discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kymie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 8:03

Voilà... après 32 mois d'allaitement mixte, le lait a cessé de couler, du fait de la grande diminution des tétés et de la grossesse j'imagine.

Plus de lait mais encore des tétés pour l'instant.
En fait je suis entre deux décisions :
- celle de demander à ma puce d'arrêter de téter parce qu'il n'y a plus de lait
- celle de ne rien lui demander et la laisser faire sa tétée calin du soir avant de s'endormir parce que le lait reviendra un jour pour le bébé et je sais que les tétées d'un ainé peuvent aider à la mise en place de l'allaitement du bébé.

Il n'y aurait que quelques semaines d'ici l'arrivée du lait, je ne me serais pas posé la question, je l'aurais laissé téter. Mais il y a 5 mois à attendre encore et j'avoue ne pas être spécialement pour la laisser téter dans le vide pendant 5 mois même pour l'utilité de mon prochain allaitement, même avec le souvenir des galères qu'on a eu pour celui là.
Je me dis qu'elle a déjà 2 ans et demi passés, qu'on sait passer la journée sans téter depuis plusieurs mois sans qu'on se fasse moins de calin, sans que ce soit plus dur, et je sais qu'elle sait s'endormir sans téter aussi, elle le fait de plus en plus souvent. Mais ça reste son "truc" de l'endormissement la tétée quand même. Sans le sein, elle met plus de temps à s'endormir, elle se relève souvent. Je m'étais dit que j'attendrai d'avoir plus d'énergie pour lui demander d'arrêter donc, tout en cherchant un nouveau rituel d'accompagnement au dodo.

Tout ça, je ne l'avais pas dit à mon homme avant hier. Sauf que je voulais en parler à ma sf mardi, donc j'ai préféré le mettre au courant avant. Je savais ce qu'il allait dire, je savais que ça n'allait pas me plaire... la diminution des tétées la journée ça venait déjà de sa demande, au final ça c'est très bien passé et heureusement sinon je lui en aurais voulu, et là bien sur il me demande d'arrêter de la laisser téter parce que l'allaitement ça ne devrait être, pour lui, que de la nourriture.
Puis il ajoute que pour notre prochain bébé il ne faudra pas le laisser s'endormir au sein, il ne faudra pas refaire cette "bêtise" je cite.

Et ben voilà, moi depuis notre discussion je pleure à grosses larmes et je n'arrive pas à m'arrêter.  pascontent061  Les hormones n'aident pas, mais il n'y a pas que ça.
Ce n'est pas tant le fait de mettre fin aux tétées de ma grande puce qui me chagrine, puisque je suis contente qu'on soit arrivé jusque là, je nous trouvais dans la douceur d'une possible fin d'allaitement maintenant, je la sens prête et moi aussi même s'il y aurait une demande de ma part, que ce ne serait pas finalement une décision de sa part à elle, je pense aller vers ça en douceur en y étalant sur plusieurs semaines.

Non, ce qui me fait de la peine, c'est que mon homme, si "paternant" sur tous les autres point (en plus il a retrouvé son énergie depuis que j'ai fini mes nausées alors il est redevenu papa zen) ne me laisse pas gérer à MA manière, et ne soit d'absolument aucune reconnaissance envers cet allaitement, et va même jusqu'à penser qu'il était plein de bêtises (endormir notre puce au sein, la laisser téter longtemps et très souvent).

Je suis dégoutée. Grace à l'allaitement, ça fait 2 ans et demi qu'il peut dormir toutes les nuits, qu'il n'a pas à gérer les endormissements du soir, ni à se lever ou nous entendre nous lever la nuit puisque notre puce n'a tjs eu besoin que d'une petite tétée pour s'endormir. Le seul mois où elle avait besoin qu'on se lève la nuit, c'est le mois où je n'ai pas pu l'allaiter aux seins pendant leur cicatrisation, elle était alors 100% au biberon, son deuxième mois de vie, et depuis qu'on a pu reprendre l'allaitement au sein : elle fait nos nuits. Donc en somme, chez nous, grace à l'allaitement on dort !

Alors c'est quoi le problème de ces "bêtises" ?
Il considère qu'il n'arrivait pas à l'endormir lui pour les siestes, en mon absence, parce qu'elle ne voulait que le sein. En réalité, moi je pense qu'il n'a jamais eu le courage de se donner du mal pour trouver leur propre moyen de s'endormir. Et il voudrait que moi je trouve un autre moyen qu'il pourra aussi appliquer alors.
Et une question d'image aussi, parce que voir un grand allaité, ça peut être génant... Pffff c'est simple, parmi tous nos proches, je crois que c'est devant mon propre homme que je vais me sentir la moins à l'aise pour allaiter. Bah oui, puisque je suis entourée de plein de maman du forum, avec les copines je ne me suis jamais sentie mal à l'aise.

Mon propre chéri pro-maternage... oui je suis dégoutée... tellement triste depuis hier...  pascontent061  pascontent061

Et comment je peux réussir mon prochain allaitement si je ne peux pas le gérer comme je le sens et si je me sens mal à l'aise devant lui ? hein ? Je pars perdante d'avance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupette
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2263
Age : 37
Localisation : pacifique
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 8:30

Bouhhhh, je reponds vite fait pour l'instant, mais j'etais en train de tourner un message dans ma tete depuis qq jours, et j'aurais pu dire la meme chose quasi mot pour mot. ?.

Pleins de calins Kymie, je repasserais plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilybug
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2665
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 8:43

Olala Kymie, ça doit pas être facile...
est-ce que tu lui as demandé, s'il réalisait comment ça aurait été sans cet allaitement? Que si lui ne l'endormait pas, ben toi tu n'avais pas à te sentir obligée de l'endormir sans le sien (ce qui est loin d'être évident quand on sent le bon lait chaud...)?

Et un bébé qui s'endort sans le sein, ça n'est pas que joie et papillons non plus... ici, mon mari se charge généralement du petit mais du coup, je passe parfois une heure toute seule dans le salon parce que ça prend du temps... temps que j'aurais aimé passé avec mon homme après une journée déjà longue... Du coup, il y a des soirées où je déclare qu'on se met un film et qu'il dormira au sein, parce que je n'ai pas envie de sacrifier un peu plus de temps avec mon homme.

Je pense que les papas (et les mamans aussi) ont souvent tendance à se dire que si ça n'était pas comme maintenant, ça serait comme on le rêve... "ahhh, s'il ne tétait pas si souvent la nuit, on passerait de bonnes nuits!" euh, il peut aussi passer la nuit à pleurer! "si elle ne l'allaitait pas le bébé serait plus calin avec moi!" "si elle ne l'allaitait pas, on sortirait super souvent en couple!".

Et quand on fait le changement, ben parfois c'est plus compliqué qu'au début...

Maintenant, rien ne t'empêche de dire à ton homme que quand ce bébé sera là, eh bien il pourra l'endormir à sa façon quand il veut! Mais que toi, tu sens le lait, tu ne va pas le serrer contre toi en lui demandant de dormir sans lait. Ou que tu essayeras mais que tu seras fatiguée et que si ça ne marche pas tu ne rentreras pas en guerre!

Pour ta petite je suis admirative de la façon dont tu gères cette possible fin d'allaitement. Enceinte du 2e, j'avais rêvé d'un co-allaitement jusqu'à ce qu'à 3 mois, je n'aie plus de lait... J'ai pensé que ça reprendrait à la naissance et non, ma fille ne savait plus comment faire, mais ça s'est fait en douceur: je la laissais téter, en s'énervant, puis je lui tendais un biberon en lui disant que je n'avais peut-être plus de lait mais qu'on pouvait boire le biberon en faisant un gros calin, et au bout de trois fois ça a marché comme sur des roulettes.

Fais comme tu le sens  aav  Peut-être qu'une fin d'allaitement permettra à ta petite de s'endormir avec son papa, peut-être pas, mais ça c'est elle qui le dira  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 9:29

Kymie, Choupette, j'aurais pu écrire ces mots il y a cinq ns maintenant (enfin sauf que mon homme n'est pas super paternant, mais il n'est pas non plus à m'interdire comme le font d'autres...) oui, quelle deception, quelle injustice, quelle parti pris... je reviendrais écrire plus, sur le co-allaitement, sur l'évolution de la façon de voir de l'amoureux aussi (rapidement, pour le deuxième il ne m'a parlé sevrage qu'une fois, lorsqu'il avait... 4 ans!), et en attendant, je voulais juste vous dire comme je vous comprends aav
un petit thé virtuel pour mes copines aau pour papoter, râler, rigoler aussi, et repartir un peu plus sereine aav

Revenir en haut Aller en bas
Arcenciel
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2508
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 11:24

Kymie....  aau 

Lilybug a écrit:
Je pense que les papas (et les mamans aussi) ont souvent tendance à se dire que si ça n'était pas comme maintenant, ça serait comme on le rêve...
hum, je me permets de compléter "alors que ça pourrait aussi être "pire""

Et cette phrase là, je la garde dans un coin de ma tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 11:48

Peux être que si c'est une personne extérieure et neutre qui lui dit ça l'aidera peut-être un peu.
Je suis assistante maternelle et je garde des enfants materné et non maternés.
L'un d'eux n'a jamais été allaité et à deux ans passés il ne s'endort toujours pas facilement.
Une autre qui est maternée et toujours allaitée (2 ans et demi) dort chez moi en se passant très bien de mon sein ( content103 et de celui de sa mère)
La troisième non allaitée pour cause de cancer de la maman à toujours fait les nuits de ses parents et ce depuis la naissance.
Pour le bébé que j'accueillerais bientôt, et qui n'est pas encore né, je ne sais pas encore ce qu'il en sera.
On ne peut pas se faire d'idée à l'avance car chaque enfant est différent.
Cependant, je pense que quand on a une difficulté on pense souvent qu'il faut tout changer pour que le résultat change. Parfois c'est vrai, parfois non. Si ta puce se passe très bien du sein la journée et en ressent le besoin le soir, il y a fort à parier que même si tu arrêtais la nuit ça ne changerait rien. La forcer risque au contraire de lui faire faire un retour arrière dans sa démarche à elle.

Par contre, rien ne t'empêche de lui proposer d'arrêter si elle se sent prête en lui disant bien que si elle veut y revenir plus tard tu seras d'accord Smile
Un bon compromis qui la laisse maîtresse de son avancée et de ton allaitement.

Bonne réflexion à vous 3 Smile
Revenir en haut Aller en bas
karolinka
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3272
Age : 30
Localisation : 74
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 20:08

oh Kymie  aav  je suis vraiment peinée pour toi... j'imagine que ça doit blesser ton coeur de maman !

ce qui me vient en te lisant, c'est que peut-être ton homme a souffert d'être impuissant face à tes douleurs et tes difficultés du début qui étaient ... conséquentes ! et qu'il rejette l'allaitement qui t'a fait du mal dans sa représentation. Il a sans doute peur de l'avenir.

je ne dis pas que ça "excuse" son propos, je comprend que tu te sois sentie blessée et que tu aies énormément de peine ! ce lien lacté, c'est quelque chose de tellement fort ! il peut aussi y avoir une part de jalousie de la part de certains pères...
et c'est vrai que quelques fois mon homme m'a dit qu'il se sentait démuni de ne pas avoir de seins et que c'était "trop facile" pour moi en arrivant ! je peux même dire que sa relation avec son fils a pris plusieurs mois à se mettre en place, en partie du fait de la mise en place de l'allaitement...
pour un second, j'ai vécu les choses plus sereinement... et il a trouvé sa place plus rapidement, sans reproches, avec plus d'échanges et moins de critiques...

mais l'équilibre qu'on doit trouver avec l'arrivée d'un enfant passe aussi par l'intégration de l'allaitement dans la relation à 3, bientôt 4...

est-ce que tu te sentirais capable de dire à ton homme comme tu t'es sentie peinée ?
que tu penses que c'est son rôle de construire leurs rituels avec votre futur enfant et que ce n'est pas parce qu'un enfant fonctionne d'une manière que l'autre suivra...
et essayer de savoir si son rejet est lié à une peur ? ou si c'est un malaise ? comme il le décrit par rapport à un grand enfant... la peur du regard des autres nous impacte tous à divers degrés...

je t'envoie des wagons de tendresse  0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4694
Age : 35
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 20:25

Tu es sure que ce n'est pas un malentendu avec ton homme? une bonne discussion avec lui serait nécessaire pour défendre ton point de vue et avoir son soutien. Je pense qu'il a été très maladroit dans ses propos, aaah les hommes  Rolling Eyes

quant à la fin de ton allaitement il n'y a que toi (et ta fille) qui peut choisir comment ça peut évoluer  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 34
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 20:59

Arcenciel a écrit:
Kymie....  aau 

Lilybug a écrit:
Je pense que les papas (et les mamans aussi) ont souvent tendance à se dire que si ça n'était pas comme maintenant, ça serait comme on le rêve...
hum, je me permets de compléter "alors que ça pourrait aussi être "pire""

Et cette phrase là, je la garde dans un coin de ma tête...

Oh ma douce....
Je suis tellement d'accord avec Arcenciel...
Je reviendrai t'écrire ! Gros bisous !!!

 aau 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Zest
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1476
Age : 39
Localisation : Paris (après le sud-ouest, l'est et l'ouest)
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Sam 18 Jan 2014 - 21:26

Kymie, j'ai le même homme à la maison, comme je te le disais sur mon post. Et je découvre ici que nous ne sommes pas les seules. Depuis bientôt presque 6mois que j'allaite mon petit loup, nous avons eu maintes disputes au sujet de l'allaitement. Sachant que ça commence souvent par un tout autre sujet pour finir par "c'est à cause de l'allaitement" !?!?! Je n'ai jamais compris ses arguments en les trouvant toujours dénués de sens, tellement éloignés de ce que nous vivons. Mais là, ce que dit Arcenciel m'éclaire drôlement.
Je ne peux pas t'apporter de solution, juste du réconfort, et plein de pensées.  aau aau aau 
Tu n'es pas seule dans cette situation, loin de là.  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 34
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Lun 20 Jan 2014 - 11:27

Alors alors...
J'aimerai te dire tout de vive voix... mais parfois on oublie certains détails en personne, donc j'écris, c'est aussi bien, peut-être mieux.

Tu connais mon barbu. Il est gentil. A l'air sûr de lui, et tout doux avec sa fille.
Bah, en fait, il a parfois très peur, de faire des "bêtises", de "louper certains trucs", de "tout gâcher" pour notre fille, de la "pourrir".
Et il a très peur du changement, il est bouleversé dès que quelque doit changer dans notre façon de vivre, de faire... il a énormément besoin de "fait", de "données", de "preuves", d'exemples comme quoi, "ça" marche.

Je ne sais comment te remercier, tout simplément de votre présence dans nos vies.
Grâce à toi et à ta fille, il est devenu beaucoup plus souple, et a arrêté (un peu), de compter les tétées par jour (surtout par nuit), de compter les mois d'allaitement, et de me sortir sporadiquement des dates, comme ça, par magie, de son chapeau, à annoncer que "à X mois, ce sera la fin de l'allaitement, car ça suffit".

J'ai dit qu'il a arrêté... il a arrêté surtout le lot hebdomadaire de dates fictives de fin de l'allaitement... ou de chercher telle ou telle méthode de sevrage.
Mais il continue, une fois par ci par là... à faire des annonces.

"Quand le nouveau bébé sera là... C. dormira toute seule." (je ne suis pas enceinte, inutile de me féliciter les filles ! MDR)
"Quand C. aura 2 ans... elle sera propre, elle marchera des kilomètres dans la rue, fini le portage ou poussette, inutile de l'allaiter."
"Quand C. ira à l'école... quand C. fera ses nuits... quand C. aura tant de mois... "


Ce qui m'énèrve le plus de tout mon âme, c'est quand il annonce comme venu de nulle part : "Je pense qu'il faut la faire garder. On va vite trouver une crèche, une nounou, une garderie..."
Je sais que c'est un peu sa façon de se rassurer, de dire qu'il sait que certaines choses auront une fin, et qu'il va falloir trouver des solutions que nous n'avons pas, pour faire face, et que ça lui fait peur...
Mais quand il dit qu'il faudrait la faire garder, j'ai juste l'impression qu'il ne voit pas qu'elle a besoin de nous. De sa présence. Que quand il n'est pas là, elle passe la journée à l'appeler. Bref, ça me fond le coeur.

Peut-être que ton homme a peur aussi.
Peut-être que l'allaitement lui fait peur aussi. Parce qu'il souhaite tellement avoir un lien immédiat avec ce nouveau bébé, pour que tout se passe bien, qu'il remue plein de choses dans sa tête.
Qu'il veut tout de suite que ça se passe bien, comme nous toutes. Et qu'il a envie d'avoir une place de papa plus forte dès le début. Mais qu'il ne sait pas comment faire.

Ici, le sommeil est un sujet qu'on discute très peu. Justement pour ne pas se disputer.
Parce que c'est moi qui gère à 80% du temps.
Et parce que, ENFIN, ils ont tous les deux trouvé leur truc pour s'endormir ensemble quand je ne suis pas là.
Mais ça a mis beaucoup de temps, plus d'un an. Et leur rituel est constamment remis en cause, à chaque nouvelle acquisition ou poussée de croissance. Alors que l'allaitement, est inébranlable.
C'est dur quand même pour eux, d'accepter que, pour plus sincère et attentionné, souvent, c'est un câlin de maman qui suffit à rendre tout plus doux.

P. a du mal à me voir allaiter un bébé de 2 ans.
Mais elle n'a pas encore 2 ans, et je me dis qu'avant quand elle est née, il avait du mal à accepter un bébé de 1 an au sein. Alors que c'est tout naturel maintenant...
Les choses se font petit à petit, et il est vraiment inutile de se battre pour mettre en place quelque chose avec le nouveau bébé, alors qu'il n'est pas encore là.
Et à mon humble expérience de maman, c'est souvent le bébé qui décide ce qu'il souhaite ! On n'a pas trop notre mot à dire... qu'on soit le papa, ou la maman.

P. a une forte tendance à imaginer le monde "comme ça devrait se passer SI..."
Et il oublie jsutement, d'y penser que, ce ne serait pas aussi facile qu'il le pense dans sa petite tête.
Qu'il dort très bien depuis que notre fille est née, qu'il n'a jamais fait une nuit blanche (contrairement à moi), et que j'ai du coup, du mal à voir de quoi il se plaint !

Je t'envoie plein plein plein de câlins !!!
 aau  aau  aau  aau  aau  aau  aau  aau  aau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Zest
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1476
Age : 39
Localisation : Paris (après le sud-ouest, l'est et l'ouest)
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Lun 20 Jan 2014 - 19:59

Je suis assez soufflée par le recul que tu as Vita. J'aimerais pouvoir en faire de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 34
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mar 21 Jan 2014 - 9:04

Zest a écrit:
Je suis assez soufflée par le recul que tu as Vita. J'aimerais pouvoir en faire de même...

C'est vrai que j'ai l'air de bien me plaindre de mon barbu...
Et en ce moment, tout n'est pas rose. Il est tout à coup devenu bien exigeant depuis que notre fille a commencé à marcher.
Pas avec elle, mais avec moi.

Il a pris confiance sur le fait de passer trois jours par semaine quasiment seul avec elle, et de pouvoir faire les choses quand même à la maison (ménage, à mager, le linge, ranger, sortir avec la puce, etc)...
Tant mieux vous allez me dire. Oui, c'est vrai que je suis contente qu'il s'en sorte si bien, mais du coup, il exige la même chose de moi. Sans voir qu'avec moi, elle a un comportement différent...
Elle est plus en demande, et que surtout, lui, a des horaires plus souples, et elle le voit plus souvent même quand il va au travail.
Alors que moi, elle passe vraiment trois jours loin de moi, donc la semaine, elle me colle.

Je l'aime très fort mon barbu.
Et je suis plutôt du genre à me laisser aller si je peux...
Du coup, il me pousse un peu, pour que ce soit aussi mieux pour moi, et donc pour nous tous.

Et je l'aime aussi pour ses défauts, même si parfois j'ai envie de le claquer... malgré toute l'ENV...
Il faut dire que j'ai ma méthode, je vais en douceur, et au final, il voit les choses comme une évidence... et pense même que l'idée vient de lui...
Je n'aime pas me battre. Vraiment je détèste ça. Et quand le ton monte, nous arrêtons tous les deux de s'écouter, alors autant laisser la situation s'apaiser et transformer certaines colères en bonnes actions.
Bref, je disais encore à Emilienne l'autre jour "un noeud à la fois... un noeud à la fois..."

 mimique121
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
karolinka
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3272
Age : 30
Localisation : 74
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mar 21 Jan 2014 - 11:54

quel flot d'amour et de tendresse au travers de tes mots Vita  0059_G 0059_G 0059_G 

je n'aurais pas su dire les choses aussi bien, mais je suis tellement d'accord avec toi ! aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choupette
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2263
Age : 37
Localisation : pacifique
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mer 22 Jan 2014 - 5:07

OOhhhhhhh Vita  0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 
Tu as tellement bien dit les choses !!!!

Je me retrouve tout à fait entre Kymie et Vita.

Je n'ai presque plus de lait avec la grossesse, mais ma puce de 2ans veut toujours téter... Un peu moins souvent parce que je refuse plus, ça me fait très mal... Mais encore 3-4 fois par jour le we.
Je ne l'entend plus du tout déglutir.
Elle me demande maintenant avant de téter "a mal Maman? téter? ouvre grannnd la bouche?"

Donc j'hésite, j'hésite entre refuser et la sevrer parce que ça fait un mal de chien, et en même temps, j'aime bien le câlin matinal et les retrouvailles en fin de journée. Je ne me vois pas du tout lui imposer MA décision d'arreter l'allaitement.

Et de son côté, mon homme aimerait vraiment qu'elle se sèvre.
Il était ok jusqu'à 2 ans "parce que l'OMS a dit", mais là, quand m^me, a 2 ans 3mois, ça suffit !!!
Il est mal à l'aise avec la tétée d'une bambine, à la maison passe encore, mais en dehors...

Et du coup, les petites remarques pleuvent : "Mais ma fille, tu vas pas encore téter ? t'es grande maintenant! ça suffit! et puis quand le bébé sera là tu ne pourras plus téter..." et pour moi aussi "Mais arrête de lui proposer... Non, plus de tétées la nuit !"

Ca m'exaspère mais je n'arrive pas à dire clairement que je n'ai pas envie d'arrêter, que même j'aurais bien envie de coallaiter un peu, parce que je connais d'avance la réponse et que je n'ai pas envie de l'entendre.

Il met beaucoup de nos difficultés d'endormissement, de nuits difficiles, d'attachement à papa sur le compte de l'allaitement quand il s'emporte dans ses idées, tout en reconnaissant que grâce à ça, il a quand même eu des nuits plutôt cool pendant longtemps, qu'elle est vite consolée, que c'est" bien pratique".
Ca m'énerve un peu cette mauvaise foi évidente, même si je suis totalement consciente comme toi Vita, que c'est sa façon de se rassurer, de s'assurer.

Alors comme en ce moment, j'ai vraiment pas le courage de me battre contre des moulins à vent, je laisse couler, passer au-dessus de ma tête sans rien dire.
C'est totalement lâche, mais pas la force de faire autrement.

Je pense à vous les filles !!!! Ah ces hommes, on les aime quand même hein, m^me s'ils nous exaspèrent parfois!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 13744
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mer 22 Jan 2014 - 12:44

J'aurais aimé trouver les mots... Mais j'ai été bouleversée par la justesse de ceux de Vita  0001_G 

Je te fais de gros câlins aau aau aau

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 34
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mer 22 Jan 2014 - 12:55

Je reviens souvent sur ce post... comme une projection de ce qui m'attend peut-être...
Et là, je viens de me rendre compte d'une chose qui n'a pas été dite :

32 mois !
32 MOIS !!!

Et ça continue !

Alors là, chapeau bas Madame-tétée !  0059_G 

J'éspère de tout mon coeur avoir encore autant de tétées devant nous !
Qu'elles soient douces ou plus difficiles à gérer, mais qu'elles soient pleines de tendresse et d'amour.

 aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Kymie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mer 22 Jan 2014 - 19:09

J'avais hate de venir poster, mais ma puce me prive d'écran (elle l'éteint à chaque fois  content050 ).
Mais je veux absolument vous remercier, vous êtes des amours et ça m'a fait un bien fou de vous écrire en pleurant, de vous lire ensuite jusqu'à retrouver le sourire par rapport à l'allaitement.
Vita  0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G tu sais comme je retrouve mon homme dans ce que tu écris sur le tien. Je voulais aussi vite t'écrire pour te rassurer.

Parce que grace à ce que vous m'avez écrit, j'ai été suffisamment sereine pour revenir sur le sujet en douceur, sans avoir peur de ses réponses. On était dans la salle d'attente de notre sf, et je voulais lui dire ce que je pensais dire à la sf, je lui ai dit que j'avais déjà décidé avant qu'on en parle d'aller vers le sevrage de notre puce parce que je ne me voyais pas la laisser téter 5 mois sans lait. Mais je voulais y aller en douceur et attendre les moments où elle et moi sommes en forme pour lui demander de moins téter. Je lui ai rappelé que je l'avais écouté la première fois qu'il m'avait demandé de les diminuer en journée. Il est tout à fait d'accord.

Je n'aurais cependant peut-être pas du m'engager sur le sevrage parce que ma sf m'a dit que le lait diminuait souvent avec les hormones du premier trimestre et revenait souvent au deuxième trimestre, déjà "colostrumé". Ce que j'ignorais.
Au fond ça ne change pas grand chose mais ça met encore moins de pression : si un jour je sens ma puce complètement prête à cesser les tétées de dodo, on cessera. Mais si elle n'est pas prête, je lui laisserai surement cette tétée... puisqu'au fond : plus je la laisse faire, moins elle tète longtemps et moins elle demande la nuit. Et si ça enchaine sur l'allaitement de bébé et bien on fera du co-allaitement. Bref, en gros je vais normalement pouvoir la suivre elle.

Concernant l'allaitement de mini bébé... il s'avère que j'avais mal compris mon homme. Il ne me demandait pas de ne pas endormir bébé au sein, mais juste de ne pas lui laisser le sein une fois qu'il est endormi.
Ce que j'avais tendance à faire avec ma puce, par simple envie de dormir aussi : une fois qu'elle dormait, je ne prenais pas le risque de bouger... ou je m'endormais avant elle.
Cette demande me parait tout à fait honnète en fait, surtout pour reposer les mamelons entre 2 tétées et aussi parce qu'avec une ainée, je ne pourrais de toute façon pas profiter des dodos de mini bébé pour siester moi-même. Du moins pas aussi souvent.

Cette petite discussion m'a donc énormément rassurée et mon homme n'est finalement pas fermé à l'allaitement ni à "mes allaitements à ma manière", il a juste besoin d'y voir une fin un jour. Je crois que je vais le rassurer sur ce point : je n'ai pas l'intention d'allaiter toute ma vie... j'aimerais bien aussi aller me coucher sans faire téter parfois. Je sais que ça viendra, temps que mes enfants son petits ils sont ma priorité, ensuite j'aurais tout le reste de ma vie pour dormir sans crampons.

En rentrant du rdv, je me sentais bien. En plus, poupette s'est endormie dans la voiture alors on a pu papoter de sujets qui passionnent mon homme, et qui me passionnent aussi car il me les fait découvrir avec passion. On devrait le faire plus souvent.

 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Praline69
Habituée
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 34
Localisation : Oullins
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Mer 22 Jan 2014 - 20:01

Kymie, tu fais plaisir à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitpullmarine
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4694
Age : 35
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   Jeu 23 Jan 2014 - 8:38

ah super ça prend une bonne tournure tout ça, ça fait plaisir de te lire plus sereine  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus de lait, une fin qui aurait pu être douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savon lait et huile d'amande douce
» Boeuf au lait de coco épicé
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» Grève du lait.
» Recueils de lait insuffisants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Nourrir bébé :: Au sein-
Sauter vers: