discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'école ? Quelle école ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 21:11

Ce débat me parle bien en ce moment car je viens de commencer un stage en classe maternelle (grande section)...etj'ai fais auparavant un stage dans une classe unique. Et pour le moment ben je penche toujours pour l'ief/unschooling. C'est intéressant pour moi de voir de l'intérieur comment ça se passe, ça aide à comprendre des choses...

J'ai pu voir ce dont tu parles Mati, les journées interminables pour les petits, certains enfants arrivant avant 8h à la garderie, allant ensuite à la cantine, les TAP (où tous les enfants vont en GS malgré le côté optionnel de la chose, ben oui il y a très peu de parents disponibles à 15h) puis garderie jusqu'à 18h30 pour certains...
Et les temps d'attente dans la classe, attendre qu'on nous donne la parole, attendre que les copains aient terminés, attendre que la maîtresse soit disponible...pas évident de se tenir tranquille pendant ce temps-là, du coup ça créer des conflits.
Les repas le midi sont pris à la va-vite car "il y a des horaires à respecter, on n'a pas le temps les grands arrivent ensuite". Et les enfants ne mangent vraiment pas grand-chose (et je les comprends vu la nourriture bien qu'elle soit préparé sur place)

Je vois aussi beaucoup de bonne volonté, de passion, d'envie de bien faire chez les instits et atsem. Elles aiment leur travail et elle aiment les enfants. Mais je vois un gros manque d'information sur la psychologie, le fonctionnement d'un petit, les besoins, les émotions...Je vois surtout des humains en fait, avec leurs qualités et leurs défauts, qui font ce qu'ils peuvent avec les moyens et les connaissances qu'ils ont, et puis certains font comme ils ont toujours fait sans vouloir se remettre en question.

Je vois aussi des avs qui sont là on se demande pourquoi, pas du tout formé au handicap, peu patiente, pas tendre du tout avec l'enfant en difficulté...
Je vois des instits et atsem qui sont dans un discours "caprices/punition/obéissance" à fond. Qui ne sont que très peu tolérantes au bruit et qui prennent chaque parole de l'enfant pour une provocation.
Je vois des étiquettes mises sur le dos des enfants qui risquent de les porter pendant longtemps. Je vois des adultes qui se trouve supérieurs aux enfants, naturellement et agissent donc en conséquence. Et je ne parle pas d'instits au bord de la retraite...Bref, je vois beaucoup de veo, de "douces violences".

Et pourtant, les enfants ont le sourire et reviennent embrasser leurs anciennes maîtresse et atsem lorsqu'ils sont + grands...

Bon, ce n'est qu'une école, il y en a plein d'autres et je ne voudrais pas généraliser.
Mais si je compare avec la petite école que j'ai vu aussi, où l'effectif était minime et les âges mélangés ben certains points ne changent pas: les journées sont longues, les programmes obligatoires à suivre, le travail dirigé, les enfants sont là pour "produire" des choses. Les enfants n'ont pas le choix de leur apprentissage, n'ont pas le choix de suivre leur élan naturel et je crois bien que c'est ça qui me fait pencher au final pour l'ief. Parce que même avec une instit bienveillante les programmes sont toujours là. Et dans une école alternative (que déjà faut avoir les moyens de payer) la bienveillance des adultes n'est pas garantie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 17 Nov 2016 - 7:57

L'intégration des enfants avec handicap est plutôt une bonne chose après tout dépend de comment ça se passe et des difficultés. Pour ceux qui sont vraiment en difficulté les mettre temporairement dans un établissement adapté n'est pas forcément une mauvaise chose. J'ai bossé dans une EREA où les enfants restaient au maximum 2 ans, avaient de la rééducation intense et ce qui permettait un retour dans le circuit classique avec aide et adaptation. J'ai vu des gamins complètement cassés retrouver l'envie de venir à l'école pour apprendre

Je suis pour les AVS mais il faut leur donner les moyens de bien faire leur travail (pareil pour les enseignants bien sûr) mais il faudrait au moins qu'elles soient formées plus spécifiquement sur la pathologie de l'enfant qu'elles accompagnent et plus présentes aussi.

Je rejoins Sahine sur la bonne volonté de la plupart des intervenants. Beaucoup veulent bien faire et font des maladresses. Il faut arriver à trouver celui qui est prêt à se remettre en question et faire autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 23 Nov 2016 - 16:05

Je suis contente de voir que mes cogitations perso ont permis de lancer une discussion si intéressante!

Oui, c'est sur que si l'école suscite des débats aussi passionnés, c'est parce qu'elle cristallise de nombreux sujets de société, et surtout, en touchant, au enfants, ça pose la question de "quelle société voulons-nous ?".


Mati, dans l'idéal, je préférerai une école à pédagogie active. L'IEF, ça me tenterait bien, mais pour le moment, ça n'est pas compatible avec notre vie. Mon compagnon a des horaires souples, mais travail loin, et moi je ne peux pas décemment consacré moins de temps à ma thèse, et c'est un travail auquel je tiens.

Par pédagogie active, je n'entends pas seulement montessori, je suis ouverte aux autres alternatives, mais il faut avouer qu'on trouve surtout des école montessori. Il y a près de chez moi une "école du 3eme type" (voir définition ici : http://education3.canalblog.com/, en gros apprentissage autonome par les projet des enfants). La pédagogie me plait beaucoup, mais je sais par une mère qui y a mis ses enfants, que pour le moment, les éducateurs manques d'expérience et que c'est pas terrible. Et que la gestion parentale est source de tension (et sur ce point, avec a présidence de notre crèche, j'ai eu ma dose!)
Il y a aussi 2 école démocratique (style summerhill/ sudbury) à paris, c'est à dire apprentissage autonome, les adulte sont juste garant du cadre, groupe d'âge mélangé 3-18 ans. Ces écoles ne me paraissent pas adapté à des petits, parce que je ne pense pas qu'elles puissent donner la structure rassurante et l'attachement à un adulte dont ils ont encore besoins. Par exemple, sur un de leur blog, j'ai pu lire que chaque enfant prend son repas en charge, et mange ou pas, quand il le veut. Résultat, un enfant de 5 ans ne mangeait pas, parce qu'il n'anticipait pas l'heure du repas, ne savais pas trop se le préparer seul, et ne sollicitait pas l'adulte sur ce sujet. Le respect de sa personne pour les encadrants de l'école, la non-prise en compte de la maturité et des capacité de planification d'un enfant pour moi. Et dans ces écoles, les adultes n'ont souvent pas de formation à la petite enfance ou à la pédagogie, puisqu'ils pensent que les enfants n'ont pas besoin de professionnel pour apprendre.

Sur montessori, je crois que je peux dire que je connais assez bien. J'avais entre 10 et 15 ans quand ma mère s'est formée, et j'ai lu avec elle "l'enfant" et "l'esprit absorbant", et puis tout ce qu'elles ou ses collègues ont écrit (celle qui l'a formé a écrit un livre, "montessori à l'école publique"). Je suis souvent allée dans sa classe, et j'ai vu montessori appliqué (dans la limite de l'école publique : groupe d'age homogène, repas à la cantine et pas en classe, etc...), puisque dans sa classe les apprentissage académique se font uniquement avec montessori le matin, l'après-midi étant consacré aux art-plastique, sport, chant, jardinage, etc... Je trouve que c'est une pédagogie très respectueuse de l'enfant, et qui donne en classe de super résultat, avec des enfants appliqués, attentifs, qui s'entraident, et qui sont heureux d'aller à l'école. Mais par facilité, méconnaissance, ou effectivement pression marketing, aujourd'hui on a tendance à limiter montessori à un matériel, certes très bien pensé, alors que c'est avant tout une autre conception de l'enfant et de l'éducation qui induit un autre positionnement de l'adulte. Maria Montessori considère que l'enfant est fait pour apprendre, et que sa curiosité naturelle le porte à découvrir et expérimenter pour apprendre (l'esprit absorbant). Elle postule par l'observation, que chaque enfant a des "périodes sensibles", des moments d'interet pour une notion particulière, qu'il va explorer à fond, avant dépassé à autre chose. pendant ces période sensible l'enfant acquiert vite et bien ce qui nécessitera un apprentissage long et laborieux si on contrarie ces élans. D'où le libre choix des activités (ce n'est pas la seule raison du libre choix, mais je résume). Et la place de l'adulte dans tout ça ? Elle est à coté de l'enfant, pas devant lui. C'est celle d'un guide, qui accompagne l'enfant dans ses découvertes, mais plus celle d'un maitre qui transmets son savoir. L'idée du matériel auto-correctif chez montessori, c'est aussi pour que l'enfant ne soit pas dépendant de l'appréciation de l'adulte dans ses apprentissages. Bref, s'il faut résumer Montessori en 2 mots, c'est "aide-moi à faire seul", et ça, ca me plait bien.

Après effectivement, ça n'est pas la garantie d'une école où mon fils soit bien, ni de la bienveillance des adultes. Et si la pratique montessori se limite à faire des activités sur plateau toute la journée, c'est un peu pauvre aussi. Je pense qu'il faut vraiment se renseigner sur chaque école, mais paradoxalement, c'est plus facile à faire pour ces écoles que pour l'école publique.


Tortue verte, tu signale le peu de place laisser aux parents dans certains IME, et c'est aussi le cas dans certaines école, même si les choses changent. Et même si ma mère ouvre sa classe aux parents qui peuvent s'inscrire pour venir observer une demi-journée à l'école, qu'elle filme ses élèves et met les vidéo en ligne sur un blog pour les parents, dans son discours, les parents restent globalement des casse-pieds à canaliser plus que des partenaires. Et pour nous, qui avons fait le choix d'une maison de naissance co-géré par une association de parents, et ensuite d'une crèche parentale, c'est un peu dur à avaler. Ca nous donne l'impression d'être éjecter de la vie de notre fils. C'est pas tellement qu'on ne fait pas confiance ou qu'on voudrait tout contrôler, mais on voudrait continuer d'être considéré comme des partenaires dans l'éducation de notre fils.

Et puisque j'ai déjà écrit un pavé, je continue dans l'exposé de mes cogitations. Je discutais avec ma mère, et lui disais que j'avais trouver pour Milo un livre sur le corps humain qu'il adorait, surtout la partie sur la digestion (caca forever 0001_G ), et qu'il nous expliquer que la nourriture allais dans son bidon, passait dans le tuyaux, et devenais du caca. Elle m'a dit "il va plus rien avoir à apprendre à l'école, celui-là!", et a ajouté "il va venir à l'école pour jouer, mettre un peu le bazar, et on va te dire qu'il ne travail pas et manque de maturité, prépare-toi." Euh... au secours ? C'est ça qui attend mon fils ? L'étiquette de l'enfant immature parce qu'il s’ennuie ( et qu'il est de fin octobre, et que c'est un garçon, deux synonymes d'immature aux yeux de nombreux enseignant) ? Le devoir de travailler et "rentrer dans les apprentissages" à trois ans ? Ca me déprime un peu, de voir que même une insit bien formé et bienveillante ne voit pas de place en classe pour que mon fils soit lui-même. Non pas que je crois vraiment à cette prédiction, parce que si Milo fait les 400 coups avec ses grand-parents, en fait, en collectivité, il est plutôt posé et coopératif, donc j'imagine qu'à l'école il saura se fondre dans la masse. Mais est-ce plus souhaitable ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 26 Jan 2017 - 14:19

Bon alors, janvier, ici, c'est le mois des inscriptions (phobique admnistratif s'abstenir!). Où on en est ?

Les deux écoles Montessori dans nos tarifs contactées en décembre étaient déjà complètes pour septembre 2017. En fait, l'une l'était déjà depuis aout, soit plus d'un an à l'avance... On ne s'est pas inscrit sur liste d'attente.

On vient de l'inscrire à l'école maternelle du coin (c'est cette semaine dernier délais à Paris), et on doit maintenant prendre rendez-vous avec la directrice pour compléter l'inscription. On a donc pour le moment zéro info supplémentaires, si ce n'est la confirmation que notre école de secteur est bien celle au pied de notre pâté de maison. Et quand même l'info rassurante que pour les maternelle, c'est l'atsem de la classe qui les prend en charge le midi et sur les temps péri-scolaire machin-truc.

Ce matin, on a aussi visiter et fait une pré-inscription au jardin d'enfant publique de notre arrondissement. J'avoue qu'on misait pas mal dessus, et on est assez déçu. J'ai du mal à voir la différence avec une maternelle classique, si ce n'est que c'est plus loin de chez nous, et payant (mais peu, moins que la crèche, les nouveaux tarif étant encore inconnus, on est dans le flou). Les enfants sont répartis par classe d'âge (et non en multi-âge comme je le croyais). Ils sont 21 par classe, pris en charge par des EJE (1 EJE et une assistante par classe, soit 1 pour 10, contre 1 pour 15 à l'école). Les EJE les suivent sur toute la journée, repas et sieste compris, ça c'est le point positif. Pour le reste, la directrice n'a pas été capable de nous parler de son projet pédagogique. Ni sur les apprentissages académiques, ni sur la faon d'accompagner les enfants, de leur parler, de résoudre les conflits. J'ai l'impression que la pédagogie est très classique, par activité cadrée "mais on passe par le jeu avant de faire sur feuille". A noté quand même qu'ils ne font ni évaluation ni bulletin, ce qui est un bon point. Pour le reste, on nous a dit qu'on apprend aux enfants à être en collectivité (mais encore ?). Bref en fait, ça me semble très classique. J'ai du mal à voir la différence avec une maternelle, et je sens peu de réflexion pédagogique dans l'équipe... La directrice nous a surtout entretenu de question administratives, on est resté sur notre faim...

Que c'est dur de sortir de notre petit cocon de la crèche parentale, où chaque membre de l'équipe est capable d'expliquer le projet pédagogique, la mise en oeuvre et le pourquoi du comment...

Il nous reste encore une piste à explorer, une école qui est un peu notre école idéale, mais un peu chère, et surtout dont j'ai eu par une connaissance associative, de mauvais échos. Pas tellement sur le plan éducatif avec les enfants, mais sur le fonctionnement effectif, qui est associatif à gestion parentale... Et j'avoue qu'après avoir pris la présidence de notre crèche, on fatigue un peu sur ce point... Mais c'est une école qui fait un genre de mix entre une pédagogie d'inspiration freinet et un fonctionnement d'école démocratique, mais adapté aux plus petits, avec un fonctionnement en multi-âge, qui se trouve dans une vraie maison, avec un grand espace extérieur, un accès direct à la foret... On va se renseigner, pour ne pas regretter de passer à coté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 27 Jan 2017 - 8:32

Pas facile tous ces choix à faire. Tu donnes l'impression d'avoir plusieurs options mais peu d'informations sur chacune.

Pour les écoles Montessori, vous ne vous êtes pas mis sur liste d'attente pour une raison particulière ? Rien ne vous empêche d'envisager une rentrée en 2018.

C'est vrai que tout ce qui est parcours scolaire classique donne l'impression qu'il n'y a pas de réflexion particulière sur les pédagogies ("bah c'est l'école quoi"). Pourtant normalement, ils sont censés tous rédiger un projet pédagogique qui doit pouvoir être fourni aux parents.
Pour moi qui n'ai pas forcément le choix de la crèche, je trouve que c'est déjà le cas. Il n'y a pas trop de réflexions globales sur comment ça se passe.

Je ressens un peu ce que tu disais dans un précédent message, en tant que parents, nous sommes un peu exclus du quotidien de nos enfants. C'est à dire que savoir à quelle heure elle a mangé ou la texture de ses selles ne n'intéresse pas trop, j'aime mieux savoir ce qu'elle a fait de ses journées. A part quelques auxiliaires qui prennent le temps de transmettre un temps de vie, on doit se contenter "super journée pour E".

Je suis avec attention tes réflexions sur la scolarisation de ton fils parce que mine de rien ça va se rapprocher pour nous aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerisia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 993
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 27 Jan 2017 - 9:19

Je te rejoins aussi Tortue Verte... Savoir que c'était une purée carotte-poisson et qu'il a fait deux selles normales ne m'intéresse qu'à moitié. Par contre savoir à quoi il joue, s'il s'entend bien avec ses copains, quelles activités ils ont fait... On n'en sait trop rien et il faut insister pour savoir. Et si ce n'est pas une puéricultrice de sa section qui fait le retour aux parents, elle ne sait pas nous répondre! Un peu dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 27 Jan 2017 - 9:49

Ah, ici, on a été "très mal" habitués : on nous raconte la journée de notre enfant, ce qu'il aimé faire ou pas, avec qui il a joué, les ptits moments difficiles et comment ils on été géré. Et puis on est là une demi-journée par semaine, on voit ce qu'il se passe. Le projet pédagogique est sur le site, et chaque membre peut te dire : "notre projet est basé sur le jeu libre, la verbalisation des émotions, et l'accompagnement à l'autonomie". ET, ce ne sont pas que des mots, elles peuvent l'expliquer. Et en cas de problème ou de désaccord, on peut aussi en discuter...

Bref, il va falloir qu'on face le deuil de ce type de fonctionnement, parce qu'on ne va pas le retrouver ailleurs, je crois. Mais l'idée d'être d'office rangé dans le groupe parent-donc-casse-pied-exigeant-et-eventuellement-incompétent-avec-son-enfant me déprime. Et dès que je discute avec ma mère, c'est ce que je ressens : "les parents, ils sont chiants". J'ai l'impression que chaque question sur la pédagogie ou le fonctionnement est perçue comme une remise en cause de leur compétence, ce que ça n'est pas forcément. Un coté aussi " laisse-donc ça aux pro ". Alors que je sais d'expérience qu'on peut avoir un dialogue fructueux, en respectant chacun, sa place et sa compétence.... Mais faut de la motivation des deux cotés, pour ça.

Tortue verte, on ne s'est pas sur liste d'attente en partie par découragement, je crois, en partie aussi parce qu'on est pas sûr de rester dans le quartier l'année prochaine (c'est trop petit chez nous, on cherche à déménager). Pour l'une de ces écoles, une maman de la crèche qui a une fille du même âge que mon fils l'a visité, et en a eu une mauvaise impression. De beaux locaux, du beaux matériel, mais peu de réflexion, et des enseignants peu formés et expérimentés, qui applique montessori comme une recette... Et, pour moi ce n'est pas un détail pas de cour ou d'espace extérieur, alors que je trouve que sortir est très important pour les petits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 27 Jan 2017 - 13:57

Pas évident de choisir Babycake....mais j'ai envie de dire "déjà, vous avez du choix!" ici c'est soit école classique de la commune, soit déménager (ou pas d'école, notre choix pour l'instant).

Elle a vraiment l'air super votre crèche parentale content050

Je rebondis sur les projets pédagogiques: parfois ce n'est qu'un ensemble de mot sur papier mais qui n'est pas suivi pour autant...(j'ose espérer que ce cas est rare, mais comme j'y ai été confronté...)
Je pense que parfois les membres d'une équipe éducative (école ou crèche) peuvent avoir du mal à répondre aux questions car ils/elles sont tellement dedans au quotidien que ça leur semble évident...et pour ce qui est de l'école je me demande si les instits/atsem ont vraiment le temps d'observer ce que font les enfants...S'ils font du travail sur fiche, noté c'est parce qu'ils n'ont pas d'autres outils pour voir où ils en sont...
Et j'ai été impressionnée du nombre de parents qui, à la sortie de l'école (ou centre de loisirs) viennent chercher leurs enfants et ne demandent rien, pas même un "comment s'est passée la journée?"
Puis j'ai constaté que ceux qui le faisaient semblaient exaspérer l'instit pour qui la journée était loin d'être finie...alors je comprends ce que tu dis Babycake par "parent-casse-pied" et je sais que je me classerai d'office dans cette catégorie le jour où on fils va à l'école s'il y va un jour content103
Pour beaucoup, être professionnelle, avoir 15 ans d'expérience signifie "ne pas avoir à se remettre en question" et ils refusent de le faire, parce que eux, ils savent, ils étaient profs avant que tu ne sois maman!
Je trouve ça dommage de ne jamais se remettre en question, d'autant plus dans le milieu de la petite enfance où les sciences nous montrent de nouvelles choses depuis peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brise marine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 35
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 27 Jan 2017 - 22:10

aau aau aau
C'est dur de devoir faire un choix quand rien ne nous conviens totalement. Je ne saurais pas t'aider à ce niveau, on a choisi l'IEF car l'école ne nous convenait pas. Et pourtant, je rêve parfois de pouvoir avoir un lieu pour N. où elle puisse rencontrer d'autres adultes bienveillants et des enfants (et aussi qui me permette un temps pour souffler un peu).

La liste d'attente pourquoi ne pas s'y inscrire tout de même? Ca ne vous empêche en rien d'explorer ou de valider les autres options, et même si vous êtes acceptés et que vous déménagez, vous laissez la place et ça passera à la personne suivante sur la liste. Si cette école vous intéresse, autant vous laisser une petite chance non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 31 Jan 2017 - 9:49

Oui, c'est vrai brise marine, on pourrait quand même s'inscrire, mais là, ce sera forcément pour l’année prochaine vu la longueur des listes.
On a rendez-vous avec la directrice de l'école du coin le 22 février, si ça se trouve, ça nous semblera super (même si à 30 pour 2 adultes... oui j’essaie très fort de me convaincre mais c'est dur!).

Sahine, c'est sur, je crois que le projet pédagogique et la façon dont on l'applique, ça dépend beaucoup des équipes et de leur motivation. Dans notre première crèche, dont on est parti en courant, le projet pédagogique servait uniquement à décorer le site. Et même quand elles l'appliquaient, on ne mettait visiblement pas les mêmes choses derrières les mots. Je lisais " soutenir et développer l'autonomie des enfants " et je pensais pickler-loczy, "aide-moi à faire seul", adulte attentif à laisser les enfants essayer, etc... Mais interpréter par la directrice, ça donnait "notre projet c'est l'autonomie, parce que euh.. bon, ils sont nombreux, on ne peut tous s'en occuper, il faut qu'ils apprennent à se débrouiller seuls".
Pour ce qui est d'observer les enfants, du travail sur fiche, etc, je sais que ça n'est pas une fatalité même à l'école publique, c'est possible avec une organisation. Mais c'est sur que les enseignants y sont peu formés, et du coup, ils se débrouillent avec ce qu'ils connaissent... Même si je veux croire qu'avec les nouveaux programmes qui mettent l'accent sur le jeu libre et la manipulation, ça va doucement évoluer dans le bon sens.

Oui, c'est difficile, je trouve, de communiquer. Je ne crois pas, pourtant, que ce soit uniquement parce qu'ils considèrent ne pas avoir à se remettre en question. Mais les relations parent-prof sont en France instituées de telle façon qu'ils sont automatiquement sur la défensive. Il faut dire aussi que les médias et l'opinion publique ne sont pas tendre avec les enseignants, qui ont l'impression qu'on leur demande des choses impossibles, sans leur en donner les moyens. Ils sont en colère, et ils ont des raisons... Mais du coup, ça ferme souvent la discussion.

Ma mère m'a dit "si il va à l'école, il faut que tu fasse confiance d’emblée à son enseignant, sinon ce sera trop dur pour toi et lui". Mais moi, j'ai beaucoup de mal avec l'idée de confier mon enfant 6h/ par jour à une inconnue, et attendre les réunions de parents pour en savoir plus. Je peux avoir un a priori positif, mais me demander, le coeur léger, de faire confiance à quelqu'un que je ne connais pas, ben... non. J'ai, exactement pour cette raison, choisit pour ma grossesse et mon accouchement, un accompagnement global en maison de naissance, parce que je voulais connaitre la personne qui allait m'accompagner.

Et d'ailleurs, en l'écrivant, je réalise que mon choix pour la naissance a déclenché un gros conflit avec mon père, pédiatre en réanimation, qui trouvait ça dangereux et ne voyait pas pourquoi je voulais me passer de l’hôpital. Et maintenant, les relations avec ma mère se tendent un peu parce que je cherche aussi un autre modèle que l'éducation nationale... Modèle parental. Bon, alors, c'est moi qui fait ma crise d'ado à retardement ? content107 Devenir parent à son tour, c'est vraiment devenir définitivement adulte....

Désolé, j'en encore fait un gros pavé indigeste, mais ça m'aide à réfléchir, de venir de tout à autre vous déposer mes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 31 Jan 2017 - 10:17

Je n'irai pas jusqu'à dire que tu fais une crise d'adolescence à retardement mais ça me paraît logique de se poser des questions quand on devient parent. Je trouve ça plutôt sain d'ailleurs.

Je comprends aussi le point de vue de tes parents qui doivent l'impression d'être remis en question alors que c'est ton questionnement et tes réponses. Au contraire ils ont bien fait leur travail : tu t'autorises à penser librement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 31 Jan 2017 - 21:58

Eh bien ce post me fait réfléchir! Bon courage en tout cas, le choix n'est sûrement pas facile. 30 pour 2, c'est vrai que cela semble décourageant. Je partage aussi ton avis sur les étiquettes de certaines écoles avec des enseignants pas plus formés que cela... J'en avais déjà parlé... Bon de toute façon, il n'y aura pas de solutions miracle, hein... C'est comme quand on les met chez l'ass mat ou en crèche, tu avais dit d'ailleurs, qu'il y avait quelques moments durs pour ton fils...

En tout cas, ce que tu as dit sur les pédagogies actives m'a drôlement fait réfléchir et j'en parlais d'ailleurs avec les collègues. C'est vraiment déconcertant, car au fond, ça nous parle carrément mais comment s'y prendre, même avec des classes de 25 (car pour nous c'est le rêve!)?

Et puis c'est vrai ce que tu dis que certains enseignants peuvent être sur la défensive. En tant que prof (et je pense que les instits en ont encore plus), on est vraiment submergés de travail (enfin ça varie aussi), mais perso, je sens que j'arrive à faire la moitié de ce qu'on me demande et je me sens noyée dans mes cours/copies (la preuve étant mon absentéisme total du forum ces derniers temps)...

Petit aparté: ma mère également instit et on a donc nous aussi nos débats. Elle me dit l'autre jour que ses collègues font de la pédagogie Montessori car elles ont des "bacs de manipulation" mimique121
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili2701
Habituée


Nombre de messages : 512
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 6 Fév 2017 - 13:34

Hello!

Quel post super intéressant! J'ai pas encore tout lu mais je trouve ça génial qu'autant de parents se questionnent sur ce sujet car ça prouve qu'on veut le meilleur pour notre enfant et qu'on ne se contente pas de le 'caser' dans l'école la plus proche.

Avant d'avoir ma fille, je connaissais pas bien la pédagogie active (d'ailleurs tj pas très bien) mais j'adhère bcp à Montessori (on applique pas mal de choses à la maison) et j'aurais voulu également l'inscrire dans un école de ce type ici. J'habite Bruxelles et y en a quelques unes ici mais faut se coucher tôt pour avoir de la place. sinon y a les écoles privées Montessori, j'en connais une en anglais qui vient d'ouvrir (10 mille euros l'année) et bon ça c'est pas possible pour nous. Je dois attendre fin de l'année pour l'inscrire et bon en gros je vais prier pour être prise! car ici bp font des tirages au sort.. mais ce qui est dommage c'est qu'aucune de ces écoles n'est près de la maison donc bcp de chichis le matin, sachant que mon homme ne conduit pas et que donc ce sera maman qui sera de "corvée" tous les matins sauf s'ils partent en bus donc je pense à ça aussi, nous qui voulons faire attention à la pollution et éviter la bagnole..

donc pas évident.. on a encore un peu de temps car je pense pas qu'elle aura une place à 2 ans et demi en accueil donc on devra attendre ses 3 ans.. mais j'y pense bcp. j'essaie de lacher prise et de me dire qu'elle sera dans l'école qui lui conviendra le mieux, que les choses se mettront au mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3923
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 6 Fév 2017 - 14:20

Très intéressant à lire ta réflexion babycake.

J'ai aussi beaucoup l'impression qu'on n'a pas le droit de regard sur ce que fait notre enfant à l'école, comment ça se passe pour lui, leur pédagogie, et je tombe toujours des nues quand il me raconte des choses qui se passent là-bas, comme la "chaise des punis"...
Lorsque j'essaie de discuter avec la maitresse ou l'atsem je vois bien que faut surtout pas toucher à leur monde, leur façon de faire car vous comprenez avec 31 enfants dans une classe, déjà assez à faire pour pas avoir à s'occuper que ça se fasse bien en plus...punaise mais je vous confie mon enfant une partie de la journée quand même zut !
Des fois je me dis que le déscolariser serait une solution, pour lui aussi qui me rapporte des côtés pas top de l'école, en même temps il s'y plait d'un côté, puis faut avoir le courage et la patience d'assumer de retirer un enfant de l'école, sans se mettre l'objectif de lui faire l'école à la maison, même l'accompagner en apprentissages informels. Je ne dis pas que je refourgue mon enfant à l'école comme à une garderie pour me libérer du temps, on l'a inscrit car il a demandé à y aller, envie de jouer avec des enfants, après l'année passée avec un peu de crèche, mais force est de constater que ça n'est pas dans notre vision ce qu'il s'y passe, et pas forcément envie de le voir déformée comme ça, devoir rentrer dans leurs cases et faire ce qu'on lui demande ou être puni, oui car il me le dit de plus en plus "T. on va le punir, il fait des bêtises" mouais...

Mais franchement il y a un problème à l'intérieur de l'école, et c'est pas assez transparent, pour eux ce qu'ils font est normal, et la normalité n'est pas comme on l'entend, si on leur parle de bienveillance ou de communication positive, encourager l'enfant et relevant ce qui est bien, ne pas faire de préférence, d'étiquette collée...on peut rêver, on ne se comprend pas sur les termes.
Alors à quand un progrès interne dans l'éducation ? Y en aura-t-il un jour ou va-t-on finir avec plein d'enfants non scolarisés pour éviter ce milieu et ses façons, aussi car on ne veut pas les vacciner par exemple ? Ou être marginalisé et dans le collimateur de l'inspection qui met des bâtons dans les roues ?
Je ne l'espère pas.
Tout le monde ne peut pas se permettre de trouver la perle rare en matière d'école, ou ne pas travailler et rester avec ses enfants. Ces écoles sont encore chères et pas si nombreuses, et on devrait pouvoir trouver quelque chose de bien avec les progrès en matière de découverte du fonctionnement du cerveau des enfants, des apprentissages, qui soit appliqué dans le cursus classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 6 Fév 2017 - 15:25

Tortue verte a écrit:
Je n'irai pas jusqu'à dire que tu fais une crise d'adolescence à retardement mais ça me paraît logique de se poser des questions quand on devient parent. Je trouve ça plutôt sain d'ailleurs.

Je comprends aussi le point de vue de tes parents qui doivent l'impression d'être remis en question alors que c'est ton questionnement et tes réponses. Au contraire ils ont bien fait leur travail : tu t'autorises à penser librement.

Tiens, c'est bien, Tortue Verte, je vais leur dire ça : vous avez bien fait votre travail, je pense librement content050

Mati, même si l'effectif par classe est un gros problème, je crains que le frein le plus important, c'est les programme et la rigidité du système scolaire. Car accompagner les enfants ( et les ados) dans leur apprentissage, à coté d'eux, ça veux dire que certains vont aller très loin très vite... et d'autre prendre bien plus de temps, et cela, répéter dans chaque discipline... Alors quand on a des compétence à visé pour décider du passage dans la classe supérieur, et des examens qui tout le monde passe en même temps dans la même classe, prêt ou non, t'es bien obligé de faire des concessions, voir de tirer très fort ceux qui auraient besoin de temps, par souci de ne pas les laisser au bord de la route...

La galineta, je pense que ça change, mais c'est lent... Il y a une prise de conscience du problème, j'ai l'impression, mais les solutions et leurs en place sont longue à venir. J'ai eu une conversation un peu surréaliste avec ma mère hier. Elle nous parlait d'un débat qu'ils avaient eu à l'AGEEM (asso d'école maternelle), sur les différent modèles de maternelle en Europe, et en particulier sur la place qu'on laisse au corporel dans l'éducation des petits. Grosse surprise, en France, ça n'a quasiment aucune place. Les classes sont petites, difficile de faire des sortie, et on attend globalement des enfants qu'ils travaillent assis à table, alors qu'ils ont besoin de bouger. Ce n'est pas la norme en Finlande ou en Allemagne... Et on s'est aperçue que ces enfants qui jouaient tout les jours de longues heures libres dehors, et à qui on n'enseigne pas vraiment de compétence académique, avaient spontanément une bonne tenue du crayon, un bon contrôle de leur main et de leur graphisme, le tout sans jamais avoir approcher une fiche de graphisme... Sa conclusion : "on met du temps à mettre en place des stratégie d'apprentissage qui ne font que pallier à ce qu'on a empêcher de se développer librement". Et quelques minute plus tard, ça ne l'empêche de taper assez durement sur ces "pseudo école de bobo où le ne fait que de la garderie sans travailler", soit exactement ce qu'elle semblait préconiser plus tôt.

C'est vrai qu'en attendant, on se sent assez contraint... Un chouette texte sur la place des parents dans l'école, par un enseignant à la retraite : http://education3.canalblog.com/archives/2017/02/02/34883037.html

Ici, on a pris contact avec "l'école du 3eme type", apprentissage libre sur un base Freinet. J'ai la chance d'avoir une connaissance associative qui y est en stage. Ça a l'air très chouette au point de vue pédagogique et accueil de l'enfant, avec une équipe, motivée, investit, et qui se forme régulièrement. Mais la gestion associative, vue de près, a l'air bien complexe... On les rencontre en Mars, et ils n'ont pas encore commencer leur recrutement pour l'année prochaine. Niveau financier, c'est l'une des moins chère, mais ça reste quand même un budget.... On l'envisage néanmoins, car compris dans le prix, ils font aussi un accueil de loisir le mercredi, les vacances, et le soir, avec la même philosophie, et on en aura de toute façon besoin. C'est à prendre en compte en comparant avec le public, car on ne veut pas le laisser au centre de loisir à paris (l'encadrement n'y est pas terrible, un bon nombre d'animateur n'ont que le BAFA, c'est à dire pas grand chose, et surtout, j'ai eu un certain de nombre de connaissance qui y bossé étudiant à qui jamais je ne confirais mon gamin). Donc on aurait besoin d'une bebe-sitter.

Et sinon, le 22, on rencontre la directrice de l'école du coin... aller, je croise très fort pour avoir une bonne surprise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3923
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 6 Fév 2017 - 17:16

Oui je pense aussi que ça avance en bien, mais comme tu dis c'est long, tellement long...et en attendant nos enfants grandissent et on besoin maintenant de ce cadre doux et bienveillant, pas à faire les frais de notre temps de détente...

Intéressant ce que tu rapportes de la discussion de ta maman...ça reflète bien ce qu'il se passe, ils sont pas contre, mais faut pas abuser un enfant ça doit comprendre qu'on rentre dans les cadre et écouter les consignes de la classe quoi, qu'il ai envie de faire un plus long bisou à ses parents en arrivant à l'école ou plutôt envie de faire un jeu que dessiner des ronds avec un feutre rouge, puisque c'est l'activité du programme à ce stade de l'année donc aujourd'hui...ils ont du mal à accepter que ça va pas le freiner dans l'apprentissage à suivre la classe, il aura pas acquis le niveau et accompli tous les stades. Qu'il apprenne en faisant le jeu qui lui plaisait ou en faisant une expérience qu'ils appelleront une bêtise et pour laquelle il sera puni ah ça oui.
Je suis un peu énervée de l'école à laquelle j'ai voulu faire confiance et qui ne nous relate rien des journées de notre enfant.
Mais on a aussi peut-être été mal habitués avec la crèche qui nous racontait dans les moindres détails la journée de M....

Après c'est sûr que laisser un enfant dans des journées à rallonge en passant avec une personne à la garderie le matin, puis la maîtresse et l'atsem, une autre tête pour le repas, re classe avec maîtresse et atsem pour finir par retourner en garderie, avec plusieurs personnes qui s'y relayent...ça fait beaucoup, malheureusement certains parents n'ont pas le choix.

J'espère pour vous que ce rendez-vous vous en apprendra Smile et c'est bien de prendre ce temps de discussion ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 6 Fév 2017 - 21:14

Je reviens me faire l'avocate du diable pascontent018 content103 mais sincèrement, ça change beaucoup d'une école à l'autre. Donc ne surtout pas généraliser en pensant que l'école publique est partout la même chose...
Perso, dans les écoles que je connais, et je suis quasi sûre que ma mère n'utilise pas de siège de punis! Même moi étant enfant je ne me souviens pas de telles pratiques et c'est pour dire si j'ai vu du changement depuis que je suis partie.
Le seul truc qui m'avait choquée lorsque j'étais petite c'était une instit de GS-CP qui scotchait la bouche d'enfants qui parlaient.  pascontent149  Ça s'était en 1992 et l'instit en question était un peu un dinosaure... Elle a pris sa retraite 2-3 ans après et ses collègues n'étaient pas mécontents...
Bref, je le répète, même si les choses changent lentement pour beaucoup d'endroits, il y a  tout de même des endroits où, j'en suis sûre, on peut avoir une scolarité épanouissante, même dans le public.
Oui, il y a des formations en communication bienveillante.
Les programmes changent aussi au fur et à mesure... Perso, je ne sais pas quelle âge à ton instit, mais je trouve cela bizarre d'entendre le mot punition en maternelle.
Bon voilà. Moi je suis de nouveau motivée pour essayer de passer ce concours car j'y crois qu'on peut essayer de changer les choses. Et si on y va pas, qui le fera? J'ai été contente de voir que la première école publique avait été certifiée Montessori cet été. Apparemment ce sont les communes qui vont payer la formation aux instit. Je trouve cela très encourageant.  D'ailleurs Babycake si tu as plus d'info concernant ce sujet, je suis preneuse.

L'autre jour en réunion, j'ai trouvé un peu déconcertante la réponse de ma directrice lorsque je lui ai fait remarqué que le système d'évaluation par compétences à finalement  été mis en place pour qu'au bout d'un moment on se débarrasse de ces fichues notes: "oui mais les parents il n'aiment pas!"  pascontent166 Donc voilà un autre point de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 7 Fév 2017 - 12:30

C'est très difficile de sortir de sa zone de confort, de ce qu'on a connu. Les choses évoluent tu as raison Mati et c'est bien que des gens comme toi envisagent d'améliorer le système de l'intérieur.
Le souci c'est que ça dépend beaucoup de l'encadrement. Une direction et des enseignants motivés ok ça avance. Une direction qui ne veut pas, même avec la meilleure volonté du monde, les enseignants ne pourront pas faire avancer leur projet.

Babycake, le texte dont tu nous as mis le lien est très intéressant. C'est tout à fait vrai les parents sont responsables de leur enfant mais dans une certaine limite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 7 Fév 2017 - 17:34

Et oui tout repose sur l'équipe effectivement...

Babycake a écrit:
Car accompagner les enfants ( et les ados) dans leur apprentissage, à coté d'eux, ça veux dire que certains vont aller très loin très vite... et d'autre prendre bien plus de temps, et cela, répéter dans chaque discipline... Alors quand on a des compétence à visé pour décider du passage dans la classe supérieur, et des examens qui tout le monde passe en même temps dans la même classe, prêt ou non, t'es bien obligé de faire des concessions, voir de tirer très fort ceux qui auraient besoin de temps, par souci de ne pas les laisser au bord de la route...

Je n'avais pas vu ton message effectivement, mais c'est clair, je suis d'accord, c'est la base du problème. Même si, c'est vrai que les effectifs peuvent jouer je pense, par exemple, quand on a des demi-groupes ou encore moins, tu peux présenter le contenu d'une autre manière et là, ça va mieux. Parfois j'ai juste l'impression que c'est ça le problème. D'ailleurs à ce propos, on me donne des heures d'Accompagnement Personnalisé, grande nouveauté de la réforme du collège... en classe entière!!!! pascontent166 Je fais comment moi?!

Babycake a écrit:
Et on s'est aperçue que ces enfants qui jouaient tout les jours de longues heures libres dehors, et à qui on n'enseigne pas vraiment de compétence académique, avaient spontanément une bonne tenue du crayon, un bon contrôle de leur main et de leur graphisme, le tout sans jamais avoir approcher une fiche de graphisme... Sa conclusion : "on met du temps à mettre en place des stratégie d'apprentissage qui ne font que pallier à ce qu'on a empêcher de se développer librement".

Mais carrément, on a l'impression qu'on a tellement peur d'être en retard par rapport aux autres (pays entre autre), qu'on finit par faire tout de travers!!! J'ai eu une conversation avec une collègue la semaine dernière (qui est d'ailleurs un modèle de bienveillance!).
Elle était un peu inquiète pour son fils de 3 ans qui ne savait pas encore bien tenir un crayon, alors que sa fille au même âge savait déjà tracer des lettres. En en parlant, elle savait bien que chacun avait son rythme et que lui avait acquis d'autres compétences qu'elle n'avait pas au même âge (notamment au niveau de la motricité, de l'organisation de la maison, etc.), mais tout de même, le fait que cet élément est attrait à l'instruction disons de l'école, l'inquiétait... C'est fou, hein!!!

C'est comme les gens qui les mettent dans des youpala pour qu'ils marchent plus vite car on croit que c'est le plus important!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2352
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 8 Fév 2017 - 10:29

Oh lala, j'ai loupé plein de choses ici. Il faut que je prenne le temps de poster ici. Le temps parce que si je poste spontanément ça va faire 15 pages tellement j'ai de choses à déverser et qui bouillonnent.

Mati88 a écrit:
Je reviens me faire l'avocate du diable mais sincèrement, ça change beaucoup d'une école à l'autre. Donc ne surtout pas généraliser en pensant que l'école publique est partout la même chose...

Oui, il y a des gens qui essayent de faire bouger les choses dans l'Education Nationale. Et des gens qui les en empêchent. Et les premiers s'épuisent. Le cadre est trop rigide.

Allez, une super anecdote qui date d'hier : j'ai un élève EIP et sûrement TDAH, ma principale de collège a tout simplement décidé qu'on ne pouvait rien faire pour lui et elle le sacrifie en toute conscience pour ne pas avoir les parents des autres sur le dos. Entendre qu'elle a dit à ce gamin et à ses parents qu'il fallait qu'ils aillent voir ailleurs, qu'il était de toute façon incapable de se gérer, ça m'a profondément choquée.

Et à côté, je fais tout ce que je peux pour travailler avec ces élèves la communication, le vivre ensemble, la responsabilisation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3923
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 8 Fév 2017 - 15:18

Je ne voulais pas faire de généralité, juste relever ce qu'il peut se passer, et ça ne doit pas être la seule école dans toute la France qui ai des méthodes comme ça "à l'ancienne", même si plein de trucs ont changé et progressé en bien.

Hier rendez-vous avec la maitresse pour parler de M. justement, et j'ai appris des choses qui m'ont agréablement surprise tout de même au milieu de tous les retours que j'ai de lui.
Je vais pas tout détailler là, c'est pas le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 1 Mar 2017 - 15:58

petit update !

On a vu la directrice de l'école, avec un schtroumf totalement dans les choux parce qu'il s'était réveillé à 4h du mat' avec 40 de fièvre. Elle est sympa, l'école est agréable, vaste et lumineuse; et bien équipée. Les dortoirs des petits sont attenants à leur classe, ce qui est plutot bien. J'ai lu les comptes-rendu du conseil d'école qui, bon point, montrent que les enseignants discutent pédagogie avec les parents. Mauvais point, c'est pas transcendant... L'entretient a été rapide, pour cause d'enfant visiblement malade, et très axé sur l'administratif. Les différente modalité d'inscriptions aux différents types d’accueil périscolaire/cantine/etc. n'ont plus de secret pour nous, de même que les horaires. Elle dit que les petits dans cette école sont rarement plus de 25 à la rentrée, et avec les déménagement, finissent souvent moins nombreux. Pour la pédagogie, on a bien compris que c'était pas le moment d'en parler, il y aura une réunion avec les enseignantes de petites sections en mai pour cela. Mais parce que l'éducation nationale, c'est rigolo, ce ne sont pas des poste fixes, donc, est-ce que ce sera les mêmes l'année prochaine ? Mystère. J'ai jeté un coup d'oeil dans les classes, beaucoup de jeux et jouets, et du travail de graphisme sur fiche ennuyeu au possible...

Mais quand même des petits détails qui me gênent, comme "bon, la propreté, ça c'est votre boulot de le rendre propre " Euh, ben, moi je croyais que c'était plutôt celui de mon fils ?. Et puis surtout, il y a ce "mais il faut quand même que vous travaillez, madame" en réponse à mon "je travaille à domicile, donc, il n'ira pas à la cantine tous les jours". D'une part, de quoi je me mêle ? d'autre part, je trouve bizare qu'une directrice de maternelle pousse comme elle l'a fait à ce qu'on mettent un petite section à la catine + garderie tous les jours comme elle l'a fait. Je sais qu'au contraire, ma mère conseille aux parents, si ils le peuvent, d'éviter et d'écourter le plus possible les journées des petits.

Bref, c'est pas le bagne, mais on n'hurle pas d'enthousiasme.

Pour l'école privée qui nous intéresse, on a eu le président (parent) au téléphone, et on va visiter mercredi. Ce coup de téléphone nous laisse entrevoir que la gestion parentale a l'air euh... folklorique ? Ça nous fait un peu peur. D'autan que l'enseignante s'en va à la fin de l'année, et qu'ils ne savent pas qui va la remplacer, ni si ça sera une instit ou une EJE. En tout cas, les processus d'inscription ne démarrent pas avant avril (oui oui, la date n'est pas encore fixée...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 2 Mar 2017 - 14:11

L'école publique finalement n'a pas l'air si catastrophique que ça. Le travail sur fiches j'ai l'impression que c'est une tendance générale, ça permet de montrer que oui à l'école on travaille.
Pour la propreté, je pense qu'elle voulait te signifier que les enfants non continents ne sont pas acceptés donc à toi de t'arranger pour qu'il le soit (même si je te l'accorde je ne vois pas bien ce que tu peux y faire).
Pour les activités périscolaires et la cantine, c'est pas une histoire de sous tout simplement ?

Bon courage pour la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laitgrenadine
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 35
Localisation : Dans les bois
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 3 Mar 2017 - 8:36

je rejoins la discussion car je me retrouve avec les même soucis que vous.

3 ans à la rentrée mais avec son père on a décider de la scolariser à 4 ans puisque je ne travaille pas.

vous allez me dire que je suis difficile car on a le choix ici:
école publique
ecole catholique
ecole montessorri
ecole calendreta (freinet)

déjà ici l’École publique de notre quartier c'est niet, désolée car je vais choquer mais avec ce que je vois
au quotidien de l'éducation des enfants je n'ai pas envie de mettre ma fille dans cette école. Je vis dans des hlm
et je ne comprends pas pourquoi alors qu'on est pauvre on devrait se comporter sans aucun civisme, ne pas se cultiver ect.
Le rapport avec l'école c'est que malgré la bonne volonté des équipes quand les enfants rentrent à la maison il retrouve la violence
éducative, l'exemple de leur entourage et environnement. Pas plus tard que deux semaines un père et mère conseillait à leur enfant de 8 ans
de prendre un bâton et de le frapper avec, si son copain continuait de l’embêter. Et que si vraiment, le père viendrait en mettre une à l'enfant.
génial hein!
Moi je m’évertue à inculquer des valeurs de respect, dialogue à ma fille et je n'ai pas envie que tout soi foutu en l'air quand elle passera 4j/7 à l'école.
Puis aussi un truc qui me dérange, le centre social du quartier propose des diffusions de films mais quel film...ceux de Djamel  ou de danny boon. Ok çà peut
être divertissant mais doit on juste se cantonner à ce genre de film? C'est pas ce qui manque des bon animés et film quand même. Mais on nous maintient
dans un espèce de "niveau culturel" on n'essaye pas de nous enrichir.

Après montessorri bien évidemment hors de prix même si je pense que ce serait l'idéal pour ma fille, Je suis agnostique et je ne veux pas mettre dans le privé catho.
Il me reste donc que la calendreta.

L'intention est bonne, école associative, on est aller au portes ouvertes et l'ambiance est super. Ecole/maison. Par exemple en classe les enfants sont en chausson.
Chaque matin ils ont une tache à faire pour la semaine, par ex ranger les feutres...La pédagogie freinet me semble intéressante même si j'avais l'impression que la maitresse
me répétait un texte.

Mais les points négatifs: l'école est petite! la cour, mur haut, blanc et gravier. y'a pas d'arbres, la pelouse est morte. Ça fait un peu prison pour le coup.
Et au niveau des punitions, des choses nous ont fait tiquer. La chaise "à réfléchir à être grand" pour des 3/5 ans j'étais assez dubitative.
Ils ne peuvent pas aller librement aux toilettes, ils doivent le "signifier" mais qu'est ce que ça veut dire selon l'adulte?

Et ils ont un système de punition/récompense avec de l'argent quand ils font/ne font pas leur tache du matin. Je trouve çà vraiment pas pédagogique comme méthode!!

Donc voilà... l'école publique qui craint? la calendreta avec pédagogie à revoir? la montessorri parents vache à lait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 3 Mar 2017 - 9:26

Ah oui, le choix n'est pas facile non plus... Et je retrouve dans ton récit cette impression que l'éducation de notre enfant nous glisse entre les doigts...

Par contre, je serais tentée de t'encourager quand même à te renseigné sur l'école de ton quartier. Je ne sais pas si la violence éducative ordinaire est plus fréquente dans les quartier HLM, pour avoir grandi dans les quartiers huppés d'une riche banlieue parisienne, j'y ai été souvent confrontée. La différence est que les parents "tiennent leur rang", et quand ils collent une claque à leurs enfants, c'est dans le secret de leur grand appart...
Ma mère, instit, a longtemps enseigné en ZEP, et elle et ses collègues ont, année après année, mis en place des programmes autour du vivre ensemble, et de la gestion des conflits entre enfants. Résultat, l'école était une petite enclave de calme, où les élèves étaient respectueux ( dans la limite de ce dont sont capables des enfant de 2 à 5 ans Smile. Quand elle a prit un poste de direction, elle s'est retrouvé dans une petite école d'un quartier chic d'une banlieue tout aussi chic. Et bien les élèves étaient exécrables entre eux et violent. Ils se moquaient les uns des autres, excluaient violemment ceux qui ne plaisaient pas, et réglaient leur problèmes avec des coups. La différence, c'est qu'il n'y avait pas eu ce travail sur la vie collective, la régulation des conflit, et surtout sur la gestion des émotion et l’apprentissage de l'empathie. Au bout de 4 ans, ça commence à aller mieux, même si certains parents (cadre sup) résistent, sur le mode "vous n'allez pas en faire des hippies, quand même ?" (si si, cette phrase a bien été prononcée...). C'est un milieu très favorisé, conservateur et élitiste, qui valorise la conformité aux norme et la compétition entre les enfants... un autre idéal.

C'est vrai que s'il y en avait dans ma région, je me tournerai peut-être vers une calendreta, qui sont je crois subventionnées et donc moins cher ? Freinet, ça me parle comme pédagogie. Mais c'est vrai que je suis un peu étonnée du système punitions/récompense. Ça me chagrinerai aussi.

Je rejoins tes réflexions sur l'espace et l’environnement. Je crois que pour des petits, c'est un critère important. Ils ont besoin de bouger, et aussi de pouvoir un peu s'isoler si besoin, la collectivité étant épuisante pour eux. Un grand espace permet aussi de mieux ranger, d'être moins chargé, ce qui favorise le calme, la concentration chez les enfants, et encourage leur créativité plus que le bazar... C'est aussi un point qui ne nous avait pas plu dans le jardin d'enfant qu'on a visité : la classe des petits est grande, mais les deux autres sont minuscule, ainsi que la cours.

Bon courage dans tes réfléxions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école ? Quelle école ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Divers écoles de spécialité] École des Fourriers de Querqueville (50)
» le cache sourcils
» DUT Métiers du livre (Edition) - Quelle école?
» A quelle heure levez-vous vos enfants les jours d'école ?
» Quel sac d'école pour le CP?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: