discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A propos de la rentrée

Aller en bas 
AuteurMessage
Eldougou
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: A propos de la rentrée   Ven 14 Sep 2018 - 18:22

Grande conversation avec mon époux: l’école démocratique où nous envisageons de mettre notre garçon nous a téléphoné pour nous demander si on ne voulait pas l'envoyer à l'école cette année. Moi je l'avais toujours dit: même à 4 ans, je trouve que B. ne sera pas tout à fait prêt à passer au moins 5 heures par jours dans une école. On ne l'a jamais fait garder par quelqu'un; quand il n'est pas avec moi, il est avec son papa, donc l'envoyer à l'école cette année, même avec une période de transition, serait trop rude pour lui. Mais le papa, lui, aurait bien voulu essayer. Finalement, on a décidé de dire non.

Mais je me demande, qu'est ce que ça veut dire essayer ? N-est-il pas considéré comme normal que l'enfant pleure quand il se sépare de se parents le matin ? Quand est-ce qu'on considère que l'enfant n'est pas prêt d'aller à l’école ? Quels signes doit l'enfant envoyer pour que son mal être soit prix au sérieux, si mal être il y a ? Ça doit être quelque chose de subjectif, propre à chaque famille et chaque enfant...

Puis, je suis tombée sur ce témoignage et ça m'a ému. Vous connaissez ? https://www.oveo.org/une-rentree-des-classes-ordinaire-septembre-2014/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3775
Age : 32
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: A propos de la rentrée   Dim 16 Sep 2018 - 15:36

Ça a dû vous faire réfléchir cette proposition oui!
Je pense effectivement que les réponses à tes questions sont propres à chacun (même au sein du couple parental ;) ) et à chaque enfant...
Sur le fait d'essayer : à mon sens, on peut débuter doucement (la matinée seulement par exemple), mais le mettre quelques jours puis arrêter envoie forcément un mauvais signal à l'enfant pour la scolarité... (évidemment je parle hors des cas où l'instit semble dingue ou alors où l'enfant passe la matinée prostré!) L'idéal c'est que l'école soit assez souple pour accepter que l'enfant avance à son rythme en temps de présence, en participation.. .
Pour le mal être, ça me semble être comme toutes les difficultés de nos enfants : en les observant et les écoutant on repère vite les difficultés (pas toujours faciles à identifier finement et à résoudre c'est sûr- je vais peut être ouvrir un post là dessus dans les prochains jours d'ailleurs...).
Je viens de lire l'article. Manifestement ce n'est pas une école maternelle comme on le souhaite, enfin l'instit du moins!... c'est insupportable. En revanche je le trouve radical dans sa perception des enfants: certains semblent vraiment s'éclater! Et personnellement c'est mon souvenir (alors que j'étais avec ma mère avant mes 3 ans): j'étais super curieuse et contente d'être avec d'autres enfants.
Là l'instit n'est pas bienveillante, mais lorsque c'est le cas je pense qu'il n'y a pas de classes entières en souffrance.
Ici les classes sont organisées de telles manières qu'une fois sortis, on peut espionner discrètement nos enfants: vues les difficultés de séparation fréquentes avec Zoé, je suis souvent restée quelques minutes. Et ça a confirmé ce que les instit ou atsem m'avaient dit: elle s'arrête quasi à l'instant où je suis sortie de son champ de vision, aujourd'hui file jouer avec ses copines mais au début filait jouer seule avec le sourirê.. en 2ans et demi d'espionnage du matin, je n'ai vu qu'un petit garçon continuer à être dans une grande détresse (et pour le coup ce bonhomme semble malheureux la journée entière d'après Zoé et j'imagine bien que l'instit ne peut pas le rassurer et l'accompagner autant qu'il aurait besoin - ce serait mon enfant je l'aurais retiré); certains c'est un chouïa long selon les matins' mais globalement en 3 minutes personne n'est seul ni en errance.... pour moi la difficulté du moment de se séparer ne veut pas dire que l'enfant subit la journée entière (combien de fois le soir les enfants ne veulent pas quitter l'école!...)
Je trouve donc l'article à mesurer un peu... maintenant je suis la première à me battre pour davantage de personnels à l'école, j'aimerais aussi qu'en maternelle les horaires soient plus souples pour les enfants, les méthodes plus respectueuses (elle vient de passer 2ans avec une instit qui utilise les pédagogies alternatives: elle a eu de la chance c'est sûr. ..). Pour moi ce n'est clairement pas idéal, la compétition est trop encouragée etc etc mais malgré tout la proportion d'enfants en très grande difficulté me semble moins générale que ce qui est dit (ca ne veut pas dire qu'ils s'éclatent tous les jours hein).
aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tussilage
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1277
Age : 26
Localisation : Suisse Alémanique
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: A propos de la rentrée   Dim 16 Sep 2018 - 15:46

Je ne peux pas te répondre en tant que maman mais je peux te répondre en tant que maîtresse.

L'école, c'est censé être un lieu où on prend du plaisir. On se fait des copains, on apprend des choses, on découvre, on fait des trucs qu'on aurait jamais fait à la maison, on prend des libertés, on apprend à vivre en communauté etc, etc... Je sais que malheureusement l'image de l'école en France a été écornée et on a plutôt l'impression d'y envoyer des enfants contraints qui n'ont aucune envie d'y aller. Alors il faut se poser la question: peut-être essayer de choisir l'école plutôt que de subir. Demander aussi à visiter l'école public de quartier qui peut s'avérer très bien (c'est une question de moyens et d'instit', y a des bonnes et des mauvaises fournées).
Donc pour moi l'école, c'est forcément bénéfique. Ton fils va s'inscrire dans quelque chose de nouveau, il va se découvrir une autre personnalité parce que les enfants ne sont pas pareil à la maison et à l'école.

En ce qui concerne l'âge, jusqu'à 3 ans 1/2 / 4 ans, l'enfant est plutôt dans une démarche individuelle. Il en a pas grand chose à faire des autres donc j'ai tendance à dire que jusqu'à 4 ans, selon les caractères, c'est pas un soucis qu'il n'aille pas à l'école. En revanche, après 4 ans, je trouverais ça dommage de l'en priver (sauf si vous faites beaucoup d'activités en dehors qui impliquent d'autres enfants et d'autres adultes).

Et pour répondre à ta question, oui un enfant qui pleure c'est normal (sauf si c'est les 3h de la matinée pendant toute l'année). La maîtresse ou le maître sera là pour l'accompagner dans son nouvel environnement et c'est là que le choix de l'école est hyper important. C'est important que l'enseignant accompagne l'enfant sans le stopper parce que plus on cherche à stopper l'enfant dans ses sentiments, plus il va se sentir mal et frustré. Donc un enfant qui pleure, c'est pas grave seulement s'il est accompagné et mis en confiance. Crois en mon expérience (même si c'est une petite expérience hihi), les enfants qui pleurent le matin c'est 1 minute voir 20 secondes top chrono, et le reste de la journée se passe hyper bien. Souvent, c'est plutôt pour répondre à l'inquiétude des parents qui transmettent leur stress. Aussitôt les parents partis, les enfants se fondent dans leur deuxième environnement qu'est l'école et commencent leur journée sans soucis.

Pour ce qui est des signes de mal être, encore une fois c'est aux parents et à l'enseignant de bien communiquer et d'observer l'enfant. Mais il n'y a pas de raison que ça se passe mal si vous avez confiance en l'école et en votre petit garçon. Comme dit Julyff vous pouvez commencer par les matinées, ce n'est que 3 heures et il aura le temps de faire déjà beaucoup de choses.

Désolée pour le pavé, évidemment tout cela n'engage que moi mais j'espère que ça pourra te donner quelques pistes. aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: A propos de la rentrée   Lun 17 Sep 2018 - 10:27

alala, je me suis posée exactement les mêmes questions et nous aussi on a même pensé ne pas la mettre encore à l'école (elle a 3 ans depuis mai), je me suis aussi demandé, qu'est ce qui montre qu'un enfant est prêt? est ce normal qu'il pleure? est ce que ça veut dire qu'il n'aime pas l'école?

alors j'en suis venue aux conclusions suivantes:

déjà je pense que chaque enfant est différent et selon son caractère et son histoire, forcément l'entrée à l'école sera ressentie différemment selon chacun.
ensuite y a aussi la question de a t il été en crèche ou gardé par maman/papa?
et puis l'age auquel il entre à l'école est important.

On s'était dit que si ça n'allait pas pour notre fille, on n'insisterait pas mais depuis ses 2 ans et demi elle a clairement envie/besoin de contacts avec les autres, elle regarde les autres enfants avec attention et quand on l'a mise 2 matinées semaine dans une sorte de crèche privée mais avec activité selon envie etc, elle a tout de suite adoré et a voulu rester la journée entière.
donc pour l'école c'était une évidence. y a pas eu de pleurs les 3 premiers jours mais jeudi et vendredi étaient + difficiles. initialement on voulait la mettre que le matin mais elle a voulu rester toute la journée et je pense s'est rendu compte par elle mm que c'était bcp et donc jeudi et vendredi a un peu pleuré mais c'était vraiment pas grand chose. et depuis lundi dernier y a plus aucun souci.. elle dit adorer y aller, et a de nouveau demander ce matin de rester la journée alors qu'on avait repris la demi journée la semaine dernière car c'était trop.

je pense qu'une demi journée est un bon compromis. vous ne perdez rien à essayer.. si ça ne va pas, vous le reprenez..
moi j'ai bcp stressé les premiers jours car je ne voulais pas la laisser si elle pleurait, c'était mon angoisse qu'elle soit mal et pense qu'on l'abandonne.. et bon la secrétaire de l'école me dit qu'aucun enfant ne pleure la journée, qu'ils "essayent" le matin, ils "testent" leurs parents mais ça dure 5 min et arrêtent car ils "voient" que ça ne marche pas, mais je ne suis pas d'accord avec ce qu'elle pense. je crois que les enfants qui arrêtent d'hurler se résignent tout simplement... maintenant y a ceux qui le vivent vraiment mal et ceux qui ont juste du mal avec la séparation/transistion maison-école mais qui en soi aiment bien l'école et c'est sans doute ça qui est difficile à différencier.

ya un petit de 2 ans et demi qui pleure tous les matins et c'est horrible à voir, d'ailleurs il a été malade plusieurs jours et c'est hurlement on sent que c'est pas un test ou je ne sais quoi, d'ailleurs la journée il ne joue pas (dixit la maitress) et reste cramponnée à elle.. dur dur, dans ce cas je pense que je le garderais encore un an chez moi si je pouvais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldougou
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: A propos de la rentrée   Lun 24 Sep 2018 - 10:15

Merci beaucoup pour vos réflexions et vos pistes. aav

On a dit  à ceux qui gèrent l'école, comme prévu, que la rentrée sera pour l'année prochaine car on sent que notre garçon n'est pas encore prêt. C'est une école privé hors contrat, une école démocratique, donc l'année prochaine on fera ce qu'on appelle une période d'immersion pour voir si l'enfant est prêt et si les membres de l'école sont d'accord pour l'accepter. Je suis mitigée, parce qu'on voudrait commencer les essais pour avoir un deuxième enfant et l'idée d'envoyer le grand à l'école pendant que je reste avec le petit à la maison, me dérange. Mais on verra bien, il sera plus grand, il prendra plaisir à jouer avec les autres enfants, à faire plein d'activités.

Je pense comme toi, lili2701: je crois que les enfants pleurent à l'école les matins quand ils se séparent de leur parents, par pure détresse et quand les parents partent, ils se résignent et s'adaptent à leur environnement. Ça me fait penser à un nouveau-né qu'on met à dormir tout seul dans sa chambre et qui proteste beaucoup au début, en pleurant et en réclamant ses parents et qui, petit à petit, se résigne et arrête de pleurer parce qu'il comprend que personne ne répondra à ses appels. Les enfants étant résilients, s'adaptent à des nouveaux situations, parfois rapidement et très bien, mais j'aimerais tellement laisser à l'école un enfant souriant, plein de confiance en lui...

Pouvoir rester à la maison avec son enfant est devenu de nos jours un grand luxe et les parents, généralement, n'ont pas autre choix que d'envoyer les enfants à l'école à 3 ans, donc je vais continuer à profiter de cette période au moins pendant encore un an. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos de la rentrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos de la rentrée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissions littéraires de la rentrée 2008
» Bonne rentrée à tous et bienvenue !
» décompte de la rentrée scolaire de nos petits!!!
» La rentrée du droit normand !
» Youpi, c'est la rentrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Bébé grandit, maman aussi-
Sauter vers: