discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les péripéties d'une cahuète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ume
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2556
Age : 35
Localisation : 29
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Les péripéties d'une cahuète   Dim 10 Avr 2016 - 12:18

1 mois déjà que ma fille est née, et j'ai beau me dire tous les jours "ce serait bien d'écrire le récit de sa naissance", ça me parait encore bien surréaliste, notamment pour les jours qui ont suivis l'accouchement (j'en ai parlé un peu sur le groupe BBN de Facebook).

Samedi 12 mars, j'oscille entre fatigue de la fin de grossesse "je veux qu'il sorte ce bébé !!!", je n'en peux plus, je me sens lourde et maladroite, fatiguée et impatiente de faire connaissance avec l'habitant de mon ventre.
7h du matin, je ressens quelques contractions, et je sais alors que ce sera LE jour.
Je me sens très calme, les douleurs sont de toutes façons assez légères, ça sera pas une naissance express (ah ça...)
Mon homme comprend bien que c'est le bon jour, me demande régulièrement "et là faudrait peut être que je gonfle la piscine non? "
et moi de lui répondre "non, ça va là, c'est gérable, ça peut encore attendre !".
Vers 10h, je finis par lui dire "bon ouais, là ce serait finalement pas mal de faire quelque chose avec la piscine"...
il installe donc les choses (j'ai pas trop suivi, j'étais trop dans ma bulle). On prévient aussi ma mère qui est chez nous qu'il va falloir qu'elle gère notre grande, parce que la naissance est pour aujourd'hui.Je crois qu'elles sont allées se promener.. pas sûre ...

11h je suis dans la piscine, l'eau chaude fait du bien, je me sens shootée entre 2 contractions, je plane à moitié. On re téléphone à notre SF qui va faire une course, prendre sur la route l'autre SF qui est avec elle en compagnonnage et elles arrivent.
Il est 12h30 quand elles arrivent: M(ma SF), C (celle qui l'accompagne) et M' (une étudiante SF à qui j'ai dit ok pour qu'elle assiste à la naissance).
M me trouve le regard "plein d'endorphines", je baille comme une forcenée entre 2 contractions, m'assoupi entre, toujours dans l'eau.
Monito de contrôle, bébé va très bien, M me propose de m'examiner pour savoir où j'en suis.Je dis ok, même si j'ai trouille qu'elle me dise "ah ben non t'es qu'à 1 ! 02_05_The-Definition )
Au final je suis à 6, pas mal donc, ça progresse, doucement mais sûrement. La douleur reste gérable, je me sens dans une autre dimension, j'ai encore cette sensation d'être shootée (c'est puissant les hormones 02_05_The-Definition )
Les SF se relaient auprès de moi, vont manger aussi (mon homme gère en cuisine).

Le travail se poursuit ainsi, mais ne semble pas s'accélérer.Bébé va toujours bien, moi aussi.
Les heures passent, je suis sortie de l'eau pour essayer de faire avancer un peu plus le shmilbick, la douleur est bien plus présente, me fait m'arrêter de marcher... j'essaie des positions pour aider ... il est 17h... mon corps fatigue... je suis à dilatation complète, bébé a du mal à s'engager dans le bassin. On voit sa tête, mais je sens les contractions moins fortes et moins longues.. une fois la contraction finit, bébé remonte, un vrai yo yo...
M pense qu'il doit y avoir le cordon qui gêne, retenant bébé dans sa descente.
Niveau douleur je suis au maximum de ce que je peux supporter, normal la position de bébé est "entre deux"
M s'inquiète de ce yo yo incessant (et super frustrant), commence à parler de transfert, le monito indique quelques bas..
Les SF nous laissent seuls un instant avec mon homme, je le chope par le col en lui disant "je ne veux pas aller à l'hôpital!!", il me rassure comme il peut. L'AAD s'éloigne, M m'explique que là c'est trop long, que je suis épuisée, et que quelque chose empêche bébé de descendre correctement. Ok à contrecoeur pour le transfert... mon homme part faire une valise en urgence.. les SF m'aide à m'habiller, je ne suis alors que douleurs, tout mon corps est en souffrance, et soudain, je pousse avec une force que je croyais ne plus avoir ... et là, la phrase de M
"je crois que ce bébé va naitre à la maison", mon homme revient au moment même où la tête sort , pouf d'un coup!

ma douleur s'estompe, laissant place à une brûlure que je reconnais bien, ça reste plus "facile" à gérer pour moi.
En quelques poussées bébé est là, je le prends et le pose contre moi, je pleure d'émotions, mon homme aussi, les SF n'en sont pas loin non plus 0059_G
Elles nous laissent du temps pour qu'on puisse retourner bébé et regarder si c'est un garçon ou une fille.
On met de longues minutes pour se décider, et on découvre alors qu'on a une petite fille qui vient de débarquer dans notre vie 0001_G
Bonjour petite Norah, il est 19h30 on est Samedi 12 mars 2016 et tu viens de naitre dans notre maison 0059_G 3kg910 de bonheur 0059_G

pour la petite anecdote, elle est née à la même heure que sa grande soeur, "l'heure de l'apéro" content103

quelques heures après sa naissance:


avec sa grande soeur, aux anges:


une plus récente:


Dernière édition par Ume le Dim 10 Avr 2016 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ume
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2556
Age : 35
Localisation : 29
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Dim 10 Avr 2016 - 13:01

Après ce récit de naissance, il faut aussi que je vous raconte les jours qui ont suivi... les pires que j'ai connu...

N est donc née le samedi soir.
La nuit de dimanche à lundi, j'ai mal partout (normal vu l'énergie que j'ai mis dans cet accouchement), j'ai des courbatures à des endroits insoupçonnés ! Je demande donc à mon homme du paracétamol. Il me ramène comprimé + verre d'eau, je me rendors rapidement.
Lundi matin, très tôt, je me sens patraque, j'ai des zones qui me démangent et qui sont bien rouges: le ventre surtout.
Je montre ça à M qui vient faire la visite à la maison: je suis alors rouge écarlate du haut des cuisses jusqu'en haut du torse, en passant par les dessous de bras.
Ca fait très allergie, on a bien vérifié avec l'homme que c'est bien du paracétamol que j'ai pris (j'ai déjà fais une réaction allergique à des médocs, codéine ou pénicilline, non testé à ce jour, qui avait fini en oedème de quincke).
Ca me démange énormément, c'est rouge bien vif comme un coup de soleil et ça chauffe... dans le doute, M fait un prélèvement pour écarter tous risques infectieux, on fait un ecbu aussi, mais ça fait vraiment allergie.
Le lundi après midi, on fait venir le médecin parce que ça empire, je me sens pas en forme, mais je mets ça sur le compte de l'accouchement.
Pour lui aussi ça fait réaction allergique.. à surveiller, il me prescrit de l'homéo, trop peur que je fasse une réaction avec tout traitement allopathique.
Le mardi, je me réveille avec de la fièvre, 38,5... M revient à la maison, on ne comprend vraiment pas ce qui m'arrive.
Elle téléphone au labo' à tout hasard savoir si les résultats sont arrivés ... et là on la voit blêmir et me dire " tu files aux urgences" .
Les analyses montrent que je suis positive au streptocoque A.

On débarque aux urgences avec mon homme et notre petite N.
On explique les jours passés, l'AAD est bien accueilli, pas de jugements ouf, je ne suis pas en état de supporter des remarques négatives.
J'ai droit à tout un tas d'examens: écho de contrôle pour vérifier si l'utérus est bien vide, ok de ce côté.
Je suis branchée pour vérifier mon rythme cardiaque, mise sous perf' ma tempé' est à 39,6...

Il est question de me transférer au CHU, puis quand l'ambulance débarque, on m'annonce que je dois allée dans un autre hôpital..
les ambulanciers ont un masque, on m'en donne un... mon homme nous suit en voiture.
En parlant avec l'ambulancier pendant le trajet, il m'apprend que les médecins évoquent la scarlatine, que je vais en service de réa' ... mimique045

J'arrive en réalité en USC (unité de surveillance continue), collée au service de réanimation... on me parle alors d'échographie cardiaque (euh ??? quoi? )Je suis branchée de partout, monito en continu, perf', tensiomètre et tout les branchements avec les bip bip qui vont avec..
je vais vite découvrir que ce service est ultra bruyant, les machines bipent en continu de partout...
On m'annonce que ma fille ne peut rester avec moi, trop dangereux pour elle... mon homme débarquera à 4h du mat' en néo nat' avec N sous le bras,n'ayant rien pour la nourrir...

moi je vais restée 2 jours dans ce service de l'horreur, loin de mon bébé, ne pouvant pas l'allaiter.. heureusement mon homme m'a fait parvenir en urgences un tire lait ... à moi de stimuler ma lactation pour espérer reprendre quand je la retrouverai (quand d'ailleurs? aucunes réponses à mes questions...).Je suis obligée de sonner pour demander à ce qu'un soignant m'aide, je ne peux rien faire avec le cathéter dans mon coude...
Je fais râler l'équipe, refusant le bassin, je débranche mes fils pour aller aux toilettes (comme une infirmière m'a autorisé de faire une nuit, bon certes en étant accompagnée...), mon monito sonne alors jusqu'à ce que je retourne au lit...
Dans cette chambre, je ne ressens plus le sommeil, la fatigue, je ne dors pas, somnolant seulement, de peur de trop dormir et de louper ma séance de tire- lait.Je crève de faim, ici les repas sont soumis à la prescription médicale, on m'apporte des plateaux avec peu de choses ...
je pleure sans arrêt, chute d'hormones, ambiance sinistre, interdiction de voir N... je n'ai ni téléphone, ni télé..rien que des appareils qui clignotent autours de moi et ce bruit en permanence...je n'en peux plus, je craque et commence à renvoyer c***r les soignants qui entrent avec leur "bonjour! comment ça va?"
M vient me voir tous les jours, faisant du forcing pour que je sois transférée au CHU où je pourrais alors retrouver mon bébé.

Niveau diagnostic les médecins sont évasifs... un coup je suis "contagieuse" un coup non...

je ne serais transférée que le jeudi en fin d'aprés midi .. après avoir vu le médecin infectiologue.
J'ai fais une infection à streptocoque A de type scarlatiforme. J'ai dû être en contact avec une personne infectée (angine par exemple) dans les jours avant l'accouchement, et ça ce serait déclenché au moment où j'étais le plus fragile.Je ferais aussi une réaction à une toxine du strepto.. j'apprends que je suis dans cet unité parce qu'aux urgences mon rythme cardiaque dépassait les 150 et que ma tension était de 8/4...ils ont craint la septicémie et l'arrêt cardiaque...à aucuns moments je ne me suis rendue compte que je risquais ma vie... pascontent149
Je dois donc être mise sous antibio pendant 10 jours.. non compatible avec l'allaitement aux dires de ce bon médecin... "ah non, faut arrêter là !!il y a des laits en brique très bien maintenant!"

au final, une fois arrivée au CHU, je suis en service mater',je retrouve N, même sa grande soeur peut venir me voir.
Sur place j'ai de la chance, le médecin pédiatre, chef du service est THE ponte sur l'allaitement, c'est elle qui me donnera l'autorisation de reprendre l'allaitement ! Elle regrettera que ses confrères soient si peu informés des interactions allaitement/traitement.

Je resterais jusqu'au dimanche à la mater', le temps que l'allaitement se remette bien en place, N ayant dû avoir des biberons pendant mon hospitalisation, elle s'impatiente très vite une fois devant le sein.
Heureusement, le personnel est super bien formé et m'aide à enlever les compléments .
N se débrouille super bien, c'est une sacrée goulue et elle a repris largement son poids de naissance ! 0059_G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Dim 10 Avr 2016 - 13:27

Ton recit de cette belle naissance m'a mis des frissons 0059_G qu'elle est belle votre fille au doux prénom! Un visage serein, c'est super!
Mais alors waow quelle redescente!... Ça a dû être éprouvant pour vous tous... Comment te sens tu apres tout ça, tu as réussi à récupérer?
De grosses bises aav
(HS total: c'est quoi ce groupe Facebook?! J'ai raté ça, je vais chercher content050
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alambra
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1387
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Dim 10 Avr 2016 - 13:45

Félicitations pour ta belle petite fille ! Tu as eu un magnifique accouchement 0001_G
Et pour la suite... quel cauchemar... Comment t'es tu remise ? cela a du être tellement éprouvant aau aau aau aau
Heureusement que tu es tombée sur une personne compétente pour sauver ton allaitement.

(et oui c'est quoi ce groupe ? content050 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4009
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Dim 10 Avr 2016 - 13:50

Pfiou que d'émotions cette naissance ! Et quel beau bébé cette Norah, 3,910kg quand même !
Et la semaine qui a suivi avec tous ces rebonds et le stress, l'éloignement et les médecins qui te laissaient dans le flou...ça a du être très dur avec la fragilité de quand on vient d'accoucher, le besoin d'être avec ta fille, ta famille, et en plus le doute de ce que tu avais, l'allaitement mis à rude épreuve, heureusement que tu es tombée sur de bonnes personnes ensuite !
Elles sont superbes tes filles Smile et j'ai bien aimé la découverte du sexe !
Plein de douces pensées pour les suite de cette naissance chamboulée, et un bel allaitement aav
Tu l'as eu ton AAD Very Happy

Et pareil, groupe BBN ??!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mond'dou
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1000
Age : 40
Localisation : Berry en force !
Date d'inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Lun 11 Avr 2016 - 6:55

Merci pour ton récit de naissance aav

Le second post fait un peu descente aux enfers. J'avais pas tout suivi... Je vous espère bien tous les quatre aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/gp/141919450@N04/U8W72o
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Lun 11 Avr 2016 - 7:45

Félicitation pour cette belle naissance et bienvenue à ta crevette (joli prénom d'ailleurs 0059_G )

Par contre purée c'est horrible ce que tu as vécu, quel stress Shocked Tu vas bien maintenant ? Tu te remets ?

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Lun 11 Avr 2016 - 8:52

Quelle belle naissance ! Merci pour ce beau récit.

Et que d'émotions pour les jours qui ont suivi 02_05_The-Definition Mais je n'ai pas compris pourquoi ta fille avait été admise en néonat. Une précaution au cas où elle ait attrapé tes microbes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ume
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2556
Age : 35
Localisation : 29
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Lun 11 Avr 2016 - 10:14

Merci pour elle aav

ce serait mentir dire que ces jours là ce sont bien passés, et que c'est complètement oublié...
ce fut une transition très dure vers le monde médical, avec ce qui se fait de plus désagréable...
moralement ça va mieux, à partir du moment où j'ai retrouvé mon bébé, ça allait déjà mieux.En revanche je ne peux m'empêcher de culpabiliser d'avoir dû être loin de Norah... en la retrouvant,ça a été très dur à gérer, il a fallu que je lui parle pour "exorciser" tout ça.

Physiquement c'est autre chose, je suis bien abîmée par mon passage à l'USC.Moi qui ait déjà la peau fragile, devoir restée allongée sans bouger, ça m'a juste flinguée. Ma peau est hyper sèche, malgré les soins que je peux faire maintenant.Bien sûr c'est aussi la suite de la pseudo scarlatine qui fait squamer. J'ai fais des réactions aux différents pansements/sparadraps que j'ai pu avoir, maintenant encore j'ai la trace sur mes bras , ça s'estompe doucement...

doudie, suite à ce qui s'est passé pour moi, elle a du être suivi en néo nat' (seul service dispo à ce moment là),elle a eu des analyses aussi pour savoir si elle était touchée,mais elle n'a jamais été hospitalisée, elle est restée avec son papa qui a d'ailleurs super bien géré (je suis vraiment fière de lui 0001_G )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Lun 11 Avr 2016 - 18:56

olala quelle histoire ce séjour à l'hôpital 02_05_The-Definition comme ça a du être dur....

Mais quelle belle naissance! et quelle beau récit, encore une fois félicitations! 0059_G 0059_G

Et votre petite N. est magnifique! et les photos avec la grande...wouaw 0001_G 0001_G

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elomelo
Habituée


Nombre de messages : 704
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Lun 11 Avr 2016 - 19:09

Quelle aventure qui heureusement se termine bien.
Pour ta peau, je crois qu'à part prendre patience tout en continuant de bien nourrir ta peau, il n'y a rien à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4694
Age : 35
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Mar 12 Avr 2016 - 12:50

J'ai pris le temps de lire votre histoire et cette belle rencontre avec votre petite. Comme ça marque ces moments séparées avec l'hospitalisation en urgence aau elle a beaucoup de chance de vous avoir, vous avez assuré pour l'allaitement dis donc 02_05_The-Definition Ton homme est super réactif ! et j'imagine ta détresse et le pétage de plomb que tu as pu vivre.

Vous devez avoir pas mal d'heures de sommeil en retard, je vous souhaites pleins de gros dodo réunis aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   Ven 15 Avr 2016 - 11:22

J'admire ton courage !!! celui de N. et je tire mon chapeau à la gestion de papa Panda !!!

Ton accouchement fait envie purée !!!!!!

des bisous toute belle !! aav aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les péripéties d'une cahuète   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les péripéties d'une cahuète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les péripéties ?
» Les péripéties de Bachara le "Néant"
» Figues rôties sauce caramel
» Saint-Jacques rôties au jambon de Parme
» Les prophéties pléiariennes / pléiadiennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Naissance :: A la maison-
Sauter vers: