discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment gérer la violence d'un grand frère ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marilyne
Habituée
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 38
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   Jeu 16 Mai 2013 - 10:44

Loup devient violent envers Nino. Il le frappe avec ses jouets, lui fonce dedans avec ou sans jouets. C'est un comportement qu'il n'avait pas jusque là et je ne sais pas comment réagir. Ah ils m'auraient bien servi les Ateliers F&B mais ils ont été annulés faute de participants assez nombreux.
J'ai tendance à réagir avec violence et çà ne me convient pas mais le voir faire du mal à Nino me met hors de moi : l'autre jour il lui a foncé délibéremment dedans avec une de ses voitures et comme Nino était à 4 pattes, il a saigné à la main. Quand je lui demande de s'excuser et de lui faire un bisou, en général il refuse puis y va et lui dit qu'il n'a pas fait exprès mais c'est faux.
J'essaie de comprendre pourquoi il devient comme çà : Nino se déplace plus maintenant qu'il fait du 4 pattes et commence à se déplacer non plus pour me rejoindre mais pour aller jouer avec Loup donc peut-être qu'une jalousie s'instaure envers les jouets.
J'ai essayé de me rappeler le contexte dans lequel il avait ce comportement car je me suis dit que c'était peut-être des moments où je m'occupais de Nino mais pour le coup de la voiture çà n'était pas le cas puisque je jouais précisément avec Loup et que Nino vacquait à proximité.
DOnc le comportement m'exaspère mais je sais qu'il est dû à une "souffrance", un enfant n'est pas violent comme çà sans raison. Mais je n'arrive pas à gérer mes émotions et ma manière de réagir sur le moment ne me convient pas du tout. A posteriori j'arrive à en parler à Loup calmement en lui disant qu'il n'a pas le droit de faire du mal à Nino ni à tout autre être vivant (au passage, le chien s'en prend pas mal aussi, mais pas trop la chatte) comme personne n'a le droit de lui faire du mal à lui. Et parfois il me dit Si, alors là j'hallucine. Comme quand je lui dit que nous on ne le frappe pas et il dit Si, bon çà je passe calmement en lui disant que non, on ne le frappe pas et que la violence c'est quand on ne sait pas parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mistinguette
Habituée
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 36
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   Jeu 16 Mai 2013 - 11:25

Mon 4 ans se montre aussi plus agressif depuis que son frère se déplace et a des vues sur ses jouets. En même temps, au lieu de jouer tranquillement pendant que Roman ne le regarde pas, il va lui mettre son jeu sous le nez, il cherche les ennuis... Enfin, non, je pense qu'il cherche les interactions et voudrait qu'elles se passent comme il le décide.
Je n'ai pas de solution, on se cherche encore. Quelques réflexions, mais c'est tout nouveau, Roman n'ayant que 10 mois :
- il a le droit de dire que son frère l'ennuie, qu'il est en colère ou frustré dans son jeu, mais pas de le frapper ou de lancer les objets
- il est plus qu'invité à s'installer sur la table pour certains jeux, histoire de se mettre hors de portée (ou dans sa chambre, mais je comprends que s'isoler ne le tente pas)
- il nous dit clairement quels sont ses jouets "pas touche" : on les met hors de portée ou (si ce n'est pas possible) on répète inlassablement à Roman que c'est à Louis et que ça il ne peut pas, histoire de bien montrer à Louis qu'on respecte sa propriété
- on essaie d'alterner les moments "jeux en commun, voire foutoir" et les moments "chacun joue et ne veut pas être dérangé"

Hem... c'est pas gagné...

J'ai aussi du mal à lui faire comprendre que "oui, avant, ce jeu était à toi, mais maintenant que tu as grandi il est plus adapté à ton petit frère et toi non plus tu ne peux pas lui piquer ses jeux quand il s'amuse"...


On a aussi pris conscience d'une chose :
Avant, quand le grand risquait de faire mal au petit (involontairement), on lui en faisait la remarque (vas-y doucement, tu es plus lourd que lui, ne le serre pas trop fort), alors que le petit pouvait balancer des coups de pieds sans qu'on dise trop rien parce que ben il est petit, il ne contrôle pas. On y est maintenant beaucoup plus attentif.


Mais pfff il est un peu pré-ado en ce moment, il nous nargue et n'écoute pas, c'est dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   Jeu 16 Mai 2013 - 19:26

même sentiment d'impuissance par ici, même tendance à parfois réagir avec les tripes (oh tu touches pas à mon bébé!), même constat aussi qu'avec le petit qui grandit apparaît une "jalousie", des rancoeurs qui n'existaient pas avant.
globalement je dis comme toi Marilyne, que dans notre famille on ne tape pas, que chacun a le droit de se sentir en sécurité. Je dis aussi qu'ils peuvent chercher de l'aide chez un adulte s'ils ne parviennent pas à gérer une situation seuls.
en premier je m'assure que l'enfant tapé va bien, et dès qu'il est prêt à retourner jouer je parle avec l'autre. J'essaye aussi effectivement de percevoir s'il y a un besoin particulier (un câlin, un moment seul avec moi, un besoin de voir des copains, fatigue, faim...), je propose toujours un câlin dès que j'en suis capable.

ici ça arrive surtout lorsqu'ils évoluent un peu vite, le temps qu'ils s'adaptent à nouveau, que chacun retrouve son équilibre. leurs jeux évoluent, il faut prêter des nouveaux jouets, il n'y a plus les privilèges de grand, le grand ne peut plus obtenir ce qu'il veut en prêtant n'importe quoi d'autre, ou en lui racontant une petite histoire l'air de rien... ça se règle beaucoup plus pacifiquement si je suis disponible, que je passe beaucoup de temps à jouer avec eux, en guidant tout doux pour justement favoriser cette nouvelle relation, en fonction des nouveaux acquis.

juste pour rebondir sur cette phrase:
Citation :
Comme quand je lui dit que nous on ne le frappe pas et il dit Si, bon çà je passe calmement en lui disant que non, on ne le frappe pas et que la violence c'est quand on ne sait pas parler.
ici, justement, s'il tape (le grand) c'est qu'il se passe un truc insupportable qu'il n'arrive pas forcément à verbaliser (parce qu'il ne saisit pas *précisément* ce qui l'insupporte, parce que ça le dépasse tellement que les mots n'ont plus le temps de venir à sa bouche avant les coups, parce qu'il l'a déjà dit et redit et que le petit, surtout s'il fatigue, n'en tient pas compte, etc...). Et ça vaut pour moi aussi, si je réagis fort et de façon inadaptée (hurler, le tenir par le bras trop fort, etc) c'est que moi aussi je ne sais pas à ce moment là parler.

je n'ai pas de solution magique, j'aimerai tant... depuis que ça dure, il m'est arrivé de réagir calment, ou au contraire de façon très dure et certainement effrayante, d'autres fois je le vois venir et j'interviens avant, mais au final, rien n'est efficace, sauf être là. Ce qui m'amène à penser qu'ils ne peuvent tout simplement pas... ça m'attriste beaucoup, d'autant que ça me renvoie à pas mal de choses perso qui sont douloureuses à travailler, et que je vois bien que ce que le petit prend, il le rend maintenant à son tour (sachant que le grand était tapé et moqué par la petite de la nounou lorsqu'il était petit), et cette idée de transmission m'est tout simplement insupportable.
Mais voilà, en plus, on vit ensemble en permanence, le petit a beaucoup de mal à laisser de l'espace à son grand frère (qu'il adule complètement) lorsqu'il veut s'isoler, donc là encore ça implique que j'intervienne...
Je vois aussi que le petit reste vraiment toujours avec cette envie d'être avec son frère, ça m'apaise un peu sur leur relation, je vois que le lien est solide, que l'amour dépasse de bien loin ces moments de violence.

Pour ce qui est d'accepter de prêter de plus en plus de jouets:
Citation :
J'ai aussi du mal à lui faire comprendre que "oui, avant, ce jeu était à toi, mais maintenant que tu as grandi il est plus adapté à ton petit frère et toi non plus tu ne peux pas lui piquer ses jeux quand il s'amuse"...
ici on explique que nous avant nos couverts, nos meubles, notre espace étaient juste à nous, mais qu'après il y a eu lui, et on lui a tout prêté parce que c'est bien normal, nous sommes une famille, ce qui était à nous mis à part quelques exceptions est devenu aussi à lui, et à présent il y a aussi son frère, et de la même façon on a tout repartagé. on explique aussi que plus tard, il aura sa maison à lui tout seul, avec toutes ses affaires juste à lui, et puis il aura envie de partager sa vie et ses affaires avec la personne qu'il aime, puis avec ses enfants... que tout ça changera toute sa vie donc, et que c'est bien ainsi 0059_G lui, ça lui parle.

Connaissez vous le livre l'ami du petit tyrannosaure ? ici on ADORE, il est aussi chouette pour les enfants que pour les adultes, il fait partie de ceux qu'on relit encore et encore... avec un beau message de confiance Smile

Revenir en haut Aller en bas
mamanoé
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1989
Age : 34
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   Jeu 16 Mai 2013 - 23:46

halala quelle periode duuuure ! j'en ai des souvenirs tres marquants !
maintenant la tendance s inverse c est la petite qu frppe la seconde, la pauvre elle en prend par tout le monde !

je n'ai pas de soltion miracle a apporter, comme vous je me suis posée des questions, j'ai reagit avec douceur, avec compréhension, avec fermeté, avec colere...et en fait il n y a pas grand chsoe d'autre que le temps qui ai pu arranger les choses. si ce nest comme fille du vent de passer un max de temps avec eux pour arbitrer sans en avoir l'air et leur donner l'occasion de passer du bon temps ensemble. jouer sur les services a se rendre, sur les "hoooo mais ton petit frere t as donne ca! waou il t'aime bien on dirait!" et plus tard dans la période du "il veut toujours la meme chose que moi" repondre par le fait que le petit a surement pas mal d'admiration pour son ainé et que c est pour ca qu'il veut faire pareil...tu sais petit frere, grand frere essaie de faire quelque chose avec ce jeu, mai quand il aura fini surement qu'il aimera bien te montrer comment on fait ! "

il y a un FetM sur les relations de fratrie, il y a du bon a prendre aussi. c esy le seul bouqui sur la fratrie qui m'a un peu branché, sauf si un fillozat venait a sortir ! lol

en tous cas...ca passe...malgres tous les coups que lou ange a pris dans la tete , quentin l'a toujours defendue vis a vis de autres, il est tres protecteur depuis qu'elle est née, il y a toujours eu beaucoup d'interaction entre eux. les miens ont deux ans d'eccart et je dirait que ca a duré du momet ou elle a commencé a se deplacer, a prendre plus de place, a toucher a ses affaires...je pense que est assez clair dans leur esprit de partager maman et papa meme ic est douloureux parfois, mais ca leut parait ecceptable et normal dans le fond. par contre que le petit se mette AUSSi a empieter sur le reste de sa vie, c est un gros morceau a avaler ! puis ca donne corps a l aspect definitif de la chose..decidement ce bébé compte bien rester, grandir, prendre de la place, MA place ? il devient degourdi, il sait faire de plus en plus de choses comme moi , il va peut etre finir par me rattrapper, etre aussi grand et fort que moi, etre plus grand et plus fort ? plus aimé ? bref ca doit tourner vite dans ces petites bobines ! comment dans leur tete peuvent il concevoir qu'il resteront toujours le plus grand quand on voit qu'a 6 et 4 ans ils me demandent encore si un jur ls auront le meme age ?

c est tres violent pour le grand, et autant pour le petit...apres comprendre n est pas cautionner non plus, il ne faut pas tout pardonner mais faire preuve le plus souvent possible de clemence, meme si les actes et les conséquences doivent quand meme restés marqués. c est aussi pour l'ainé de debut d'une frnche socialisation, pour le coup, apprendre le respect de l'autre, le fait que si on ne respecte pas les regles de la vie de famille on ne peut plus y participer normalement... mais c est aussi l'occasion por eux de se rendre compte qu'ils ont maintenant quelqu'u de plus petit qu'eux qur qui il leur semble pouvoir exercer une autorité comme un parent sur un enfant, les grands "dirigent" les petits alors moi avec le bébé je peux aussi...? c est malgrés tout une phase tres interressante o l'ainé doit trovuer sa place, sa juste place, au dela des coups et blessures se jouent plein de choses qui touchet a tout le reste de leur vie en tant qu'individu dans un groupe , qui se sent parfois anonyme ou "un des enfants" alors qu'il etait jusqu'alors celui ou ce centraient toutes les attentions...bref c est un dur apprentissage mais au combien important et riche en experiences !

comme pour le terrible two on peut peut etre proposer des objets pour se defouler, des facons de montrer sa colere...ici on avait aussi instaurer des regles de vies affichés dans la maison, une phrase simple, un dessin explicite, affiché a un endroit clé...mais il y en aait pour tout le monde ! pour les grands freres, les papas les maman et le bébé ! chez nous ce qi irritait le plus quentin etait les pleurs de longue durée, du coup la regle du bébé, c etait "quand on pleure fort,on va dehors !" du coup l un de nousallait dehors avec le bébé le temps que ca se passe. quentin etait tres content de voir que sa soeur avait des contraintes aussi lol et respectait mieux les siennes du coup. mais ca reste du pensement occasionnel..je crois que cette hase est difficilement evitable... chez nous ca a duré jusqu'a ce que lou-ange ait presque deux ans, la ou ils ont commencé a avoir de vraix jeux ensemble, des fous rires, ou le grand a pu mettre en avant son grand age pour elaborer des choses qui allaient la faire rire...puis elle grandissant, elle pouvait a son tour faire des choses pour lui, tres tot elle l'aidait a chercher ses affaires dans la maison, lui apportait un petit gateau pour le gouter, et a gagné les faveurs du grand lol. Mais je le repete, ils s'aimaient deja beaucoup avant ca, meme i c est tres houleux, on sentait une affection profonde entre les lignes. maintenant, ils ont 4 et 6 ans et s'adorent...quentin leve encore la main, a tendance a diriger les jeux, a faire la grand, mais c est un peu comme tous les ainés, je me souvient avoir ete grugée plus d'une fois par mon frere jusqu'a un age avancé lol mais il apprend aussi a concilier, à lacher du lest quand elle est fatiguée ou pas en forme, et de son coté elle prend du poil de la bete et a trouver un autre chemin...c est vrai c est elle qui a pris le plus de coups..mais en grandissant elle apprend aussi a sa façon a manipuler son frere, a obtenir de lui ce qu'elle veut et à s'arranger pour qu'il se fasse engeuler, parce qu'elle sait qu'en le poussant un peu a bout il finira par la frapper et que s'il se fait engeuler, ca le fera biein rire..en fait je crois que les jeux de dominations de toutes les formes sont des elements a part entiere de la vie de fratrie, et que ca peut etre tres sain dans une certaine mesure. par contre j'ai essayé de rectifier le tir, passé 15/18 mois de les laisser parfois de sebrouiller sans intervenir. je me suis rendue compte qu'a force de la defendre et de regler moi meme le truc avec le grand, elle evait tendance a ne pas se sentir capable de faire face et venait systematiquement comme si j'allais pourvoir gerer ca a sa place. Une amie m'avait dit de laisser venir et je me sentais horrifiée a l'idée de laisser cette toute petite puce sans defence gerer l'attaque...j'ai pris sur moi ...premiere attaque, elle n'a pas regit, seconde attaque elle a pleuré, troisieme attaque ell s est retournée et lui a mordu les fesses..elle se deplacait encore pas mla a 4 pattes du coup elle devait peut etre meme avoir moins de 15 mois...ca a calmé le grand un moment ! lol je n'encourage pas la violence bien sur, mais parfois ce sont les seuls outils qu'ils ont , modre frapper crier, tirer les cheveux...nous avons une autorité naturelle, une grande taille, un statut de "personne a ecouter" , une grosse voix, de la force, meme si on ne les utilise pas, on a tout ca pour nous...eux n'ont pas grand chose et je vois parfois mon grand me dire qu'a l ecole il essaie de parler avc les autres, ou avec sa soeur, qu'il essaie de négocier, parler, expliquer ce qu'il ressent ou desire, mais il faut bien sire qu'ils sont a l age ou ils s'en foutent bien du ressenti de l'autre quand ils sont lachés en groupe...quentin me dit parfois 'j 'ai pas trouvé d'autre solution j'ai tout essayé avant!" et je peux comprendre qu'a cet age la ils utilisent les armes et outils qu'ils ont en main...tout ca pour dire que les coups entre enfants (toujours dans une limite acceptable) ne sont pas du meme ordre de violence que si nous comparions a un rapport adulte/enfant...a ne pas perde de vue pour ne pas trop souffrir ou se projeter dans la souffrance du plus jeune...d'ailleurs loulou m'a deja dit "mais maman pour le moment on se tape, quand on sera grands on parlera!" j'ai trouvé ca troop drole et trop vrai ! lol il faut chercher a limiter et a tendre vers autre chose dans leu relation, mais pour autant se dire qu'on va trouver un truc pour l'empecher ou y mettre fin est un leur, et c est nier aussi l'interet et l importance de ces interaction/altercations dans le construction de l'identité de chacun. le conflit a du bon !
en tous cas, s'il ne fat pas que ca devienne uen relation perversse qui dure dans le temps et s'instaure comme un etat de fait, cette tyrannie est sans doute mieux vecué par le bébé venant de son frere ainé plutot que par l'un de ses parent. je veux dire par la que malgrés tout, tout jeune le petit frere a quand meme une notion du fait que son frere est un enfant et il ne subira pas les meme séquelles de ces violences que si elles entaiten infligées par un adulte. ils font quand meme la difference et leur securité affective n'est pas en jeu dans la meme mesure...je pense...j espere !!

voila voila je n'avais pas plus de solutions pratiques a pporter mais le fruit de la reflexion menée ces dernieres années en regardant mes enfants vivre, et de les voir grandir m'a fait pas mal relativiser car finalement en quelques années se sont tissés des liens extremement forts entre eux, d'ailleurs, ils vont se marier quand ils seront grands et bien souvent dens les journées de jeux chez des copains, ils finissent toujours par se prendre un moment a deux ou a trois avec la petite derniere, juste pour se retrouver, faireune pause avant de retourner avec les autres...et recement ils ont fugé ensemble jusqu'au jardin..y a de l'entreaide aussi ! mdr


bises et bo courage en tous cas car quand on a la tete dans la guidon c est assez terrible a gerer...ou a ne pas gerer! lol


noé


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mistinguette
Habituée
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 36
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   Ven 17 Mai 2013 - 7:13

Fille du vent : merci pour la référence du livre ! Il est hyper fan de dinosaures, je vais le mettre sur ma liste pour la prochaine commande Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamanoé
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1989
Age : 34
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   Ven 17 Mai 2013 - 20:09

ha oui l'ami du petit tyranosause il est top ! un favori ici aussi ! ce petit bonhomme qui n'arrive pas a s'empecher de manger tous ses amis et qui se sent super mal, qui est tiraillé tout le temps, en pls les dessins sont supers expressifs, il est vraiment super bien fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment gérer la violence d'un grand frère ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment gérer la violence d'un grand frère ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cohabitation bébé 1 an / grand frère 5 ans
» C'est pour toi, grand frère ! [pv Martial]
» (M) Robbie Amell ? Mon grand-frère, mon modèle
» Plier un lange pour grand bébé?
» [Chaussures] Aster : ça taille comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: