discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'école ? Quelle école ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 6:43

Je reste aussi convaincue que l'école publique est une chance pour certains enfants mais ce n'est pas une raison pour vouloir les faire rentrer tous dans le même moule.

Une de mes amie s'est formée Montessori et forme à son tour (bénévolement !!) les instits de son secteur, récupère le matériel dont les écoles Montessori se débarrassent, et elle a un très bon accueil, les instits sont super motivées. Bon pour le moment, elles rangent tout quand l'inspecteur passe mais bon, les choses bougent et je pense que ce genre d'initiative est l'avenir de l'école. ça viendra de l'extérieur et de l'intérieur mais il ne faut rien attendre d'en haut (comme d'hab' !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 34
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 10:09

Oooh, je n'avais pas vu ce sujet ! Tous ces questionnements, ça résonne fort en moi, car on est aussi en plein dedans (j'ai ouvert un sujet sur l'IEF, d'ailleurs). Je ne pensais pas que vous étiez autant à envisager l'IEF, et quand je vous lis, je me dis qu'on devrait foncer et se poser un peu moins de questions. Mon homme et moi, on a la chance d'avoir des horaires modulables, et de ne pas dépendre d'un système salarial, alors ce serait vraiment possible (le plus gros frein, c'est quand même de pouvoir trouver suffisamment de temps pour travailler dans une journée).
Après, j'aime beaucoup l'idée de se regrouper avec quelques parents, pour former un petit réseau et se relayer chacun son tour pour s'occuper des enfants (ça permet d'avoir un peu de temps pour travailler).
Et j'ignorais qu'inscrire les enfants au CNED évitait les inspections. C'est bon à savoir, ça !

Pour ce qui est des pédagogies alternatives, j'aurais beaucoup aimé confier mon petit loup à une école Steiner ou Montessori, mais il n'y en a même pas dans les environs. Alors bon, la question du tarif ne se pose même pas. Mais j'imagine que si elle avait dû se poser, il faut aussi se demander ce qui convient le mieux à notre famille (l'ief, ça a un coût, également, puisque la disponibilité des parents demande un engagement professionnel moindre). Bref, c'est aussi à chaque famille de réfléchir aux coûts qu'elle est prête à engager, au temps à accorder aux enfants, à la substance des enseignements dispensés… en gros à la construction de l'équilibre de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3907
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 12:39

Ah non Mercredi, inscrire ses enfants au CNED ne dispense pas de contrôle d'inspection académique...je le sais très bien car ma petite soeur en a eu en étant par le CNED, et ces contrôles s'arrêtent à 16 ans.
Aussi si tu inscris au CNED sans "raison valable", par exemple pratique sportive de niveau, voyage des parents, maladie qui justifie, bah tu payes l'inscription plein pot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 34
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 12:48

Bouuuh, c'est nul, alors content107
Merci pour ces précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3907
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 12:59

Ouais, surtout quand tu vois la pression que ça met à un enfant justement pas habitué à mesurer ses résultats comme ça et là le stress de passer devant quelqu'un qui t'évalue, te juge, c'est dur à gérer...ajoute à ça que un an sur deux tu as un contrôle de la gendarmerie pour voir si les parents ne gardent pas leur enfant contre son gré en gros...en fait bon tu prends ta liberté mais on te surveille bien :S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 13:17

La Galineta : merci pour ces précisions car ce n'était pas l'avis que j'avais eu par chez moi (que je trouvais un peu gros quand même et un peu trop facile !!).
Bon parce que moi, les inspections, c'est un peu/beaucoup ce qui me retient aussi dans tout cela ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3907
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 13:27

De rien Smile
Oui on aime bien entendre comme ça serait tranquille, ce serait si beau ! Car si à l'inspection l'enfant n'est pas au niveau d'acquisitions demandé pour son âge ils recontrôlent une fois retravaillé les points...c'est aussi un peu pour ça que ma mère s'est sacrifiée à nous payer les cours du CNED pour avoir un programme sûr et complet (même si on n'était jamais dans les temps et que les vacances y passaient pour être plus cool !) j'ai quand même pu profiter de ces années pour apprendre la boulange etc par moi-même et ensuite savoir que je voulais faire là-dedans, j'ai vraiment apprécié de pouvoir faire ma vie comme je l'entendais au quotidien !
Après j'imagine qu'en IEF simple (sans organisme de support) c'est pareil il y a des contrôles, non ? Les filles qui le font avec leur enfant sauront dire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 13:32

"Les vacances y passaient"...

Vous suiviez les rythmes scolaires ?

Il me semble que l'un des intérêts de l'IEF, c'est justement de ne pas faire le forcing niveau enseignement, pour éviter les 7h/jour, 5j/7...
Revenir en haut Aller en bas
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3907
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 13:45

Façon de parler, au départ on se disait garder des "vacances", entendons-nous bien, je ne parle pas de vacances au même sens que l'école, tous les mois et demi, deux semaines. Plutôt une pause pour avoir l'impression de pas être trop en marge de copines.
Dans la pratique on ne faisait pas d'horaire de travail aussi fermés que 7h par jour 5 jours par semaine.
Plutôt des "temps apprentissages" avec nos cahier comme base, assez libres quand même.
Et des jours où la journée était plus de la distraction, détente et apprentissage de la vie quotidienne à la maison, dans l'environnement que de l'école.
Mais fallait quand même faire le programme car comme dit faut remplir les notions à la fin de l'année et le CNED y a système d'évaluations écrites à faire et renvoyer aux profs, notées.
C'est plus l'école à la maison que l'IEF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brise marine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2834
Age : 35
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 15/07/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 31 Mar 2016 - 22:10

La Galineta a écrit:
ajoute à ça que un an sur deux tu as un contrôle de la gendarmerie pour voir si les parents ne gardent pas leur enfant contre son gré en gros...en fait bon tu prends ta liberté mais on te surveille bien :S
Heuu normalement un an sur deux c'est un contrôle de la mairie, pas de la gendarmerie ! Après ils envoient un personnel de la mairie donc un policier municipal à la rigueur.
Je ne pourrais pas encore trop parler des contrôles, ça commencera l'année prochaine pour nous. Sauf si N. veut réessayer l'école. On a eu la visite de M. le maire à midi, qui cherche à faire intégrer N. dans l'effectif de sa petite école. Il lui propose d'aménager les choses pour qu'elle essaye, en y passant une demi journée ou même 2h dans la semaine. On a proposé à l'intéressée qui n'est pas forcément convaincue. On va sans doute aller voir le lieu et l'instit pour qu'elle puisse faire son choix mais comme on a bien dit au maire : "on ne la forcera pas" :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 1 Avr 2016 - 6:25

Si, en IEF comme en apprentissages autonomes, il y a des contrôles !!! Et dans ma région, ils sont plus que pénibles, il y a des parents, découragés qui remettent leurs enfants à l'école car ils sont littéralement harcelés visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 8747
Age : 33
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 1 Avr 2016 - 7:13

Oui dans le cadre de l'ief et des contrôles, c'est un peu la loterie, ca dépend de l'inspecteur académique...
et il y'a apparemment une grande disparité de comportements et de préjugés ( ou non ) en fonction des régions... aav

_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune  ... un troisième trésor s'est installé pour notre plus grand bonheur  0059_G
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G


           Lilypie Kids Birthday tickers
           Lilypie Fourth Birthday tickers
           Lilypie Pregnancy tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1094
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 1 Avr 2016 - 12:15

Au sujet des enquêtes de la mairie:
http://leportaildelief.com/page-d-exemple/enquete-de-la-mairie/

Ce site est intéressant niveau loi je trouve... aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3907
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Sam 2 Avr 2016 - 9:04

brise marine, dans le village où on habitait c'était un gendarme qui venait (très sympa ceci dit, il faisait ça car il devait le faire mais pas embêtant) Smile après ça doit dépendre de la taille du village, l'organisation entre les divers services etc.
Bon c'est défendable il veut remplir son école le maire, enfin c'est bien comme vous dites vous verrez ce qu'elle en dit elle Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 20 Juin 2016 - 10:39

Bon, où on en est sur cet question de l'école ? eh bien, pas loin, ça n'a pas beaucoup avancer... Si ce n'est que l'état actuel de nos compte nous montre que 500 euro/mois pour une école, ça risque d'être très très compliqué... Ou alors faut trouver un appart moins cher et plus grand ( à Paris : LOL, mais même en s'éloignant ça reste compliqué, et là le transport devient un problème )

Bref. Je suis tombée sur un article qui reflète notre état d'esprit actuel sur le sujet, alors je le partage : http://famillesenharmonie.blogspot.fr/2016/06/liberte-dinstruction.html#comment-form
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 34
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 20 Juin 2016 - 11:39

Merci pour le partage ! Et on vous rejoint carrément sur ces réflexions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Dim 13 Nov 2016 - 16:00

Bonjour Babycake, avez-vous pris une décision du coup? J'ai lu ton post il y a longtemps déjà, mais je n'ai jamais osé contribué en pensant que vous aviez déjà "tranché".

C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup car je suis prof et que j'ai vu pas mal de choses. Et même si je sis prof par "hasard", le thème de l'éducation m'a toujours beaucoup intéressé.

J'ai eu l'opportunité de voir beaucoup de choses car j'ai été pendant toute ma scolarité dans l'enseignement privé sous contrat avec l'état (un peu la norme là où j'ai grandit), j'ai travaillé dans le public, dans une école Steiner Waldorf (j'ai suivi une partie de la formation) et j'ai travaillé dans une structure Montessori. En ce moment je suis dans l'enseignement privé sous contrat avec l'état.

Après réflexion, je pense que ce qui fait une bonne école c'est l'équipe pédagogique. À partir de cela, "tout" se vaut (même si rien n'est parfait!). En discutant de cela avec une amie, nous nous sommes rendue compte que nous sommes intervenue dans deux structures différentes de pédagogie alternative où nous nous sentions un peu démotivées et nous ne prenions pas plaisir à aller car face a des enfants qui avaient beaucoup de problèmes, etc. On ne savait pas trop comment les prendre.

Maintenant elle et moi travaillons dans deux structures de l'enseignement privé en contrat avec l'état et les gamins ont l'air heureux et nous prenons plaisir à y aller. Dans la structure où travaille mon amie, les enseignants sont apparemment formés à la communication non violente et travaillent un peu avec la pédagogie Steiner Waldorf. C'est une toute petite école de village et du coup elle va inscrire sa fille là-bas et honnêtement, habitant à 5km de ce village je pense que nous aussi nous le ferons si nous restons dans la région.

EN gros, je pense que le bouche à oreille pour connaître bien l'établissement et les équipes pédagogiques peut vraiment servir. Surtout de la part des parents et de ceux qui y travaillent.
Bon courage dans votre choix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 14 Nov 2016 - 1:36

Non, Mati, on n'a toujours pas tranché, notre fils venant tout juste d'avoir 2 ans.

Il semblerait que l'école parentale montessori à 10 minute de chez nous soit déjà complète, et ne prennent plus les pré-inscription pour les 3 ans à la rentrée 2017... Il y en a une autre à une 20aine de minute en transport, qui comme la première est à la limite de la limite de ce qu'on pourrait faire financièrement... Il y a dans chacune un enfant qui était dans notre crèche parentale l'année dernière, donc on va quand même prendre des infos plus précises sur chacune.

On a aussi découvert, en cherchant un peu, que le jardin d'enfant municipale de notre arrondissement est tout près de chez nous, et a l'air assez sympa. Coté financier, c'est publique et quasi-gratuit (13 euros/mois pour nous). Les enfants sont réparti en groupe de 20 avec à peu près un adulte pour 8/10 enfants, groupe multi-âge 2-6 ans. Ils sont encadrés par des EJE. Celui près de chez nous est très orienté montessori. Ça nous parait un bon compromis entre l'école et la crèche, pour notre fils qui n'aura pas encore 3 ans à la rentré prochaine, et on va rapidement les contacter. Le nombre de place est limité, et c'est accessible sur dossier, la mairie favorisant au maximum la mixité sociale dans ces jardins d'enfants qui sont en fait situé dans les ensembles HLM en bord de périph.

Des copines avec des enfants du même âge commencent aussi à réfléchir à monter un projet d'école parentale dans un arrondissement proche. C'est vraiment interessant, mais hônetement, après avoir pris la présidence de notre crèche cette année, vu le boulot monstrueux que ça représente, je ne croit pas avoir vraiment le courage de me relancer là-dedans. Et puis, vu que notre crèche a échoué plusieurs fois à déménager, je sais quelle est la difficulté de trouver des locaux aux normes d’accueil public, assez grand, à un prix abordable, dans ce coin de Paris. C'est quasi mission impossible, en tout cas en visant un coût raisonnable. Et cette question du coût reste au premier plan, puisque l'offre de Paris étant assez fourni en école alternative, la motivation à monter une nouvelle structure est que nous ne pouvons pas nous permettre financièrement ces écoles...

Mati, je suis assez convaincu de ce que tu dis sur la qualité de l'équipe pédagogique, et je pense que ça vaut assez pour le publique. On peut tomber sur une école géniale, avec une super équipe motivée et innovante. Ou pas. Et c'est très très difficile de savoir. Notre crèche étant un peu loin de chez nous, on est amener à fréquenter des enfants/ des squares qui sont hors de notre quartier et donc de notre école de secteur. Concrètement, je n'y connais personne, je ne sais pas à qui poser des questions. On m'a suggéré de prendre contact avec l'asso de parent d'élève, ça pourrait en effet déjà donner une idée.

Et c'est aussi un peu ce coté boite noire, saut dans l'inconnu, qui me chiffonne avec l'idée de mettre mon enfant dans son école de secteur. J'ai eu une discussion assez houleuse sur le sujet avec ma mère, directrice d'école maternelle (dans le publique). Elle s'est formé à montessori il y a 15 ans, et l'applique depuis au quotidien, a lu et mis en œuvre faber et mazlich, continue de chercher et d'expérimenter avec ses élèves, etc... et donc me dit qu'on peut trouver des trucs super dans le public, et que d'ailleurs les nouveaux programmes de maternelle vont dans le bon sens, en lassant plus de place au jeu libre et à la découverte. Je lui dit que certes, c'est vrai, mais qu'on trouve aussi des équipes très nulles, des gens très bêtes, des organisations rigides qui ne s'adaptent pas aux petits. Elle me dit que je suis dure, qu'il faut laisser une chance aux équipes, que les parents ne leur font plus confiance. Je lui dit que jusqu'à présent j'ai fait pour mon fils des choix qui me paraissaient les plus adaptés pour lui (maison de naissance, crèche parentale), et que j'aimerai m'assurer que je l'envoie à l'école dans un lieu où l sera heureux et qui sera en accord avec mes valeurs. Que la, j'ai l'impression qu'on me dit : "fait confiance", sans me donner aucun élément, et que je lâche mon fils dans l'inconnu. On me demande faire confiance aveuglément parce que c'est comme ça que tout le monde fait, sans me donner aucun élément. Ce à quoi elle me répond que de toute façon, c'est ça l'école, il faut apprendre à lâcher son enfant, et à lâcher prise.

Et là, je ne suis pas d'accord du tout. D'accord pour dire que mon fils a besoin de et droit à son espace personnel, que je n'ai pas forcément besoin de tout savoir, que ça lui appartient. Mais ça lui appartient à lui, et pas à l'éducation nationale. Je suis prête à ouvrir ma main, pour le laisser explorer sans moi, mais pour moi, ce n'est pas la même chose que le balancer dans l'inconnue en croisant très fort que ça aille.

Et puis ces derniers jours, un autre aspect se dégage de nos réfléxions. L’élection américaine nous montre qu'on serait bien présomptueux de penser qu'il est impossible qu'en France l'extrême droite remporte les élections... Voir même ça parait carrément de l'ordre du possible vraiment possible. Et qu'est-ce que ça va donner, l'éducation nationale, si ils sont au pouvoir ? Je n'ai pas vraiment envie de le découvrir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 331
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 14 Nov 2016 - 9:32

Je trouve que c'est un débat difficile. D'un côté, il y a l'envie de soutenir le système public, maintenir la mixité sociale et croire qu'il y a des enseignants formidables et de l'autre son enfant à qui on veut offrir ce qu'on estime être le mieux pour lui.

Ma fille est encore petite mais je commence à y réfléchir aussi parce que vu les demandes de plus en plus nombreuses il faut anticiper.. L'école Montessori coûte tout de même un bras, n'est pas forcément près de chez nous et sans compter le fait que s'il y en a d'autres on ne pourra pas payer pour tous. Je me pose également la question du retour dans une école classique. Le choc risque d'être rude, non ?

Une école parentale serait un peu mon rêve d'en monter une aussi mais ça me paraît tellement inaccessible. Il faut s'y consacrer à plein temps (et vivre sur un seul salaire quelque temps) et là encore je me dis que les tarifs à proposer pour faire fonctionner la structure est loin de favoriser une mixité sociale.

Bref, c'est un vrai sac de nœud. J'aimerais juste me dire que je fais confiance à l'école publique mais l'expérience personnelle fait qu'on sait que c'est une loterie (tu ne choisis pas l'enseignant de ton enfant) et que pas mal d'enfants sortent cassés.

Je suis en train de lire "les lois naturelles de l'enfant" de C. Alvarez. Son blog répertoire les écoles où des enseignants se sont intéressés à son approche. Cela peut être une piste aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 8:59

Je comprends tout à fait, Babycake, que tu ne veuille pas lâcher ton fils dans l'inconnu, mais je pense qu'il y a des moyens de connaître relativement bien l'école avant l'inscription. L'asso des parents peut-être un bon moyen mais effectivement c'est bien de connaître toutes les perspectives.
Perso je pense que ce n'est pas parce qu'un école à un étiquette de pédagogie alternative que cela fait gage de qualité, même s'il y en a des très bien.
Bon, en résumé tu es aussi bien placée que moi pour le savoir vu la situation de ta maman.
Il y a aussi une autre chose: cela tient aussi à l'enseignant, tu peux avoir une super pédagogique et une année particulière tomber sur l'enseignant avec qui le courant ne passe pas, on n'est pas à l'abri de cela non plus. Ça été le cas pour le fils d'une amie l'année dernière, elle qui m'avait vanté les mérites de la petite école publique d'à côté de chez elle, l'année a été longue pour lui...

Sinon j'aimerais faire une petite remarque: je trouve assez amusant de voir des adultes diaboliser le système éducatif conventionnel parfois. J'ai l'impression qu'ils sont restés avec l'image de l'école qu'eux ont connu. Et moi je me marre car j'ai beau en être sorti il y a 10 ans seulement, ça a bien changé!
Le mot bienveillance est un mot qui est entré dans les enceintes des établissements scolaires (si, si, je vous assure!), il y a beaucoup de professeurs soutenus pas leur hiérarchie qui font de l'évaluation sans note (compétences seulement par exemple). On se détache peu à peu des notes (cela va plus ou moins vite d'une discipline à l'autre), on essaie de boire dans des pédagogies alternatives. Les élèves dyslexiques bénéficient maintenant de parcours plus personnalisés avec AVS, etc. Ce qu'ils n'auront pas avec une école alternative et je vous dis pas la difficulté d'accompagner individuellement plusieurs élèves avec des troubles lorsqu'on est tout seul, même dans une école alternative! 02_05_The-Definition
Depuis cette année, la réforme du collège a amené ce qu'on appelle les EPI, en gros ce sont des projets interdisciplinaires et je commence la semaine prochaine le premier. Pour moi c'est le futur de l'enseignement. Bref les choses évoluent petit à petit. Ce n'est pas parfait, on manque énormément de moyens, mais il y a aussi énormément de bonne volonté. Dès que je parle de pédagogie Montessori, les gens sont tout de suite super intéressés.
Voilà, évidemment il y aura toujours des profs qui auront du mal à tourner la page et évoluer mais tout de même, le système conventionnel n'est pas le diable non plus. Il doit faire face à des manques de moyens (> classes surchargées, etc) et donc aussi un peu à la démotivation du personnel, mais rien n'est noir. Les difficultés de l'enseignement en écoles "alternatives" sont présentes aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 9:47

Ce que tu dis est très interessant Mati, et j'en suis bien consciente, ça fait partie de toutes mes interrogations. L'école au bas de chez nous pourrait être super. Mais pour tout dire, non seulement ma mère est enseignante en maternelle, mais les deux parents de mon compagnons sont aussi instits, au primaire, tout fraichement à la retraite. Son père était même maitre-formateur. Ca nous donne à la fois un bon panorama sur l'éducation nationale, mais aussi beaucoup de scrupule à avoir envie de regarder ailleurs... Parce que d'une certaine façon, l'idéal de l'école de la république qui offre la chance d'une instruction égale à tous les enfants, on le partage. Et partir dans le privé, c'est une trahison de cet idéal, et ça renforce les inégalités éducatives, et ça fait parfaitement le jeu d'une partie de l’échiquier politique qui tente d'avancer vers une privatisation de l'éducation. Mais mes connaissances d'anthropologue me font dire qu'en réalité, la structure de l'école, et les types d'attitude et de savoir qu'elle favorise renforce les inégalité, puisque qu'in fine, c'est une machine à classer et sélectionner les élèves. Non pas que ce soient le but des enseignants dans leurs classes, qui peuvent faire de monstrueux effort pour contre ça, mais parce que, en tant que structure sociale, c'est cela qu'elle produit.

Mes beaux-parents, il est vrai d'une autre génération, ne sont pas du tout, mais alors pas du tout, branché pédagogie actives. A la fin de sa carrière, mon beau-père était très démotivé, ne supportait plus les élèves, et ne faisait plus grand-chose en classe. Et sa façon de parler des élèves...me fait un peu froid dans le dos. Je sais aussi ce que donne les jeunes enseignants peu formés à la gestion de classes... Y'a pas que du noir, c'est très important de le souligner, mais y'en a aussi, et c'est un peu la loterie...

Mais au-dela de toutes les formidables efforts que font les enseignants dans leur classes, il reste que je continue à considéré que le format école n'est pas ce qu'il y a de plus adapté à un enfant de 3 ans à peine. Les enfants sont trop nombreux, dans des classes trop petites, avec trop peu d’adultes. Le nombre même d'enfant fait qu'il est difficile, voir impossible de suivre le rythme de chacun. La très grande collectivité demande beaucoup aux tout-petits. Je vois à la crèche, l’énergie que met l'équipe à soutenir, avec chaque enfant, sa communication avec les autres, et le controle sociale et émotionnel qui va avec. C'est faisable avec en moyenne un adulte pour 4 enfants, mais avec 2 pour 30 ? et pourtant, à 3 ans, c'est toujours nécessaire. Et l'accent mis sur le fait que la maternelle est une "vraie école où l'on apprend des choses" fait que souvent, on demande brutalement aux enfants beaucoup d'autonomie dans plein de domaine, qu'ils y soient prêt ou non, parce qu'ils sont à l'école et qu'ils sont grands.

Mais tu as raison de dire que l'on réagit aussi avec notre expérience d'élève. J'avais certaines facilités, et j'ai toujours été une très élève, sans avoir besoin de beaucoup travailler, même si j'étais consciencieuse. C'est à la fac, niveau master, que les choses sont devenues difficiles pour moi, parce que j'ai commencé mon premier vrai travail de recherche, et que j'ai commencer à être intégrée à la vie du labo. Et là, j'ai vu s'ouvrir deux gouffres : d'une part, je ne sais pas poser de question. J'ai intégré que je devais avoir compris, du premier coup. Du coup, j'écoute, je vois la logique (ou pas) de ce qu'on me raconte, je me fait mon avis dessus, mais prendre la parole pour demander des précision, remettre en cause, offrir un autre piste, etc..., ce qui fait parti intégrante du travail de recherche, j'ai du l'apprendre, ce n'est plus du tout spontané chez moi. Et le deuxième gouffre, c'est celui de l'incertitude : un travail de recherche, ce n'est pas un exercice qu'on rend réussi, c'est un processus, où on se trompe, on recommence, on bifurque, finalement, on ne sait plus, on trouve quand même quelques choses... et c'est terriblement angoissant pour une bonne élève. Y'a plus de bonne réponses. Y'a plus de satisfaction de l'enseignant devant la bonne réponse comme moteur. je prends la mesure de tout ce que je ne sais pas, et au lieu de l’excitation d'un petit enfant devant les découvertes à faire, j'ai bien intégré le "je suis nulle, je ne sais pas". Expérience partagée par mon compagnon chercheur aussi.
Voilà ce qui me fait peur : qu'on fasse dérailler le petit moteur intérieur de mon fils, qui se lance dans plein de découverte et d'apprentissage avec enthousiasme, avec le plaisir de faire et de découvrir, juste pour lui, juste parce que c'est plaisant, qui ne craint pas de rater parce que pour lui, ce n'est pas encore "rater", c'est toujours "découvrir". Qu'on mette des freins et des barrières son enthousiasme, parce que "ce n'est pas le moment ", "ce n'est pas comme ça qu'on fait", "non aujourd'hui, on a prévu autre chose". Qu'il remplace, si facilement et doucement, son envie de faire pour lui, par une envie de faire plaisir à l'adulte qui l'encadre, de faire ce qu'on attend de lui, parce que c'est agréable aussi....
Crainte justifiée ? Effectivement, je ne sais pas, et tu fais bien de le souligner, l'école change ET il n'est pas moi.


Bon , c'est tout décousue, pardon pour la lecture, mais pour moi, c'est vraiment précieux de pouvoir poser ça par écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 12:09

Je suis d'accord avec toi sur sensiblement tout (et diable, que ce débat me passionne!).
J'ajouterais aussi que pour moi, mon grand frein à mettre un enfant dans le système conventionnel c'est le rythme qui leur est imposé. J'ai l'impression que ce n'est pas vraiment l'école le problème mais le rythme des parents. L'Éducation Nationale a fait un effort en essayant de limiter les horaires de cours et en faisant terminer la journée à 15h (j'ai eu la chance de tester cela au lycée, j'ai trouvé cela super, on avait la liberté de choisir ce qu'on voulait faire après), mais malheureusement, ce n'est par pour cela qu'ils vont avoir une journée moins remplie. J'en discutais avec une collègue qui était désolée de voir son fils de 3 ans aller à l'école en pleurant. Pour elle, c'est le grand nombre d'intervenants qui est difficile à supporter pour un si jeune enfant: garderie> école > cantine> tap > garderie, le petit n'en peut plus et quand j'ai vu ce que les filles dont les enfants on commencé l'école ont écrit sur ce forum, cela rejoint un peu cela aussi... Au Brésil (et dans bien nombre d'autres pays), c'est 4h d'école le matin ou l'après-midi et après c'est en quelque sorte l'école de la vie. Bon ce n'est pas parfait non plus, surtout en milieu urbain mais je trouve que le rythme est plus supportable.

Ah la fameuse question des profs en fin de carrière qui ne comprennent plus les jeunes qu'ils en face d'eux j'ai pu la voir aussi (et d'ailleurs c'est assez démotivant). Et je sais aussi que je ne serais pas très enthousiaste si ma mère également instit en maternelle avait ma fille. On n'a malheureusement pas la même vision des choses.

Ce que tu dis concernant le fait de saper "l'enthousiasme d'un enfant" m'interpelle, je comprends ce que tu dis. Mais dans ce cas là ton choix ce portera donc obligatoirement sur une pédagogie Montessori ou IEF, non? Ton idée est donc peut-être déjà faite?

Cette idée me tente aussi (quand je pense à l'éducation que nous allons choisir pour notre fille), mais en même temps j'ai l'impression que la pédagogie Montessori est trop "rationnelle" et j'ai l'impression qu'elle s'appuie trop sur les contenus intellectuels à mon goût. J'ai l'impression que c'est pour cela qu'elle a autant de succès d'ailleurs. En plus j'ai l'impression que certains s'empresse d'exploiter un nouveau filon commercial. J'ai visité une crèche qui était en construction dans l'idée d'y inscrire ma fille et franchement en parlant avec la directrice, j'ai eu ce sentiment. J'avoue je la connais peu et je cherche à la connaître mieux mais je la regarde avec méfiance à cause de cela. En plus je vois certains qui suivent bêtement des dogmes édités au XIXème siècle sans trop chercher à adapter au contexte local et à notre époque et j'entends beaucoup d'entre eux dire "ah mais tel établissement ce n'est pas de la pédagogie XXX qu'ils font, c'est juste une étiquette". Donc d'où le besoin de bien connaître l'établissement avant d'y inscrire l'enfant et de voir si celui-ci est adapté à lui d'ailleurs. Mais bon nos idées se rejoignent je pense.

J'aime beaucoup en discuter et y réfléchir car j'aimerais passer le concours de professeur des écoles. J'aime beaucoup travailler avec les plus jeunes dont l'enthousiasme est tellement motivant, je le vois bien cette année. L'autre option serait de faire un doctorat justement, et de m'éloigner de l'enseignement (qui ne fait d'ailleurs pas partie de ma formation initiale). Mais bon nombreux comme toi, décrivent les difficultés de la recherche donc pour l'instant, je me pencherais plutôt sur le premier choix ;-).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 12:35

Je reviendrais répondre, mais juste rapidement : un doctorat n'éloigne pas de l'enseignement. A moins que tu fasse de la physique ou une discipline très bien doté en poste de recherche, tu aura besoins pour la suite et de postuler au CNRS/tout les instituts de recherche possible ET avoir la qualification CNU pour postuler comme maitre de conf. Pour ça, tu doit justifier d'un certains nombres d'heure (variable en fonction des sections) d'enseignement en doctorat ou post doc. De plus, si tu as un contrat doctoral, il est très probable qu'il y ai une charge d'enseignement qui y soit attaché. Si ce n'est pas le cas et que tu n'as pas de financement, alors tu trouveras très cool d'être payé au smic à l'heure (voir au noir mimique121 ) pour une charge de TD. Et en fin de thèse, ou en post doc, et en attendant un autre poste, c'est souvent pas mal d'essayer d'avoir un post d'ATER qui est aussi un post d'enseignement. En bref, la recherche, c'est aussi beaucoup d'enseignement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue verte
Habituée


Nombre de messages : 331
Date d'inscription : 12/07/2016

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 13:17

Il est vrai que la réforme du temps scolaire elle a du mal à se faire en partie à cause des parents mais dont le rythme n'est pas forcément respecté non plus.
J'avoue que j'ai fait le choix de prendre un travail avec des horaires définis justement pour pouvoir récupérer ma fille tôt mais je n'ai pu me le permettre que parce que mon conjoint gagne mieux sa vie (et donc n'a pas d'horaires). Mais tout le monde ne peut pas se le permettre. Même en instaurant l'école qu'une matinée, plus adaptée au rythme des petits, qui les prendra en charge l'après-midi ?
Le problème est beaucoup plus global et j'ai l'impression qu'à chaque changement il y a une inégalité de plus.

Mati, tu abordes également la question de l'accompagnement des enfants handicapés en disant que le public permet un accompagnement personnalisé avec AVS. En théorie c'est vrai mais dans la pratique c'est autre chose. Les enseignants ne sont pas formés du tout aux troubles des apprentissages et aux handicaps (à l'exception de ceux qui se spécialisent). La formation des AVS est faible et souvent elles ne connaissent quasiment pas la pathologie de l'enfant qu'ils accompagnent. Les heures sont limitées à moins que les parents puissent compléter de leur poche. On en revient toujours à la même chose tout dépend sur qui tu tombes. Tu peux avoir à faire un enseignant (ou AVS) formidable qui va tout mettre en œuvre pour aider son élève et un autre qui ne voudra rien changer à sa façon de faire.

Je suis bien d'accord avec toi sur le marketing de l'éducation alternative. Tu trouves même des applications montessori... En t'orientant vers l'alternatif, tu as au moins l'avantage de pouvoir rencontrer la direction et discuter de leur pédagogie. Même si ce n'est pas un gage de réussite pour la suite, au moins tu peux te faire une opinion. Ce qui n'est pas le cas du public où finalement tout est démarche administratif. Dans les IME où j'ai pu travailler, les parents qui posaient "trop de questions" n'étaient pas bien vus parce qu'on ne comprenait qu'ils n'accordent pas une confiance aveugle.
Quant à l'IEF, ceci est mon avis personnel, je pense qu'il faut tout de même garder à l'esprit que tout le monde n'est pas pédagogue même s'il s'agit de nos propres enfants.

Finalement, j'ai l'impression que le débat sur l'école cristallise pas mal de problème de société, que ce n'est pas l'école qui doit être réformée mais la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mati88
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 29
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/06/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 16 Nov 2016 - 20:24

Tortue verte a écrit:
Mati, tu abordes également la question de l'accompagnement des enfants handicapés en disant que le public permet un accompagnement personnalisé avec AVS. En théorie c'est vrai mais dans la pratique c'est autre chose. Les enseignants ne sont pas formés du tout aux troubles des apprentissages et aux handicaps (à l'exception de ceux qui se spécialisent). La formation des AVS est faible et souvent elles ne connaissent quasiment pas la pathologie de l'enfant qu'ils accompagnent.

Bon je dis cela basé sur mon expérience: je vois qu'il y a de toute manière quelqu'un pour les accompagner, ils vous tous les 2 apprendre à se découvrir l'un l'autre. De toute façon, j'ai l'impression que leur cas sont tellement particuliers que le fait d'avoir une formation ne va pas forcément donner les clés pour l'enfant en question. En tout cas je trouve cela chouette qu'on fasse cela pour qu'il puisse rester avec tout le monde (et non pas qu'on les envoie en IME, j'avoue cela me rend un peu triste de séparer tout le monde comme cela, bon c'est mon ressenti hein!). Maintenant les professeurs ont une formation sur ces troubles, si! Cela fait quelques années déjà. Ma meilleure amie a suivi ce genre de matière qu'elle a trouvé super intéressante d'ailleurs (bien plus que la littérature espagnole approfondie qui ne lui sert à rien dans son collège de Saint Denis).
Bref pour revenir à mon histoire d'élèves avec trouble je parle surtout de ma propre expérience: je me retrouve toute seule avec un groupe d'une dizaine d'élèves dont presque la moitié à des troubles et là je me sens super démunie, j'ai l'impression de faire de la m... je ne peux pas être partout. C'est pour cela que je trouve que les AVS, si cela peut être utile, quand le courant passe bien et qu'elle ne rende pas l'enfant passif, évidemment.

Tortue Verte a écrit:
Finalement, j'ai l'impression que le débat sur l'école cristallise pas mal de problème de société, que ce n'est pas l'école qui doit être réformée mais la société.
Et oui, bien résumé, effectivement, c'est pourquoi cela nous tient tellement à coeur, finalement, non? Les enjeux sont grands en plus: quelle société désire-t-on avoir demain si on néglige nos jeunes et leur éducation...


Babycake, pour le doctorat et l'enseignement, je me doute bien, mais dans mon cas précis, je ne suis pas trop sûre... Tiens, je t'enverrai peut-être un mp, si cela ne te gêne pas. Je gagne déjà le SMIC car contractuelle et principalement dans le privé sous contrat donc je me dis que quitte à gagner le SMIC, autant que je fasse quelque chose qui va me donner de nouvelles perspectives...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école ? Quelle école ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Divers écoles de spécialité] École des Fourriers de Querqueville (50)
» le cache sourcils
» DUT Métiers du livre (Edition) - Quelle école?
» A quelle heure levez-vous vos enfants les jours d'école ?
» Quel sac d'école pour le CP?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: