discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'école ? Quelle école ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 14:32

Bien que Milo n'est que 18 mois, en ce moment, on se pose des questions sur l'école. On voit les parents des grand à la crèche faire les inscriptions, et l'année prochaine, ce sera notre tour, et ça va venir vite...
Et sur ce sujet, on est un peu perdu. Si on suivait vraiment nos envies et nos valeurs, on pencherait vers l'IEF et les apprentissages informels, mais dans l'état actuel des choses, c'est incompatible avec notre façon de vivre. On travail tout les deux, et même si on a pas mal de flexibilité dans les horaires, on a quand même une grosse charge de travail. I l faudrait faire des changements dans notre façon de vivre... On caresse l'idée, on échaffaude des plans ( on trouve des copains avec deux petits du même âges, chaque parents prend une journée par semaine, et on fait de l'ief en mini groupe)... Mais je crois bien qu'on ne passera pas le cap.

On se tourne donc vers une école à pédagogie active. On habite à Paris, là on a l'embarras du choix. Plusieurs écoles montessori, une école "du 3eme type" (inspiré de Freinet), des jardins d'enfants Steiner. Leurs points communs ? Leurs frais de scolarité très élevé, enfin du point de vue de notre budget. C'est plus du double que ce qu'on paie actuellement pour la crèche. Ce n'est pas impossible, mais ça nécessiterai qu'on tienne un budget très serré...

Et bien sûr, il y a toujours l'école publique. Ma mère étant enseignante en maternelle dans le public, je suis bien placée pour savoir qu'on peut y trouver de supers enseignants motivés, bienveillants, pratiquant des pédagogies actives... mais aussi des débutants maladroits, des enseignants désabusés/déprimés, de mauvais enseignants tout court quelques soit les raisons. C'est un peu la loterie ! Et dans tout les cas, des classes très chargées, et le poids d'une institution pas réputé pour le respect de ses petits élèves, mêmesi nous-même, on n'a pas de mauvais souvenirs de l'école.

Voilà un petit état des possibilités qui s'offrent à nous. Et en l'écrivant, je me rend compte que c'est quand même un vrai luxe d'au moins avoir la possibilité d'un choix et d'une réflexion sur le sujet... Et ça, c'est d'ailleurs un point qui nous fait beaucoup cogité, et que j'aimerai partager avec vous. Parce que dans l'absolue, même si on semble tout faire pour l'éviter, je crois au projet de l'école publique. Je trouve que c'est super d'avoir une école ouverte à tous, gratuite, accessible, et de qualité (en théorie, hein). En tant qu'enfants d'instit tout les deux, on envisage de façon très ambivalente de scolariser notre fils dans le privé (au delà de la question financière, qui est un gros frein). C'est un peu un renoncement à un idéal citoyen... Pour un autre idéal, certes, qui est celui d'une éducation ouverte et bienveillante pour notre fils. Éducation qu'on voudrait dans l'idéal ouverte à tous, mais dont on se rend bien compte qu'elle est un privilège, accessible à des enfants qui partent déjà dans la vie avec de meilleures chances que les autres. Ça nous parait injuste, et on a du mal à cautionner/ participer à un truc qui nous semble si inégalitaire...
Et vous, vous en êtes où, dans cette réflexion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alambra
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1387
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 15:23

Si tout le monde avait les mêmes idées que vous le monde serait tellement plus beau 0059_G 0059_G 0059_G
Et sinon sur l'école ici on est pas vraiment dans les classes sociales du haut (on serait plutot dans le bas) donc les écoles alternatives on oublie, mais pour moi l'école publique c'est pas possible. Ce sera IEF sauf si vraiment les choses se passent "mal" avec mes enfants (sait on jamais si on essuie trop de crises!) mais a priori il y a pas de raison.

Je sais qu'avec peu de moyens l'iEF est pas ce qu'il y a de plus simple, mais bon on verra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2338
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 15:45

babycake a écrit:
En tant qu'enfants d'instit tout les deux, on envisage de façon très ambivalente de scolariser notre fils dans le privé (au delà de la question financière, qui est un gros frein). C'est un peu un renoncement à un idéal citoyen... Pour un autre idéal, certes, qui est celui d'une éducation ouverte et bienveillante pour notre fils. Éducation qu'on voudrait dans l'idéal ouverte à tous, mais dont on se rend bien compte qu'elle est un privilège, accessible à des enfants qui partent déjà dans la vie avec de meilleures chances que les autres. Ça nous parait injuste, et on a du mal à cautionner/ participer à un truc qui nous semble si inégalitaire...
Et vous, vous en êtes où, dans cette réflexion ?

Tu connais une partie de ma réflexion de mon autre post. Je rejoins ta recherche d'idéal dans l'éducation nationale et le regret de ce qu'elle est en réalité. Et je partage aussi ton "malaise" de scolariser ton fils dans le privé, puisque A est en école privée.

Ca fait 3 fois que j'essaye de formuler mon idée sans y arriver... Je reprends. Si ta préoccupation c'est Milo et Milo seul, fais ton choix sans t'occuper de l'étiquette "Nationale" ou pas, puisque ce n'est pas cette étiquette qui va l'aider. Si ta préoccupation c'est l'ambition d'une école publique gratuite, égalitaire et bienveillante, l'inscription de ton fils ou pas dans l'éducation nationale ne me paraît pas un moyen très efficace de lutte. Déjà de l'intérieur je vois bien que c'est super dur de bouger les choses, alors de l'extérieur en tant que parents, ça me paraît juste impossible. Il serait peut-être plus efficace de devenir toi-même enseignante pour changer les choses de l'intérieur, ou de participer à des animations, des ateliers,... En gros je vois dans ton questionnement deux problèmes qu'il faut déconnecter l'un de l'autre.

N est dans un collège REP+. C'est le nouveau collège de secteur. Je trouvais bien qu'il aille là-bas, que ça faisait du bien à N de connaître d'autres milieux et de ne pas favoriser la ghettoisation. Et puis il a souffert et je me suis rendu compte qu'il y avait un des motifs qui était important dans notre réflexion vis à vis de N (connaître d'autres milieux) mais que l'autre (la mixité sociale) n'était pas de sa responsabilité et qu'il était de mon devoir de maman de privilégier le bien être de mon enfant avant toute chose. Il n'a pas à porter le poids de ma recherche d'idéal. Et puis de toutes façons il est déjà favorisé parce que je suis prof, que je connais le système, les attentes, les leviers, que je peux l'aider à travailler, que j'ai les moyens de payer la psychomotricienne etc. (ceci dit ça va mieux et il est toujours là-bas du coup).

En allant plus loin (attention je suis assez cynique sur le sujet en ce moment), en comparant avec le commerce, si ta boulangerie fait un mauvais pain, c'est pas en continuant à y aller que tu vas améliorer les choses. Soit tu arrives à parler au boulanger, soit tu changes. Et en perdant ses clients le boulanger va commencer à se remettre en question. Je vois de l'intérieur que, parfois, des choses bougent quand on voit des élèves partir dans le privé. Parce que les établissements ont aussi maintenant des comptes à rendre sur le suivi des élèves et tout et tout.

Voilà, c'est confus, mais c'est l'état de ma réflexion actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 8747
Age : 33
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 16:51

ah ah vaste débat...
content107

ici on a fait le choix du privé ( steiner) qui nous demande des sacrifices considérables...
outre l'impact financier, ca me coûte réellement de payer autant pour que nos enfants aient une éducation qui nous convienne, qu'on leur transmettre via l'école des valeurs qui nous vont ...
je ne trouve pas cela normal de devoir payer autant pour que nos enfants ne soient pas dans des classes surpeuplées, etc etc
MAIS la priorité pour moi c'est le bien être de mes enfants, c'est le choix qu'on a fait ( un non choix devrai-je dire), l'ief je n'adhère pas du tout , et nous n'arrivions pas à nous résoudre d'envisager sérieusement l'éducation nationale
ou alors en partant à la campagne et en quittant notre grande ville, mais ca serait un réel changement de vie puisque qu'on tend à ne plus utiliser la voiture , et qu'on bosse en ville, donc ca voudrait dire changer de boulot etc etc.. peut être un jour ?

je crois que c'est un choix très personnel... il faut déjà sentir quelle pédagogie te parle, etc etc
ce qui convient à une famille n'est pas l'idéal pour une autre...

nous on rame tous les mois, et qd je re bosserai , l'écolage, garderie et cantine nous reviendra pour les 2 à plus de 700 euros, 2nd poste de dépense après le loyer, c'est énorme mais c'est un choix, après je ne dis pas que qd on est dans le rouge je n'envie pas les parents du public... content050 mais qd je vois ce qu'il se vit dans notre école , tout s'envole...

bon cogitage !

_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune  ... un troisième trésor s'est installé pour notre plus grand bonheur  0059_G
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G


           Lilypie Kids Birthday tickers
           Lilypie Fourth Birthday tickers
           Lilypie Pregnancy tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3105
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 17:29

On cogite aussi beaucoup depuis des mois (années?) à ce sujet.
Engagés politiquement, on est en soi de fervents partisans de l'éducation nationale. Moi davantage, ayant été élevée par des parents très militants de l'école publique dans un contexte local avec un privé catho très ancré. Et puis j'y ai fait une scolarité qui m'a globalement convenue, bien accompagnée. Franchement je m'y suis souvent ennuyée, mais je n'en garde pas beaucoup de mauvais souvenirs; c'est vraiment synonyme de mixité et d'ascenseur social pour moi... Jules a été élevé en banlieue, a fait du privé, ses parents souhaitant le préserver de certaines réalités notamment, dans le cadre de ses apprentissages. Et puis il est contractuel de l'éducation nationale (avec le déménagement du coup il cherche à y bosser de nouveau).
Pour Zoé, dans l'idéal, on aimerait des pédagogies alternatives. Sur paris c'était inenvisageable financièrement. Là, si Jules retrouve un boulot assez rapidement, ça le ferait de ce point de vue, mais pas forcément dans le côté organisationnel (Jules n'a pas son permis et moi des horaires élastiques donc on risquerait de pas pouvoir assurer les trajets). M'enfin, nous connaissant, on essaierait d'y arriver.
Ma seule réservé, c'est le retour dans le système scolaire classique (au college, au lycée, selon les possibilités dans la région), même si dans le fond je pense sincèrement qu'ils ont acquis tellement qu'ils sauront s'adapter...
Du coup pour en revenir à notre décision: on scolarise (depuis lundi en l'occurrence) Zoé dans la maternelle publique de secteur. En revanche si vraiment ça nous semble inadapté, qu'elle n'est pas bien, on cherchera une solution alternative... On enrage déjà sur l'impossibilité de discuter deux minutes tranquillement avec l'instit et sur le cadrage des marmots, entre autres. Mais bon on voit aussi un dynamisme certain, de la bienveillance envers les enfants même si ils sont bien trop nombreux pour bénéficier de l'attention nécessaire...
Voilà, pour nous rien de fixe, on s'adaptera, en commençant par l'école qui nous est chère tout en ayant bien conscience qu'il faudra à la maison éveiller Zoé sur certaines choses (pour le coup, ça ne nous pose pas de problème, on trouve même ça plutôt chouette) mais aussi déconstruire certaines représentations construites par l'éducation nationale (et ça bah on verra sur le moment comment ça se passe!...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 18:06

.


Dernière édition par Sól le Ven 1 Avr 2016 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lnema
Habituée
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 30
Localisation : dordogne
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Jeu 24 Mar 2016 - 20:13

C'est là où je me dis que perdue dans le fin fond de la France c'est chouette mais ça a ses limites niveau choix de vie quand même.
Ici c'est école du village. On a bien une école Montessori, a un pris exorbitant, à 30kms donc pas pensable. L IEF me travaille de plus en plus mais je ne suis pas sûre de passer le cap un jour!
Mais je suis ultra ravie de l'école publique. Bien plus que l'éducation nationale, ce sont les instituteurs qui menchantent. Nous avons beaucoup de  chance d'avoir 3 classes avec 3 professeurs passionnés et ouverts.
Je vous souhaite du courage pour vous décider, comme tu dis un an ça passe vite.
aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 9:21

C'est clair que c'est une chance d'avoir le choix, c'est l'avantage des grandes villes. Ici pas le choix et pourtant ça fait 3 projets d'écoles alternatives auxquels je participe .... Les apprentissages informels me parlent ++++ mais comme toi, cela demande un changement de vie ou de trouver des copains avec enfants dans le même trip.
Du coup, mes nains sont dans le public avec le "souci" que le grand semble être un zèbre avec déjà un an d'avance et qui s'ennuie un peu quand même. D'où décalage, d'où re-questionnement sur l'école ....
Ce que te disent Doudie et Noémie me semble essentiel : déconnecter ton idéal citoyen et ce que tu veux de mieux pour ton enfant. Je pense qu'on est tous un peu dans cette dichotomie et replacer l'essentiel au coeur de la réflexion permet d'aider à la prise de décision.
Pour élargir la réflexion ou plutôt l'alimenter, voici un article d'un blog que je suis de près, celui d'un ancien instit' de classe unique qui a essayé et essaie toujours de faire bouger les choses. Bonne lecture !
http://education3.canalblog.com/archives/2016/03/22/33549864.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sahine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1094
Age : 27
Localisation : BZH
Date d'inscription : 09/05/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 9:29

Sacré sujet! Pour nous, la décision est prise, du moins pour l'année à venir: ce sera pas d'école. Mais on aimerai l'inscrire au centre de loisirs, pour qu'il ai un temps hors papa/maman avec d'autres enfants et d'autres adultes.
Et suivant comment se passera cette année là, comment évolueront nos projets professionnels, nos projets tout court, on verra pour l'année suivante...

Après beaucoup de réflexions, de cogitations, d'interrogations, de lecture, de rencontres et tout ça...je me suis rendu compte de plusieurs choses:
1) la pédagogie choisie ne fait pas tout
2) certains instits du public sont supers, mais les horaires, les classes d'âges, le surnombre....pas pour nous.
3) Je trouve des choses qui me parlent dans les différentes pédagogies mais je ne me retrouve pas vraiment dans une seule (et que dans l'idée c'est l'enfant qui doit au final s'y retrouver et non pas moi content107 )
4) Les écoles alternatives ne nous sont pas accessibles financièrement (puis y'en a pas vraiment dans le coin)

Et puis au fil de mes recherches, je me rends compte que l'ief, ou plutôt même le unschooling, résonne en moi (et c'est pareil pour le papa).
La question que je me pose surtout c'est "en sommes nous capables? est ce qu'on a suffisamment de ressources, de réseau, de disponibilité, de capacités pour accompagner notre enfant sur son chemin, de cette façon là?"

Et là je me dis qu'il n'a pas encore 2ans1/2 et que pour l'instant, oui, on a cette capacité là, tout est mouvement, on verra au fur et à mesure....et on lâaaaaaache prise!

(bon, je précise, on imagine très bien emmener notre fils à l'école un jour, comme ne jamais l'y emmener...)
(et re-précision, on a la "chance" de ne pas avoir d'emploi fixe, de crédit immobilier ou autre, bref de vie trop stable, du coup notre champ des possible est vaste....un peu trop dès fois j'en ai le tournis!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swally
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1219
Age : 34
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 9:56

C'est tellement difficile ces questionnements face à l'école...
Il y a notre idéal sociétaire, notre idéal personnel, la norme qui nous pousse, la peur de ne pas savoir gérer, nos croyances, notre propre scolarité... Tout un panel de choses qui interviennent dans nos réflexions et ça rend les décisions tellement compliquées!

Clairement, ça me gène que les écoles alternatives le soit à ce tarif là... j'ai du mal à comprendre ce que justifie les 500 € qu'on nous demande par enfant (hors cantine ici)... Et ça me dérange d'autant plus que même si on se saignait pour y arriver, d'une part ce serait au prix de bcp de sacrifices (devoir bosser en Suisse ici, faire un temps plein, ne plus être disponible pour les enfants le reste du temps...) et d'autre part ça n'a pas de sens pour moi de ne pas mixer les milieux sociaux... Et ça me dérange aussi de me dire que mon fils sera en classe qu'avec des enfants de parents "aisés" ou "sacrifiés pour l'école des enfants"...
Par contre, clairement je pense que malgré tout, ce sont ces écoles là les plus respectueuses des besoins des enfants... Avec encore un bémol, c'est qu'il s'est aussi vu des écoles alternatives avec du personnel incompétent ou des directeurs pas du tout sympas (ici par ex) ou hautains...

On est en train de prévoir de déménager pour changer de vie, on cherche le lieu et on essaye de se rapprocher de ce type d'école... Mais hormis dans plusieurs coins où c'était un peu participatif pour baisser les coûts (les parents font le ménage, la garderie par ex), c'est clairement hors budget pour le moment (avec 2 enfants, c'est les 2 ou rien... ).

Ensuite, plus le temps passe et plus je pense à l'unschooling... j'ai une grosse réflexion là dessus et je pense de plus en plus que finalement, c'est ça qui est le plus respectueux et adapté, puisque c'est eux qui induisent leurs apprentissages! Et puis, ça me pèse tout ce qui est lié au quotidien (devoir speeder pour être à l'heure à l'école quand je vois comme moi fiston a la tête dans le derche les 2 premières heures après son réveil, par ex)... je me dis que je les remues tout le temps... Et pareil pour les rythmes, on a tous nos "moments" pour être efficace et ça me gène aussi de me dire que c'est entre 2 plages horaires que l'enfant aura cette possibilité de rassasier sa faim de connaissance.... La limite c'est qu'il faut être relativement disponible, et aussi avoir un réseau local assez important (mais facilité par les assos et réseaux sociaux par ex) pour que les enfants puissent être en contacts sociaux avec d'autres enfants. Le fait des mixs d'âge me parait aussi indispensable, que chacun puisse apprendre à son rythme et être aidé et aidé à son tour... ça aussi ça me gène ++ dans les écoles traditionnelles...

Bref, ça chemine... mon fils est à l'école et clairement tous les matins il me demande pourquoi il doit y aller tous les jours (alors que je ne le mets pas le mercredi), et ça le pèse... on lui demande d'être grand, concentré, sans forcément d'affection... même si j'adore sa maîtresse, d'une douceur absolue, très tournée vers les pédagogies alternatives... Il n'empêche que 30 enfants pour 2 adultes, c'est bcp trop à cet âge!
Je ne sais pas si je vais oser opter pour l'unschooling à un moment, je suis en pleine lectures et prises d'informations à ce sujet... je vais aussi aller papoter avec des familles pratiquant l'IEF, même si ça me gêne d'avoir un programme à respecter...

Voilou Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gnomland.com
Elphanie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1503
Age : 30
Localisation : Doubs (à la frontière suisse)
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 11:11

Ici on est en IEF depuis cette année, après une PS dans le privé et une GS dans le public.

Avant j'habitais à Lyon, donc bcp de choix, j'habitais à 500 m du jardin d'enfants Steiner, et pour l'avoir visité, c'est sûr que le cadre faisait rêver, dans la nature, petits groupes, parents et éducateurs investis, à l'écoute, etc... mais au niveau de la pédagogie Steiner en elle même, je n'adhère pas... (et puis c'est hors budget...).
Donc ma fille a été en privé classique (sous contrat), une super instit, et ils ont accepté sans problème qu'elle y aille un peu à la carte, bien qu'elle soit rentrée à l'école à 3 ans et demi, on souhaitait commencer en douceur par 2 matinées, puis 3 en cours d'année, pour finir par 4 matinées. L'instit était super, les enfants pouvaient choisir leurs activités, etc... et elle a été très à l'écoute et observatrice puisqu'elle a vite proposé à ma fille de sauter une classe, pour s'adapter à son niveau.

Puis nous avons déménagé dans un petit village, pas le choix de l'école, c'est une école publique qui regroupe 4 villages, l'avantage c'est qu'elle s'est vite fait des copines du village, et comme on venait d'arriver c'était important, mais on s'est vite rendu compte que le niveau social et scolaire de cette école était carrément médiocre, bcp de problèmes de langage, de violence, et un niveau scolaire plutôt catastrophique, et ma fille s'y ennuyait, elle savait déjà lire et écrire en début de GS, en ayant déjà sauté une classe... Alors oui la mixité sociale est un bel idéal, mais la priorité c'est de voir notre enfant évoluer dans un milieu sécurisant et adapté à ses besoins, ce n'était pas le cas de cette école.

Donc le choix de l'IEF, déjà en projet depuis sa naissance, s'est vite concrétisé, on a fait un essai en cours d'année, puis on l'a déscolarisé à la rentrée. Dans l'idéal, j'aurais aimé que l'on soit plusieurs dans le village, plusieurs familles en questionnement, on a organisé une soirée autour du DVD "être et devenir", plusieurs familles étaient emballés sur le principe, mais de là à sauter le pas c'est autre chose, pour diverses raisons. Mais peut être que ça viendra....!! Et ça serait génial car il y a un super réseau de familles maternantes dans notre tout petit village, et on s'entend tous très bien.

Au début, pour la transition, j'ai essayé de maintenir un minimum de rythme et d'horaires, mais très vite c'est vraiment devenu une organisation au jour le jour, je ne prévois pas de choses précises à l'avance, elle se réveille quand elle veut, on ne se presse pas, on fait plein de choses différentes, pas forcément scolaires, ça dépend de ce qu'elle a envie. Elle participe bcp à la vie quotidienne, cuisine, animaux, etc... on fait de grandes promenades dans la nature, des activités manuelles, elle va presque chaque jour chez ses copines du village pour le goûter, bref des choses très variées, et elle adore, même si elle est fille unique elle ne regrette pas du tout son quotidien d'IEF.
Avec le bébé qui arrive, il va falloir s'adapter et s'organiser, mais on a prévu de continuer l'IEF tant que ça convient à tout le monde.

Bref, pour moi l'idéal c'est une toute petite structure, associative ou carrément informelle, de parents qui partagent les mêmes valeurs et se regroupent pour enseigner aux enfants sur des thèmes variés qui les intéressent. Et j'espère que cela verra le jour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babycake
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 11:25

Je vois que le sujet donne matière à réflexion chez vous aussi... Merci pour vos réflexions!

Déconnecter mon idéal citoyen de ce que je veux pour mon enfant... c'est là qui j'achoppe, parce que les deux ne me semblent si simple à séparer... ce que je veux pour mon fils, c'est aussi une société moins inégalitaire... et je pense que l'action de chacun, dans une société, compte, les grandes force sociologiques ne sont pas des force naturelles surplombantes, elles sont le résultat des actions et des choix d'individus. Et si je n'ai pas l'ambition de faire changer l'éducation nationale avec mes petits bras musclée, je me dit que quelque part le fait qu'il y ait des alternatives pour ceux qui en ont les moyens n'aide pas à faire changer les choses. S'il n'y avait pas le choix, alors on se battrait pour que les choses changent pour tous dans l'éducation national. Pourquoi faire reposer cette nécessaire mobilisation sur les plus pauvres, pour lesquels on sait que les coûts (au sens sociologique du terme, pas que financier) de la mobilisation sont plus importants ? J'avais lu l'article de Bernard Collot, je lis régulièrement son blog (et a vrai dire, c'est une des pédagogie qui me séduit le plus, et il y a une école de cette mouvance près de chez moi), et son argumentation me laisse mitigée pour les questions que j'ai évoquées plus haut.

swally a écrit:
Clairement, ça me gène que les écoles alternatives le soit à ce tarif là... j'ai du mal à comprendre ce que justifie les 500 € qu'on nous demande par enfant (hors cantine ici)... Et ça me dérange d'autant plus que même si on se saignait pour y arriver, d'une part ce serait au prix de bcp de sacrifices (devoir bosser en Suisse ici, faire un temps plein, ne plus être disponible pour les enfants le reste du temps...) et d'autre part ça n'a pas de sens pour moi de ne pas mixer les milieux sociaux... Et ça me dérange aussi de me dire que mon fils sera en classe qu'avec des enfants de parents "aisés" ou "sacrifiés pour l'école des enfants"...

J'adhère totalement à cela... Cette question de la mixité sociale me dérange, et ça me dérange déjà dans notre crèche, qui est une crèche parentale (dans un quartier un peu plus branché que le notre...). Par contre, a Paris, les 400 euros par mois ne sont pas un grand mystère, ils servent en bonne partie à payer les locaux. Pour nous, ce serai jouable avec quelques sacrifices.. tant qu'on a qu'un enfant. Avec un deuxième, qui aura aussi besoin d'un mode de garde/ d'une école, là ça commence à ressembler à mission impossible. Alorstenter tant qu'on en qu'un et aviser ensuite ? Mais ça me semble un peu injuste pour le second...

Doudie, tu vois, moi, je crois que le changement viendra plus facilement de la pression de l'extérieur que de l'intérieur. Je suis presque tentée de faire un parallèle sur l'évolution de la prise en charge de la naissance en France. S'il y a aujourd'hui, par exemple, une loi sur les maisons de naissance (très très timide, on est d'accord, mais c'est quand même un premier pas), c'est grâce à des années de militantisme, et en particuliers de militantisme des parents, des usagers. La demande vient des femmes...
Mais je me fais un peu l'avocat du diable, et j'entends ce que tu me dit sur l'idée de ne pas faire souffrir notre enfant de nos idéaux, c'est d'ailleurs le discours que je tiens à mon compagnon. C'est sur que si l'on ne considère que lui, l'école publique n'est pas l'environnement que je trouve le plus adapté. Peut-être qu'il pourrait s'y plaire (après tout, je n'y ai pas de mauvais souvenirs), mais quelle valeurs lui serait enseignées ? Il va quand même y passer une grande partie de son temps..

J'envie un peu celles qui envisagent l'unschooling, ça nous parait très adapté en particulier aux plus petits, mais je crois qu'on tient tous les deux à notre travail, et ce n'est pas que financier. Peut-on vraiment l'envisager sans arrêter de travailler ? Ça reste dans un coin de nos têtes, peut-être qu'un jour...

Sahine, Swally, oui, les contraintes institutionnelles du publique restent incontournables, même avec un excellent enseignant. En particulier les effectifs très important (quoique j'ai croiser une école Montessori qui pour encadrer 60 3-6 ans n'avait que deux adultes... un peu léger à mon gout!). Et pour moi aussi, quand je vois mon fils jouer avec les autres enfants, le multi-âge me parait très important.

Une autre alternative à laquelle on n'a pas trop pensé, c'est le jardin d'enfant municipal. Il y a plusieurs à Paris, une sorte de continuation de la crèche collective, au même prix, géré par la ville, mais pour les 2-6 ans. Comme ça, ça ne parait pas forcément très interessant, mais je trouve peu d'info dessus. Une partie des parents de notre crèche penchent pour cette option, moi je ne connais pas très bien, quelqu'un a une expérience ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 8747
Age : 33
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 17:42

babycake a écrit:


swally a écrit:
Clairement, ça me gène que les écoles alternatives le soit à ce tarif là... j'ai du mal à comprendre ce que justifie les 500 € qu'on nous demande par enfant (hors cantine ici)... Et ça me dérange d'autant plus que même si on se saignait pour y arriver, d'une part ce serait au prix de bcp de sacrifices (devoir bosser en Suisse ici, faire un temps plein, ne plus être disponible pour les enfants le reste du temps...) et d'autre part ça n'a pas de sens pour moi de ne pas mixer les milieux sociaux... Et ça me dérange aussi de me dire que mon fils sera en classe qu'avec des enfants de parents "aisés" ou "sacrifiés pour l'école des enfants"...

J'adhère totalement à cela... Cette question de la mixité sociale me dérange, et ça me dérange déjà dans notre crèche, qui est une crèche parentale (dans un quartier un peu plus branché que le notre...). Par contre, a Paris, les 400 euros par mois ne sont pas un grand mystère, ils servent en bonne partie à payer les locaux. Pour nous, ce serai jouable avec quelques sacrifices.. tant qu'on a qu'un enfant. Avec un deuxième, qui aura aussi besoin d'un mode de garde/ d'une école, là ça commence à ressembler à mission impossible. Alorstenter tant qu'on en qu'un et aviser ensuite ? Mais ça me semble un peu injuste pour le second...


je rebondis sur ca parce que je "grince" un peu en vous lisant, ici on a fait le choix du privé, et pourtant on est vraiment pas un couple ou une famille aisée ( de loin pas !) pour vous situer actuellement on vit avec - de 2500 euros par mois ( 900 de la caf et le salaire de mon homme qui oscille entre 1300 et 1400 ), alors c'est vrai qu'il y'a un côté élitiste dans ces écoles, mais qui ne se jouent pas qu'AU niveau financier, à mon sens c'est plutôt de l'ordre du choix...
Pour le montant , j'étais à l'AG de l'école ( et je fais parti de la commission Ecolage) récemment et les coûts représentent la location de l'école, l'assurance, les financements des salaires ( jardiniers, secrétaire, prof, cuisinier, personnel de ménage etc etc), fourniture, entretien des locaux, etc etc, chez nous à l'école on est déficitaire malgré des écoles de l'ordre de 11,5% des revenus pour un enfant.
Mais dans notre école , il y'a une bonne moitié de gens aisés, mais aussi une bonne moitié de gens " comme nous" ... donc clairement ca serait plus avantageux pour l'école de n'avoir que des enfants de riches mais ce n'est pas le cas.

Pour moi tout est une question de choix de vie, souvent on entend " chez nous y'a pas ca" ou " nous on ne pourrait pas de se le permettre" alors que souvent les gens qui disent ca gagnent plus que nous...
Dernièrement on a eu une discussion avec des amis à nous qui hésitent pour steiner, et qui nous disaient qu'ils n'y arriverait pas, et après discussion ils gagnent quasiment comme nous ( un poil plus)
mais clairement eux n'étaient pas près à renoncer à certaines choses, mais ca reste une question de choix...

attention je ne cherche à convaincre personne , vraiment, juste je donne mon point de vue...
le sacrifice lié à ce type de scolarité n'est pas subi, ca peut être un réel choix de vie...

aav aav


_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune  ... un troisième trésor s'est installé pour notre plus grand bonheur  0059_G
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G


           Lilypie Kids Birthday tickers
           Lilypie Fourth Birthday tickers
           Lilypie Pregnancy tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swally
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1219
Age : 34
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 19:33

Babycake, je partage complètement ton point de vue (comme souvent aav )!
Je trouve effectivement pas si simple de séparer l'idéal citoyen et les choix à faire... Mais malheureusement je me dis qu'il n'y a pas 36 options... Soit il faut rester et s'investir dans l'éducation nationale, soit il y a un message à faire passer par nos choix de non scolarisation, d'instruction en famille, de pédagogie alternative... (et aussi parce que l'éducation nationale dépendant de l'état... les choix politiques étant extra douteux... j'ai parfois aussi l'impression qu'un pays qui n'investit pas dans l'enseignement cherche à garder les citoyens en modèles petits moutons consommateurs qui est finalement bien pratique...). Bref, ça me questionne, et ça me questionne d'autant plus que le choix devrait être possible pour tous, ce qui n'est actuellement pas le cas (on revient donc aux inégalités et touça évoquées précédemment)... Smile

Pour l'unschooling, je pense que c'est envisageable sans arrêter de travailler mais il faut avoir une grande flexibilité... ce qui n'est pas notre cas aujourd'hui. Nos choix de déménager vont aussi dans ce sens, changer de vie, pouvoir être plus souple dans nos horaires de travail et qu'on puisse être chacun de nous à la maison à tour de rôle voir ensemble et avec nos enfants. Je ne me vois pas ne plus travailler du tout, mais par contre j'ai clairement besoin aujourd'hui de ne plus avoir de hiérarchie et d'objectifs et de dépendre du système salarial...
Ca demande une prise de risque aussi, de tout quitter sans forcément savoir si notre projet fonctionnera pour gagner en flexibilité et pouvoir respecter nos besoins à tous (que ce soit pour le travail des grands ou l'école des petits...) sans avoir à faire des choix impossibles ou des sacrifices immenses...

Je ne connais pas le jardin d'enfant municipal, ça me fait penser à ce qu'il se pratique au Quebec? ça me parait une alternative intéressante, mais là encore tout dépend des effectifs d'enfants et du nombre d'accompagnants...

Mimikief, effectivement ça ne se joue pas qu'au niveau financier... Mais tu ne trouveras jamais le panel social du public, parce que même s'il n'est pas question que d'argent, il en est quand même question... Alors clairement, ça dépend du choix de chacun, comme tu dis certains ne sont pas prêt à renoncer à un certain confort pour choisir une école alternative... Mais d'autres ne peuvent juste pas du tout y accéder, et perso je trouve ça un peu rageant aussi...
Perso on gagne 3000 € à 2 tout compris, en habitant la haute savoie on a déjà 1400 € de loyer pour 80 m2, 700 € de charges fixes mensuelles, et la vie étant chère les 900 € restant servent vraiment seulement à fonctionner sans à coté.... Je ne vois pas comment je pourrais trouver 1000 € pour la scolarité des 2 enfants? Du coup la seule solution serait que j'aille bosser en suisse pour augmenter salaire+ temps de travail + temps de route, caser mes enfants en garderie jusqu'à 19h... et certes je pourrais me dire que les enfants sont bien à l'école, ils n'auraient pas de temps avec leur parents pour remplir aussi le réservoir affectif...
Donc certainement que le prix est justifié, mais ça fait des sommes énormes malgré tout, ou des sacrifices immenses et finalement incohérent par rapport à cette bienveillance souhaitée pour les enfants (si on n'est pas bienveillant avec soi même....)

Là encore, pas vraiment d'alternatives pour permettre à + d'avoir accès à l'école... Hormis avoir le courage de se lancer dans un projet qui permettrait de réduire les coûts de fonctionnement (financement participatif à grande échelle + limiter les charges de structures de locaux en utilisant Yourte ou construction kit comme ça se fait de plus en plus souvent), il n'y a aujourd'hui pas de possibilité... et pas de possibilité de mixage social aussi dans la plupart des zones (hormis peut être certains zones de france peu chère ou ce type d'établissement est déjà plus abordable)...

Ici on fait le choix de partir, pour donner à nos enfants la chance de grandir dans un mode de vie qui colle le plus possible à nos envies, et c'est clairement dicté par le fait de ne pas pouvoir offrir une éducation bienveillante à nos enfants là où on se situe aujourd'hui... donc on fait aussi un choix énorme qui engage bcp aussi... mais là n'est pas le sujet Smile

aav aav aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gnomland.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Ven 25 Mar 2016 - 19:51

swally a écrit:
en habitant la haute savoie on a déjà 1400 € de loyer pour 80 m2

mimique045 mimique045 mimique045
Mais vous habitez où ?!
Même en Yaute c'est hyper cher ! Même pour Annecy !

J'avais 50m2 à Bonneville, je payais 530€...
Revenir en haut Aller en bas
La Galineta
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3907
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Dim 27 Mar 2016 - 14:55

Je lis, et je vais un peu participer à la discussion Smile

Pour avoir l'expérience de plusieurs écoles personnellement, rentrée en école douce/alternative "Calandrette" (pédagogie Freinet) un an en MS de maternelle, puis passée en école publique classique de la GS à la 5ème et fini en cours par correspondance avec le CNED.
Le début fut doux pour moi, la suite dure et violente car confrontée à l'attitude des enfants et la méchanceté gratuite, la turbulence. Puis pour finir ça ne m'a tellement pas bien réussi que j'ai pris mon droit de faire l'école à la maison pour quelques classes, mais assez cadré car avec le CNED.
Ma grande soeur a fini ses études (après 16 ans) par correspondance pour se préserver de sa réputation après le collège et finir ce qu'elle voulait faire bien.
Et ma petite soeur a tenté deux rentrée à l'école et finalement a fait l'école à la maison avec ma mère jusqu'au collège, puis rentrée en établissement public, puis privé maintenant.
Donc j'ai un peu tout vu et compris les raisons
Je dois dire que pour nos enfants, je serai tentée de leur proposer de l'alternatif, vu comment je l'ai vécu pour ma part. Ici il y a une école "sudbury" associative qui devrait ouvrir à la rentrée prochaine, à une vingtaine de minutes de chez nous, je n'ai pas beaucoup approfondi ce système d'école.
Mais mon homme n'est pas pour, déjà parce qu'on a une école juste à côté (la rue à côté !) gratuite (la sudbury seraient 100€ par mois, somme toute raisonnable comparée à d'autres !) et classique justement, car pour lui il ne faut pas le mettre à part, dans quelque chose qu'il ne pourra pas continuer toute sa vie. Et j'aime moyennement son raisonnement, mais en même temps il a un peu raison. C'est toute une réflexion, car moi qui ai vu la douceur de l'alternatif et le fossé avec le classique...gloups que ça fait mal. Alors on peut se demander est-ce que ça aurait été mieux que je ne vois jamais cette douceur. Non, je ne pense pas. Mais on est tous différents et pour moi ça a mal fonctionné, pour mon frère aucun soucis à l'école public.
Maintenant de là à vouloir protéger son enfant, c'est un sentiment sain et qui a toutes ses raisons de bienveillance. Seulement on ne peut pas éviter tout à son enfant car si on lui épargne les petites pierres de la vie, il va devoir faire face à une grosse un jour. Et ça j'y croit fort.
Bien sûr il faut faire avec sa conscience, son enfant, son caractère et comment il réagit. Car il n'y a pas d'école idéale. Ici si on scolarise M. en public à la rentrée, c'est une petite école de village, bien que ça ne le protège pas de la violence dans ce milieu, que ce soit des enfants qui y sont habitués, ou des enseignants qui sont débordés ou pas très bienveillants. Lee rythme imposé et devoir apprendre en se levant à une heure qui n'est pas son rythme et assis sur une chaise à écouter sans bouger pour apprendre et jouer. Bon bien sûr à la maternelle ça n'est pas encore ça hein !
Mais que je n'aille pas parler d'école à la maison à mon homme, il n'est pas pour du tout. Et je crois que c'est choisir pour son enfant, il vaut mieux lui montrer ce qui existe, qu'il voit, et faire selon. Ma petite soeur n'était pas prête à l'école petite, c'était trop dur pour elle même la séparation avec ma mère (grossesse où elle a failli la perdre, ça joue sur beaucoup dans l'attachement entre elles), et les enseignants peuvent dire qu'il faut cette séparation, si ça fait trop de mal et qu'on peut faire autrement, mieux vaut le faire.
Je pense sincèrement que quand on a les moyens, et je ne parle pas que financièrement ! Car oui comme dit on peut se donner les moyens quand quelque chose compte à nos yeux. L'opportunité (école bien et proche) c'est bien de tenter. En accord avec ses idées bien sûr et son idéal, car ça compte pour beaucoup d'être cohérent.
Bien sûr si c'est hyper éloigné donc beaucoup de route, qu'on doit trimer des horaires de taré et peu voir ses enfants je ne pense pas que ce soit la panacée idéale non plus ! Mais à ajuster selon chacun toujours.

swally, 1400€ de loyer pour cette surface !! La vache !
C'est parce que vous êtes vraiment en ville ou proche ?
Car bon nous on est un peu pommés mais en même temps pas si loin de Grenoble, Chambéry et autres petites villes et 690€ pour 90m2 et jardin ! C'est pas raisonnable un tel loyer qui pèse aussi lourd dans un budget !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tussilage
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1149
Age : 25
Localisation : Zürich, Suisse
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 28 Mar 2016 - 9:22

Mimikief a écrit:
outre l'impact financier, ca me coûte réellement de payer autant pour que nos enfants aient une éducation qui nous convienne, qu'on leur transmettre via l'école des valeurs qui nous vont ...
je ne trouve pas cela normal de devoir payer autant pour que nos enfants ne soient pas dans des classes surpeuplées, etc etc


hihihihihi hier j'ai pris conscience qu'en France, on a un choix inconsidérable en matière de cahiers, des petits, des grands, des lignés, des dotted, des vierges, des Moleskine, des Leuchtturm, des Monoprix et j'en passe. Et puis, pour l'éducation des enfant, ben y a zéro choix. On paye des impôts pour un service qui ne nous convient pas mais on a pas le choix. C'est pas extraordinaire sérieusement ? Je ne m'en remets pas. 02_05_The-Definition
Bref, moi non plus je trouve pas ça normal et ça me hérisse tellement les cheveux que je suis partie dans le privé. Pourtant c'"tait pas la motivation qui me manquait. C'est pas fou ça aussi ? On est jeunes, on est motivés, mais non ,on veut pas de nous et de nos nouvelles idées parce que ça fait 150 ans qu'on arnaque bien tout le monde et on voit pas pourquoi ça devrait changer. divers131 divers131 divers131 divers131
Vous imaginez si il n'y avait qu'une seule boulangerie dans une ville, gérée par la mairie ? Ca vous fait rire hein..... mimique121


Vous l'aurez compris, je suis très en colère et bizarrement ça retombe toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noiram
Construit son nid
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 28 Mar 2016 - 13:26

En ce qui me concerne, je fais confiance à l'école publique. Nous habitons un petit village, les enfants de PS, MS et GS sont 25 dans une seule classe, ce qui leur permet de ne pas être enfermés dans leur section. La maîtresse est super chouette, à l'écoute... mais ça c'est un coup de bol!
Et puis je viens d'une famille d'instit (parents, oncles tantes cousines belle soeur et j'en passe!) tous dans le public, tous par vocation avec la conviction réelle que l'école est là pour offrir les mêmes chances à tous etc... 
Et puis enfin, je suis convaincue que l'école n'est pas là pour faire l'éducation de nos enfants. C'est le rôle des parents! A nous de leur apporter esprit critique et tout ce qui nous parait important dans ce bas monde. Enfin, je pense que ces décisions sont sans doute liées avec notre façon d'avoir vécu notre scolarité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieLou
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 32
Localisation : Sceaux (92)
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Lun 28 Mar 2016 - 19:14

Tussilage a écrit:



hier j'ai pris conscience qu'en France, on a un choix inconsidérable en matière de cahiers, des petits, des grands, des lignés, des dotted, des vierges, des Moleskine, des Leuchtturm, des Monoprix et j'en passe. Et puis, pour l'éducation des enfant, ben y a zéro choix. On paye des impôts pour un service qui ne nous convient pas mais on a pas le choix.
Vous imaginez si il n'y avait qu'une seule boulangerie dans une ville, gérée par la mairie ? Ca vous fait rire hein.....  mimique121

C'est fou je n'avais jamais vu ça comme ça mais je ressens exactement la même chose. Une impression d’arnaque, d'enfermement dans un système qui ne nous laisse pas le choix pour le truc le plus important de notre vie : l'éducation de nos enfants.

Noiram, bien sûr l'école n'est pas là pour éduquer nos enfants, on voudrait juste qu'elle ne les détraque pas. Peut-être que les écoles publiques dans les petits villages ont su conserver un esprit bienveillant, tant mieux c'est une bonne chose. Par contre je ne trouve pas que l'école d'aujourd'hui est une chance pour tous. C'est un leurre pour moi de penser ça. Ça serait bien qu'on puisse amener l'école à évoluer pour qu'elle devienne réellement un endroit d'échanges et d'apprentissages bienveillants.
Et n'y voyez pas là une critique des professeurs. Moi aussi ma maman et ma tante sont professeurs des écoles, ma petite sœur aussi, mais on peut pas se cacher indéfiniment derrière un système erroné qui ne fait plus ses preuves. Il y a trop de progrès à faire et certaines choses ne sont vraiment plus excusables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 29 Mar 2016 - 12:22

mimikief a écrit:
babycake a écrit:


swally a écrit:
Clairement, ça me gène que les écoles alternatives le soit à ce tarif là... j'ai du mal à comprendre ce que justifie les 500 € qu'on nous demande par enfant (hors cantine ici)... Et ça me dérange d'autant plus que même si on se saignait pour y arriver, d'une part ce serait au prix de bcp de sacrifices (devoir bosser en Suisse ici, faire un temps plein, ne plus être disponible pour les enfants le reste du temps...) et d'autre part ça n'a pas de sens pour moi de ne pas mixer les milieux sociaux... Et ça me dérange aussi de me dire que mon fils sera en classe qu'avec des enfants de parents "aisés" ou "sacrifiés pour l'école des enfants"...

J'adhère totalement à cela... Cette question de la mixité sociale me dérange, et ça me dérange déjà dans notre crèche, qui est une crèche parentale (dans un quartier un peu plus branché que le notre...). Par contre, a Paris, les 400 euros par mois ne sont pas un grand mystère, ils servent en bonne partie à payer les locaux. Pour nous, ce serai jouable avec quelques sacrifices.. tant qu'on a qu'un enfant. Avec un deuxième, qui aura aussi besoin d'un mode de garde/ d'une école, là ça commence à ressembler à mission impossible. Alorstenter tant qu'on en qu'un et aviser ensuite ? Mais ça me semble un peu injuste pour le second...


je rebondis sur ca parce que je "grince" un peu en vous lisant, ici on a fait le choix du privé, et pourtant on est vraiment pas un couple ou une famille aisée ( de loin pas !) pour vous situer actuellement on vit avec - de 2500 euros par mois ( 900 de la caf et le salaire de mon homme qui oscille entre 1300 et 1400 ), alors c'est vrai qu'il y'a un côté élitiste dans ces écoles, mais qui ne se jouent pas qu'AU niveau financier, à mon sens c'est plutôt de l'ordre du choix...
Pour le montant , j'étais à l'AG de l'école ( et je fais parti de la commission Ecolage) récemment et les coûts représentent la location de l'école, l'assurance, les financements des salaires ( jardiniers, secrétaire, prof, cuisinier, personnel de ménage etc etc), fourniture, entretien des locaux, etc etc, chez nous à l'école on est déficitaire malgré des écoles de l'ordre de 11,5% des revenus pour un enfant.
Mais dans notre école , il y'a une bonne moitié de gens aisés, mais aussi une bonne moitié de gens " comme nous" ... donc clairement ca serait plus avantageux pour l'école de n'avoir que des enfants de riches mais ce n'est pas le cas.

Pour moi tout est une question de choix de vie, souvent on entend " chez nous y'a pas ca" ou " nous on ne pourrait pas de se le permettre" alors que souvent les gens qui disent ca gagnent plus que nous...
Dernièrement on a eu une discussion avec des amis à nous qui hésitent pour steiner, et qui nous disaient qu'ils n'y arriverait pas, et après discussion ils gagnent quasiment comme nous ( un poil plus)
mais clairement eux n'étaient pas près à renoncer à certaines choses, mais ca reste une question de choix...

attention je ne cherche à convaincre personne , vraiment, juste je donne mon point de vue...
le sacrifice lié à ce type de scolarité n'est pas subi, ca peut être un réel choix de vie...

aav  aav


Juste un bémol Mimi, pas sur l'argent mais sur le vrai choix. Ici, clairement il n'y a pas. ça fait 3 projets d'école auquel je participe mais ça capote rapidement et pourtant je t'assure que les gens qui pilotent sont vraiment très très motivés et s'investissent +++ mais quoi qu'on en dise, il faut être plus de 4 parents pour faire une école de ce type ...
Donc perso, je fais une croix sur une école alternative pour cette raison là. Quand on habite une grande ville (ou une région plus dynamique de ce point de vue là), c'est vraiment différent. Alors oui, on pourrait déménager ... c'est vrai qu'on a ce choix là et certains le font. Certains cherchent leur endroit de vie en fonction de la présence de ce type d'école. Mais clairement, non, vendre notre ferme, mettre une croix sur presque 7 ans de travaux, changer de boulot ... Je ne sacrifierai pas tout cela à mes enfants, je ne pense pas que ce soit un cadeau à leur faire. En revanche, j'en reviens moi aussi à l'unschooling ou apprentissages autonomes et ça me parle vraiment ++++, plus encore que les pédagogies alternatives, c'est pas peu dire !!! Mais comme dit plus haut, si l'on ne veut pas encore une fois sacrifier un boulot qu'on aime, il faut être un réseau de parents, au moins 5 enfants et que chacun assure une journée par semaine. Moi qui ne travaille pas le mercredi, ça serait tout à fait envisageable. Il n'y a pas de soucis d'argent. Au pire, si on ne veut pas se fader les contrôles de l'inspection, on inscrit les enfants au CNED et on leur fait faire les indispensables de temps en temps et zou !
On en discute par chez moi (hein Louve .... content050 ), advienne que pourra ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 29 Mar 2016 - 12:32

noiram a écrit:
En ce qui me concerne, je fais confiance à l'école publique. Nous habitons un petit village, les enfants de PS, MS et GS sont 25 dans une seule classe, ce qui leur permet de ne pas être enfermés dans leur section. La maîtresse est super chouette, à l'écoute... mais ça c'est un coup de bol!
Et puis je viens d'une famille d'instit (parents, oncles tantes cousines belle soeur et j'en passe!) tous dans le public, tous par vocation avec la conviction réelle que l'école est là pour offrir les mêmes chances à tous etc... 
Et puis enfin, je suis convaincue que l'école n'est pas là pour faire l'éducation de nos enfants. C'est le rôle des parents! A nous de leur apporter esprit critique et tout ce qui nous parait important dans ce bas monde. Enfin, je pense que ces décisions sont sans doute liées avec notre façon d'avoir vécu notre scolarité...

Moi aussi je trouve que c'est un bel idéal mais hormis de (trop) rares exceptions, cela reste un idéal. Et d'ailleurs, nombre d'enfants d'instits ne sont pas en école publique ... (Film être et devenir, formations Montessori par ici ....) ... Cherchez l'erreur !!!
Ici l'école est chouette et les instits de maternelle également mais il n'empêche qu'ils ne sont pas libres du programme, qu'il y a les évaluations et j'ai vraiment vu l'évolution de notre grand. Oui on lui montre l'esprit critique, on l'engage à la coopération plutôt qu'à la compétition, il ne regarde pas les m...des de la télé et pourtant, depuis qu'il est à l'école il part en sens inverse, demande des jouets Spid..man alors qu'il n'a jamais regardé ce DA ..., se situe toujours par rapport à quelqu'un d'autre, ou pire se sent complètement écartelé, sans repères à qui se fier dans le fossé qui sépare notre vision des choses et ce qu'il reçoit à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elphanie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1503
Age : 30
Localisation : Doubs (à la frontière suisse)
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 29 Mar 2016 - 12:44

c'est vrai que j'ai clairement vu un changement de comportement dès les premières semaines d'IEF : une enfant bcp plus sereine et reposée déjà, plus agréable, qui parle de manière polie, respectueuse et sans toujours parler sur les autres ou se comparer....

Bon bien sûr elle voit tjs ses copines, donc elle connait tout ce qui fait leur monde d'enfant, les chansons et DA à la mode, etc... il y a tjs un peu de confrontations lors des temps qu'elle passe avec ses copines qui vont à l'école, mais dans l'ensemble c'est bcp mieux qu'avant !

Moi franchement je ne crois pas à l'école publique.... vouloir la même chose pour tous, etc.... Tous les enfants sont différents, ont des vies différentes et auront des devenirs différents quoiqu'il arrive, il faut les traiter au cas par cas et respecter le rythme propre à chacun, leurs centres d'intérêts personnels, leur forme d'intelligence, leur vitesse d'apprentissage, et je ne vois pas comment cela est possible dans l'école classique. Cela est possible en vivant au quotidien dans l'esprit Montessori et/ou en IEF, personnellement j'en suis convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimikief
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 8747
Age : 33
Localisation : alsace
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mar 29 Mar 2016 - 13:24

Marilyne a écrit:
mimikief a écrit:
babycake a écrit:


swally a écrit:
Clairement, ça me gène que les écoles alternatives le soit à ce tarif là... j'ai du mal à comprendre ce que justifie les 500 € qu'on nous demande par enfant (hors cantine ici)... Et ça me dérange d'autant plus que même si on se saignait pour y arriver, d'une part ce serait au prix de bcp de sacrifices (devoir bosser en Suisse ici, faire un temps plein, ne plus être disponible pour les enfants le reste du temps...) et d'autre part ça n'a pas de sens pour moi de ne pas mixer les milieux sociaux... Et ça me dérange aussi de me dire que mon fils sera en classe qu'avec des enfants de parents "aisés" ou "sacrifiés pour l'école des enfants"...

J'adhère totalement à cela... Cette question de la mixité sociale me dérange, et ça me dérange déjà dans notre crèche, qui est une crèche parentale (dans un quartier un peu plus branché que le notre...). Par contre, a Paris, les 400 euros par mois ne sont pas un grand mystère, ils servent en bonne partie à payer les locaux. Pour nous, ce serai jouable avec quelques sacrifices.. tant qu'on a qu'un enfant. Avec un deuxième, qui aura aussi besoin d'un mode de garde/ d'une école, là ça commence à ressembler à mission impossible. Alorstenter tant qu'on en qu'un et aviser ensuite ? Mais ça me semble un peu injuste pour le second...


je rebondis sur ca parce que je "grince" un peu en vous lisant, ici on a fait le choix du privé, et pourtant on est vraiment pas un couple ou une famille aisée ( de loin pas !) pour vous situer actuellement on vit avec - de 2500 euros par mois ( 900 de la caf et le salaire de mon homme qui oscille entre 1300 et 1400 ), alors c'est vrai qu'il y'a un côté élitiste dans ces écoles, mais qui ne se jouent pas qu'AU niveau financier, à mon sens c'est plutôt de l'ordre du choix...
Pour le montant , j'étais à l'AG de l'école ( et je fais parti de la commission Ecolage) récemment et les coûts représentent la location de l'école, l'assurance, les financements des salaires ( jardiniers, secrétaire, prof, cuisinier, personnel de ménage etc etc), fourniture, entretien des locaux, etc etc, chez nous à l'école on est déficitaire malgré des écoles de l'ordre de 11,5% des revenus pour un enfant.
Mais dans notre école , il y'a une bonne moitié de gens aisés, mais aussi une bonne moitié de gens " comme nous" ... donc clairement ca serait plus avantageux pour l'école de n'avoir que des enfants de riches mais ce n'est pas le cas.

Pour moi tout est une question de choix de vie, souvent on entend " chez nous y'a pas ca" ou " nous on ne pourrait pas de se le permettre" alors que souvent les gens qui disent ca gagnent plus que nous...
Dernièrement on a eu une discussion avec des amis à nous qui hésitent pour steiner, et qui nous disaient qu'ils n'y arriverait pas, et après discussion ils gagnent quasiment comme nous ( un poil plus)
mais clairement eux n'étaient pas près à renoncer à certaines choses, mais ca reste une question de choix...

attention je ne cherche à convaincre personne , vraiment, juste je donne mon point de vue...
le sacrifice lié à ce type de scolarité n'est pas subi, ca peut être un réel choix de vie...

aav  aav


Juste un bémol Mimi, pas sur l'argent mais sur le vrai choix. Ici, clairement il n'y a pas. ça fait 3 projets d'école auquel je participe mais ça capote rapidement et pourtant je t'assure que les gens qui pilotent sont vraiment très très motivés et s'investissent +++ mais quoi qu'on en dise, il faut être plus de 4 parents pour faire une école de ce type ...
Donc perso, je fais une croix sur une école alternative pour cette raison là. Quand on habite une grande ville (ou une région plus dynamique de ce point de vue là), c'est vraiment différent. Alors oui, on pourrait déménager ... c'est vrai qu'on a ce choix là et certains le font. Certains cherchent leur endroit de vie en fonction de la présence de ce type d'école. Mais clairement, non, vendre notre ferme, mettre une croix sur presque 7 ans de travaux, changer de boulot ... Je ne sacrifierai pas tout cela à mes enfants, je ne pense pas que ce soit un cadeau à leur faire. En revanche, j'en reviens moi aussi à l'unschooling ou apprentissages autonomes et ça me parle vraiment ++++, plus encore que les pédagogies alternatives, c'est pas peu dire !!! Mais comme dit plus haut, si l'on ne veut pas encore une fois sacrifier un boulot qu'on aime, il faut être un réseau de parents, au moins 5 enfants et que chacun assure une journée par semaine. Moi qui ne travaille pas le mercredi, ça serait tout à fait envisageable. Il n'y a pas de soucis d'argent. Au pire, si on ne veut pas se fader les contrôles de l'inspection, on inscrit les enfants au CNED et on leur fait faire les indispensables de temps en temps et zou !
On en discute par chez moi (hein Louve .... content050 ), advienne que pourra ....

content050 Ca me fait rire Marilyne parcequ'en faite c'est exactement ce que je dis, et ce que tu décris aussi, cette notion de choix.
Vous avez le choix , vous avez fait un choix de vie qui implique d'avoir votre formidable maison, mais de n'avoir pas les avantages de la ville, à mes yeux c'est bien un choix...
Nous on a fait le choix de ventre notre appart à la campagne, pour revenir en location, en ville, et pouvoir les scolariser à steiner...
parfois avoir un espace à nous, un jardin à nous etc me manque cruellement, mais j'ai conscience qu'on ne peut pas tout avoir...
bref je crois qu'on est d'accord 0059_G

_________________
Maman d'une crapiotte d'été qui nous comble de bonheur... et d'un deuxième petit bonheur d'automne arrivé en douceur par une belle nuit d'éclipse de pleine lune  ... un troisième trésor s'est installé pour notre plus grand bonheur  0059_G
Mamange de 3 petits qui veillent sur notre famille   0059_G


           Lilypie Kids Birthday tickers
           Lilypie Fourth Birthday tickers
           Lilypie Pregnancy tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 30 Mar 2016 - 12:17

Oui Mimi, on est d'accord, tout est question de choix effectivement !! content050
A ceci près, que ici déménager à Bourges ne changerait rien, c'est de région qu'il faut changer, tout du moins de département ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noiram
Construit son nid
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 01/09/2015

MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   Mer 30 Mar 2016 - 15:17

Maryline, je conviens qu'il faudrait une VRAIE réforme de l'école ( et pas une à le mord moi le chignon genre rythmes scolaires).
A l'image de ce qu'on peut voir dans le film "Demain" ( qui ne l'a pas vu???!!! Courrez-y!!!) où, en Finlande, c'est tout le système éducatif qui a été repensé.... encore faudrait-il que l'intérêt de l'école soit de faire des êtres épanouis et non pas de bons consommateurs...c'est une question de volonté politique. Mais bref, on n'en est pas là encore apparemment.

Cependant et néanmoins, 

Moi aussi, depuis l'entrée à l'école de ma petite grande, j'entends des " mais unetelle elle fait comme ça, pourquoi moi je ne ferais pas pareil?" j'entends des mots un peu fleuris qui ne viennent clairement pas de la maison.... bref, on doit régulièrement remettre les points sur les i et je trouve ça très bien: elle se frotte au monde dans sa diversité! 

Attention, je ne défends rien en particulier, bien que mes propos pourraient y faire croire. J'ai une grande admiration pour celles zé ceux qui pratiquent l'IEF, et je considère également que l'école peut abîmer des gens à qui ce cadre ne convient pas. 

Mais je crois aussi qu'elle offre une formidable confrontation au monde, aux autres.

Bon, je fais la maline, ma petite n'est qu'en PS... on en reparlera dans quelques années, et j'aurais peut être un avis différent!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école ? Quelle école ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école ? Quelle école ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Divers écoles de spécialité] École des Fourriers de Querqueville (50)
» le cache sourcils
» DUT Métiers du livre (Edition) - Quelle école?
» A quelle heure levez-vous vos enfants les jours d'école ?
» Quel sac d'école pour le CP?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: