discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une histoire lactée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 17:10

Encore une histoire de lait. Mais celle-ci c'est la nôtre !

Ma fille n'était pas encore dans mon ventre, que je savais déjà que je l'allaiterais.
Ce n'était pas un de ces choix qu'on le fait en toute conscience, en posant le pour et le contre, en lisant les bien-faits, et les recommandations. Non pas du tout.
C'était juste évident. Naturel. C'était comme si je n'avais jamais eu le choix. C'était la seule chose qu'on peut faire, quand on a un bébé, on lui donne le sein.

Je n'ai aucune photo de moi, aucun souvenir d'un autre bébé dans ma famille, avec un biberon. Chez nous, on allaite.

Elle est née. Il y a de ça 11 mois et quelques jours.
J'étais comblée, elle a rempli mon coeur.
Je voulais juste remplir son ventre...
Et puis, j'ai eu une montée de lait tardive à cause de tous les anti-inflammatoires qu'ils m'ont donné parce que césarienne.
Depuis trois jours elle perdait du poids, ce qui est "normal", mais quand on a un petit être entre nos bras comme ça, enfermée dans une chambre de maternité à voir passer 3 personnes différentes par jour à nous donner avis divers et variés... on se sent juste perdue. Isolée. Démunie. Du coup, je me suis enfermée. Mais en moi même, en nous.

Et je suis une tète de mule. On peut compter sur moi pour me braquer sur mes positions, surtout pour ne rien dire, et faire qu'à ma tête.
Je me suis dit : "C'est un bébé. Un bébé ça boit du lait qui sort du sein. Il faut juste qu'elle tète. Les autres je m'en fiche."

Et j'ai bien fait.
Pour une fois, dans ma vie. Absolument rien ne comptait plus qu'elle, que nous.
Il n'y avait pas de conseil ou d'avis qui pouvait pénétrer notre bulle. Le lait a coulé. Au bout de 4 jours. Non sans mal, mais nous nous sommes acharnées.
Je me souviendrais toute ma vie, de ce 3e jour, où elle a très peu dormi, et moi pas du tout, elle a tété presque 24h non stop.
Le lendamain c'était la fête. Il pleuvait du lait.

Au bout d'un moment j'en ai eu marre, j'en ai eu marre avant, mais au final, c'était bien de ne pas s'occuper des repas, du ménage, de me concentrer que sur elle. Sur le lait et sur elle.
Mais au bout d'un moment, j'ai dit "Hop, ça suffit. Je n'ai pas besoin d'être ici, je veux rentrer chez nous."

Au bout de 5 jours très très longs, nous nous sommes réveillés dans notre lit. A trois.
C'était là, le plus beau jour de notre vie. Je pense aux mamans qui ont vécu un AAD, quel pied ! Quel confort d'être chez soi, d'être véritablement en intimité. De se sentir à l'aise, et de maîtriser son environnement.

Les trois premières semaines, ce n'était pas "si facile", comme quand on voit les mamans, les seins parfaits, toutes jolies, coiffées, sentant le lait d'amande... avec des bébés qui tètent tout doucement, en s'endormant gentillement.
C'était différent. C'était douloureux. J'étais souvent grasse de lanoline. Les seins pleins, avec un bébé qui dort, et qui tète fort, qui tète longtemps.
Puis j'ai mal. Et j'évite de prendre trop de cachets, qui m'assoment... j'ai mal de la césarienne. J'ai mal de l'accouchement que je n'ai pas eu. J'ai mal à mes rêves de naturel. J'ai mal à la réalité compliquée.
Et j'ai les seins "usés". Jamais reposés.

Et puis, notre bulle a éclaté.

La famille s'invite une 1/2h, et reste la moitié de la journée.
Les parents débarquent pour passer 1 semaine.
Notre maison devient un arrêt de bus. Un lieu de passage. On enchaîne les hôtes.
Je ne me repose jamais. Jamais. Moi et mes seins. On est en vrac.
Punaise, elles sont où les personnes là pour rendre service ?
Les amis ont déguerpi. D'un côté, ils nous ont laissé tranquilles, mais bon...
La famille, passait toujours trop souvent, souvent quand il ne fallait pas, restait trop souvent.

"T'as l'air fatiguée, V."
Nooooon... sans blague !

"L'allaitement, ça fatigue."
En fait. Ce n'est pas l'allaitement qui fatigue. C'est tout le reste.
L'allaitement n'est pas l'intrus. L'intrus, ce sont toutes les autres aspects, tout ce qu'on attend de nous, alors qu'on vient de donner la vie, toutes les obligations, et personne pour nous entourer d'aide, de compréhension, d'écoute, de silence.

L'allaitement ça ne fatigue pas.
Ce qui est fatigant, c'est la nouveauté du nouveau né. La nouvelle vie. L'adaptation.
L'allaitement, c'est ce qui nous sauve d'être encore plus fatiguées !

Puis, voilà...
Au bout de trois semaines. Je ne sais pas comment, et pour dire la vérité, je ne me rappelle plus très bien...
Mais tous les petits aléas ont disparu.
Je n'avais plus mal. Elle était plus douce avec moi. On était toutes les deux moins "désespérées".
Et puis... il y a eu un truc pour nous aider, qui à ce moment là, a été le bienvenue, mais qui plus tard, deviendra un véritable problème : la tétine.

Avec la tétine. C'était finger in the nose.
Elle ne pleurait déjà pas beaucoup avant... avec la tétine, on l'entendait presque plus.
Ce qui devait être une petite béquille pour nous aider pendant le changement de couche, ou les moments un peu hard, est devenu un "indispensable".
Mais je reviendrai sur cette phrase...

Voilà. Ma fille a eu un mois.
Et en 1 mois, ces quatre semaine, elle n'a eu que mon lait. J'étais super fière. Je me suis dit "Punaise, je suis trop forte !"
Parfois elle s'étouffait... elle avait un peu de mal à téter... on avait du mal avec certaines positions.
Et moi, fière de ma "réussite", pensait qu'elle était trop petite "pour savoir boire correctement", que parfois tout le monde avale de travers, la pauvre, je la laisse se débrouiller toute seule comme une grande, ça va venir...

En fait... j'ai un REF ! La mère indigne ! J'en ai eu aucune notion de ça pendant un petit moment... malgré les jets de lait dès que je sortais mon sein du soutien gorge ! Dans ma tète, les seins sont pleins, c'est normal.
Mais... dans mon malheur... j'ai un bébé casse-cou-débrouillarde, qui ne demande d'ailleurs qu'une chose : à se noyer dans du lait !
Tant mieux, nous sommes toutes les deux sorties, dépatouillées, mouillées, mais on sait gérer, moi à pas faire grande chose, et elle à se débrouiller à téter plutôt assise que allongée.

Les engorgements s'enchaînent...
J'ai beaucoup de lait. J'en ai toujours plus que ce qu'elle a besoin. Même maintenant à 11 mois, je commence à peine à utiliser un peu moins de coussinets, pour ne pas être trempée en dehors de chez moi.

Et puis, je vais vous raconter maintenant, pourquoi j'écris tout ça.
Parce qu'au 1 mois de ma fille, j'ai commencé à tirer mon lait. Parce que reprendre le travail était une obligation, mais pas l'arrêt de l'allaitement.

Tout va pour le mieux.
Et voilà que je reprends le travail.
Et voilà que ma fille n'aime pas le biberon. Et comment lui reprocher ? C'est froid, ça n'a pas vraiment d'odeur, ça ne fait pas de bisous et de mamours, ça ne tient pas la main, c'est le lait de ma maman, mais moi je veux tout. Je veux la maman qui vient avec le lait. On va pas lui reprocher de ne pas comprendre...

D'ailleurs, très vite elle refuse catégoriquement avec moi, et ça devient un affaire de papa tout ça.
Et puis, la pression monte quand même le papa n'arrive pas.
Les premières semaines au travail, elle buvait du lait à la pipette de d*liprane. Un peu de force, pour ne pas courir le risque de se déshydrater.

"Donner lui de force ce biberon" qu'ils ont dit ! "Enfonce-le dans son gosier, tu verras, elle va pleurer les premières fois, après c'est bon.
Et puis tu arrêtes toute de suite avec le sein, tu donnes que du lait tiré. Ce sera mieux pour tout le monde, et c'est déjà énorme 3 mois."

"C'est pour ça que je n'ai pas allaité, moi. C'est trop de soufrance, c'est limite de la maltraitance là. En plus, tu lui en as donné beaucoup trop. 1 mois aurait suffit, là, ça fait trois."


Bon... comment dire gentillement aux gens d'aller se faire #"§%*£#&@# ?
J'ai avalé ma rage. Et mes angoisses avec. Je suis têtue. Comme il n'y a pas d'autre moyen, il faut bien que celui là marche.
La papa a été LE PAPA à ce moment là.

Trois fois il m'a empêché d'aller acheter du lait parce qu'il n'y avait plus rien dans le frigo, et j'étais trop creuvée pour tirer, et puis rien ne sortait... et puis même si je sortais quelque chose, elle ne buvait rien. Le cycle de l'angoisse.

Il me laissais me reposer, littéralement rien faire d'autre que de m'occuper de tirer du lait. Lui aussi il fait partie de ce lien lacté. C'est la troisième chaîne, la boucle qui boucle.
On a donc retrouvé notre bulle.
Et les efforts payent petit à petit. Des petits riens, mais qui illuminent une vie. Qui apportent la paix, et qui nous permettent d'avancer, à notre rythme.

Au plus haut, ma fille prendra au biberon vers ses 4/5 mois, 150ml par repas.
Puis, quand elle a eu 7 mois, elle s'est encore plus affirmée, la diversification avait déjà commencé, et on n'avait plus la pression... elle a donc abandonné d'elle même définitivement le biberon, pour ne jamais reprendre ne serait-ce qu'une goute sans hurler d'horreur.
Un chemin qui n'a pas été facile pour nous, mais nous sommes fières d'avoir respecté ses sentiments, son émotions, son envie, sa personne. Et je suis fière de son père, qui a été la personne qui a géré pratiquement seul tout ça. Je n'avais qu'à tirer mon lait... le reste, c'était lui. Le reste, c'était le plus gros ! Et en écrivant ça, j'ai vraiment des larmes aux yeux de me rendre compte que ma fille a un tel père. Elle a beaucoup de chance.

Puis revenons à la tétine "indispensable".
Avec la prise du biberon, elle a commencé à faire une confusion sein/biberon/tétine.
Les tétées sont devenues chaotiques, le tout mélangeant le REF... Un peu avant ses six mois, nous avons pris une semaine de congés, et étant tous les deux disponibles, nous avons pris la décision d'arrêter la tétine.
Nous avons vécu une guerre pendant 3 jours. Cela m'a beaucoup rappelé le début de l'allaitement.
3 jours. Désespérés. Des journées longues, déchirées, des nuits courtes, terrifiantes de pleurs. Des tétées en larmes.
Puis, au 4e jour. Miracle. Une journée dans le bonheur, des tétées calmes, une nuit tranquille. C'était là, son premier sevrage. Celui de la tétine.
J'éspère le seul qu'elle subira de sa vie, car celui de la tétée, elle peut se rassurer, il est à elle. Elle s'est assez battue pour l'avoir, je ne lui enleverai pas si elle ne le fait pas naturellement.

Aujourd'hui, quand je ne suis pas là, elle boit mon lait (si elle veut), dans un verre à bec, ou dans un verre normal avec l'aide de son père.
Elle boit de toutes petites quantités. Mais elle s'est toujours rattrapée la nuit, et dès que j'arrive.
Si je tire alors que ça fait plus de 3/4h qu'elle n'a pas bu, je tire jusqu'à 300ml les deux seins. Un truc de folie ! Et les dernières journées au travail, je revenais avec un 1/2L en deux tirages, qui finissent dans le congèl, parce que mademoiselle n'aime pas trop finalement si ce n'est pas frais...

Voilà, maintenant 10 mois après, pour ses 11 mois, j'ai rendu le tire-lait à la pharmacie.
Avec un pincement au coeur, de me dire, que mon bébé a grandit, qu'elle va avoir 1 an. Que j'aimerais bien en tirer encore un peu, mais quand je reprendrai le travail après les vacances, elle aura 1 an, et je n'ai plus 1h supplémentaire, qui a été salvatrice de cet allaitement, pour tirer mon lait, pour me reposer, pour penser à elle en regardant ses photos, pour lire les mots de mamans qui font comme moi pour me motiver, pour garder un lien lacté. Je suis sa mère, je suis son lait.

Voilà, ce droit là, si court, mais si précieux, est fini.
Et puis, il faut dire la vérité, il est devenu un peu pesant pour moi. Le tirage. Pas l'allaitement.
Le tirage c'est donc fini.
Mais l'allaitement, ce sont les moments volés, légers, arrachés du temps, surpendus, où on se regarde dans les yeux, et que je me dis, sûre de notre lien, que cette histoire est encore bien loin d'avoir une fin.
Puis, j'ai passé longtemps à écrire ceci, et je fini mes derniers mots monomain, avec ma fille au sein. Quoi de plus parlant !

Merci à vous toutes, qui m'ont souvent aidé, qui m'ont apporté des vrais conseils, pour vos retours d'expériences que j'ai si souvent lu, et qui faites aussi partie de ce lien d'amour et de lait frais ! aav 



Dernière édition par vcrmo le Dim 1 Sep 2013 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 17:44

aav 0059_G aav 
Quoi dire d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Ephémère
A sa place au chaud


Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 01/01/2013

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 18:23

Ça m a fait bizarre aussi de rendre mon tiré lait au bout de 21 mois, j avais l impression qu une histoire se termine. mais après, je me suis sentie légère, et super fière. Je L ai rendu en compagnie de mon fils... Tout un symbole.
Bravo à toi, pour ce chemin de parcouru, et je te souhaite que cette histoire lactee qui sera différente, continue encore très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheerazade
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5871
Age : 38
Localisation : En Picardie
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 19:28

Comme c'est beau...0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 

_________________
Après 4 ans d'attente, 9 mois d'une magnifique grossesse, et quelques heures de travail, notre fils nous a rejoint au printemps 2010.
Après 9 mois d'un cheminement tout particulier, un deuxième petit mec dans la famille, notre tendre G, en avril 2014 flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sensibilityscrap.canalblog.com/
celya
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1875
Localisation : Lyon (Villeurbanne)
Date d'inscription : 15/08/2010

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 20:23

Ton écriture nous emporte dans une vague très douce. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
collinette
Habituée
avatar

Nombre de messages : 4123
Age : 31
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 20:23

c'est remplie d'amour 0059_G 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 20:33

j'aime te lire Vitoria, et sur plusieurs points ça fait sacrément écho à notre histoire à nous!
ça m'a fait plaisir de la connaître, votre histoire lactée.... alors, merci 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Ume
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2556
Age : 35
Localisation : 29
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 21:15

0059_G 

forcément j'ai les yeux tout embués ,forcément !
l'amour que l'on ressent à travers tes mots ,les émotions qui s'en dégagent font fondre mon coeur de maman ,et plus encore celui
de maman allaitante 0059_G 

merci mille fois pour ce doux récit aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 1 Sep 2013 - 21:28

Merci les filles ! aav 

Je voulais vraiment mettre des mots là dessus, pour partager ce que nous vivons, et aussi parce que beaucoup de posts de nouvelles mamans font écho à ce que nous avons connu.
C'est un peu ma façon d'alimenter aussi cette partie du forum, où j'essaie d'être aussi souvent présente que possible.

Parce que je trouve que le fait de répéter sans cesse dans l'oreille des femmes que "l'allaitement c'est fatigant", quand nous sommes fatiguées, épuisées par toutes les autres choses, biensûr, c'est forcément l'allaitement ! Ce ne sont pas les trajets pour aller au boulot, ou le rythme de vie de dingue qu'on mène, ou ce n'est pas parce que mon chef me demande de courir dans tous les sens, faire trois fois mon boulot et encore celui des autres, ou parce qu'il n'y a personne pour m'aider chez moi et que les invités qui défilent ne se rendent pas compte que, parce qu'ils viennent, je fais le ménage, quelque chose à servir pour le goûter, et que l'homme n'est pas très en forme non plus et du coup, je dois faire un peu plus de choses, et etc... non, c'est forcément l'allaitement ! Alors...

Ephémère, 21 mois ! Bravo ! J'avoue que dans ma tête, le mieux reste à venir. Puis que maintenant, ma fille mange comme si elle n'avait qu'une envie : grandir. Et que je n'ai plus de doutes sur ma lactation auto ou pas auto... puis que j'ai toujours de montées de lait ! J'ai arrêté de chercher, j'ai trop de lait, puis c'est tout. Je ne rêve que d'une chose, que tout se passe bien, que je n'ai plus à tirer (à part force majeur, il y a toujours un tire-lait d'appoint manuel au boulot dont je peux m'en servir). J'avoue que j'adore donner la tétée, mais tirer mon lait, n'a jamais été un moment de joie. Même quand j'explosais tous les records... content107 
Et puis, en regardant tout ça... tout ce que je retiens c'est la photo, et que je me goinfre quand même au petit déjeuner du weekend !!!! content103
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
vanaila
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2114
Localisation : Rhône (coté Loire)
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Lun 2 Sep 2013 - 6:23

Juste ... aav 0001_G aav 

Merci pour se partage Vcrmo 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kymie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Lun 2 Sep 2013 - 7:20

Quelle histoire, quelle belle histoire lactée vous vivez, avec des difficultés, des épreuves passées, des affirmations de maman, et surtout des moments magiques.

Merci pour ce si précieux partage Vitoria ! 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bee
Habituée


Nombre de messages : 1969
Age : 33
Localisation : RP
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Lun 2 Sep 2013 - 8:51

Comme quoi être "tête de mule " a de bons côtés ( même si ce n'est pas du tout l'impression que tu m'avais donné lorsque nous nous sommes vues ).

Je ne pensais pas que ça avait été si difficile quand on voit aujourd'hui le lien que vous partagez 0001_G MErci en tout cas pour ce partage qui montre qu'on peut toutes y arriver aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milleetunecoiffure.blogspot.fr
mimi
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2597
Age : 36
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Lun 2 Sep 2013 - 9:59

Quelle belle aventure !
Je partage ton avis sur les propos que les autres tiennent vis-à-vis de l'allaitement. Pour faire part de mon expérience, je n'avais pas vraiment envie d'arrêter, voire pas du tout, mais gérer la reprise du boulot et l'allaitement me faisait peur. Et je ne me voyais pas tirer mon lait. J'aurais eu besoin d'être soutenue, accompagnée, qu'on me dise "vas-y, tente. Tu verras bien. Si tu n'y parviens pas, tant pis. Mais tu en as envie, donc fonce." Au lieu de ça, j'ai eu droit aux classiques "4 mois, c'est bien, pas besoin de plus", "oh ben, arrête, parce que tu vas être fatiguée"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florie
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2673
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Lun 2 Sep 2013 - 10:54

C'est une belle histoire d'amour que tu nous raconte là, pleine d’embûche et de joie 0059_G 
J'adore les histoires d'allaitement, quand elles se finissent bien content050 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 13744
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Lun 2 Sep 2013 - 13:14

C'est tellement bon de te lire 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 0059_G 

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
Rélia
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2885
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Jeu 5 Sep 2013 - 8:26

que c'est émouvant 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Jeu 5 Sep 2013 - 8:36

J'adore ce genre d'histoire 0001_G 0001_G 
Revenir en haut Aller en bas
Praline69
Habituée
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 34
Localisation : Oullins
Date d'inscription : 29/04/2013

MessageSujet: C'est beau...   Jeu 5 Sep 2013 - 17:51

Bon ben voilà j'en pleure non mais ! aav 

Félicitations, ton post me donne envie 1/ de le copier/coller pour les moments difficiles et pour partager avec des gens que j'aime et 2/ de faire un midi une photo de ma pause déj', pour partager qussi, parce que c'est rigolo !

Merci de ce joli témoignage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaalypso
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Ven 6 Sep 2013 - 7:29

J'ai lu to histoire lundi, mais je n'ai pas pu y répondre, parce que c'était un peu dur pour moi : c'était 1er jour de ma puce de 7 mois chez la nounou, et j'ai passé la matinée à plaurer au boulot pascontent061 (bon, la nounou me connait, elle m'a appelé dans la matinée pour me rassurer aav )
Je n'avais pas envie d'être séparée d'elle.
 
Et ton histoire a fait écho en moi, parce que je me suis batue pour allaiter mon fils (3 ans 1/2) contre les pédiatres, pour finalement ltenir un allaitement mixte jusqu'à 7 mois (et oui, vive la reprise du travail).
 
Pour ma puce, j'ai compris la leçon, je me suis entourée de professionnels compétants : ma SF est conseillère en lactation, et la généraliste à allaité ses 2 enfants (le plus jeune à 3 ans 1/2) jusqu'au sevrage naturel.
 
Grâce à ma DF, j'ai réussi à allaiter ma fille, malgré des débuts difficiles.
Vers 3-4 mois, elle a beaucoup pleuré, et ses courbes de poids / taille ont quasiment stagné : je n'ai pas réussi à passer le pic de croissance.
Du coup, ma SF m'a accompagnée, m'a prescrit de l'homéo pour relancer la lactation, le tire lait électrique aussi, et elle m'a fait rencontrer une conseillère de la LLL.
Parce que en plus, je stressais à fond parce que je n'arrivais pas à tirer mon lait pour commencer le stock en vue de la reprise du travail.
C'était tellement dur, qu'un jour en pleur (encore), j'ai appelé mon mari pour lui demander d'acheter du LA pour faire un bib en complément.
 
Et maintenant, ça fait un mois que Louise ne prend plus de LA, parce qu'avec la diversification, elle a suffisament à manger/boire.
Et je tire mon lait au travail, 110 ml au début, et progressivement, j'en tire de plus en plus : 160 ml hier.
Et finalement, prendre 2 pauses dans la journée pour tirer mon lait, ça me permet de me recentrer sur mes enfants, de retourner encore un peu dans ma bulle si douce.
Et contre toute attente, j'aime ces moments où je tire mon lait pour ma belle.
 
Et en plus, je l'ai vu chez la nounou, parce que le mardi de la rentrée, je n'ai laissé mon grand que la matinée à l'école, je l'ai ammené chez la nounou à midi.
Ma puce était vraiment super zen, elle était ravie de voir son frère, et n'a même pas eu besoin que je le prenne dans les bras.
 
(désolée, j'ai fais un peu de hs, mais je me sens mieux divers144 ).
 
Bref, ton histoire me parle, et du coup, j'ai demandé à mon mari de faire une photo de ma puce quand elle tète (chose que je n'aurais jamais pu faire pour son grand frère), mais c'est la lecture de ton poste qui m'a donné envie de garder un souvenir de ces merveilleux moments eaav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chica
Habituée
avatar

Nombre de messages : 919
Age : 34
Localisation : sud
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Dim 8 Sep 2013 - 12:10

aav aav 0001_G toujours autant d'émotions en te lisantaav  merci de nous faire partager cela
ici allaitement fini a mois lisy a décider comme saaav 
bisous a coco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taumyly
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 26
Localisation : rennes
Date d'inscription : 12/12/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Ven 13 Sep 2013 - 13:20

Ca fait tellement de bien de voir que des gens passent par les mêmes phases que nous, le REF, les remarques genre "mais tu l'allaites encore ?" tu vas te fatiguer , l'allaitement ça fait des bébés trop prôches de toi... etc... Etre toujours obligé de dire que tout vas bien pour que les gens ne sautent pas sur l'occasion pour te dire d'arrêter.
Ce que tu dis est très juste et très beau, merci pour ce partage, j'éspère que quand mon loulou aura 11 mois je pourrais dire pareil, quelle belle aventure.
Plus je lit de témoignages, plus j'ai envie de dire deux choses : - bravo aux papas, ceux qui disent que l'allaitement les empêchent de trouver leur place sont sans doutes les mêmes que ceux qui disent que l'allaitement ça fatigue !
et ensuite : - on est quand même des super héroïnes des temps modernes !content103 
A chaque fois je repense à ce t-shirt que j'avais vu une fois et qui disait "moi je fais du lait, et toi c'est quoi ton super pouvoir ?"

Merci encore de ton témoignage qui fait chaud au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Mar 18 Fév 2014 - 16:08

Je suis contente que notre petite histoire vous ait touché, vous ait parlé, et j'éspère qu'elle vous serve de "remontant", de vitamine, de ce que vous voulez.
Ma Coco est à ses 17 mois bientôt, et l'allaitement est toujours aussi présent dans nos vies.
Je tenais à vous dire merci de m'avoir lue, et merci de partager aussi votre histoire avec nous !

J'ai relu notre histoire, et j'ai bien fait de l'écrire. Car je ne pourrais pas raconter autant de choses maintenant. Les tracas, je ne me rappelle presque plus...
Je ne me souviens que des bons moments, qui durent encore et encore...

 0059_G 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Taumyly
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 26
Localisation : rennes
Date d'inscription : 12/12/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Mar 18 Fév 2014 - 16:57

Ah là là, il tombe bien ce message, me replonge dans ton histoire, mon loulou va avoir 9 mois maintenant, et il y'as un mois j'ai failli succomber à ce que me disaient les gens et tout arrêter. Heureusement, le forum a été là pour nous et aujourd'hui notre lien lacté est plus fort que jamais. Ce midi je suis allée à la crèche pour donner sa tétée à mon loulou, quel moment merveilleux dont je ne me lasse jamais... et alors là magie, à la fin de la tétée, il se décroche se met debout sur mes genoux, me regarde et pose sa tête un long moment sur mon épaule en faisant des "ooooh" tout calmes. Son premier calin intentionnel. Comme tu le dis si bien, moments volés au temps, je ne regrette absolument pas mon choix de continuer à l'allaiter. Et ce sont des histoires comme la tienne par leur authenticité et leur poésie qui nous permettent de tenir bon quand c'est difficile. Encore merci du partage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vita
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Mar 18 Fév 2014 - 17:02

Taumyly  0059_G 0059_G 0059_G 

On se tient mutuellement !
Nous sommes une chaîne de mamans reliées entre elles, par ce lien si beau, qu'est d'être soi-même une (re)source pour nos enfants !  aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
julyff
Habituée
avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 30
Localisation : Finistere
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   Mar 18 Fév 2014 - 18:02

Belle aventure! Bravo à vous trois!
Ton recit est très beau, pense à le laisser à ta fille!  aav 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire lactée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire lactée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire lactée...
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Nourrir bébé :: Au sein-
Sauter vers: