati88, c'est sur qu'on ne connait pas du tout les conséquences de la vaccination sur long terme. Combien d'études ont été faites depuis qu'on a commencé a vacciner pour comparer la santé des adultes qui n'ont pas été vaccinés et la santé des adultes qui ont été vacciné pendant l'enfance ? J'écoutais encore ce matin une émission sur France Inter sur les lobbies. Eh bien, même si on ne parle pas de l'efficacité des vaccins, c'est certain qu'il y a un lobby derrière les vaccins, comme derrière toute industrie dans notre monde. Est-ce que vous savez pourquoi est venue cette vague d'obligations vaccinales dans le monde, tout d'un coup ? J'ai trouvé une vidéo intéressante à l'époque, si je me rappelle bien, publiée par Michèle Rivasi: https://www.youtube.com/watch?time_continue=769&v=5R42QHjDPEg

A titre personnel, quand on souffre de deux pathologies auto-immunes apparues à 30 ans et plusieurs autres soucis de santé moins importants, on envisage différemment l'idée que quelqu'un touche au système immunitaire de son enfant à titre préventif... On sait bien que les cancers, les maladies auto-immunes etc. ont des causes multifactorielles et complexes. Mais si on osait dire que, peut être, les vaccins sont une de ces causes (rien qu'à lire les ingrédients qu'on introduit directement dans le muscle tant de fois, en enfance, on peut comprendre les enjeux) ?

Meme pour les complications directes on fait difficilement le lien avec le vaccin. Je connais une femme roumaine très pro-vaccin. Sa fille a fait une réaction neurologique après le ROR et elle n'a trouvé aucun médecin qui puisse faire le lien direct entre la vaccination et les troubles (heureusement passagers et apparemment sans séquelles) de sa fille. Aucun médecin n'ose mettre en cause les vaccins même quand c'est le cas. On pense presque toujours que la cause est ailleurs. Elle ne met pas sa deuxième fille en collectivité parce qu'elle veut lui faire le ROR seulement après ses deux ans pour éviter que la petite fasse aussi une réaction. (moi, j'aurais eu peur même à deux ans, mais bon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Jeu 18 Oct 2018 - 17:09

en fait c'est assez simple, dans les deux cas y a des risques, pour certains ce sera + risqué de vacciner, pour d'autre ce sera + risqué de ne pas vacciner, y a pas d'autre réponse. C'est à chacun de peser le pour et le contre et de beaucoup lire sur les vaccins pour se faire sa propre opinion. PErso je connais plusieurs personnes qui ont perdu leur enfant ou handicappé ou autiste suite au vaccin.. et je lis sans cesse ce genre de scénario.

Je ne crois pas à l'immunité collective car le vaccin ne fonctionne pas comme une immunité acquise, déjà pcq mm si on est vacciné on peut transmettre le virus et ensuite pcq on peut être immunisé dix ans et puis plus. la raison pour laquelle il faut des rappels c'est pcq on n'est jmais sur d'être immunisé. Le vaccin est loin d'être infaillible et les enfants qui meurent de maladie de ce genre auraient probablement eu des complications suite aux vaccins aussi...

y a un scandale pour le moment autour du vaccin pour la papillomavirus, ma gynéco me l'a recommandé mais jamais de la vie je me fais vacciner, faut voir toutes ces jeunes filles mortes et handicappées y a des tas de vidéos et d'articles là dessus..

le problème est le poison que ces vaccins contiennent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4551
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Jeu 18 Oct 2018 - 18:36

Si vous voulez de l'information, la série de vidéos "enquête sur la vaccination" sur youtube est très intéressante. Ça apporte de la réflexion. Avec des données d'études scientifiques. Des idées précises sur les composants des vaccins, leur dosage et ce que le corps peut supporter normalement.
Plus se tourner vers la santé, la bonne alimentation, moins de stress, une vie plus saine pour améliorer notre immunité et notre résistance.
Plus le temps passe plus je me sens méfiante vis à vis des vaccins, pour moi c'est presque inconcevable d'injecter ces choses dans nos corps. Trop de doutes, d'incertitudes.
Je supporterai pas de me mordre les doigts parce qu'un vaccin a pu abîmer mes enfants ou moi-même.
Ces laboratoires qui mettent un cocktail de vaccins sont ils disent clairement ne pas savoir ce que ça va donner.
Les substances qui sont dedans. Leur accumulation dans les tissus, le cerveau, les réactions du corps aux souches, virus activé, "terrain de culture" de ces souches très discutable.
Bref je me sens en défense face à cette obligation de masse de vacciner. C'est de la folie je trouve et je peux pas marcher dedans.
D'autant que oui, il y a peu ou pas encore recul sur plein de vaccins.
On peut même pas affirmer que les vaccins sont responsables de la disparition de certaines maladies. Et vu que les souches sont sélectionnées, on ne vaccine pas pour toutes les souches d'une maladie. Alors ça renforce les autres, ça court comme pour les antibiotiques à se retrouver avec des virus qui meurent plus rapidement que l'on créer des remèdes, et on ne sait plus soigner. Alors on va se retrouver à se mordre la queue parce qu'il y aura aussi des cas très résistants et des morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldougou
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 34
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Ven 19 Oct 2018 - 10:40

Je ne suis pas sure que le concept d'immunité de groupe soit fiable quand il s'agit de vaccins. Mais, en supposant que c'est la même chose pour les vaccins comme pour l'immunité acquise après avoir développé une maladie, pour les vaccins concernés par l'immunité de groupe, pourquoi n'impose-t-on à tout le monde de se faire vacciner ? Pourquoi les vaccins sont obligatoires seulement pour les enfants, quand il y a tant d'adultes qui ne sont plus vaccinés depuis des dizaines d'années et quand on sait que les vaccins, en plus de ne jamais être efficace à 100%, ils perdent en efficacité avec le temps ?

Je viens de lire cet article: https://www.estrepublicain.fr/edition-de-toul/2018/10/19/coqueluche-la-mise-en-garde Donc, les adultes sont tombés malades, ils véhiculent la maladie aussi bien que les enfants. Pourquoi on est obligé de vacciner nos enfants et pourquoi pour les adultes il n'y a aucune obligation, aucune sanction, alors que les adultes passent du temps en collectivité, avec des enfants etc. ? Je trouve cette histoire d'obligation qui concerne seulement les enfants totalement illogique. Où on oblige tout le monde et on empêche les virus de circuler où on laisse chacun faire ses choix, non ? mimique045
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4551
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Ven 19 Oct 2018 - 12:22

Techniquement y a des rappels à faire même adulte, après je sais pas de quoi et à quel âge, puis oui aucun contrôle là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Sam 20 Oct 2018 - 11:22

La Galineta a écrit:
Si vous voulez de l'information, la série de vidéos "enquête sur la vaccination" sur youtube est très intéressante. Ça apporte de la réflexion. Avec des données d'études scientifiques. Des idées précises sur les composants des vaccins, leur dosage et ce que le corps peut supporter normalement.
Plus se tourner vers la santé, la bonne alimentation, moins de stress, une vie plus saine pour améliorer notre immunité et notre résistance.
Plus le temps passe plus je me sens méfiante vis à vis des vaccins, pour moi c'est presque inconcevable d'injecter ces choses dans nos corps. Trop de doutes, d'incertitudes.
Je supporterai pas de me mordre les doigts parce qu'un vaccin a pu abîmer mes enfants ou moi-même.
Ces laboratoires qui mettent un cocktail de vaccins sont ils disent clairement ne pas savoir ce que ça va donner.
Les substances qui sont dedans. Leur accumulation dans les tissus, le cerveau, les réactions du corps aux souches, virus activé, "terrain de culture" de ces souches très discutable.
Bref je me sens en défense face à cette obligation de masse de vacciner. C'est de la folie je trouve et je peux pas marcher dedans.
D'autant que oui, il y a peu ou pas encore recul sur plein de vaccins.
On peut même pas affirmer que les vaccins sont responsables de la disparition de certaines maladies. Et vu que les souches sont sélectionnées, on ne vaccine pas pour toutes les souches d'une maladie. Alors ça renforce les autres, ça court comme pour les antibiotiques à se retrouver avec des virus qui meurent plus rapidement que l'on créer des remèdes, et on ne sait plus soigner. Alors on va se retrouver à se mordre la queue parce qu'il y aura aussi des cas très résistants et des morts.

je plussoie à 100% j'en suis venue aux mm conclusions après des mois de lecture sur le sujet.. (et de témoigages car y a la théorie et puis y a la pratique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Sam 20 Oct 2018 - 11:28

oui Eldougou, aussi moi je me dis, on veut vacciner pour la masse, certes mais si le vaccin fonctionne si bien, pourquoi chacun ne pourrait pas faire comme il veut? cad tant pis pour ceux qui sont pas vaccinés si ils attrapent la maladie, vu que ceux qui sont vaccinés ne risquent rien alors quoi? on vit dans un monde ou c'est chacun sa merde mais tout à coup on veut faire croire que pour le bien de tout le monde il faut vacciner pour stopper les virus (ce qui n'arrivera jamais car y aura tj des maladies et que la théorie comme quoi les vaccins ont éradiqué des maladies c'est faut, ça a été prouvée, je pourrais retrouver les arguments.) c'est ce qu'on veut faire croire..

aussi on a vu comme j'ai dit plus haut que mm vacciné on peut être contagieux et/ou déveloper la maladie donc ett argument ne tient absolument pas la route!!

j'ai été vaccinée full vaccins et j'ai plein de probs de santé, bien sur tout n'est pas lié à ça mais probablement una partie..
un ami a deux parents homéopathes qui ont vacciné en partie leurs trois premiers enfants et pas le dernier, celui ci n'estjamais malade contrairement aux autres. y a plein d'études qui montrent que les enfants vaccinés sont plus souvent malades et encore on ne sait pas tout car on n'a pas assez de recul sur les choses.. et alors la vaccination à 11 vaccins mais sérieux? d'office qu'il y a anguilles sous roche, d'office que ce n'est pas juste pour le bien de la population!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elomelo
Habituée


Nombre de messages : 794
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   Sam 20 Oct 2018 - 14:04

lili2701 a écrit:
oui Eldougou, aussi moi je me dis, on veut vacciner pour la masse, certes mais si le vaccin fonctionne si bien, pourquoi chacun ne pourrait pas faire comme il veut? cad tant pis pour ceux qui sont pas vaccinés si ils attrapent la maladie, vu que ceux qui sont vaccinés ne risquent rien alors quoi? on vit dans un monde ou c'est chacun sa merde mais tout à coup on veut faire croire que pour le bien de tout le monde il faut vacciner pour stopper les virus (ce qui n'arrivera jamais car y aura tj des maladies et que la théorie comme quoi les vaccins ont éradiqué des maladies c'est faut, ça a été prouvée, je pourrais retrouver les arguments.) c'est ce qu'on veut faire croire..


Je ne suis pas d'accord avec toi sur ce point
Effectivement si on a fait le choix de ne pas etre vacciné et qu'on chope un truc et qu'on en meurt ou qu'on en a des séquelles, je dirai que "c'est le jeu"
mais il y a de nombreuses personnes qui ne peuvent pas etre vaccinées ou qui sont immuno déprimées et là pour elle si elle attrape qque chose, les conséquences peuvent etre dramatiques...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROR ou pas ROR...   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROR ou pas ROR...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Les ptits maux de bébé-
Sauter vers: