discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parler de la mort...

Aller en bas 
AuteurMessage
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1370
Age : 28
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Parler de la mort...   Ven 25 Aoû 2017 - 21:59

En ce moment c'est le thème qui revient quasiment tous les jours avec L.
Ce qui est parfois un peu déstabilisant je dois dire, pour moi, en cette période ou je porte la vie...
On a toujours essayé de ne rendre aucun sujet tabou donc on fait comme on peut pour répondre à ses questions.
Mais pas évident de savoir ce qu'il est prêt ou non à entendre...

Ce soir, en rentrant d'un repas chez un membre de la famille (à 22h, dans la voiture) il nous sort d'un coup "si on est mort tous les 3 en même temps, qui c'est qui va nous enterrer?"
euh.... mimique121 et ça a enchaîné avec les questions..."c'est quoi un cimetière?", "comment on fait pour faire des câlins quand on est mort?", "si je suis mort est ce que quelqu'un va me prendre mes jouets?" "et comment le corps il se transforme en fleurs?" "est ce que je deviendrais un pommier quand je serai mort et qu'on me mettra dans la terre?"

Bref beaucoup de choses qui cogite dans sa tête, y'a de l'idée et une bonne imagination mais vu que ça reste un sujet délicat pour moi je ne veux pas mal faire, et je suis un peu perdu avec ces questionnements incessants...

Il a aussi le même genre de question sur la vie, on lui a expliqué la graine à bébé que le papa donne au corps de la maman pour qu'elle rencontre l'oeuf à bébé de la maman mais visiblement ça ne lui suffit pas...il m'a demandé qui l'avait fabriqué avant que son corps soit fabriqué dans mon ventre... mimique045 je lui ai dis que j'étais trop fatigué pour pouvoir continuer à réfléchir à ce genre de questions ce soir et qu'on en reparlerai. (là pour le coup je ne voyais pas du tout quoi répondre...)

Vous abordez comment ces sujets avec vos enfants?
Je ne veux pas lui provoquer d'angoisses car j'en ai beaucoup eu au sujet de la mort mais je ne veux pas le laisser seul dans ses questionnements...

Nous avons enterrés le chat de la maison il y a quelques mois et il avait posé quelques questions mais depuis plus rien, et c'est revenu depuis 2 ou 3 semaines sans que je puisse faire le lien avec un évènemment quelconque...

désolé pour le pavé et merci d'avoir lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2635
Age : 43
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: Parler de la mort...   Sam 26 Aoû 2017 - 8:31

J'aurais tendance à dire de prendre les choses le plus naturellement possible. Rester factuelle quand il te pose des questions factuelles : "un cimetière c'est un endroit (un jardin ?) où on enterre les gens qui sont morts, comme notre chat, pour pouvoir leur rendre visite et penser à eux". Pour certaines questions, si toi même tu n'as pas de croyances sur la vie après la mort, tu peux soit lui demander ce qu'il en pense, soit lui dire "certaines personnes pensent que...". C'est ce qu'on fait avec N qui pose pas mal de questions sur l'âme, la réincarnation et tout ça.

Maintenant je ne suis peut-être pas de bon conseil, je n'ai aucun problème avec la mort. Par contre j'ai d'autres angoisses, phobies. Pour certaines j'ai réussi les apprivoiser, donc j'ai pu ne pas les transmettre (A. adore faire des câlins aux araignées), pour d'autre (ma phobie sociale), je préfère en parler avec A. Je pense qu'il est plus sain de lui dire que je suis stressée parce que des gens viennent à la maison, que pour moi c'est difficile mais que je travaille pour que je retrouve du plaisir à voir du monde, bref, je lui dis que c'est mon problème et que je m'en occupe, plutôt que de ne rien lui dire et qu'il perçoive juste mon angoisse sans savoir ce qu'il se passe, plutôt que de lui donner l'exemple de mes stratégies d'évitement comme je l'ai fait jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1370
Age : 28
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: Parler de la mort...   Sam 26 Aoû 2017 - 9:56

merci pour ta réponse Doudie!

En fait concernant mes angoisses sur la mort c'était plutôt dans mon enfance/adolescence, parce que c'était un sujet quasiment tabou à la maison...d'où mon envie de pouvoir en parler librement avec mon fils. Mais du coup je me sens maladroite. Bon je lui ai dit "ce sont des questions auxquelles ce n'est pas toujours évident pour moi de répondre mais je vais essayer"
Ce qui me déstabilise c'est qu'il ne semble jamais satisfait des réponses, il faut aller + loin, + de détails, + d'informations...et hier soir je craignais de lui créer des cauchemards en parlant de la crémation par exemple.
je vais voir ce que je trouve comme livre sur le sujet à la bibliothèque, il est bien réceptif aux livres.

Pour ton exemple du cimetière je lui ai expliqué simplement, mais du coup ça à ouvert de nouvelles questions "alors il y a pleins d'arbres et de fleurs?" (on lui a expliqué que des fleurs pousserait peut être sur la tombe du chat car son corps retournerait à la terre et permettrai à la vie de continuer) et c'est perturbant pour moi car expliquer d'un côté le "cycle de la vie" ou le corps retourne à la terre alors que concrètement dans notre société ben les cimetière sont loin d'être des jardins où l'on peut le constater...c'est tellement incohérent...

Pour ce qui est de mes croyances, je ne veux pas les lui imposer et je n'ose pas trop en parler car le papa n'a pas les mêmes que moi (il n'en a pas vraiment en fait) mais ton idée de "certaines personnes pensent que..." me plaît bien! Je pense du coup que ça peut s'adapter pour la "vie" avant la "vie" et donc répondre à sa question sur "qui l'a fabriqué avant que son corps soit fabriqué dans mon ventre"

Hier nous avions décidés d'aller au cimetière aujourd'hui (qui n'est pas loin à pied) pour qu'il voit comment c'est....il ne m'en a pas reparlé ce matin alors j'hésite à lui proposer...(je crois que j'appréhende de nouvelles questions à n'en plus finir et je crains de l'embrouiller + qu'autre chose!)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauge
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 34
Localisation : nîmes
Date d'inscription : 12/06/2017

MessageSujet: Re: Parler de la mort...   Dim 27 Aoû 2017 - 18:49

coucou Sahine,

en lisant ton 1er message, j'ai pensé à deux choses... dont tu as parlé dans ton 2e message !!
Je me suis dit "il doit peut être exister des livres bien faits qui parlent de ça ?" ... sous forme de conte, ou au contraire, de manière + concrète. J'avais lu récemment par exemple un livre qui parle de la féminité, et des règles de manière très simple, juste et poétique (je ne me souviens plus du titre exact mais il y avait "Lilith" dans le titre...). J'imagine qu'il doit en exister aussi sur le thème de la mort. Si tu as un.e bon.ne bibliothécaire ou libraire, c'est le moment ;)

Et ensuite je m'étais dit "pourquoi pas l'emmener dans un cimetière" et je constate que tu as eu la même idée !
Je suis justement rentrée hier dans un cimetière (un petit, où a été enterré mon grand-père) et j'étais surprise de trouver ça agréable, car calme, fleuri (et il y avait une jolie vue). D'ailleurs je me souviens d'un ami qui m'avait dit qu'en (Hongrie ?? plus sure...), les cimetières ressemblaient plutôt à des sous bois ou des prairies, et que c'était la balade habituelle du dimanche. On se promenait et on arrosait les plantes sur la tombe de tel ou tel membre de la famille, mais même si tu ne connaissais personne, c'était normal d'aller te promener là (car c'était un vrai coin de nature, et puis c'était habituel).

Du coup je rebondis sur une 3e idée. Pourquoi pas s'intéresser aussi aux différents rituels de par le monde ? (idem, j'imagine qu'il doit exister des livres sur le sujet). Ca évite d'enfermer dans une seule pratique, mais en même temps ça va peut être susciter encore + de questions !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1370
Age : 28
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: Parler de la mort...   Lun 28 Aoû 2017 - 20:43

Hihi j'ai rigolé en lisant ton message au sujet d'une bonne bibliothécaire parce que c'est le métier de ma maman (d'où le fait que j'aime beaucoup les livres et les utilise avec mon fils ^^) mais malheureusement elle n'en a pas trouvé pour son âge... mimique045

Nous ne sommes pas encore allés au cimetière, en fait il voudrait aller sur la tombe de ma grand-mère qu'il n'a jamais connu donc on ira quand mon homme sera disponible.

J'aime bien ton idée de parler des différents rituels à travers le monde, surtout que personnellement, j'aimerai bien faire comme au Mexique, des veillées festive dans les cimetière où tout le monde se rassemble pour célébrer leurs morts! (et comme L. a découvert la fête d'halloween, cette année ont pourra aussi y joindre la Toussaint)

J'ai l'impression qu'il n'ose pas poser ses questions sur la mort devant d'autres personnes que moi et son papa (déjà ça évite l'embarras du "mamie toi tu vas bientôt mourir?")
Aujourd'hui c'était "est ce qu'on sera planté tous les 3 à côté dans la terre quand on sera mort?" (j'aime bien quand il dit "planté" au lieu "d'enterré", je trouve ça poétique!)
et il m'a sorti la question à laquelle je m'attendais "qui va s'occuper de moi quand vous serez mort papa et toi?"

Il m'a aussi reparlé du chat, mais en disant qu'il fallait qu'on en adopte un autre...(il semble avoir saisi que l'autre ne reviendrait pas)

ça serait chouette que nos cimetière ressemble à ceux que tu décris...déjà l'expression "reposer en paix" aurait + de sens...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1465
Age : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: Parler de la mort...   Mer 30 Aoû 2017 - 8:49

Tiens, ce message est aussi d'actualité chez nous, où Milo, un soir au couché, nous demande : "ça dire quoi, être mort ?" 02_05_The-Definition 

Comme Doudie, je n'ai pas de problème avec la mort, ni pour en parler, mais il faut avouer que ce n'est pas simple à expliquer. Nous on a juste dit que c'est quand le corps arrête de vivre, de respirer et que le coeur ne bat plus. Il nous a demandé "quand on est mort ?". On lui répondu en prenant un exemple qu'il a pu observer : celui des feuilles mortes. D'abord, il y a des bourgeons qui poussent sur l'arbre, et( qui s'ouvre pour donner des feuilles. Les feuilles grandissent, sont vertes, puis en automne, elles changent de couleur, deviennent jaune ou rouge, puis sèches et tombent : elles sont mortes. On lui a dit que tout ce qui est vivant nait, grandit, vieilli, puis meurt. Il n'a pas posé plus de question (mais il est encore petit).

les jours suivants, il a tester la notion : en demandant si la voiture cassée allait mourir (non, il faut être vivant pour mourir), en affirmant que ses grand parents étaient morts ("ben non" "-mais ils sont vieux, alors ils vont bientôt mourir, hein maman ?" 02_05_The-Definition )

Je pense que les enfants sont bien plus à l'aise que nous avec la mort, parce qu'ils n'y mettent pas toutes les représentations que nous avons.
Je penses aussi que les enfants ne posent que les questions dont ils sont prêts à entendre les réponses. D'où l'importance de ne pas devancer leurs questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parler de la mort...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parler de la mort...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» parler de la mort d'un proche aux petits
» Parler de la mort à un bébé
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...
» Paulo le poulpe est mort !!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Bébé grandit, maman aussi-
Sauter vers: