discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2 ans: le sevrage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1202
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: 2 ans: le sevrage ?   Ven 4 Nov 2016 - 15:20

Quand j'ai commencé à allaiter, mon objectif était 6 mois minimum. Puis arrivé à 6 mois, tout roulait, et je me suis dit "on continue tant que ça nous va". Et j'ai commencer à me dire que finalement, on irait peut-être jusqu'au sevrage naturel.

Mais là, il a eu 2 ans il y a trois semaines, et je crois que je commence à voir le bout de cet allaitement. Les tétés ont commencées à devenir un peu douloureuses au printemps dernier, et malgrès quelques fluctuations, ça ne s'est pas vraiment arrangé. Je n'ai pas de crevasses, pour mon médecin, il n'y a pas de candidose... Donc j'en ai conclue que c'est juste parce qu'il tête fort et longtemps. Et de fait, quand il a attrapé un virus pieds-main bouche qui lui a fait des cloques douloureuses dans la bouche, il a très peu tété pendant quelque jours, et la douleur a disparue momentanément.

En septembre, après quelques crises la nuits parce que j'écourtais une tété inconfortable, j'ai décidé de sevrer la nuit. Il se réveille toujours, et demande parfois à téter, mais se rendort rapidement dans son lit. Ouf de ce côté-là. Mais le sevrage de nuit ne m'a pas rendu la sérénité que j'attendais pour les autres tétés.

Il réclame souvent une tété quand je suis là, et j'ai l'impression de passer mon temps à refuser, accepter à contre-coeur, ou écourter. Il tête en s'agitant, moi je lis un truc pour faire passer le temps. Il a aussi prit l’exaspérante habitude de tripoter l'autre sein, ce qui me fait mal. Je le lui dit, la plupart du temps, il se met à faire des caresses plus douces, mais de temps à autre, ça provoque une crise énorme. Je le vis très mal, j'ai l'impression qu'il réclame le droit de me faire mal. Je lui apprend qu'il n'y que lui qui peut décider pour son corps, je lui apprend que même si un bisous, c'est sympa, on n'en fait pas si le copain ou la copine dit non, ça me parait illogique de le laisser tété à contre-coeur. Après 2 ans, j'ai juste envie de récupérer mon corps, mes seins, pour moi. J'en deviens désagréable avec lui, ce n'est pas ce que je veux.

Mais pour lui, j'ai l'impression que ce serait très dur, de ne plus téter, qu'il en encore besoin. Je l'ai laissé faire jusque-là, pourquoi lui retirer du jour au lendemain ce réconfort ? Et puis, il reste quelques tétés agréables, câlin, les yeux dans les yeux... Celles-là, je les garderais bien, mais pas autan... J'aimerai bien qu'il se sèvre tout seul, mais je n'aurais pas la patience d'attendre encore plusieurs mois ( et vue la lactation importante que j'ai, inutile de table sur un tarissement progressif de la source...)

Voilà mon pavé de l'aprem, surement influencé par les 3 jours de petit poussin à 40 qui réclame à téter comme un nourrisson...


Dernière édition par babycake le Ven 4 Nov 2016 - 18:54, édité 1 fois (Raison : mon dieu, l'orthographe!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amûr
Habituée
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 26
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 21/10/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Ven 4 Nov 2016 - 15:49

aau
Ce n'est visiblement pas une situation facile.
J'ai un peu vécu ça à 1 an d'allaitement parce que j'étais de nouveau enceinte (douleur aux seins, envie de repousser ma petite etc...). Du jour où je me suis dit : "aller, aujourd'hui, pas de tétée", ma fille n'a pas réclamé, ni ce jour là, ni le suivant, ni...plus jamais.
Mais je ne peux pas t'apporter grande aide...
Courage en tout cas aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 997
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Ven 4 Nov 2016 - 17:42

Oh aau aau

Personnellement, je tenais beaucoup aux deux ans. Quand je suis tombée enceinte, il avait 6 mois, et je me suis dit, au moins jusqu'à un an. J'ai commencé à réduire la fréquence des tétées (et leur durée parfois aussi) quand ça a commencé à devenir douloureux avec la grossesse, et il a continué à téter.
Puis quand son frère est né, il a tété à nouveau plus souvent, plus longtemps, mais il a vite repris le rythme d'avant la naissance.
Pendant notre voyage, les tétées du plus petit n'étaient pas toujours évidentes, alors pour le plus grand, c'était seulement à l'hôtel.
De cette manière, il y a un mois lors de notre installation, il restait les tétées de nuit, celle de la sieste et de l'endormissement. Le sevrage de nuit s'est fait facilement, avec introduction d'un petit biberon le matin très tôt (pour prolonger la nuit), et ça a été le tour de la tétée de la sieste de disparaître, grâce à la promesse de la tétée du soir.
Parfois, il faisait sauter la tétée du soir, il ne la demandais pas.
ça fait un moment que les tétées ne sont plus vraiment agréables pour moi, j'étais souvent désagréable avec lui, et elles se terminaient trop souvent en crise parce que terminées trop tôt, et comme il a eu deux ans, je lui ai annoncé que c'était la dernière tétée avant-hier. Hier soir, il a eu un biberon de jus (coupé à l'eau) à la place, pas terrible à 21h mais bon..
J'espère que ce ne sera pas trop dur ces prochains soirs.

Bref, après tout ce blabla, ce que je voulais te dire, c'est qu'ici, ce qui a bien fonctionné pour "faire sauter" une tétée, c'était de parler de la prochaine, et de l'ancrer dans le temps : la nuit, on ne tète pas, tu pourras téter demain, quand il fait jour. Avant la sieste, on ne tète plus, tu peux faire sans, on tétera ce soir, avant de dormir.
Et pour réduire, j'utilisais souvent le "je compte jusqu'à 5 et on s'arrête". D'ailleurs la formule est restée parce qu'il ne s'arrêterait pas sinon ^^

Beaucoup de courage, ce n'est pas une situation facile. Et je te souhaite de rapidement trouver un équilibre qui vous convienne à tous les deux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Ven 4 Nov 2016 - 18:46

Le sevrage... une question... qui me questionne aussi! Mon loulou n'a que 13 mois donc nous ne sommes pas tout à fait au même point... et pourtant! J'ai vécu aussi une semaine "infernale" avec un loulou qui oscillait entre 38 et 40° et ne mangeait plus rien à part mon lait! Il en était même revenu aux cacas de bébé allaité! Et après cette semaine de folie... j'étais complètement KO et je voulais tout arrêter aussi (sieste-tétée, sevrage de nuit, endormissement sans le sein...) J'étais excédée!

Maintentant que loulou va mieux, qu'il a retrouvé ses repères et est denouveau plus serein, je prends un peu de recul et je reviens sur tout ça et je suis de nouveau prête à continuer l'allaitement tel que nous le vivons pour le moment... mais bon, loulou n'a que 13 mois pas 2 ans!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1142
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Ven 4 Nov 2016 - 19:04

J'ai aussi connu cette ambivalence entre l'envie d'arrêter les tétés et la crainte que ça soit trop dur pour lui... J'ai pendant un moment gardé espoir que paf, du jour au lendemain il ne veuille + téter...mais j'ai maintenant l'impression que ce jour n'arrivera jamais content103

Je n'hésite pas à lui dire quand je ne veux pas, en lui disant à quel moment il en aura une, comme l'a dit Abeille plus haut, et ça a bien aidé. Je lui propose un câlin à la place, un livre ou un verre d'eau selon la raison sous-jacente.
On a aussi instauré le "petit gloups" qui est un tétouillage éclair que j'accepte quand je vois qu'un refus net serait encore + fatigant pour moi à gérer qu'une tétée.

Bon après ce qui a vraiment contribué à diminuer les tétés c'est le fait que je recommence à travailler, du coup le rituel c'est une tété à mon retour et un petit gloups avant de dormir. Et les jours où je ne travaille pas, si j'ai pas envie je lui dis que la tété c'est quand je rentre du travail...ça passe généralement content107 (bon là j'ai l'impression de l'arnaquer, mais ça n'arrive pas souvent, il ne demande plus beaucoup faut dire)

Bon courage Babycake dans ce cheminement qui peut être court ou long (voir trèèèès long comme pour moi) selon les gens. Quand tu sera prête tu trouvera des solutions qui vous conviendront aav aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Sam 5 Nov 2016 - 10:19

Haaaaaaaa la fameuse ambivalence content050 content050 content050

Je ne suis franchement pas un exemple, si je devais vivre un troisième allaitement je sais que je m'écouterais plus parce qu'à force de ne suivre que les besoin de ses petits on se retrouve enseveli et on croule sous les besoins des autres et on en oublie littéralement les nôtres qui sont pourtant si important.
J'ai commencé à vivre cette ambivalence vers les 3 ans, c'est un cap le 3 ans et pourtant mes gnomes se sont à chaque fois accroché à cette tétée où je sentais pourtant que c'était plus, largement plus un besoin de réconfort, de se rassurer mais vient un moment où ils ont largement d'autres moyens pour se rassurer.
Pour chacun de mes loulous j'ai vécu cette ambivalence pendant un an avant d'arrêter parce que je ne supportais plus. Bon avantage, je n'ai vraiment aucun regret mais d'un autre je me questionne vraiment quand à l'utilisation de mon corps contre une envie feinte ou plus ou moins forcé, quel message leur transmet-on ??

Mon dernier est sevré depuis deux semaines et franchement je revis et bizarrement il me respecte plus, il a compris que non là MOI je ne voulais plus et qu'on allait travaillé ensemble pour trouver d'autres moyen : les câlins, les bisous, le genoux les guillis, les massages bref y a d'autres moyen qui lui sont proposés et moi je ne me force plus parce que "quand même c'est chouette le sevrage naturel" !!
Pas de jugement dans mes propos hein, si vous avez ENVIE et que vos loulous aussi foncer, mais lorsqu'une des deux partis ne veut plus VRAIMENT, c'est qu'il y a quelque chose à modifier : moins, sevrage, autre rythme, autre façon de demander : là aussi il y a plein de façon de modifier (perso j'ai modifié le rythme avant de sevrer complètement, ça m'a convenu jusqu'à il y a deux ou trois mois et là j'aurais vraiment dû arrêter plutôt que de vouloir poursuivre à tout prix en m'oubliant complètement sous cette image de mère parfaite si lourde à porter)

Bisous tout plein parce que c'est vraiment pas facile à vivre cette ambivalence aav aav aav aav

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3968
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Sam 5 Nov 2016 - 14:41

Gros sujet que le sevrage, après avoir tant donné en allaitant.
Pareil que plusieurs des filles, pour mon premier garçon la fin a été quand j'ai été enceinte de son frère, il avait alors 21 mois quand on a arrêté les tétées tout en douceur, et en accord commun, prêts tous les deux c'était le moment 0059_G et je dois dire que c'est comme ça que je le voyais, je ne pensais pas allaiter une durée précise, ni peu ni beaucoup. On en a été là et puis je ne peux pas dire que si je n'avais pas été enceinte j'aurai continué à l'allaiter, car bien sûr il y a eu des douleurs, puis aussi les tétées avaient de moins en moins leur place, leur importance j'ai envie de dire, car celle du matin repoussait le petit déj et le jour est venu où il a préféré descendre et la faire sauter en me tournant le dos plusieurs jours d'affilée, et celle du soir pareil se plaçait juste avant le repas et à la fin je lui proposais presque, il ne demandait plus. Malgré ça le Papa a quelques regrets en disant que j'aurais pu allaiter plus longtemps, il en aurait eu besoin, je n'ai aucun regret quand à cette aventure lactée, et lui ne m'a jamais redemandé, ça s'est terminé en une semaine tout juste. Je n'aurai pas eu le courage de lutter si ça ne s'était pas fait "naturellement". Et comme d'autres, c'est un moment où les câlins et bisous sont arrivés, avec de doux moments d'amour aussi et de proximité 0059_G
Pour T. je regarde les mois qui séparent du même âge que le sevrage de son frère en me disant "est-ce que ce sera le moment où ce sera assez, est-ce qu'on va faire rallonge et continuer plus loin ?" et là depuis quelques jours il espace les tétées, puis se rattrape, demande mais je repousse car je me le sens pas, je suis occupée, je lis une histoire à son frère et je n'aime pas sa façon de me l'imposer en me tirant sur le t-shirt, en râlant et impératif alors qu'il est tout de même plus autant dépendant de mon lait pour le nourrir, il a 16 mois (aujourd'hui !). Je ne veux pas le pousser vers l'arrêt, du tout, car nous avons tant de bons moments partagés aussi proches. Et aussi je sais que des fois ça m'irrite, il me triture (comme beaucoup de mamans ici...), me pince, mord encore parfois (l'autre jour à sang en s'endormant...) et les multiples tétées la nuit coupent le sommeil en morceaux, et j'ai des fois mal aux seins, comme toi babycake, là je me dis que c'est pas normal que je souffre pour lui, qu'il faut mettre des limites avec mes besoins aussi, mon corps, mon ressenti, comme le dit Louve.
Il me prend aussi dans ses bras tendrement ces temps-ci, les bisous sont déjà depuis quelques temps Smile est-ce un schéma de transition douce ?
C'est très frais tout ça. Et épuisant de devoir refuser, se dire qu'on leur enlève quelque chose qui leur est cher.
Mon "bébé-téton", comme dit le Papa content050

aau pour cette ambivalence et trouver l'équilibre qui vous va à tous les deux autour du lait aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Sam 5 Nov 2016 - 17:15

Comme je te comprends Babycake (et Cerisia).
J'avoue que j'ai passé le cap et me dis en sevrage même si je n'ai pas d'objectif de fin. J'ai compris que j'avais besoin de me retrouver, ne plus réfléchir à comment je m'habille, remettre des jolies sous-vêtements voire faire un week-end avec mon homme sans tire-lait (ou avoir mon retour de couche)...
Je pensais que ça serait compliqué pour elle et comme tu me l'avais dit j'ai pris conscience de mes limites. On a arrêté les tétées de nuit et elle dort sans le sein. Je pensais qu'il serait difficile d'arrêter la tétée de 16h, celle de retrouvailles et finalement ma décision étant claire elle n'a jamais réclamé. Pour l'instant, on a celle du matin qui permet de grappiller du sommeil le matin et celle du soir. Ce rythme nous convient bien actuellement.
On rêve toutes ici je pense que tout se passe naturellement mais parfois il y a la réalité qui est autre. Le tout est de trouver votre compromis.
Deux ans d'allaitement c'est déjà bien Babycake. Milo a profité de ce joli cadeau tout ce temps. Il a certainement les ressources en lui pour le sevrage. À toi de définir ce que tu veux et je suis sûre que tout se passera bien pour vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 512
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Sam 5 Nov 2016 - 20:19

coucou babycake

j'aurais pu écrire ton message sauf que ma poupée a 6 mois de moins! je comprends tellement! mais bien sur, je ne sais pas quoi répondre non plus, je lis les autres réponses.

Je suis aussi partagée entre le ras le bol que je ressens des fois car elle veut tout le temps téter et le fait qu'elle en ait besoin... puis j'ai bp moins de lait qu'avant donc je me demande si ici ça ne va pas s'arrêter tout seul.. mais j'aimerais vraiment l'allaiter encore pendant six mois, mon objectif étant deux ans.

Je pense que c'est un bel âge, et qu'il y a moyen de diminuer petit à petit les tétées jusqu'à l'arrêt complet. Difficile aussi de donner conseil car ils sont tous différents.

J'espère que tu partageras avec nous ton cheminement!
aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mer 9 Nov 2016 - 8:44

Coucou Babycake,

où en es-tu dans ta réflexion par rapport au sevrage de Milo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mer 9 Nov 2016 - 8:59

Je viens aussi aux nouvelles...

Je me demandais aussi s'il n'est pas plus facile de sevrer un bébé de 2 ans qui peut exprimer ce qu'il ressent et qu'on peut détourner plus facilement par d'autres aliments, d'autres laits ou d'autres jeux, qu'un bébé d'un an qui risque de ne pas comprendre que maman lui refuse le sein... Mais peut-être que je me trompe dans ma réflexion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1202
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mer 9 Nov 2016 - 10:44


Merci à toutes pour vos réponses qui me font avancer. Déjà voir que je ne suis pas la seule dans ce cas me fait du bien.

Louve a écrit:

Pour chacun de mes loulous j'ai vécu cette ambivalence pendant un an avant d'arrêter parce que je ne supportais plus. Bon avantage, je n'ai vraiment aucun regret mais d'un autre je me questionne vraiment quand à l'utilisation de mon corps contre une envie feinte ou plus ou moins forcé, quel message leur transmet-on ??

C'est exactement ma réfléxion : j’essaie de lui apprendre le respect du corps de chacun et de son consentement (oui oui, ça s'apprend tout-petit), et les tétés à contre-coeur, c'est un vrai contre-exemple... En plus, ça transforme ce qui était au départ un moment de proximité partagé en enjeu de pouvoir entre nous..

De plus en plus, je m'interroge sur cette notion de sevrage naturel, que je vois chez nous défini comme le moment où l'enfant cesse de téter. Mais la mère n'y joue-t-elle pas un rôle ? Si on ressent toutes cette lassitude vers les 2-3 ans, ce n'est peut-être pas pour rien. Peut-être aussi que le sevrage naturel arrive quand la mère commence à limiter l'allaitement ? D'un point de vue ethnologique, la plupart des sociétés définissent une période de sevrage ( qui est, on d'accord, souvent de plusieurs années, en tout cas bien au-dela des 6 mois) sans attendre forcément que l'enfant se détourne du sein. Bien sûr, ça ne veut pas dire que c'est ça qui faut faire. Mais je trouve que, faute de modèle d'allaitement long courant en France, on a facilement tendance à continuer à allaiter nos bambins comme des nourrissons, à la demande exclusive, parce que c'est le modèle qu'on nous présente...

Alors, on est où? D'abord, il n'est plus malade, et j'ai dormi, donc ça va mieux! J'ai décider de vraiment suivre mon ressenti et de limiter ou refuser les tétés quand je ne le sentais pas. Je lui ai expliquer que maintenant qu'il était grand et tétait fort, il ne pouvait plus tété aussi longtemps et aussi souvent, parce que ça me faisait mal, et que je savais qu'il ne voulait pas me faire mal. Que je voulais que les tétés restent des bons moments des calins entre nous, alors j'allais lui dire non quand ce n'était pas agréable. J'ai testé le "je compte jusqu'à 5" ou le "juste un petit gloups", qui n'ont pas marcher. Donc j'ai fait comme pour toute les activité auxquelles je veux mettre fin, je lui ai dit "là, je n'ai plus envie que la tété continue, alors tu finis vite et tu me dis quand tu a terminé". Et là, miracle, ça marche, au bout de quelques secondes, il lève la tête en souriant et en me disant "fini!"
Maintenant que j'ai cet outils pour limiter ou refuser les tétés, et que je me sens vraiment légitime à le faire, je suis beaucoup plus détendu. Les tétés que l'on garde sont dans l'ensemble agréable, et je le sens plus à l'écoute de mes demande, c'est bien plus sympa. Donc pour l'instant, on continue comme ça.

Cerisia, je ne sais pas si c'est plus facile de sevrer un enfant de 2 ans. D'un point de vue nutritionnel, c'est sûr, c'est plus simple, il mange de tout en quantité, je n'aurai pas vraiment besoin de remplacer les tétés. Mais d'un autre coté, à deux ans, ils parlent, crient aussi, et savent très bien exprimer leur désaccord. C'est un grand moment d'autonomisation, où ils découvrent qu'ils veulent des choses différentes de ce que veulent leur parents, où ils on besoin d'affirmer leur choix et leur autonomie. Donc leur refuser quelque choses dont ils ont envie conduit souvent à de grosses crises (bon, ça peut être pour n'importe quel sujet, pas que l'allaitement, on est d'accord. Ce matin, il voulait mettre ses gants tout seul, n'y arrivait pas, mais ne voulait surtout pas d'aide...Aie les oreilles!). Et puis, ils sont, je trouve, dans une sorte d'ambivalence entre une envie de grandir, d'être autonome, de tout faire tout seul, et puis quand même, parfois, l'envie de rester notre tout-petit bébé...( il le dit lui même en se lovant dans mes bras "tout-petit bébé, moi, pas parler, bababa, et téter") Donc, les pousser à arrêter l'allaitement, ça entre en résonance avec tout ça, et du coup, ça n'est pas forcément simple si ils ne sont pas prêt, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 997
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mer 9 Nov 2016 - 13:02

content050 J'ai souris en lisant ton petit bébé qui se love dans tes bras, le mien fait exactement la même chose! Et deux minutes avant, c'était un "gand" (=grand)!

Je suis contente de lire que vous avez trouvé une solution qui marche chez vous! (Sahine, je te pique le "petit gloups" pour le suivant!) Et que tu sois plus sereine avec tes décisions!
Et je te souhaite que ça continue en douceur.

Je m'interroge aussi sur le sevrage naturel. Ici, clairement, ça aura été de mon initiative, et c'est aussi un moyen pour lui d'apprendre la frustration je pense. On ne peut pas toujours avoir tout ce que l'on désire, d'autant plus quand ça concerne une personne autre que nous.
Merci aussi pour ton explication de l'autre enfant qui ne veut pas du bisou, même si c'est gentil, je pense l'utiliser ici aussi Smile (je ne savais pas trop comment réagir)

De notre côté, les tétées, c'est fini (pour le plus grand), il réclame encore de temps en temps, mais sans insister beaucoup, et nous cherchons une alternative. Souvent, ça nous permet de comprendre que c'est l'heure de se préparer pour aller dormir.
L'avantage à 2 ans, je trouve que c'est justement qu'ils expriment bien ce qui les contrarie. Ainsi, on comprend bien ce qu'ils veulent nous dire et on peut essayer de les accompagner de notre mieux.

aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1202
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Dim 5 Mar 2017 - 15:06

Je me disais bien que j'avais déjà écrit sur le sujet.

La situation n'a pas beaucoup évolué, mais moi, je crois que j'ai vraiment envie d'aller vers le sevrage. Je me demande par contre comment faire. Je trouve beaucoup d'information sur le sevrage d'un bébé de quelques mois, mais rien sur celui d'un bambin de 2 ans et demi...
Je sens bien qu'il est encore très attaché à la tété, qu’arrêter ne va se faire comme ça, et j'aimerai autan que possible que ça se fasse dans la douceur. On a le temps, on peut faire ça progressivement, mais comment m'y prendre ? D'autan qu'il a pris l'habitude de demander une tété quand il veut mon attention exclusive, et qu'il réagit très mal quand je lui refuse.

A vous lire, j'ai l'impression que vous avez toutes arrêté du jour au lendemain avec vos grands. Si je fais comme ça, c'est un concert de hurlements permanent garanti... Est-ce que certaines ont d'autre expérience ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 997
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Dim 5 Mar 2017 - 16:38

Alors ici, ça n'a pas vraiment (ou vraiment pas) été du jour au lendemain, mais plutôt bien long et progressif.
Je crois que j'ai déjà raconté les différentes étapes qu'il y a eu pour mon aîné. Au rythme des changements de nos routines quotidiennes (nos "vagabondages" ne nous ont pas permis d'être très stables ces derniers temps), des tétées ont sauté. (c'est d'ailleurs le même schéma pour mon second, les voyages semblent propices à la suppression de tétées! Si jamais tu t'ennuies à Paris content050 ) Et, une fois ses deux ans passés (objectif qui me tenait à cœur), mon agacement a pris le dessus, et nous avons cherché des astuces.
Une solution qui a bien fonctionné ici, c'était de parler de la tétée suivante, promise et donnée (celle du matin pour l'arrêt des tétées de nuit, celle du soir pour la suppression de celle de la sieste), et pour supprimer la dernière, celle du soir, ça a été plus simple que prévu. Il avait pris l'habitude de téter au salon, pendant un moment de calme de toute la famille dans le canapé. Nous avons réduit ce moment au maximum et rejoint la chambre pour le coucher plus rapidement.
C'est vraiment notre expérience personnelle, mais ce que j'en retiens, c'est un changement des habitudes aux temps des tétées, qui étaient (et sont toujours pour le cadet) liées à un temps et un lieu précis.
Je ne sais pas si ça te servira, et j'aurais aimé être plus précise et exprimer mieux mes idées, mais tout le monde est réveillé maintenant, donc pour la concentration, on repassera!
Bon courage!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1142
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Lun 6 Mar 2017 - 12:21

Je viens de relire mon dernier message plus haut et le premier truc qui m'est venu c'est "ah ouais je l'allaitais encore à ce moment-là"
Et je n'en voyais pas le bout! Pourtant il était sevré à la fin du mois, pour ses 3ans!
Ici le sevrage à pour moi duré plusieurs mois, à partir du moment où j'ai commencé à refuser et à repousser certaines tétés jusqu'à ce qu'il n'en demande plus.
Et je n'ai pas le sentiment d'avoir forcé mon petit, ça c'est fait assez naturellement au final avec de ma part une expression claire de mon envie de le voir diminuer puis arrêter les tétés, et de son côté la possibilité d'y aller à son rythme en étant entendu dans ses besoins.
Je lui ai également fais part de la confiance que j'avais en lui , quand au fait qu'un jour il serai prêt à arrêter (sans pour autant dévaloriser le fait de téter à un âge tardif, j'ai beaucoup de mal quand j'entends des gens dire que "téter c'est pour les bébés")

Il y a eu des soirs où il "oubliait" de prendre la tété avant de dormir et s'en rappelait avec fracas 1/2 h plus tard.
Et certains jours il demandait +++ des "petits gloups" j'avais l'impression qu'il ne décrocherait jamais.
Il me disait dans ces moments là qu'il tèterai toujours toujours!
Physiologiquement aussi ma production de lait avait déjà bien diminué et s'est vite arrêté et ça a joué son rôle.
A la fin, L. continuait à prendre mon sein en bouche m'assurant que "si si maman il reste une petite goutte" et il était ensuite tout content de l'avoir eu, cette petite goutte!

Bref progressivement les tétés ont diminué, le lait aussi et il s'est fait à l'idée d'arrêter petit à petit.

Aujourd'hui il raconte à tout le monde avec bonheur que quand le bébé sera là il passera tout son temps à boire le lait des tétés de maman comme lui quand il était petit. (et il négocie la possibilité de récupérer le surplus pour en faire des "glaces au lait de maman" content103 )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1202
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mar 7 Mar 2017 - 9:30

Merci pour vos conseils!
Je vais essayer de parler avec lui, de lui dire qu'un jour, il ne tétera plus. Pour l'instant, il se contente de me dire non ("coucou, j'ai deux ans et je dis non").
Je recommence à limiter les tétés pour ne plus m'en infliger de désagréables. Il n'apprécie pas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3968
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mar 7 Mar 2017 - 21:50

Tu dis qu'il te demande à téter pour avoir ton attention exclusive, ça me parle bien ça, je vois cette intention dans les demandes de T., surtout les jours où je fais des trucs à droite à gauche dans la maison. Quand il me voit posée il demande moins.
Tu as essayé de lui proposer une autre activité avec toi ? Ou juste à côté de toi si tu es très prise à ce moment. Ou un câlin dans les bras. Parce que refuser, juste refuser c'est dur pour eux je vois. Leur proposer un remplacement ça passe mieux, même si des fois ils perdent pas leur idée de suite !

Pour M. on a du un peu décaler le rythme de certains repères quotidiens aussi, comme Abeille, puisqu'il ne tétait plus qu'une fois le matin et une le soir (depuis 3 mois au moment du sevrage) celle du matin a vu le petit déj' avancé un peu donc au lieu de trainer au lit le temps de téter, on est descendu préparer un peu plus tôt. Et celle du soir pareil, on a mis la table une demie-heure plus tôt et c'était remplacé.
Bon pour lui c'était le bon moment, il n'y tenait plus trop je crois, puis je lui avais dit un peu avant que ça me faisait mal, il n'a pas été trop accroché à ces dernières tétées puisque après il ne m'a jamais redemandé.
T. lui je lui explique que là non, soit c'est pas possible (dans un magasin, je cuisine) soit je veux pas car il vient de téter il y a peu et tétée désagréable pour moi (il pince toujours...), donc je lui dis "quand on sera à la voiture/rentrés au chalet", ou "au moment de dormir, là on va bientôt manger/tu viens de manger, mais tu peux rester avec moi/contre moi si tu veux un moment je suis là".

Des fois j'ai aussi envie d'être une maman pour autre chose que pour téter, pour mes seins, car ces moments où dès qu'il vient vers moi ou est dans mes bras il zieute mes seins, tire sur le t-shirt, met sa main dans mon décolleté...
Je lui dis "tu es plus tout petit, maintenant tu manges, ça te nourris, tu tète encore mais c'est plus aussi urgent, tu en as moins besoin".
Car si je l'écoutais ça serait 12 fois par jours ? Comme un nouveau-né, à la demande. Alors je veux bien je suis là avec lui toute la journée, mais je sais aussi très bien qu'il peut rester 7-8h sans téter.
Déjà l'arrêt de nuit c'est bien, bon il a encore un réveil régulièrement où je lui explique que je suis là, qu'il n'est pas tout seul, qu'il peut se rendormir, il fait nuit on fait dodo. Tout ça dans le sommeil...
Et le Papa à côté qui me dit "ah mais ta maman elle t'a allaitée jusqu'à 4 ans, pourquoi tu veux lui refuser à T. ?!"

Oui c'est important d'en parler avec lui, pour mettre tout bien en mot, qu'il sache que tu veux arrêter, bientôt, que vous allez vers ça.
J'ai une amie son fils était très attaché aux tétées, il en demandait beaucoup par jour, à 2 ans elle se demandait comment ça s'arrêterait. Et là à 2 ans et demi d'un coup il a lâché la sucette et les tétées. Il était prêt.
Dur quand ils apprécient pas et le disent, essaye de rester cohérente avec ce que tu ressens, c'est un cap à passer si tu veux vraiment arrêter. aau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mer 8 Mar 2017 - 8:56

Ma fille est plus jeune mais le sevrage commence à être bien amorcée.

J'avais réduit les tétées pour être calée sur le même nombre que ce soit un jour ou de crèche ou pas. (donc 3)
La tétée retrouvailles après la crèche a été facile à supprimer. On joue, on s'installe dans le porte-bébé bref on ne se pose pas pour la tétée (donc 2, une matin et le soir)
La tétée du soir a disparu de sa propre initiative. Petit à petit je l'avais éloignée de l'endormissement et puis finalement elle ne la demande plus du tout.
Il nous reste celle du matin (celle qui permet de grapiller du temps de sommeil). Désormais, elle sait qu'elle peut téter à partir du moment où le réveil lumineux s'allume. Quand on se lève, soit elle la réclame tout de suite, soit après le petit déjeuner. Les quelques jours où j'ai pu me réveiller avant et donc me préparer. Elle n'a pas réclamé. Elle a compris aussi qu'il y a des tenues avec lesquelles je ne peux pas allaiter (genre une robe) ce qui permet aussi d'éviter d'avoir à lui refuser.

Par contre, elle sait qu'elle a le droit à deux tétées par jour. Si elle réclame en journée en dehors, je lui dis "après le dîner si tu veux à la maison". J'essaie de rester assez neutre. Pas de félicitations si elle n'a pas réclamé ou de remarques si elle réclame.

Comme le dit La Galineta, s'il s'agit de moment d'attention essaie peut-être de lui proposer un moment privilégié en échange (ou avant). Je pense également qu'il faut être claire dans sa décision pour soi mais pour eux (et c'est mieux accepté).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 512
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Lun 10 Avr 2017 - 11:40

C'est intéressant cette discussion, j'ai aussi ce problème de sevrage en tête mais ici c'est parce que je n'ai plus bp de lait.

alors Babycake, qu'en est il ajd?

Tiens vous avez toutes encore beaucoup de lait?

Car ici ça fait des mois que je n'entends plus et ne sens plus la montée de lait, je sais que passé x mois c'est normal mais je vois aussi que ma fille ne déglutit plus donc je sais que mon lait se tarit et ce depuis bien ses 14 mois (elle en a 23 ajd) et donc j'ai été voir une première consultante à ses 18 mois qui m'a dit que ce n'était pas grave, qu'elle mangeait bien à coté donc pas de souci etc et bon moi ce que je voulais c'est qu'elle me soutienne dans mon allaitement, pas qu'elle me dise c'est pas grave si j'ai moins de lait. Ma fille est aussi une accro du téton, comme ton petit Galineta, la mienne passerait ses journées accrochée au sein (ou presque, tout dépend où on est, ce qu'on fait) et donc il n'était pas concevable pour moi d'arrêter l'allaitement et vu qu'elle tète encore beaucoup et que ces tétées commencent à m'exaspérer car j'ai la sensation d'un chatouillement sur mon téton, je suis retournée chez une autre consultante car si elle tète autant qu'elle ait du lait. Je savais que l'épuisement dans lequel j'étais était probablement la cause de la diminution du lait mais pas que.. bref là même chose pour elle, deux ans c'est bien etc et pas sur que mon corps va augmenter la lactation car si il dit stop c'est qu'il n'en peut plus et donc booster avec un tire lait n'est pas forcément une solution et puis là elle me demande si ma fille tète tj aussi bien et là ça a fait tilt. Depuis qq jours je fais attention et par ex hier matin et ce matin, au saut du lit elle tète et j'ai l'impression qu'elle tète juste pour tétouiller et non pour avoir le lait car elle y va tout doucement comme si elle ne voulait pas de mon lait et je sens sa langue qui chatouille mon téton (ce qui me rend hystérique).

donc je suis en train de me demander si ma fille n'est pas en train de se sevrer de mon lait d'elle même par contre elle se sert tj de mon sein comme son doudou. Mais par moment je pense qu'elle tète comme il faut du coup je suis perdue et ne sais pas quoi faire. J'aurais aimé l'allaiter encore un an, avoir encore quand même plus de lait mais je ne supporte plus ces chatouillements donc les tétées sont expéditives.

vous n'avez pas cette sensation vous?

Je pense que pour les sevrer il faut vraiment faire en fonction d'eux car chaque enfant est différent et on peut donner des conseils mais ce sera jamais pareil. Diminuer progressivement et selon ses besoins. Lui expliquer qu'il aura le matin puis à midi avant/après le diner et le soir (ou +) et s'y tenir. Ici j'essaye d'amorcer ça car sinon c'est chaotique elle tète non stop. Je vais voir si je peux transposer son besoin de calin sur autre chose que mon sein..

pas évident de savoir quoi faire!

Je suis sur un groupe FB 'J'allaite un bambin' qui est très sympa, et la plupart des mamans vont jusqu'au sevrage naturel (si vous voulez des infos)

Bon courage en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 997
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Lun 10 Avr 2017 - 12:58

Salut lili!

Je compatis pour ta fatigue et les sensations désagréables!
Ici, ça a commencé avec mon aîné quand je suis tombée enceinte de mon deuxième. J'avais beaucoup lu que l'allaitement pouvait devenir désagréable voire douloureux, donc j'ai pris sur moi et limité les tétées. Mais la sensation n'a pas vraiment disparu, et elle est à nouveau bien forte depuis quelques mois. Je me suis donc dit que ça venait probablement du fait que j'avais moins de lait, que mon fils tétait fort, et peut-être d'une certaine sensibilité des mamelons bien sollicités depuis un bon moment.
J'ai aussi eu une période avec beaucoup moins de lait il y a peu de temps, et je me suis rendue compte que je ne buvais simplement plus assez d'eau, parce que je n'y pensais plus. Donc j'essaie de faire attention, et je sens à nouveau quand mon fils boit vraiment. Et question sensations, c'est bien moins désagréable quand j'ai du lait!
Je pense aussi que la fatigue doit jouer un rôle important!

Il semble que tu aies déjà identifié les différentes raisons des tétées, ça devrait t'aider à rétablir un équilibre qui te convienne aav
Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 381
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Lun 10 Avr 2017 - 13:04

Pour rebooster la lactation, une cure de fenugrec peut être un bon coup de pouce.
Si ta fille ne tète pas vraiment, la cure risque de faire peu effet quand même.

A 23 mois, je pense que tu peux tout à fait l'interrompre dans sa tétée s'il s'agit de tétouillage qui t'agace. Elle ne sera probablement pas d'accord avec ça mais tu as aussi le droit d'avoir des tétées agréables pour toi.

Comme tu le dis chaque situation est différente et c'est à toi de voir comment tu envisages les choses.
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1202
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Lun 10 Avr 2017 - 15:02

Hello lili !

C'est drôle que tu ait fait remonter ce post, je relisais ce que j'ai écrit le mois dernier, et je vois combien ça a évolué en peu de temps...

J'ai continué à limiter les tétés, à me tenir de lui refuser quand je n'avais as envie, ou d’interrompre les tétés quand 'était trop désagréable pour moi. Je lui ai bien expliqué que les tétés devaient être un moment agréable pour nous deux, et que si j'avais mal, c'était non. J'ai différé en proposant à manger et à boire (parfois, c'est juste ça, je suis un snack ambulant...), en indiquant quand il pourrait tété la prochaine fois, en distrayant son attention... Comme c'était une période où il hurlait à la moindre frustration, un peu plus, un peu moins...

Aujourd'hui, il tête donc à peu près 3 fois par jour (réveil/gouter ou sortie de crèche/coucher), et réclame rarement entre, voir parfois, oublie presque celle du gouter quand il joue. Ce rythme me va beaucoup mieux. Je peux lui dire non sans déclencher de hurlement, et c'est appréciable. j'ai beaucoup discuter avec lui, surtout en lui disant que c'était mes seins, à moi, que JE décidais ce que j'en faisais, que je ne voulais pas qu'ils les tripotent en permanence, surtout la nuit, que je devais pouvoir lui dire non, qu'il devait faire attention à ne pas me faire mal; e, tétant, etc... Je ne me sens plus piégée dans un truc qui ne me convient pas et ne respecte pas mes besoins et mon corps, puisque je me suis rendue compte qu'en fait, une partie de mon agacement pendant les tété venait de cette impression là. Je me suis rendue compte que je le voyais maintenant assez grand pour être capable de supporter cela.

J'ai aussi évoqué avec lui le fait qu'il n'allait pas tété toute sa vie, qu'un jour, il allait arrêté. Je lui ai fait remarquer que plus aucun de ses amis ne tétaient, maintenant, et que les bébés qu'il voyait aux seins étaient tous plus petit que lui. Je lui ai dit qu'on attendrai qu'il soit prêt, mais qu'un jour, lui aussi, il ne téterait plus. Il m'a dit qu'il ne téterait plus quand il serait à l'école, et je lui ai dit que c'était bien pour moi. Il commence aussi à envisager qu'il ira à l'école, et je trouve qu'il a grandit et mûrit d'un coup.


Lili, je compatit à fond pour les sensations désagréables! J'ai connu ça aussi, même si j'ai encore pas mal de lait ( et les petits mots qui vont avec, comme un canal bouché pour avoir marché longtemps hier avec un sac en bandoulière sur la poitrine...). Mon fils aussi tétouille parfois juste pour tétouiller, et souvent, je lui demande d’arrêter ou de boire vraiment du lait, parce que c'est désagréable pour moi. Ici, il fait souvent ça quand il a mal aux dents, c'est peut-être une piste...

Mais j'en suis venue à me dire, en lisant aussi les témoignage des filles ici, que si on été si nombreuse à ressentir ces sensations désagréable et cet agacement vers le même âges des enfants ( autour de 2 ans), ce n'était peut-être pas pour rien. L'allaitement, ça se joue à deux, le sevrage probablement aussi, et ces sensations ont peut-être leurs rôles à jouer dans le sevrage en poussant la maman à diminuer l'allaitement. En tout cas, pour moi, il m'est clairement apparu que je ne pouvais, au même moment, chercher à expliquer à mon fils qu'il fallait respecter les limites et le corps des autres (on ne tape pas, etc... Mais aussi on ne fait pas un bisous ou un câlin de force...) et ne pas écouter mes propres limites et sensations. J'avais l'impression de lui offrir un exemple très contradictoire. Et je pense que, n'étant plus nourrisson, ils peuvent l'entendre et le comprendre, même si ça ne leur plait pas trop...
Et puis, c'est très personnel, mais moi, quand il était petit, j'ai adoré l'allaité, et j'ai de super souvenir de tété, des souvenirs doux, complices... Je ne voulais continuer notre allaitement à contre-coeur et le terminer dans l'agacement et la rancoeur mutuelle, je trouvais ça trop triste...

Tu te demandes quoi faire ? Je pense que la première réponse, c'est en soi qu'il faut la chercher : qu'a-tu envie de faire ? de quoi as-tu besoin pour que ça se passe bien ? Je crois qu'une fois qu'on est au clair avec soi-même et ses envie, on est bien plus disponible pour accompagner notre bambin...

Concernant le manque de lait et le tétouillage, as-tu essayé de demander à ta fille tout simplement? Milo sait très bien me dire s'il y a du lait ou pas, et s'il veut tétouiller ou boire vraiment. Parfois, j'ai l'impression d'être à sec, et lui me dit que non, il y a encore du lait, et qu'il boit, même s'il déglutit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3968
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Mer 26 Avr 2017 - 21:21

Ça m'a fait rire Tortue verte la robe, tenue avec laquelle tu peux pas lui donner ^^

Lili oui moi je vois que j'ai encore bien du lait, il en boit vraiment, l'autre jour on a même rigolé parce qu'en appuyant dessus pendant la tétée ça l'a arrosé ^^
Puis je vois si quelques jours il tète davantage (malgré la régulation que j'ai initié depuis quelques mois des fois il arrive à gruger une tétée en plus le matin de grasse mat vu que vacances, une après la sieste réveillé grognon) j'ai les seins bien gonflés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soundous
Construit son nid


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 26/01/2016

MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   Ven 5 Mai 2017 - 18:44

aav tout le monde !

Ca fait un moment que je ne suis pas venue sur le forum ))

Alors, moi j'en suis à tout juste 2 ans d'allaitement à ce jour et je ressent aussi l'envie de sevrer mon fils d'ici peu.
Pourquoi ?
Alors en fait pour beaucoup de choses evoquées ici, mais surtout par rapport à mon vecu : je sais un peu plus ce que je veux maintenant.

J'ai un premier allaitement qui a duré 1 mois à mon initiative, ca se passait tres tres bien mais j'ai eu "la pression" de l'entourage et la méconnaissance du sujet aussi. Cela dit à l'epoque j'ai eu un pincement au coeur mais je l'ai pas trop mal vecu sur le moment je dirais.

Ensuite bb2 allaitement 15 mois, bébé a arreté de lui meme au dernier mois de grossesse. J'ai un peu insisté mais sans resultat.

Bb3 est arrivé et j'ai tenté un co-allaitement mais sans succès (tres dur à vivre je dirais)
Donc bb 3 a tété pendant 2 ans 1/2, pendant ma 4e grossesse il tetait encore et j'ai fais un co-allaitement de plus de 6 mois.
C'est moi qui ai sevré bb3 parce que meme une tété par jour c'etait trop pour moi, je le rejetais.
Il a réclamé plusieurs fois mais s'est plié à mon désir d'arreter (tres culpabilisant pour moi dans un sens comme de l'autre au final)

Puis là bb4 a 2 ans donc et je freine un petit peu, je refuse quand je n'ai ni le temps ni l'envie.
Je fais mine de ne pas comprendre parfois, ou je tourne le dos et ca marche parfois.

En tout cas avec ce parcours, j'ai la sensation que je n'ai plus envie d'allaiter tout en etant enceinte si autre grossesse il devait y avoir car c'etait tres douloureux (mes grossesses rapprochees donc bb qui tetait beaucoup)
Et j'ai atteint mes 2 ans d'allaitement, ce que l'on retrouve souvent chez les personnes de confession musulmane, et j'ai compris que c'etait ca mon seuil de tolerance alors je n'ai surtout pas envie de forcer. Je sens mon enfant tres equilibré et j'essaierais de m'eviter une enieme culpabilité.
Je suis sur la voie de l'aaceptation de mon parcours, de ce que j'ai pu offrir à chaque enfant, meme si ce n'est pas à egalité ce ne sont que des chiffres et je chéri chacun de mes enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2 ans: le sevrage ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
2 ans: le sevrage ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sevrage de tétine
» Le sevrage, comment doit-on s'y prendre?
» sevrage partiel , diversification alimentaire reprise de travail
» Début de sevrage
» Sevrage nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Nourrir bébé :: Au sein-
Sauter vers: