discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 10:28

Je lance un SOS à celles qui auraient vécu des choses similaires ou qui auraient des idées.
Voici le tableau: après une grossesse et un accouchement sans souci et l'arrivée d'une adorable petite fille, un allaitement douloureux puis bien installé...me voici 11 mois + tard en arrêt pour épuisement maternel, parce que ma fille se réveille toutes les nuits, beaucoup, depuis sa naissance! Il y a bien eu quelques exceptions, mais dans l'ensemble, elle dort en moyenne 3 à 4 heures d'affilée, moins en fin de nuit, et réclame le sein.
C'était pourtant encourageant: vers ses 2 mois et demi, les nuits se sont allongées (5,6,7h!)...Et puis il y a eu la reprise du boulot, le refus des biberons et une fausse route avec arrêt respiratoire (7/8 secondes) qui a révêlé un reflux avec oesophagite et traitement inexium. Aujourd'hui, après 4 tentatives infructueuses d'arrêt du traitement, le reflux semble réglé (ouf). Mais les nuits sont toujours agitées. J'ai donc fini par opter pour le cododdo (je couche ma fille dans son lit le soir et après le premier réveil, je la prends avec moi), tandis que papa a choisi la chambre d'ami...Mais même collée à moi, elle se réveille autant et je suis crevée! J'aimerais que le papa puisse me relayer mais voilà, malgré une préparation haptonomie, et un papa investi et câlin, ma fille rejette son père depuis qu'elle est bébé pour le sommeil. C'est donc toujours moi qui la couche ou me lève la nuit. Sinon, et ce depuis toute petite, elle hurle, pleure à gros sanglots...et vomit!!!

Quand j'ai repris le boulot, je rentrais très tard, et elle a hurlé avec son père pendant des heures durant 3 mois! Nous en avons beaucoup discuté: il l'a cajolé, lui a parlé et a essayé plein de choses, et moi aussi. Je la disputais en rantrant exprimant ma confiance en son père. Vers 5 mois, les pleurs se sont apaisés pendant mon absence ,mais continuent quand son père la couche.
Nous nous sommes dits qu'ele était petite, que ça passerait...et aujourd'hui nous en sommes au même point. Je ne sais pas comment son père fait pour rester serein, parce que je vis très mal cette situation.
Evidemment, quand il ne s'agit pas du coucher, père et fille sont hyper complices et s'adorent! Ma fille réclame son père dès son réveil et de + en + la journée, mais lui (nous) fait vivre un enfer quand il s'agit du coucher! Et devant mon epuisement, il se met à se montrer + exigeant avec elle: "il faut qu'elle s'endorme dans son lit, il faut lui mposer des limites, il faut qu'elle comprenne maintenant", et suivent les hurlements!
Après plusieurs essais de couchers, nous avons finalement décidé de faire le coucher à trois (alors qu'elle pleure dès que son père l'approche), pour imposer sa présence, en douceur. 1ère tentative hier soir. A suivre. Mais je suis désemparée!

Et ça n'aide pas mes nuits!
J'en arrive à remettre en cause mon allaitement et penser que ça n'aide pas et à tenter le sevrage de nuit, qui risque d'être compliqué, tant ma fille réclame. Du coup, je suis un peu perdu, et je sais que nous devons changer des choses si je veux tenir le coup!
Des idées, des remarques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: NB   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 10:38

A noter tout de même: Ma fille est un bébé super facile à vivre par ailleurs: curieuse, souriante. Elle va sans problème avec les gens, même inconnus et n'a aucun souci chez la nounou, et me dit au revoir en souriant! Elle sait jouer seule, sans problème. Tant que je la couche, aucun souci...si ce n'est mon épuisement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilybug
Habituée
Lilybug

Nombre de messages : 2665
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/06/2011

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 11:12

Arf, ça doit pas être facile pour le papa, ni pour toi... ça fait du bien de savoir qu'on peut avoir un relais, et être d'office de mission dodo tous les soirs ça doit pas toujours être cool.

Je ne sais pas quoi te conseiller parce que tout ce que j'ai pu tester niveau dodo de mes petits, ça a vraiment été de l'essai-erreur... genre je prend une décision avec les idées claires, je teste, ça ne marche pas on s'énerve, on décide d'un autre truc sous le coup de la fatigue, on teste... et dans le tas, il y en a un qui finit par marcher!

Plusieurs possibilités donc, qui peuvent vous convenir, ou pas... Peut-être trouver un rituel qui soit vraiment juste à papa, genre une promenade avant le dodo, une chanson rien qu'à papa... un truc qu'elle aime faire la journée avec lui?

Ici mon petit est super exigeant sur ses dodos: le lait avec maman, après je me barre je veux papa, etc... Et quand vraiment ça ne nous convient pas on a tendance à forcer les choses: je m'en vais ou il s'en va, et voilà, il n'y a plus que moi, il va falloir faire avec, mais vu que tu dis qu'elle vomit je ne sais pas trop...

Bon, je continue à réfléchir et d'autres auront sûrement des idées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée
vanaila

Nombre de messages : 2114
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 12:13

Ma puce aussi accepte très mal sont père pour les moments dodo.  silly 

Perso on fait du codododepuis le début, et j'arrive à rester somnolente pendant les tétées de qui aide à garder le cap nivau fatigue.
A partir de 4h du mat' je sais que ce n'est plus que du repos car elle finit mal ses nuits (surtout qu'en ce moment il y a les dents), du coup je la prends bien contre moi et je la laisse tétouiller en me reposant plus qu'en dormant pour une réveil vers 7h.

Du coup quand je suis HS le soir je me couche super tôt (parfois 18h30/19h) avec elle pour tenir le coup. Niveau vie de couple et temps ensemble ça fait peu du coup, mais bon au moins les moments qu'on passe ensemble on est pas trop trop capout.

Régulièrement son père et elle font la sieste ensemble dans notre lit (son lit est accolé au notre sinon) quitte à ce que je l'endorme parce qu'elle ne veut pas s'endormir avec lui. Elle se réveille avec lui, voir même parfois se rendort avec lui, moi je me détends un peu, et si elle pleure trop je monte aider le papa.

Le coucher, c'est toujours moi sinon elle hurle, et les petits réveils de soirée c'est moi mais son père y va quand même régulièrement pour tester, si ça passe pas je le rejoins très vite avant qu'elle ne puisse plus se rendormir.

Nous on s'est mit très fort dans la tête, et ça nous aide beaucoup, qu'avant 2 ans voir même 3, ils n'ont pas le même rythme que nous et que c'est NORMAL. Du coup on prend ce qu'elle nous donne, il nous arrive régulièrement de faire la sieste avec elle le week-end ou nos jours de repos, parfois l'un s'occupe d'elle pendant que l'autre dort. Et si jamais, pour une raison ou une autre elle nous casse la nuit et n'arrive vraiment pas se rendormir, on joue carrément avec elle une demi-heure avant de retenter un endormissement.

D'ailleurs si ta miss est à toc avec papa quand elle est réveillée tu pourrais peut-être en profiter pour te faire une petite sieste toi aussi.

Ensuite le sevrage de nuit, je ne sais pas, personnellement j'ai trouvé le rythme en cododo et même si elle fait rarement plus de 3heures comme je ne me réveille pas totalement lors des têtés ça va au final j'arive à avoir entre 5 et 7 heures par nuit (entre coupé certes mais par des micro réveils).

Perso on tente plus de nous adapter à elle que de tenir absolument à ce qu'elle s'adapte à nous, petite à petit elle comprends bien que la nuit on dort, car même si on jour avec elle on ne quitte pas la chambre, on ne sort pas du lit, etc...

En tous les cas bon courage.  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 12:55

Merci pour vos messages, ça fait du bien et permet de se sentir moins seule.
Et puis, quoiqu'on en dise et même quand on se blinde, on ne peut pas s'empêcher d'entendre les remarques des autres: "tu l'écoutes trop, il faut la laisser un peu pleurer, il faut mettre des limites, etc" et ça pollue!! Là où je bosse, on est quatre à avoir eu un bébé à quelques mois d'intervalle. Et évidemment, je suis la seule à rencontrer des difficultés liées au papa ou à me réveiller la nuit. Et comme j'avais fait le choix d'allaiter à la demande, du portage, et que j'ai cédé au cododo, j'ai eu droit aux regards compatissants mais réprobateurs et aux remarques sur ma relation fusionnelle problématique (c'est vrai qu'en bossant 10 heures par jour 4 ou 5 jours par semaine, je suis vraiment trop sur elle!. Bref, mon épuisement donne raison aux mauvaises langues qui, pour m'aider, cherche ce que j'ai mal fait!!! Grrrr.
Merci donc pour vos messages sans jugement!

Lilybug, c'est drôle ce que tu dis sur les rituels car depuis quelques jours, j'ai introduit un livre que ma fille adore dans le rituel (pour compenser les essais d'endormissement sans têter). Et hier soir, entre deux séances de hurlements, le temps lecture avec papa a été "magique". Un temps serein, zen, ludique sans maman qui était occultée. A la fermeture du livre, c'était une autre histoire, mais quand même ça faisait plaisir! Allez, hauts les coeurs on va y arriver. Mais que d'energie.

Vanaila, effectivement, le week-end, le papa me laisse faire la grasse matinée, et je peux récupérer un tout petit peu...Et je pense que tu as raison sur le rythme. Je continue à me coucher un peu tard, pour profiter du papa (déjà qu'on ne dort pas ensemble...). Et je pense que des couchers très tôt sont nécessaires si je veux tenir la distance. Après, je me lève aussi chaque nuit, puisque nous continuons de coucher notre fille dans son lit pour le début de nuit. Et une amie me dit que c'est ça qui doit me fatiguer et que le cododo dès le début de nuit serait moins fatiguant. Mais j'aimerais vraiment retrouver mon compagnon la nuit, et pour lui le cododo à 3 est hors de question! Donc, j'ai peur que la situation s'installe, sans me convenir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 12:58

Vanaila quel âge a ta fille?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée
vanaila

Nombre de messages : 2114
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 15:04

Re.

Alors tite puce a bientôt 9 mois.

Une petite question me trotte, le papa il veut pas du cododo parce que... ? Pas assez de place dans le lit? Il ne te veut que pour lui? il dort moins bien? ... ?
Perso on a mit son lit en side-bed c'est un lit à barreau à la base dont on a ouvert un côté et qu'on a collé au notre. Comme ça la puce à son lit et nous le notre, même si souvent en fin de nuit (ou si elle passe une mauvaise nuit) elle nous rejoind vraiment. Mais l'air de rien, ça permet de réagir en 2 secondes quand elle se réveille, parfois juste une main sur le ventre la calme, parfois elle vient vers mon sein et têtée.

Je suis d'accord avec ton amie. Le fait que tu ailles la chercher en pleine nuit t'oblige à te réveiller vraiment. Il faut se lever, avoir l'équilibre, avoir les yeux bien ouverts enfin relativement, etc...
Si de toute façon le papa ne dort pas dans la chambre, autant la coucher directement dans ton lit, je pense.

Et, chose que j'ai souvent lu ici: apprendre à lâcher prise. Parfois, nous on aimerait que l'enfant passe à l'étape suivante, et lui n'est simplement pas prêt. En lâchant prise, en s'adaptant à lui pour encore quelque temps, alors cela permet de le laisser venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baboun
Habituée
baboun

Nombre de messages : 3127
Age : 36
Localisation : finistère
Date d'inscription : 01/08/2009

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 15:14

j'ai eu mes deux enfants avec de gros soucis de sommeil aux mêmes âges. L'allaitement n'y est pour rien.
Si ça peut te rassurer et si tu ne l'as déjà fait, essaie l'ostéopathie pour vérifier qu'il n'y a pas encore quelque chose qui la gêne.
Dans un premier temps, peut être peux-tu lui expliquer que tu es épuisée et pourquoi.
Peut être qu'elle entendra ce que tu as à dire.
A 2 ans, suite à un rdv chez mon homéopathe, j'ai dit devant ma fille que là, je n'en pouvais plus et qu'il fallait trouver une solution pour qu’elle s'endorme seule le soir avant que le second arrive trois plus tard. Le soir-même elle dormait; Je n'ai jamais su ce qui l'avait provoqué... le fait de le dire à quelqu'un en sa présence, mon ton sûre de moi et en même raz le bol.... ça a été terminé des râles le soir au coucher. Les nuits, elles, sont venues au fur et à mesure qu'elle s'est relaxée. Actuellement elle a 5 ans et demi et fait des terreurs nocturnes (commencées à 5 moi, oui oui) quand il y a une situation très stressante; En grandissant, cela se fait plus rare et on arrive à déterminer la cause assez vite.

Le second, lui, devait avoir un truc de déplacé, Il a vu deux ostéos et une etiopathe pour en venir à bout!

On peut avoir de petits dormeurs (comme les miens qui ne siestent pas depuis longtemps (jamais pour ma fille en fait) mais qui peuvent faire de longues nuits assez jeunes (enfin, 1 ans et demi c'est peut être pas si jeune)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 17:53

Vanaila: Ah la question de la migration paternelle vers la chambre d'ami...
En fait, mon compagnon a toujours eu le sommeil très léger; il se réveille pour un rien, et a beaucoup de mal à se rendormir. Et comme j'ai repris à mi-temps, puis à 80%, nous avons décidé de le ménager...et somme en train de revoir notre copie, vu ma fatigue. Lui n'est pas contre le fait de se lever la nuit, mais du coup je crains que les grasses matinées du week-end soient à partager...On ne peut pas tout avoir. Plus sérieusement, comme ma petite se réveille à peine et se rendort vite avec le sein ou un câlin, je me disais que ça irait comme ça, que ça ne durerait pas...Du coup on se demande si on fait une nuit l'un, une nuit l'autre ou si on se partage la nuit....??

Sinon, j'ai déjà fait 2 visites chez l'osthéo, et tout va très bien (tant mieux...), et j'ai expliqué maintes fois à ma fille qu'elle devait dormir: calmement, fermement, en pleurant, la jour, la nuit, avec son papa, sa mamie, bref, si elle m'a entendu, je crains qu'elle ne soit pas d'accord.

Sa particularité: elle réclame surtout du contact!! Pas de besoin de succion particulier, ni de grosse faim semble t-il, juste être contre nous. D'ailleurs, elle fait la sieste dan son lit depuis petite, et si je fait la sieste contre elle, elle dort LE DOUBLE!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée
vanaila

Nombre de messages : 2114
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 18:55

Mon compagnon aussi migre parfois dans la chambre d'amis pour les même raisons que le tien.

Je pense très sincèrement, que la nuit, partager si elle le refuse ne sert pour le moment à rien. S'il ne la rendort pas aussi facilment que toi vous aller tous être réveiller. Prenez là en cododo totalement et garde tes grasse mat' du week-end  content050  Pendant encore 2/3 semaines je pense que tes nuits seront pourries, mais au fur et à mesure ça gère de mieux en mieux. Si besoin d'espace, lit en side-bed et une de tes mains en "doudou".

Voilà ce que je tenterai, mais surtout annulé ton lever pour aller la chercher dans sa chambre. Et quand tu sens que t'es crevé, pas hésiter à "sacrifier" 2 ou 3 soirées couples pour te reposer. Elle ne sera pas éternellement un bébé et vous vous retrouverez. Personnellement je pense qu'il veut mieux que les moments soient rare mais de qualité, où on est pas épuiser que réguliers mais pourris.
hh
Au début, quand je tenais pas c'était 4/ soir par semaine en même temps que ma fille vers 18h30/19h, maintenant ça peut descendre à 2 soirs par smaine même moins.
Nous en quelques nuit ça s'est réglé, maintenant j'ai trouve mon truc pour l'allaiter des 2 seins la nuits sans avoir à la porter et la changer de côté, et c'est nickel.

Bon c'est pas les même nuits qu'un couple sans enfant, mais j'en ai fait mon deuil.

Après c'est notre façon de gérer, à vous de trouver le truc.

Courage  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 19:28

Merci pour ce partage d'idées...
Du coup, je suis un peu en mode toupie, parce qu'avec mon arrêt, je me suis dis "ça ne peut + durer! il faut changer des choses". Du coup, me voilà décidée à faire un sevrage de nuit, oui mais pour ça, il faut être en forme ou se relayer, du coup pas possible, donc on essaie d'imposer papa, oui mais les essais se sont faits dans les hurlements, hyper violent pour moi...et avec tout ça le papa est décidé à imposer des choses à notre fille.
Et finalement, me voilà à envisager un cododo + développé. Je crois que ça va discuter sévère dans le couple...
D'ailleurs, pleine de volonté de changement, je m'evertue depuis plusieurs jours à essayer d'endormir ma fille sans le sein: c'est compliqué et lonnnnnnnnnnnng, et ce soir, j'ai dit tant pis. Résultat une petite qui dort en 3 min...
ça me parle bien là la notion d'essais-erreur evoqué + haut!!!!


Les bébés koalas, ça reste combien de temps accrochés à leur môman??
Ou quand est-ce que les petits intègrent leur chambre alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nerwell
Habituée
Nerwell

Nombre de messages : 471
Age : 26
Localisation : Loiret (45)
Date d'inscription : 09/07/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 20:26

J'ai lu en diagonale désolé mais je plussoie tout ce que dit Vanaila et je suis dans la même situation, et avec les mêmes solutions qu'elle ! (cododo + lâcher prise : si je suis énervée de ses réveils, j'ai le droit à la même punition, en double !)

Et courage ! Je reviendrai lire un peu plus quand j'aurais + de temps  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée
vanaila

Nombre de messages : 2114
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 20:34

Après le cododo, si toi tu le vis mal ça n'ira pas non plus.
Mais tu semble dire que tu te reposes quand même mieux en cododo donc je me dis que c'est une bonne piste pour toi (de ce que je te lis, donc ça reste très bref hein  content050 )

Le fait est que je pense, que lorsqu'on tente d'imposer absolument, à un enfant qui n'en est pas capable, quelque chose, on s'expose à un dure et long combat qui va fatiguer tout le monde et qui perso, n'est pas la façon dont je veux vivre les choses. Si ma puce n'est pas prête à tel âge, tanpis, elle le sera plus tard.
Visiblement ta puce à besoin de contact la nuit. Et le cododo et la réponse la plus simple.

Et avant d'être mère je pensais la remettre dans sa chambre à 3 mois, maintenant je pense lui installer sa propre chambre vers ses 1 ans, et lui proposer pour les siestes puis le soir, avec toujours son lit dans notre chambre aussi pour quand elle voudra. Chacun sa folie aux regards des autres  content107 

Je n'ai pas de grands enfants donc je ne saurais te dire, mais ce qui est sûre c'est que dans 12/13 ans elle ne sera plus dans votre chambre  content050 

Et puis chaque enfant son rythme  aav 

Mais déjà, ce qui est quasi certain c'est que, moins vous manquerez de sommeil plus vous serez aptes à tester des choses sereinement  0059_G
Quant au mode toupie, c'est normal  content050  Moi mes essaies s'arrêtent aux hurlements de ma fille. Si elle chouine ça va, si elle pleurouille avec son papa qui la réconforte ça va, si c'est plus on laisse tomber.
Et notre mantra c'est : "Bientôt elle parlera, on pourra discuter avec elle et mieux comprendre, en attendant on donne tout ce qu'on a, on se retrouvera mieux nous deux après". ça empêche pas d'avoir des moments de couple et tout hein, mais d'abord la famille complète, donc se reposer quand on est crever quitte à pas trop se voir, mais du coup l'autre passe une soirée en solo (ça fait du bien aussi), et rester prendre les choses comme elles viennent.

exemple: il y a 3 nuits la miss était fatiguée à 18h donc nous l'avons couché, à 1h30 elle n'arrivai pas à se rendormir. On a fini par gazouiller avec elle avec la lumière tamisé une petite demi-heure, c'était plus agréable que de l'entendre chouiner tout ce temps car elle ne pouvait plus dormir. Donc on a gazouiller, sourit, regarder la guirlande de boules lumineuses etc...


Ah tiens, un bouquin qui a aider mon homme à lâcher pirse c'est "La science au service des parents" (à prendre au canada car trop cher en France). Il y a apprit beaucoup de choses qui lui ont permis de ressituer le bébé dans sa globalité et non pas uniquement comme un adulte en devenir. ça peut paraitre négatif comme phrase mais j'ai pas d'autre tournure sous le coude. Le fait est qu'ils perçoivent tout très différemment de nous et c'est important de le "savoir" pas juste de se le dire.

Plein de pensées  aav

Bon fatiguée moi, bonne nuit  aav 


Dernière édition par vanaila le Jeu 16 Jan 2014 - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brujiel
Habituée
Brujiel

Nombre de messages : 417
Localisation : lyon
Date d'inscription : 24/09/2012

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 20:38

wow je comprends à quel point les nuits peuvent être difficiles à gérer et combien le papa doit mal le vivre. chez nous la situation était globalement la même sauf qu'on en était arrivé à un réveil toutes les heures la nuit de 10 à 11 mois.

Comme elle refusait le papa j'ai géré seule le sevrage de nuit (après y avoir longuement réfléchi et avoir senti que j'étais prête). J'avais expliqué à ma fille que je ne voulais plus lui donner de tétées la nuit mais que j'étais prête à l'accompagner autrement, que je savais que ce serait difficile et qu'elle avait le droit d'être en colère. La première nuit elle a pleuré 1h30 à chaque réveil. La deuxième nuit 30 minutes et la troisième 15 minutes et puis ça a été réglé. Et bien sûr au moment d'un voyage j'ai craqué et je lui ai redonné le sein la nuit. Le deuxième sevrage de nuit à 19 mois a été bien plus dur et à presque 24 mois il lui arrive encore de me réclamer le sein la nuit.
Donc j'ai opté pour le cododo dès qu'elle a besoin d'être rassurée. Le papa était contre (il avait peur de l'écraser et il dormait moins bien) mais maintenant ça ne lui pose plus de problèmes. Quand il est vraiment fatigué et que la petite est dans notre lit, il dort dans la chambre d'ami mais c'est rare.

Bon et sinon les bébés koalas finissent par s'endormir seuls et par réclamer papa. Depuis deux semaines , Miss K. s'endort toute seule dans son lit après sa tétée et c'est papa qui est préposé à lire l'histoire le soir. et il est bien sûr hors de question qu'elle se couche sans avoir eu son bisou de papa et sans lui en avoir fait un! Donc gardez espoir, ça viendra!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcenciel
Habituée
Arcenciel

Nombre de messages : 2540
Date d'inscription : 06/05/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyJeu 16 Jan 2014 - 23:12

pollux a écrit:
D'ailleurs, elle fait la sieste dan son lit depuis petite, et si je fait la sieste contre elle, elle dort LE DOUBLE!!

Pareil ici, mais juste pour la dernière partie de la phrase!  content050 


Sevrer la nuit, à 11 mois, ici c'était pas question (pourtant, on s'est bien sûr posé la question). Mais chaque enfant est différent, chaque situation familiale est différente... Tu fais ce que tu veux!
Par contre, si tu décides de sevrer, je pense qu'il faut que tu "prépares le terrain" avec ta petite. Genre te fixer un jour, et lui expliquer que demain (je pense qu'il ne faut pas aller plus loin, elle est petite), elle n'aura pas de tétée la nuit. Lui répéter plusieurs fois.
Et le jour J, (le jour, pas la nuit), lui répéter que cette nuit, si elle se réveille, tu viendras lui faire un câlin pour l'aider à se rendormir, mais elle n'aura pas de tétée. Lui répéter encore au moment du coucher, et lui répéter encore quand elle se réveille la nuit. Genre "oh, tu es réveillée, Maman est là pour t'aider à te rendormir, mais tu te souviens, je t'ai expliqué que maintenant, la nuit, c'était juste un câlin, parce que Maman elle est fatiguée..."
Au début ça peut être dur, elle pleurera malgré tout, et là, c'est à toi de voir ce que tu fais: soit tu dis que c'est gérable, soit tu te rends compte que c'est vraiment trop dur pour elle (et après la crédibilité sur le fait que tu l'auras prévenue prendra un coup, mais je pense qu'il faut savoir revenir en arrière quand il y a besoin...)

Bon, c'est un peu décousu, mais si ça te parle, prends!

Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 10:14

Merci, merci pour tous vos messages!!! ça m'aide bien!
Je suis toujours un peu perdue mais nous allons trouver notre voie...J'ai l'impression d'être à une croisée des chemins et il faut que je choississe entre imposer dans les pleurs ou laisser courir et m'adapter à la situation. Je suis forcément plus partisane de la deuxième option mais j'ai vraiment peur de ne pas tenir physiquement. Je vais voir.

Arcenciel, Oershazz_Brujiel, merci pour vos remarques, et effectivement, je me dis que je suis tellement fatiguée en ce moment et intolérante aux pleurs de ma fille que je ne vois pas comment je peux passer le cap du sevrage de nuit!

Vanaila, je me retrouve complètement dans ton discours sur l'évolution de ton regard de maman (ce que l'on pensait faire, et ce que l'on fait au final) et sur le fait de laisser le temps aux enfants!

Sinon, pour l'anecdote, j'ai fait une prépa hapto (qui m'a beaucoup plu!) et je suis allée voir la SF pour évoquer les nuits agitées. Mais l'approche hapto est assez raide: "l'allaitement c'est alimentaire, et c'est tout, donc que des tétées au moment des repas et on arrête la tétée la nuit, on peut proposer un peu d'eau". C'est si simple!...
Naïvement et pleine de volonté de changement, j'ai cadré les tétées la journée...et ça a marché: ma fille a bu aux repas...et c'est tout, sauf que du coup elle boit toute la nuit!!  pascontent127 Pour améliorer les nuits, c'est parfait. pascontent061 

De toute façon, là, il faut arrêter: on a tellement voulu "changer" la situation avec le papa que l'on a tenté plein de choses en même temps (sur ma semaine d'arrêt), sans cohérence, c'est du grand n'importe quoi, et c'est pire que tout! Et au final je suis toujours crevée.

Recentrons-nous...

Ah, j'oubliais, la conseillère en lactation m'a conseillé les biberons donnés par le papa la nuit et la consultation psy! Il n'en fallait pas plus pour définitivement m'empêcher de dormir!  divers144 

Dites, y'a pas une règle tacite qui dit que si on galère bien maintennat, on galèrera moins + tard? Non? Vraiment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brujiel
Habituée
Brujiel

Nombre de messages : 417
Localisation : lyon
Date d'inscription : 24/09/2012

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 11:47

Et les tétées de la journée sont toujours "cadrées"? Si tu lui proposes le sein en open bar la journée peut-être qu'elle tétera moins la nuit... Je pense qu'une petite phase de peau à peau peut vous faire du bien à toutes les deux et vous permettre de recharger les batteries. Surtout qu'en augmentant le contact physique dans la journée elle en ressentira peut-être moins le besoin la nuit. A toi câlins, repas sur les genoux, chatouilles sur le lit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 13:36

Après une nuit rythmée par les tétées de ma fille que j'avais volontairement régulée dans la journée (sur le coup ça me paraissait une bonne idée... fou18 ) et des difficultés à dormir parce que préoccupée par tout ce que j'ai pu lire ou entendre (c'est quoi déjà mon avis?...), j'ai pris les décisions suivantes:

1- Imposer papa pour l'endormissement AVEC maman et AVEC le sein, parce que ce n'est quand même pas violent d'être avec son papa, surtout si maman est là
2- Opter pour le total cododo sans se lever, parce qu'effectivement je pense que ça doit me casser!
3- Retour des tétées à la demande la journée. Et puis flûte, quand c'est bon et facile, pourquoi s'en priver!
4- Une fois les dents n° 7 et 8 sorties, et le vaccin de mardi passé, et une fois que je serai un peu retapée, et si pas de mieux, tentative de méthode de Jay Gordon. J'avais essayé la méthode Pantley mais bien que j'ai obtenu des améliorations, elle est trop fatigante quand on travaille.
5- Convaincre le papa que ce sont les meilleures choses à faire (Ah non, mince, c'est l'étape 0 celle-là)

Oershazz_Brujiel, ton ordonnace me convient! Je prends!

En tout cas, MILLE MERCI A TOUTES pour vos partages d'idées et d'expériences, qui m'ont aidé à cheminer. L'histoire n'est pas finie et je vous tiens au courant mais je me sens moins perdue qu'après avoir entendu les remarques sur mon "bébé-tyran à qui il faut poser des limites" (mon adorable petite mémère qui rigole tout le temps et fait tout le temps des câlins, même à ses doudous). A noter d'ailleurs, depuis que l'on a fait des tentatives pour couper un peu le cordon, ma fille fait plein de câlins à sa nounou, ce qui est inhabituel. Tant mieux, mais hasard ou coïncidence?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 13:38

Quelqu'un a lu serre-moi fort de Gonzales?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brujiel
Habituée
Brujiel

Nombre de messages : 417
Localisation : lyon
Date d'inscription : 24/09/2012

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 15:57

Citation :
Imposer papa pour l'endormissement AVEC maman et AVEC le sein, parce que ce n'est quand même pas violent d'être avec son papa, surtout si maman est là

ça me choque un peu cette volonté "d'imposer" le papa. S'ils partagent des moments complices dans la journée, cela me paraît contre-productif de "l'imposer". Après si par "imposer" tu entends le faire participer plus, du genre lui faire lire une histoire ou un câlin, ça me semble effectivement une bonne solution. Mais si ta fille refuse cette solution, je pense  qu'il ne vaut mieux pas insister, au risque de fragiliser leur relation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 17:42

Oui, je comprends, le terme "imposer" est peut-être mal choisi. Mais c'est vrai que depuis 11 mois lorsque nous sommes là tous les 3, c'est TOUJOURS moi qui couche ma fille. Du coup, comme elle grandit (et aussi que j'aimerais parfois avoir un relai...), j'ai enrichi un peu le rituel, et je souhaite y associer le papa au maximum, pour que doucement le coucher ne soit pas que synonyme de maman. Et je ne trouve pas cela irrespectueux pour elle que de dire: papa aussi a envie de te coucher, donc il va rester un peu avec nous. Le papa a aussi bien sûr son mot à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanaila
Habituée
vanaila

Nombre de messages : 2114
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 17:52

Je pense en effet que le terme était mal choisi.

Sinon nous on a essayé mais ça n'a jamais fonctionnait pour le moment. Son rituel c'est tétée - dodo (en règle gnénéral ça ne dépasse pas les 20 minutes. Et du coup le change avant ou le bain c'est papa qui gère.

Déjà on tente qu'elle l'accepte lui pour la sieste car je reprends le travail dans 15 jours et il faudra qu'à certains moments elle accepte papa.

En tout cas bon courage et tiens nous au courant  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 19:43

Bon, le papa a validé le programme...c'est un début

Vanaila,
Moi aussi, son rituel c'était tétée-dodo, mais j'y ai toujours associé une chanson, un doudou musical et un lieu dans la pénombre (que je transpose du coup où je veux à l'extérieur). Là, on a ajouté un livre (petit lapin se couche de lilliputiens) que ma fille adooooooore! Et du coup, ce soir, on a regardé le livre à trois, zen, puis tétée-dodo, dans la serennité, que du bonheur!

Quand j'ai repris le boulot, ma fille avait 2 mois et demi (j'ai repris à mi-temps puis 80%). J'ose espérer que des moments de hurlements avec son père, elle gardera son calme, son maternage et ses câlins, même s'ils ne suffisaient pas à l'apaiser. Il n'a jamais perdu patience avec elle et je pense qu'elle le sait!

Quand je ne suis pas là, aujourd'hui, les choses sont beaucoup plus paisibles! J'espère que tout ira bien pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudie
Habituée
doudie

Nombre de messages : 2635
Age : 44
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyVen 17 Jan 2014 - 20:51

J'ai un peu le même à la maison, sauf que c'est plus sympa ici : si papa se joint à nous pour l'endormissement, c'est parti pour 1h de jeu !

Donc ici c'est moi qui endort au sein et qui y vais pour les réveils de soirée (tous les 3 quarts d'heures environ), puis hop , tout le monde dans le dodo commun. Bébé a un lit en side-bed dans lequel il ne va pas, mais qui lui permet de dormir un peu plus du bord du lit commun. On se partage donc le lit de 160 tous les 3. Papa qui fait les postes et se lève une semaine sur deux à 4h30 apprécie de ne plus entendre Bébé pleurer. Et de pouvoir dormir contre moi. Et moi j'adore m'endormir avec des calins de bébé et des calins de papa.

Ensuite pendant la nuit, c'est entre 2 et ... tétées la nuit (quand il y en a beaucoup je ne compte plus). En tout cas je dors bien comme ça. Et bébé est assez sympa pour s'être calé à notre rythme : là il est encore réveillé et demain c'est grasse mat jusqu'à 9h ou 9h30 Bad)

En tout cas, laisse parler les autres ! Ils ont peut-être d'autres soucis avec les leurs mais n'en parlent pas. C'est fou le nombre de personnes avec des grands enfants qui avouent avoir dormi avec eux quand on discute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Construit son nid


Nombre de messages : 33
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/01/2014

Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa EmptyMar 21 Jan 2014 - 19:51

Bonjour à toutes,
Quelques nouvelles... aav 
Alors, j'ai repris le boulot. Je continue les tétées à la demande, les tétées nocturnes, l'endormissement au sein (enfin tout ce qui a fait ses preuves quoi...) et je couche désormais ma fille dans mon lit. Du coup, tout est serein.
Les nuits n'ont pas franchement evoluées (et en même temps, on est en pleine poussée dentaire) mais je dois admettre que je me sens moins fatiguée depuis que je ne me lève +. C'est déjà ça!
Le papa est zen. Nous avons installé notre rituel du coucher à trois, et ça roule pas mal. Ma fille râle dès que son père veut l'approcher, mais elle lui fait du charme dès qu'elle est contre moi et se rapproche de lui. C'est asse drôle...

Je verrai, si je tente le sevrage nocturne dans quelques temps.

Sinon, j'ai une collègue qui m'a fait tout un laïus sur l'importance pour les enfants de dormir dans leur lit puisque la séparation pour la nuit est la première séparation dans la vie (et en gros, il ne faut pas râter le coche sinon on est foutu). J'ai répondu poliment ouiouiouioui, mais je n'ai pas compris d'où sortait la théorie et surtout, ça ma semblait tellement obscur comme discours que je me suis dit que j'avais définitivement choisi mon camp... aau 

Vanaila, tiens nous au courant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty
MessageSujet: Re: Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa   Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Réveils nocturne, épuisement maternel...et rejet du papa
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Top/flop
» cododo,allaitement et réveils la nuit de plus en plus fréquents!
» Les réveils nocturnes...je ne suis plus capable
» Cinq mamies accusées... de tapage nocturne
» Factures rejetées, motif: déjà payées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Bébé grandit, maman aussi-
Sauter vers: