discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La violence et l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 35
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 8:46

Bonjour à tou(te)s !

Même si je me doutais un jour être confrontée à ce genre de sujet, je ne pensais pas que ça arriverait si vite.
Mon louveteau a 3 ans 1/2 et est rentré en petite section de maternelle en septembre. Il n'a été en collectivité que pendant 1 an, auparavant (et encore, c'était 2 matinées par semaine en halte-garderie), alors je m'attendais bien sûr à ce que l'école constitue un grand changement pour lui. J'ai été plutôt surprise de voir qu'il aimait aller à l'école, et que les activités des enfants étaient plutôt chouettes (ce que je ne cautionne pas, c'est la "chaise des punis" quand isole un enfant un peu des autres lorsqu'il a fait une bêtise). Bon, tout ça pour dire que depuis que mon petit loup va à l'école, il a des comportements et des jeux beaucoup plus violents, c'est très flagrant. Alors bon, c'est pas la peine que je me tourne vers mes proches pour demander conseil, je sais d'emblée qu'on me dira "c'est normal, c'est un garçon". Mais non, ce n'est pas le caractère de mon petit loup. D'ailleurs, la semaine dernière, il n'est pas allé à l'école car il était malade et tout s'est bien passé. Retour à des jeux calmes et tout et tout. Hier, il est retourné à l'école, et rebelote : coups de pieds dans les jouets, jeux de pistolets (avec les doigts seulement, mais j'aime paaaas), un comportement trop brute avec son petit frère et même avec nous, etc…
Je sais qu'en allant à l'école, mon petit loup sera forcément influencé par d'autres que nous, et c'est normal. Mais voilà, cette violence dont il fait preuve à la maison, je ne sais pas trop à quoi elle due (l'influence de son copain d'école qui a des jeux trop violents ? Un trop grand changement par rapport à la maison ? Un besoin de se décharger de toute la violence de la journée ?). Je ne sais pas s'il faut trouver un moyen de la canaliser ou s'il faut chercher un moyen de l'adoucir.
Le fait est que je ne sais pas comment réagir, car quand je lui explique qu'il faut être plus doux avec son frère, qu'il est intolérable de taper Papa, etc, il ne m'écoute clairement pas.
Je me dis que peut être que ça lui passera, qu'il a besoin de digérer un peu toute cette nouveauté de l'école. Est-ce que vous avez été confrontées aussi à ce genre de souci avec l'entrée à l'école ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2597
Age : 36
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 9:00

Je pointe également pour les jeux plus violents dans le thème. Bonhomme du même âge que le tien, rentré en septembre également. En plus de l'école, il a aussi un cousin plus grand qui aime bien jouer à la bataille de chevaliers, un peu à la guerre. J'ai horreur de ça, je le lui dit. Son père également. On lui dit également que la "guerre" fait mal/blesse/rend triste.Mais je n'ai pas l'impression que ça porte ses fruits pour le moment. Je me sens assez démunie en fait. Avec ça, on a aussi les cris forts, la lutte avec nous. Mais parfois, je note des comportements des autres enfants à l'école et je comprends d'où lui vient l'idée, de nous claquer la porte au nez par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2477
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 9:14

+1
Sont apparues des expressions comme "je fais la bagarre" "Maman tu es punie" "je vais te gronder" (avec un ton en criant quand il n'est pas content) et aussi "merde"
Heureusement on n'a pas eu les pistolets.
Je ne sais pas non plus comment réagir.....

aau aau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 35
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 9:27

Ça me rassure de savoir que mon petit loup n'est pas le seul ! Et de voir que je ne suis pas la seule à être démunie.

Pour ce qui est de noter les comportements des autres enfants à l'école, j'ai pu passer une récréation avec les enfants (après les avoir accompagnés à un spectacle en fait), et ça m'a sidérée de voir la violence de leurs jeux (en totale opposition avec leur comportement pendant le spectacle et les trajets). Je suis même intervenue car le grand copain de mon petit loup étranglait à moitié un autre petit en le trainant par terre par la capuche (et plus loin, les maîtresses qui papotaient sur leur banc n'ont rien calculé pascontent149 )
Et outre la violence inhabituelle dans le comportement et les mots, on voit aussi que le marketing a bien fait sa place. Alors qu'il ne connaissait rien de tout ça, je l'entends maintenant parler de voitures Cars, de Spiderman, Batman, Dark Vador, et il chante même "Libérée, Délivrée". Enfin je ne comprends toujours pas qu'on cible les petits garçons avec des super héros et star wars, ils sont bien trop petits pour ça. Mais bref, encore un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2597
Age : 36
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 9:42

Ah oui, on échappe encore à Cars, Spiderman et compagnie, mais qu'est-ce qu'on a droit au père Noël depuis 15 jours ! On n'en parle pas à la maison, on lui fait même fabriquer des cadeaux, en insistant sur le fait que l'important dans Noël est de passer du temps ensemble. Sauf que les adultes de l'école leur en parlent, que sa copine préférée lui a dit que le père Noël apportait les cadeaux. Donc il soutient que le gros bonhomme rouge va passer par la cheminée de sa chambre pour apporter les cadeaux, avec son traîneau. Euh... Et ma mère l'autre jour qui me dit "mais je me rappelle avoir ta grand-mère déposer les cadeaux au pied du sapin, je ne lui en ai pas voulu de m'avoir menti". Voilà, c'est ça, mentir... Et là, mon conjoint est diplomatie zéro. Il a sorti à notre grand l'autre jour "mais tu crois qu'on les a comment les cadeaux ? Faut bien que les parents les achètent !" Re-euh... J'ai préféré rattraper le coup en disant que moi je ne croyais pas que le père Noël était capable de déposer les cadeaux partout, et que les parents devaient sûrement l'aider. En même temps, je crois qu'il n'est qu'à moitié convaincu du la puissance du père Noël. juste il trouve ça beau.

Le même coco qui nous a fermé la grille au nez, tousse aussi à la figure des copains, alors que tu batailles à expliquer à ton gamin que ce n'est pas propre. Pareil que ton louveteau, notre grand est brutal avec son petit frère. Il lui arrache les jouets des mains par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cemisa
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1161
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 11:34

Pour ce qui est du père noël, notre loulou y a été confronté la première fois en dernière année de crèche. On en a parlé tous les deux et je lui ai dit que c'était une jolie histoire, que s'il avait envie d'en parler (d'y "croire") il avait le droit et ça l'a tranquilisé par rapport aux copains tout ça...
L'année dernière rebelotte en petite section.
Cette année, on attend le père noël depuis le mois de juin (juin !!!!!) et on a droit au gros bonhomme qui passe dans la cheminée et comment il fait quand il n'y a pas de cheminée etc. Bon, alors c'est vrai qu'en grandissant il ressent plus fortement le fait de devoir attendre un an avant d'avoir quelque chose à fêter (on a tous nos anniv dans les 3 semaines autour du 1er de l'an) et que même si j'essaie toujours de marquer un peu le coup au début de l'été avec quelques cadeaux adaptés à son âge et au projets de vacances je sens bien que c'est son imaginaire qui a besoin d'être nourri. Il faudrait qu'on investisse un peu plus le solstice, la fête de la lumière quelque chose comme ça qui puisse satisfaire son besoin de féerie et de rêve...
Pour ce qui est de la violence (oui, je sais, c'est le sujet de base quand même content050 ) l'année dernière la récréation lui faisait clairement peur, et il a eu la chance de tomber sur une ASEM géniale qui restait avec lui, lui tenait la main etsurtout ne l'a pas jugé pour ça. Nous on lui a bien dit que s'il n'avait pas envie de se jeter dans la mêlée c'était ok, qu'il avait tout son temps, qu'il pourrait rejoindre les autres quand il se sentirait prêt. Le soir on sentait quand même qu'il avait besoin de décharger, simplement parce que l'école apporte beaucoup de contraintes et de stimulations à la fois donc prendre sur soi, être excité et fatigué en même temps ben c'est le cocktail qui va bien !
Cette année, on voit vraiment la différence suivant avec qui il joue. Je lui dis parfois que quand il joue avec untel il revient toujours énervé, avec des idées à la con mais j'essaie de présenter ça du mieux que je peux. Il n'est pas du tout bagarreur mais joue volontiers à faire semblant (avec un copain ils se jettent par terre en disant qu'ils sont blessés ou morts 02_05_The-Definition mais peut-être qu'ils ont besoin d'appréhender cette violence qu'on porte tous ?). Après, il y a des phases aussi, le coup des pistolets on y a eu droit, ça n'a pas duré mais ça revient parfois. J'essaie de ne pas trop réagir face à lui genre c'est horrrible !!!! mais je lui donne quand même mon avis.
Quand ça arrive à la maison et pas dans un cadre de jeu, on commence par rappeler qu'on ne tape pas, puis soit on le contient jusqu'à ce qu'il ait lâché le plus gros, soit on essaie de lui faire mettre des mots sur sa colère. Si c'est clairement lié à de la fatigue on contourne. Par exemple, dernièrement, c'était devenu impossible de lancer le mouvement du coucher sans que ça tourne au pugilat... Du coup on a changé de rituel, en lui laissant beaucoup plus de liberté mais en rappelant les conséquences (tu ne veux pas aller aux toilettes ? Comme tu veux ! Tu pourras aussi te relever cette nuit si tu as besoin). Comme en général l'alternative ne fait pas rêver, il fait les choses de lui même. Et puis il y a toutes les fois où on ne réagit pas bien à cette violence qui vient d'on ne trop où.
Pour finir, cette période est toujours très difficile pour les enfants, les quelques semaines avant les vacances ils sont nazes, ils attend noël qui semble ne devoir jamais arriver etc. Pour nous se greffe aussi l'attente du petit frère qui lui aussi arrivera quand il voudra, ça fait beaucoup !

Ah et lui aussi chante libérée, délivrée content107 et veut des pulls couleur reine des neiges ! Je pense que ça va avec le père noël, le côté magie, tout ça... il est en plein dedans ! Quand il veut nous montrer quelque chose il nous fait fermer les yeux et dit "abracadabra... et voilà !" je ne sais pas du tout où il a pêché ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 12:12

Ici A a la chance d'être dans une classe essentiellement féminine (12 filles pour 18 enfants), alors il garde son univers de douceur. Mais a quand même tendu l'index façon pistolet ce week-end en faisant "piou piou". Alors on a détourné le truc en "pistolet à bisous" et smack, smack, t'as un bisou !

Cemisa : mon aîné est du 22 décembre, mais sa fête tombe le 21 juin. Moi qui n'avait absolument pas l'habitude de fêter les saints, je m'y suis mise du coup pour lui (et les autres du coup aussi !). Ca peut peut-être marcher pour toi aussi pour marquer un autre moment personnel dans l'année ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercredi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1231
Age : 35
Date d'inscription : 04/09/2013

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 12:31

Pour ce qui est du père Noël, ça va, de notre côté, on en entend pas (encore) trop parler. Je ne sais pas trop ce que mon petit loup en pense. Parfois il en parle comme s'il y croyait, mais il sait que c'est nous qui offrons les cadeaux (on essaye quand même d'être plus diplomates que ton homme, mimi content103 ), alors je ne sais pas trop. Il doit être un peu perdu avec la famille et les autres gens qui lui parlent du père Noël comme s'il existait.
D'ailleurs, ça me fait penser que cette après-midi, dans son école, il y a un goûter avec un père Noël qui viendra les voir. Je lui ai expliqué hier que le monsieur qui viendrait sera un papa comme les autres déguisé en père Noël (j'ai préféré le prévenir car je sais qu'il peut être vite impressionné). Et en arrivant à l'école, ça n'a pas loupé, la première chose qu'il a crié dit en entrant dans la classe "Le père Noël qui va venir, c'est pas un vrai !!". Ahem, bon, je crois que d'autres parents vont nous maudire, après tout, les autres ont le droit d'y croire s'ils en ont envie.
Ah sinon, c'est pareil, le grand qui arrache les jouets des mains du petit (mais c'est la crise si le petit arrache le jouet des mains du grand, hein, bien sûr !). Alors on essaye d'expliquer que c'est la même règle pour tout le monde, mais il n'est pas franchement réceptif.


Cemisa, pour le père Noël, on a fait un peu comme toi, on en a parlé comme d'une jolie histoire et qu'il pouvait y croire s'il en avait envie. Comme c'est la première année d'école, je ne sais pas trop encore comment il va se positionner vis à vis des copains. On verra !
Bon, sinon, ça fait un peu long d'attendre le père Noël depuis juin !! Heureusement, mon louveteau est né en juin, de quoi le faire patienter entre deux Noëls. content050 Mais sinon, comme le dit doudie, c'est une super idée, de fêter les saints !
Tu as eu de la chance d'avoir une super ATSEM. Celle de notre louveteau est plutôt gentille, mais assez vieux jeu, malheureusement. Elle est plus dans la punition que l'explication. Bon enfin ça fait vraiment du bien de te lire. Un an après la première rentrée, c'est un peu plus nuancé de ton côté que pour nous. Comme tu dis, ils doivent peut être apprendre à appréhender la violence (d'autant plus quand ils ont grandi dans un univers qui s'efforce autant que possible d'être bienveillant).

Tiens tiens, le pistolet à bisous, doudie, c'est une chouette idée ! Je te le piquerai, la prochaine fois ! content050
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 13:13

Mercredi a écrit:
Tiens tiens, le pistolet à bisous, doudie, c'est une chouette idée ! Je te le piquerai, la prochaine fois ! content050

Tu peux, l'idée est mon Jules aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2597
Age : 36
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 13:21

C'est marrant, en vous lisant, je me dis qu'ils passent tous par les mêmes phases. J'ai les mêmes jeux chez mon grand. En ce moment, il y a beaucoup d'incendies, de je-me-jette-par-terre en disant que je suis blessé ou mort. Je pense qu'il vaut mieux laisser faire, en indiquant que ça ne nous plaît pas. Ils doivent avoir besoin d'appréhender tout ça, pour apprendre à le gérer. Au niveau de la mort, on le laisse aussi en parler, parce que son arrière-grand-mère est décédée il y a 2 mois.

Une belle histoire, voilà l'explication qui m'a manqué quand il m'a parlé du père Noël. Je vous jure, quand j'entends les réactions autour de moi, j'ai l’impression d'être une abominable mère indigne qui empêche son enfant de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cemisa
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1161
Age : 36
Localisation : paris
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 14:55

Mais bien sûr mimi ! Tu es forcément une mauvaise mère tu savais pas ? content107 hier j'ai eu l'atelier allaitement à la mater et la sage-femme (qui est juste géniale) a bien insisté sur "t'allaites pas t'es une mauvaise mère, t'allaites trop c'est pareil" et donc sur le fait que quoi qu'on fasse, quoi qu'on décide il se trouvera toujours quelqu'un pour te le reprocher et te culpabiliser !

Sinon, c'est bingo sa fête tombe pendant l'été content050 merci doudie 0059_G on va remettre les fêtes à l'honneur content034
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 15:13

cemisa a écrit:
Mais bien sûr mimi ! Tu es forcément une mauvaise mère tu savais pas ? content107 hier j'ai eu l'atelier allaitement à la mater et la sage-femme (qui est juste géniale) a bien insisté sur "t'allaites pas t'es une mauvaise mère, t'allaites trop c'est pareil" et donc sur le fait que quoi qu'on fasse, quoi qu'on décide il se trouvera toujours quelqu'un pour te le reprocher et te culpabiliser !

C'est ce que j'ai répété en boucle à mon Jules pendant 8 mois. Là il commence à être rassuré.

De rien pour l'idée de la fête !

Corollaire de ça, mon deuxième était persuadé qu'on avait tous x ans et demi à notre fête. On a essayé de lui démontrer que non. Sauf que dans notre famille, maman 4 jours d'écart entre les demi-nniversaire et fête, papa 2 semaines d'écart entre les deux, R 1 jour d'écart entre les deux... il n'y avait que lui qui avait sa fête à seulement 3 mois de son anniversaire ! content103 Après il a essayé de négocier un cadeau pour sa fête et un cadeau pour le "demi-nniversaire" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tussilage
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1151
Age : 25
Localisation : Zürich, Suisse
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 16:10

J'aimerais bien vous écrire un roman à propos de la violence à l'école pour essayer de vous conseiller, vous apaiser, vous guider avec vos petits mais j'ai juste pas du tout le temps pascontent061
Je vous dirais seulement d'être d'abord douces avec vous même, ensuite douces avec vos petits, ce qu'ils reproduisent n'est pas forcément aussi violent pour eux que vous (puisque c'est purement et simplement de l'imitation), leur faire comprendre que c'est "mal" en les grondant est donc inutile... et bonne chance pour déployer des trésors d'imagination pour les détourner de ce qui vous parait être trop violent pour des enfants de leurs âges tout en sachant qu'un bon moyen de faire diversion c'est la communication +++ et les histoires (vraies !) que vous leur raconter.
Je sais pas si je suis claire. J'ai plus de cerveau fou18
Courage à vous les mamans aav aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2597
Age : 36
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Mar 15 Déc 2015 - 16:41

Tu es très claire. Merci de ton message ! aav

Je me rends compte que je suis parfois "vive" dans le ton que j'emploie pour lui expliquer ces choses. On aimerait être toujours au top, mais ce n'est pas toujours le cas. Malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: La violence et l'école   Jeu 17 Déc 2015 - 13:04

Cette discussion est intéressante! Je commence à percevoir la question...
Ici la premiere chose qui nous a marque c'est qu'elle a appris un côté compétition à la creche (genre "j'ai gagne", "je suis la plus forte", genre je boude si je me trompe au memory). Et récemment on a eu droit aux "pan pan". Elle a des soirs où elle nous parle d'un enfant de la creche qui tape (le pauvre gamin, quand elle nous en parle c'est toujours en mauvais!....), et elle est en général agressive. Je me dis qu'il y a de la décharge là dedans...
Alors je retiens l'idée du pistolet à bisou d'abord, géniale! Pour le reste on reexplique ce qu'on pense mais elle choisit ses jeux, on risquerait de cristalliser sur ce point à trop l'embêter.
Pour le père Noël on commence aussi à être confrontés à l'affaire content050 alors ici on a un peu le même discours que sur "la religion"(quand on explique Noël, pâques etc): c'est une belle histoire, certaines personnes y croisent, papa et maman non. Chacun choisit d'y croire ou pas, et même si on y croit pas on peut avoir envie de se laisser glisser dans la magie de l'histoire... On se cache pas tellement de faire les cadeaux, donc ça va cheminer. Cette année on ne verra pas ses cousins d'à peu près le même âge, qui y croient à ma connaissance. On verra l'an prochain pour expliquer le côté diplomatique de la chose pour les autres enfants content107
(Doudie, t'as un bon négociateur en herbe à la maison! content103
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La violence et l'école   

Revenir en haut Aller en bas
 
La violence et l'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrée à l'école sans BCG : comment faire ?
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35
» BE - batiments-école du type Léopard
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» 1930. Le patois Normand à l'école.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: