discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'école ? Quelle école ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
laitgrenadine
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 35
Localisation : Dans les bois
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 3 Mar 2017 - 16:13

J'entends tout à fait ce que tu dis sur les classes sociales et c'est vrai que parfois çà ne veut pas dire qu'elle serait mieux lotie
dans du privé.

Pour l'école publique non je ne vais pas y aller. Une institutrice s'est faite poignarder devant ses élèves, il y a quelque année... donc bon.
Et puis le "vivre ensemble" c'est bien un truc que nous sortes les élus qui n'ont certainement pas a y faire face au quotidien.
Quand je vais au petit parc près de chez moi, personne ne parle français, c'est difficile de partager quelque chose.
Ah oui c'est une bonne immersion, l'occasion de découvrir de nouvelles cultures comme ils disent, mais au final personne ne se mélange.

Les russes restent ensemble, les malgashs, les magrébins... ils ne se mélangent pas et se supporte plus qu'autre chose puisque nous n'avons pas le choix.
Parce que les usages et coutumes sont trop différent pour que çà fonctionne au final.
C'est triste mais c'est ce que je côtoie chaque jour. Je ne vois pas de réel envie de découvrir l'autre.

C'est vrai que beaucoup d'équipes dans les écoles sont de bonne volontés ( j'ai travailler dans le péri scolaire) mais comme expliquer plus haut peu
de moyen, pas du tout de formation, bcp de veo. il faudrait vraiment une refonte de l'éducation nationale. faire le ménage et proposer autre chose.
c'est ce qu'a fait la Suède il me semble.

sinon l'ief mais moi je n'en suis pas capable. Ma pensée est un peu désabusée mais je garde espoir qu'à force d'être "pénible", d'avoir des demandes,
l'état se remettra un peu en question. comme pour la naissance respectée en fait ;)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 3 Mar 2017 - 18:12

Pour "vivre ensemble", j'entendais vivre en société, en collectivité. A l'école, à la crèche, les enfants sont nombreux, ils doivent partager l'espace, l'attention des adultes, côtoyer des enfants qu'ils n'apprécie pas forcément, faire des choses ensembles... il faut qu'ils apprennent à le faire, en bonne intelligence.

Pour l'autre acceptation du terme, mon regard de sociologie me fait voir les choses autrement, mais ce n'est pas le sujet Smile

laitgrenadine a écrit:
Une institutrice s'est faite poignarder devant ses élèves, il y a quelque année
Oui, je comprends que ce soit rédhibitoire, du coup...

Et je crois aussi, que, comme pour la naissance, le changement passera par la demande conjointe des professionels ET des usagers. C'est pour ça que je trouve tellement désolant le peu de dialogue possible entre parents et enseignants... ensemble, on pourrait faire tellement plus, je le vis tout les jours en crèche parentale ou au CALM (maison de naissance).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laitgrenadine
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 35
Localisation : Dans les bois
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Sam 4 Mar 2017 - 19:08

babycake a écrit:
Pour "vivre ensemble", j'entendais vivre en société, en collectivité. A l'école, à la crèche, les enfants sont nombreux, ils doivent partager l'espace, l'attention des adultes, côtoyer des enfants qu'ils n'apprécie pas forcément, faire des choses ensembles... il faut qu'ils apprennent à le faire, en bonne intelligence.

Pour l'autre acceptation du terme, mon regard de sociologie me fait voir les choses autrement, mais ce n'est pas le sujet Smile

.

je ne dénigrais pas ce que tu dis hein, à l'écrit c'est difficile de retranscrire. C'est que ça me fesait penser à ce qu'on entends à longueur de journée Smile
Mais tu as raison ce sont de belles valeurs et combien difficile à appliquer par ex en zep toujours par manque de moyens, de motivations, de temps?

On avait travailler sur çà pendant 3 ans, à essayer de leur apporter un "cadre" rassurant, sur le dialogue, le respect et il a suffit qu'un membre de l'équipe
parte pour que tout tombe à l'eau. Et les nombreuses fois ou on a demandé des "formations", des outils pour accompagner ses enfants en difficultés
et qu'au final il n'y ai rien au bout. Je ne connaissais pas montessorri, la pédagogie active et cnv. Mais combien cela nous aurait aider!!

Je me trouve dans un sens égoïste car on peut se permettre de payer une école mais je n'ai pas envie non plus de sacrifier ma fille; pour avoir vu l'envers du décors.
je me dis naïvement que puisqu'on "paye" on peut un peu plus obtenir, à l'inverse de l'école publique.

Peut être que si tout le monde "exige" autre chose, que l'école publique est déserté , ils se remettront en question?

Tu as raison çà passera par du dialogue et des actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Dim 5 Mar 2017 - 9:40

Eh ben... Il ne reste plus qu'à faire une liste avec les points négatifs et positifs et choisir en fonction. Dommage qu'on n'ait pas vraiment le pouvoir de changer es points négatifs, n'est-ce pas? Bon je dis cela, mais lait-grenadine, tu sembles avoir déjà pris ta décision.

Juste une petite remarque cependant: encore une fois, moi je ne porterais peut-être pas forcément mon regard sur la catégorie de l'établissement mais l'établissement en lui-même.
Je m'explique: cette année je suis dans l'enseignement catholique, je ne préfère pas forcément ce réseau plutôt qu'un autre mais ce sont eux qui m'ont donné un boulot en premier. Je voulais te dire que catholique ne veut pas forcément dire que ton enfant va être obligé de suivre la religion de l'école qu'on va le forcer à faire la prière tous les jours avant de manger, etc.
En fait cela a une tout autre définition, même si, il est vrai que dans le temps, c'était bien dífférent. J'ai fait toute ma scolarité dans l'ens. catho parce que c'est un peu la norme aussi là oú j'ai grandit et franchement, il y avait des musulmans et à part quelques cours d'éducation religieuse (1-2 / an dans le secondaire, pour lesquels tu peux toujours donner une dérogation pour ton enfant), la religion, n'est pas au centre de l'enseignement. Les valeurs chrétiennes, si, mais bon je ne pense pas que ce soit un mal. En gros on organise plus de choses à visée humanitaire et on se permet plus de parler de la foi. Mais je pense que cela ne devrait pas être rédhibitoire. Il y a toujours des gens de religion différente dans ces établissements et ils sont autant respectés. Ce qu'il faut voir, c'est l'établissement en lui-même.

Dans notre région aussi on a l'embarras du choix: un école "libre", une école Montessori, les écoles publiques, les écoles Diwan (dont apparemment celle de notre secteur applique la pédagogie Montessori en maternelle au moins), celles de l'enseignement catho, il y en a une qui a 2 classes Montessori, et une autre donc les enseignants sont formés à divers types de pédagogies alternatives.

Donc voilà, ne surtout pas regarder les étiquettes car cela peut porter préjudice à notre jugement. Perso, c'est clair que je ne mettrai pas ma fille dans l'école Montessori (en tout cas pour l'instant), car après en avoir parlé avec une amie qui y travaille, elle n'a pas mis sa fille dans cette école. Pour elle, les gamins avaient l'air beaucoup plus épanouis dans l'autre école dans laquelle elle travaille. Comme quoi...

Babycake a écrit:
"vous n'allez pas en faire des hippies, quand même ?" (si si, cette phrase a bien été prononcée...). C'est un milieu très favorisé, conservateur et élitiste, qui valorise la conformité aux norme et la compétition entre les enfants... un autre idéal.
pascontent166
Mais tellement vrai en même temps. Je suis dans un tout petit collège que j'adore, avec une ambiance super familiale, et tout. Sauf qu'il y a quelques semaines, 3-4 élèves d'une de mes classes se permettaient de faire de se moquer de leur camarade qui était d'origine étrangère. Ces élèves étaient des "fils à papa" et vraiment, on voit qu'on a des élèves d'un autre monde. Je ne connais pas ce monde, mais je me suis rappelée une phrase du film Intouchable, ou le type riche dit qu'il a été élevé avec la certitude "qu'on pouvait pisser sur les autres"... Vu les remarques racistes et xénophobes de certains de mes élèves, je comprends mieux la phrase. On est dans une région très bourgeoise et ce n'est pas la norme bien sûre, mais je peste un peu contre les valeurs avec lesquelles sont élevés certains jeunes.

Bref, pour finir mon "court" poste, j'ai pas mal pensé à ce sujet pendant les vacances, j'ai beaucoup lu choses sur des forum d'enseignants et ça m'a fait plaisir de voir qu'autant d'entre eux piochaient dans les pédagogies alternatives, d'ailleurs la mère de Babycake en est un exemple. Certains d'entre eux disaient notamment qu'ils préféraient appliquer Montessori en maternelle puis après Freinet, car cela avait plus de sens à leurs yeux. La grande majorité étaient extrêmement satisfaits de leur organisation.

Et puis je suis aussi tombée sur le blog de Céline Alvarez, une enseignante qui a mené un projet dans une classe maternelle zep. Elle a par la suite démissionné et je me demande Babycake ce que ta mère en pense et si parfois elle se sent un peu démotivée par la "grande machine Éducation Nationale"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 6 Mar 2017 - 9:56

Je te rejoints tout à fait, Mati, sur le fait que l'établissement en soit compte plus que l'étiquette. Maintenant, personnellement, je ne mettrais pas mon enfant dans le privé catholique, parce que je ne veux pas donner mon argent à une institution religieuse. Mais c'est une affaire de conviction très personnelle.

Une de mes amies a fait toute sa scolarité dans des écoles Diwan (plutôt pédagogie freinet), et elle en garde un très bon souvenir, sauf du lycée (mais pour des raisons ayant plus à voir avec l'adolescence qu'avec la pédagogie). Elle a fait une thèse de math après avoir fait l'ENS, ce qui montre qu'une scolarité en breton n'empêche pas la poursuite des études. Elle ne vit pas en France pour le moment, donc la question de l'école ne se pose pas pour le moment ( c'est jardin d'enfant jusqu'à 6 ans là où elle est), mais envisage une école Diwan si elle peut revenir en Bretagne. Sa principale motivation, c'est le contact avec la langue bretonne plus que la pédagogie, comme quoi on chacun des priorités différentes !

Sur Céline Alvarez, ma mère pense que tout ce qui peut faire connaitre et reconnaitre les pédagogies actives est bon à prendre. Elle l'a rencontré avec une de ses collègues. Ca fait 15 ans que toutes les deux font ce travail de mise en correspondance de la pédagogie montessori avec les neurosciences et avec le programme de l’éducation nationale. Elles ont été assez déçue de l’accueil froid de Céline Alvarez, et de son manque de curiosité et d’intérêt envers ce que ces collègues ont pu mettre en place.
Personnellement, je suis assez amer de constater son succès, et de le comparer avec l'absence de reconnaissance de tous les enseignants du public qui innovent en classe, alors qu'eux n'ont pas eu les moyens que Celine Alvarez a eu (elle a eu le soutient financier et matériel d'une association adossé à l'institut Montaigne (think-tank libéral), la possibilité de faire des classe multi-âge et des effectifs allégés ). Et surtout, contrairement à Céline Alvarez, ils sont restés pour leurs élèves, malgrès les difficultés, et sans reconnaissance.
Alors, s'il faut sans doute saluer la prise de conscience qu'elle a amené, le personnage publique me déplait beaucoup, et toute l'industrie (livre, site, conférences payantes, etc..) autour aussi.

Le coté "grande machine" a découragé ma mère a un moment. Elle reste en maternelle précisement pour ne pas avoir trop le poids des programme et examens et gardé une plus grande liberté pédagogique. Mais depuis 2 ou 3 ans, elle a le soutient de son inspectrice, qui en outre lui aménage un peu son emploi du temps pour qu'elle puisse aller former ses collègues. Elle s'est posé la questiona un moment d'ouvrir une école, et puis elle a renoncé pour deux raisons :
- elle croit au projet publique d'une école gratuite accessible à tous, et pas juste à ceux qui peuvent se la payer
- malgrès la lourdeur, elle considère que rester dans l'EN lui permet de ne se consacrer qu'aux aspects pédagogiques (+ son boulot de direction qui implique quand même un peu de gestion) là ou l'ouverture et la gestion d'une école privée lui demanderai de faire essentiellement de la gestion et de la recherche de financement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 7 Mar 2017 - 21:33

Code:
je ne mettrais pas mon enfant dans le privé catholique, parce que je ne veux pas donner mon argent à une institution religieuse.
Les établissements donnent à l'Église? Ca ne me paraît pas anormal mais je n'y avais pas pensé... En tout cas cela ne doit pas être beaucoup à mon avis... Du moins je l'espère.

Concernant ce que tu as dit sur Céline Alvarez, cela ne m'étonne pas non plus et c'est même un peu triste. Je suis d'accord avec le fait que c'est intéressant de divulguer ce type de pratique pédagogique mais l'aspect commercial est assez repoussant. J'ai bien aimé la cartographie sur son site où les gens s'inscrivent pour se mettre en relation.. Mais bon, il y a d'autres moyens aussi grâce aux assos, aux formations, etc. Ta mère doit vraiment faire un super travail, j'ai eu l'occasion d'en voir des personnes comme cela en formation et c'est peut-être pour cela que je veux voir aussi les choses positives qui se font à l'intérieur du système... Et j'admire profondément cette attitude de vouloir faire tout son possible à l'école publique.

Notre fille n'a que 16 mois pour l'instant et on ne se pose encore pas trop la question de l'école, je surveille c'est tout. Parce que cela m'intéresse beaucoup mais également parce qu'on aimerait bien ne pas trop s'attarder en terre Breizh. Par contre c'est vrai que ce qui me retient entre autre c'est toutes les opportunités qu'il y a ici. En plus on m'a mise dans la liste non-sco de la région car j'y connais plusieurs personnes et il y a peut-être moyen de collaborer et c'est très dynamique aussi de ce côté là. Plein de choses intéressantes. Au passage la dernière conversation avec ma mère instit sur l'IEF était assez marrante avec tous les clichés genre, la gamin n'est pas social il vit reclus, etc. Mais bon après en avoir parlé un peu plus elle a un peu changé son discours, heureusement.

Sinon, l'école Diwan ça plaît beaucoup ici. Au passage j'avais l'impression dans mes souvenirs que c'était géré par l'enseignement catholique, mais peut-être que je me plante. En tout cas dans notre cas, cela ne m'attire pas trop car on n'a aucun lien avec le breton, on ne parle pas et notre fille est bilingue. J'ai l'impression que les gens y mette car le discours à la mode c'est que "ça rend intelligent d'être bilingue". Je veux bien, mais avoir un minimum d'attache et de respect pour la langue, c'est chouette. Personne ne parle le breton, en presque 2 ans que je suis ici, je l'ai entendu une fois parlé par 2 petites vieilles. Quand on en parle au gens, personne ne connais, c'est marrant comme cela mais peu de gens nourrissent un vrai et sincère intérêt pour la langue. Je trouve cela dommage. Si notre fille parle déjà bien portugais et français on sera content (ce qui ne sera déjà pas très facile). Mais bon, rien n'est exclu d'emblée. Chez nous on verra au moment voulu chaque école, une à une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 8 Mar 2017 - 19:46

Mauvaise manip'!


Dernière édition par babycake le Mer 8 Mar 2017 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 8 Mar 2017 - 19:46

Mati88 a écrit:
Au passage la dernière conversation avec ma mère instit sur l'IEF était assez marrante avec tous les clichés genre, la gamin n'est pas social il vit reclus, etc. Mais bon après en avoir parlé un peu plus elle a un peu changé son discours, heureusement.

Ahah, j'ai tenté ça moi aussi, ça été marrant pareil ! A chaque exemple que je lui donnais, elle me répondait "oui, mais ça c'est des gens qui ont vraiment réfléchi, mais bon, la plupart, c'est pas ça!" Ah ouais? Basé sur l'institut mesfesse-pifométrie ? content107

Aujourd'hui, on a visiter l'école parentale "du 3eme type", associative. Et c'était 0001_G . Autan la conversation avec le directeur nous avait refroidi, autan là on est enthousiaste! L'équipe a beaucoup réfléchi à sa pratique, est capable d'en parler, de discuter. Ils se basent sur des apprentissages libres, sur base de pédagogie Freinet (= méthode de lecture/ abord des math Freinet, pour les enfants qui manifestent de l'interet dans ces domaines). Ce qui est chouette, c'est donc que cette façon d'aborder les apprentissages académiques s'appuie bcp sur les discussion au sein d'un groupe (qui se constitue par choix et intérêt), ce qui réintroduit une dimension collaborative, dans des apprentissages très individualisés.
En discutant avec une des enseignantes, on a bien compris que la gestion de l'école, et surtout la place relative des enseignants/des parents a été compliqué certaines années, car le cadre y est bien plus flou que dans une crèche parentale. Mais nous on a aussi une équipe motivé, qui a projet cohérent, et sait où elle va, ce qui est très rassurant (bon, le bureau de l'asso sait moins où il va, par contre)
L’environnement est extra. L'école est une maison sur deux étages, avec une salle polyvalente/art plastique/manuelle en bas, une salle jeu imitation/construction, une bibliothèque, un atelier de couture, une salle dédié plus aux math/lecture (l'école accueille des 3-11 ans), un atelier de menuiserie (sous le préau), et une salle de musique. Le tout fait vraiment rustique, comme à la maison (l'école été une ancienne crèche sauvage des années 70). Il y a une cour, avec un potager, et une grande prairie, avec uns structure de jeu, et des arbres pour grimper. Et le poney-club à coté permet de temps en temps d'aller voir les poneys. Et la forêt est juste derrière le mur d'enceinte.

Bon, ça y est, on rêve beaucoup. Reste que si c'est la moins chère du coin, ça reste cher... Il faut compter en plus du prix, les ingredients pour un repas par mois pour 25 enfants +4 adultes (et il faut le préparer aussi). Va falloir bien regarder notre budget. Mais là, on trouve que ça vaut le coup. Et puis évidement, peu de place, pour beaucoup de demande. Le critère, en plus de l'âge de l'enfant (pour garder l'équilibre du groupe), c'est l'adhésion au projet, ce qui parait-il n'est pas si évident, beaucoup de parents venant surtout pour le cadre. Je crois que la discussion a montré notre intérêt, et aussi notre habitude de la gestion d'un lieu d’accueil parental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 9 Mar 2017 - 8:25

Dis donc ça fait rêver ta description. J'espère que ça va fonctionner pour vous.

Je me posais une question technique : c'est une école hors contrat ? Le retour à un circuit classique ne risque-t-il pas d'être compliqué du moins d'un point de vue administratif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 9 Mar 2017 - 9:09

Oui, c'est une école hors contrat. D'un point de vue administratif, pas de problème pour le moment : l'école publique est ouverte à tous les enfants*, et en ce moment, la pression sur les effectif, pr fermer des classes, est telle que les directeur ne refusent pas les inscriptions. Vis-a-vis du niveau de l'enfant, je ne sais pas comment ça se passe.

Mais bon, je ne sais pas à quel point les présidentielles et le changement de gouvernement vont changer la donne. Ils manquent rarement de laisser leur marques sur l'école, mais dans quel sens ? En tout cas, en cas de victoire du fn, je crois que nous serons bien content d'eviter leur version de l'éducation nationale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 532
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 9 Mar 2017 - 10:50

Babycake a écrit:
en cas de victoire du fn, je crois que nous serons bien content d'éviter leur version de l'éducation nationale...

J'espère surtout qu'on en arrivera pas là.

En tout cas, c'est bien de savoir qu'il existe des établissements où le bien-être de l'enfant est au cœur du programme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vahina16
Habituée


Nombre de messages : 593
Age : 33
Date d'inscription : 14/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 9 Mar 2017 - 14:14

Coucou!

Pour notre garçon qui vient d'avoir 3 ans, le choix d'une école m'a posé problème (et me pose encore problème ??).

J'ai fait ma scolarité dans le public; je suis enseignante dans le public. Mais je n'ai aucun parti pris sur le public vs privé.

Là, j'ai visité l'école publique et l'école privée de mon village et j'ai été bien plus attirée par cette dernière, tout comme mon fils. Donc on va l'y inscrire . Mais je sais que dans la ville où je travaille, à 30 km de chez nous, une école alternative va ouvrir en 2018. Le hic c'est le trajet: ça implique d'y aller tous les jours de la semaine or avec mon emploi du temps d'enseignante, il arrive que j'ai des demi-journées ou journées de libérées. Donc il faudrait quand même faire la route pour ça. (après, je peux travailler sur mon lieu de travail car j'ai la chance d'avoir mon bureau sur place) Mais si un jour je suis malade, je ne sais pas comment on ferait et mon mari ne travaille pas du tout au même endroit.

Bref, pour le moment, on a donc choisi l'école qui m'a fait la meilleure impression et qui semble correspondre le plus à mes attentes; mais j'attends de voir pour cette école alternative pour peut-être me poser la question de savoir si on y met notre fils ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Dim 12 Mar 2017 - 14:07

Rah enfin, ça a l'air super!
ura1
Du coup ça se passe comment niveau âge? C`est une classe qui rassemble tous les âges? Tu avais dit qu'il y avait dans ce genre de classe des soucis concernant le manque d'accompagnement des très jeunes...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Dim 12 Mar 2017 - 15:00

Oui, mati88, tous les âges, 3-11 ans (25 enfants) sont dans la même classe. J'avoue qu'il me reste quand même quelques inquiétudes sur la façon dont un tout petit peut se faire sa place, mais en fait, mes reserves étaient surtout envers les écoles démocratique type Sudbury. Celles que tu trouves à Paris acceuillent des élève de 3 à 18 ans, ce qui fait large, avec souvent beaucoup d'ado (en rupture scolaire) et peu de petits. Elles ont un système démocratique interne, où la voix de chacun se vaut ( c'est bien), mais où la discipline, et le système de sanction est aussi le même pour tous (c'est moins bien). Et là, outre que je ne suis pas forcément en accord avec philosophie du truc, je trouve ça stupide, sous prétexte que tout le monde est un membre égale aux autres de l'école, de sanctionner pareil un enfant de 3 ans et un de 15 ans. Et d'attendre de chacun la même autonomie, et la même capacité d'auto-contrôle. Le problème aussi, c'est que l'équipe pro de ces écoles est souvent passionnée, mais rarement composé d'enseignants ou de pro de la petite enfance.

L'école qui nous intéresse est une ancienne crèche sauvage devenu jardin d'enfant, qui acceuillait jusqu'à il y a 4 ans les 3-6 ans, puis ensuite les 3-8 ans, et ce n'est que l'année dernière qu'ils ont élargit l'école à l'ensemble du primaire. C'est donc un système plutôt rodé pour les petits. Au niveau "discipline" ( pas le meilleur terme...), pas de système strict, c'est vraiment dans la continuité de notre crèche, on accompagne les enfants pour leur apprendre à exprimer leur sentiment sans violence, et apprendre à régler leur conflits ensembles. Outre une instit, les autres pro sont des éducatrices de jeunes enfants, donc bien informées sur la psychologie et le développement des petits. Elles m'ont dit que si elles sentaient les petites perdus, elles n'avaient aucun problème à les gardé avec elles autan que besoin, ou à les prendre dans les bras, mais qu'en général, ils se faisaient vite une place auprès des plus grands.

Et justement, ça fait 2 ou 3 semaines, qu'on remarque que Milo a très envie de jouer avec les grand enfant (6-8 ans) au square. Il n'a aucune prévention, il nous informe qu'il va jouer avec les enfants, s'approche, et leur colle aux baskets en discutant jusqu'à les enfants jouent avec lui. C'est très marrant à observer. Ça ne marche pas toujours, mais souvent, il y a un grand pour finir par prendre sous son aile cette petite chose qui les suit à la trace. Du coup, ça nous conforte dans l'idée que le multi-âge, c'est précieux pour les enfants, et ça nous rassure sur sa capacité à trouver sa place au milieu des plus grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1198
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Dim 12 Mar 2017 - 15:58

Wah Babycake ça paraît être une perle ce que tu as trouvé là! (je te suivais jusqu'ici sans intervenir, parce que je n'avais pas grand chose de constructif à apporter. Bon, maintenant peut-être pas beaucoup plus mais bon....)
Et du coup, vous avez de bons arguments pour une place Smile

Ici aussi, notre aîné adore jouer avec les plus grands, qui sont aussi ravis de jouer avec lui. Et d'ailleurs, ça se passe beaucoup mieux que quand les enfants ont le même âge!
Et il papote aussi volontiers avec les adultes, ce qui me fait beaucoup sourire!

Bonne suite dans votre démarche!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 18 Avr 2017 - 9:28

Samedi 22, c'est la réunion d'info pour cette école, on en saura probablement plus sur le nombre de place dispo, et le processus d'inscription...

J'ai encore tout plein de réfléxion sur le sujet à partager avec vous, mais pas le temps de les écrire. En attendant , voilà un article sur un jardin d'enfant forestier qui me fait un peu rêver... : https://reporterre.net/L-ile-ou-les-enfants-ont-ecole-dans-les-bois. Bon, en région parisienne, ce n'est pas l'endroit idéal pour ça, à moins de vouloir leur apprendre à reconnaitre les canettes rouillées, les emballages plastiques, et le doux son du périph'...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zest
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1476
Age : 39
Localisation : Paris (après le sud-ouest, l'est et l'ouest)
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 18 Avr 2017 - 13:35

C'est laquelle ton école de rêve, Babycake ? ;)
(comment j'ai pu passer à côté de ton descriptif écrit depuis plus d'un mois, moi ??? Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 18 Avr 2017 - 15:12

Je t'ai mis le nom en MP, pour essayer de garder un certain anonymat sur internet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 5 Juin 2017 - 18:26

Bon alors, après la réunion d'info, les coups de fil répétés au président de l'asso, un entretient avec lui et Milo, une journée que Milo a passé dans l'école pour se faire une idée (parce qu'il aura 3 ans en octobre, et que dans cette école, la règle c'est 3 ans à la rentrée), on a enfineu aujourd'hui une réponse-presque-sûre... Et c'est non.

Milo est l'enfant le plus jeune, ils ont beaucoup de petits, donc ils ne retiennent pas les candidatures des enfants les plus jeunes. Voilà. Comme j'ai posé la question de son âge à chaque fois que je les ai vu, et qu'on m'a répondu "pas de problème" jusqu'au dernier rendez-vous... on est un peu vert. Ca nous parait très arbitraire. Il a redit que c'était une question de date de naissance, parce que Milo se débrouille dans le groupe.

On a eu une impression très étrange avec lui, qu'il ne savait pas du tout ce qu'était un petit enfant (au contraire de l'équipe pédagogique, qui, elle, est vraiment super). Quand on lui a dit que Milo était triste de quitter ses copains de la crèche, il nous a dit "ah bon, mais il le comprend déjà ?". Même réaction quand on lui a dit qu'on aimerait bien une réponse avant de passer la matinée dans l'école du quartier en Juin, pour ne pas trop perturber Milo en le trimballant à droite à gauche : "ah, mais parce que vous pensez qu'il peut déjà faire la différence ?". Alors, oui, à deux ans et demi, un enfant comprend des choses, et a un avis. Il peut même envisager un peu le futur. Et il a besoin de repères et de stabilité. Ça n'est pas une plante verte.

Bref, on le rapelle demain, parce qu'on ne l'a eut que sur notre répondeur. Et probablement qu'on leur demandera de nous contacter si ils ont une place en cours d'année, et qu'on réessaira l'année prochaine.

Prochaine étape, l'école du coin. On va essayer d'être enthousiaste. On fera comme si on n'avait pas vu en février cette séance de motricité de petite section, où les enfants attendait assis que les adultes mettent les parcours en place, puis restait assis pendant qu'ils passaient un par un. On va dire que Milo développera patience et imagination pour ne pas mourir d'ennui. On va dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 6 Juin 2017 - 14:50

On a finalement eu le président de l'asso au téléphone. Ils ont eu beaucoup de places de libres cette année, beaucoup de candidature de petit (3 et 4 ans), et ont décidé de ne pas prendre les plus jeunes pour ne pas déstabilisé le groupe. Ça s'entend.
Milo est par contre tout en haut de leur liste d'attente : si une place se libère, c'est pour lui. ( et c'est possible, car une autre école dans le même coin, va faire ses inscriptions). Réponse définitive d'ici une semaine/ dix jours.

Le truc qui me chagrine, c'est que mardi, l'école publique nous invite avec Milo a passe une heure en classe pour découvrir l'école et les enseignantes. On va donc y aller, lui présenter l'école, lui expliquer qu'il ira là l'année prochaine, puisque c'est le plus probable. Et peut-être quelques jours plus tard, lui dire qu'en fait non, c'est pas là qu'il ira. J’espère que ça ne sera trop déstabilisant pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille
Habituée


Nombre de messages : 1198
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 6 Juin 2017 - 15:00

C'est dur cette réponse!
C'est étonnant une école qui prend en priorité des plus grands (bon, cette école paraît complètement hors normes en général alors bon...). Est-ce que des enfants plus grands partent avant la fin du cursus? Ou qu'est-ce qui explique ce décalage?

Du coup, le coup de fil d'aujourd'hui vous redonne un peu d'espoir Smile
Et peut-être que vous pouvez expliquer à votre fils les choses comme elles sont, que vous allez visiter une deuxième école, mais que vous ne savez pas encore exactement laquelle il va intégrer?

Bon courage pour la suite! En espérant qu'une place se libère pour vous! aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2523
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 6 Juin 2017 - 16:59

babycake a écrit:
Alors, oui, à deux ans et demi, un enfant comprend des choses, et a un avis. Il peut même envisager un peu le futur. Et il a besoin de repères et de stabilité. Ça n'est pas une plante verte.

J'ai eu un peu la même réponse l'an passé quand j'avais demandé en TPS quel type de calendrier ils utilisaient car A était perdu entre les périodes/jours avec et sans école. "Oh, on n'a pas ça, à cet âge là, ils n'en sont pas encore là !".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zest
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1476
Age : 39
Localisation : Paris (après le sud-ouest, l'est et l'ouest)
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 7 Juin 2017 - 8:44

Bon, faut encore croiser un peu les doigts, mais c'est vrai que je trouve ça super dur de devoir montrer à Milo les différentes possibilités hypothétiques... Et ça pour le coup, je pense que c'est vraiment pas facile à comprendre le "p't'être ben qu'oui, p't'être ben qu'non".
Je suppose que vous avez/allez quand même essayer de lui dire que c'est PEUT-ETRE dans cette école qu'il ira l'année prochaine ou PEUT-ETRE dans l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1317
Age : 29
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 20 Juin 2017 - 11:05

Toc toc, c'est encore moi, je peux venir râler ?

Avant toute chose, je tiens à préciser, et notamment aux enseignants de ce forum, que je vais être vraiment critique et de mauvaise fois. J'ai juste besoin de poser ce ressenti, pour essayer d'être positive, pour mon fils.

La semaine dernière, il était invité à passer, avec nous, et les autre futurs petits de l'école, un peu de temps dans une classe (sans les élèves). Ca lui a beaucoup plu ("ah, c'était bien, maman!"), et il s'est fait une copine. L'instit, présente, a répondu aux questions qu'on venait lui posé, mais n'avait pas prévu de nous parler ou de nous expliquer quoi que ce soit... On a juste appris qu'ils seraient réparti en 3 classes de 30, une de petit, et 2 de petits-moyen 02_05_The-Definition
Le programme d'une journée type était affiché, programme classique d'activité dirigé, avec royalement 30 mn de jeu libre par jour...

Hier, c'était la réunion des futurs parents, sans les enfants, avec la directrice et les enseignantes de petites sections. je croyais qu'on allait nous présenter l'école, les enseignantes, le projets d'école, ce qu'ils feront en classe. J'étais naïve. Elle nous a réuni pour nous présenté le règlement intérieur ou quelque chose d'approchant. Pas une phrase de bienvenu. 45 min de speech à l'impératif. Elle nous bien expliqué les horaires, et tout ce qui nous attendait si on ne les respectait pas, "je préfère vous prévenir", les procédures d'inscription au périscolaire/cantine, dans le détails (faut pas être phobique administratif, je vous le dis). Elle a commencer parce tout ce qu'elle ne ferait pas, et toute les raisons qui pouvait les pousser à refuser un élève (" je vous préviens, on ne prendra pas un enfant allergique si le PAI n'est pas signé, pas la peine de venir avant signature").
Évidemment, ils n’acceptent que les enfants propres, et si il y a plus qu'"un accident de temps en temps" pendant 15 jours, hop, refusé. Pas de couche à la sieste : votre enfant n'est pas continent dans son sommeil ? Hop, pas de sieste à l'école, "trouvez une autre solution". Pas de tétine non plus, ils sont grands. Et comment on fait ça : "c'est à vous de travailler cet été pour les rendre propre, et puis vous pouvez utiliser le chantage à l'école : des couches, pas d'école". Je ne note pas sur dix la connaissance et le respect de la psychologie du petit...  Ni le respect des rythmes propre à chacun, ni le respect de l'enfant tout court, en fait...Comment on peut tant y réfléchir en crèche, et hop, l'oublier aussitôt à l'école ? Comment on peut omettre d'y former les enseignants? (celles-ci sont proche de la retraite, ça explique sans doute bien des choses)

Il y a eu quelques petites perles aussi : "je parle pas pédagogie pour le moment, je pense que c'est pas interessant". Bah non, on risquerait de savoir à quoi s'attendre, ça ne permettrait de nous soumettre à l'institution les yeux fermés. Sans exagération, c'est vraiment comme ça que je le ressent.
Et aussi le très joli : "le carnet de correspondance n'est pas un outil de correspondance maison-école, c'est un outils de correspondance dans le sens école-maison. Vous ne pouvez pas écrire dessus. Si vous voulez nous dire quelque chose, le mieux, c'est de faire un écrit, sur papier libre". Là, Ju et moi, on a eu un fou-rire nerveux, je pense qu'il n'y a pas meilleur commentaire...

La directrice nous annonce que les listes de classes ont été faites, et qu'elle ne les changera pas, parce que c'est vraiment difficile à faire. Lors de la visite, je demande donc à une des instit des petits si on déjà savoir dans quelle classe sera notre enfant, avec quelle enseignante, et où dans l'école. Oui, elle me répond, on l'affichera début septembre. Mais on ne peut pas savoir avant, pour préparer notre enfant ? Non, pas possible. Mais vu que les listes sont déjà faites ? Ah mais non, mais la directrices les a faites, mais nous non plus, les enseignantes, on ne sait pas.... Magique.

Je passe sur tout le discours sous-entendant que de toute façon, les enfants de cet âge ne comprennent rien, oublient vite, et ne se repère ni dans le temps, ni dans l'espace, alors les préparer, quel intérêt ? (moi je dis qu'elles vont avoir un choc quand Milo, qui a une bonne mémoire, leur expliquera que les humains n'ont jamais vu les dinosaures parce qu'ils disparu très longtemps avant à cause d'un gros cailloux qui est tombé, ou tout bêtement quand il parlera de ses vacances ou des copains de la crèche... )

Bref, Ju et moi on est ressorti atterés de cette réunion. On s'attendait à du pas terrible en espérant secrètement tomber sur Super-enseignante, on se retrouve face du super-nul, du concentré de ce que l'éducation nationale fait de pire en terme de rigidité et d'absurde. Je cherche une façon élégante de le dire, mais la seule qui me vient, c'est "on a grave les boules".

Voilà. On a trois mois pour se motivé et motivé le schtroumf... Je prends tous vos tuyaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zest
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1476
Age : 39
Localisation : Paris (après le sud-ouest, l'est et l'ouest)
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 20 Juin 2017 - 12:54

Alors je vais commencer par ça : aau aau aau aau aau
Car je vous comprends tellement !

Et du coup, je risque d'avoir du mal à positiver ; je serai plus dans l'empathie.

Alors, ici en deux mots : ils ne sont que 20 par classe (situation très particulière de l'école qui a été démolie, les élèves relogés sur 2 sites différents, dont un un peu loin, ils y vont en car).
La directrice est vraiment gratinée aussi, je m'en rends de plus en plus compte. L'année dernière et en septembre au moment des fameuses réunions de préparation à la rentrée, ça ne m'avait pas marqué à ce point, mais je suis moins alerte que vous je pense.
L'instit de N ne me faisait pas très bonne impression au départ (des jeux libres ? non, ils faut qu'ils rentrent dans le moule !), mais plus je la connais, plus je l'apprécie. Elle a d'autres qualités, et je pense que malgré tout elle est chouette avec les enfants. Alors certes, elle "punit", mais elle rigole aussi beaucoup avec les enfants, fait des blagues, est attentive (les connait bien, sait parler de leur journée,...). Je me sens beaucoup plus détendue depuis que je me focalise sur ses qualités.

Donc, je dirais : ne pas oublier que les enfants ne passent pas leur journée avec la directrice, loin de là. content050
Essayer de ne pas se fier à notre première (mauvaise) impression. En apprenant à connaitre l'enseignant (c'est une personne à part entière avec ses qualités et ses défauts, ce n'est pas une personnification de l'institution), on se rend compte de ce qu'il/elle peut apporter aux enfants malgré des divergences de point de vue sur l'accompagnement des enfants.
D'ailleurs, quelle a été votre impression des 3 instits présents ? Tous sur la même lignée que la directrice ? Ou vous n'avez pas trop eu l'occasion de discuter avec elles/eux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école ? Quelle école ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions à poser quand on visite une école
» Entrée à l'école sans BCG : comment faire ?
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35
» BE - batiments-école du type Léopard
» Centenaire de la première école Maria Montessori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: