discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
vita
Habituée


Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mer 6 Fév 2013 - 20:04

Sapha, je t'envoie toute mon amitié et beaucoup de courage !
aau aau aau

Je rejoins les filles sur le fait que tu es une superbe maman, et que Adriel a beaucoup de chance.

Il est difficile de voir à travers ce genre de situation...
Mais je suis certaine qu'après la montagne il y a un très beau coucher de soleil en fin de journée, même si on le voit pas...

Ce serait bien d'avoir de temps en temps, un petit moment, rien qu'à toi, pour souffler un peu, et revenir avec une force nouvelle pour aider ton bébé à mieux canaliser son énergie, ses besoins. Facile le conseil... je conviens que ce n'est pas évident de trouver ce moment toutes les semaines, mais de temps en temps, quand l'occassion se présente, c'est déjà pas mal !

Je suis de tout coeur avec toi, et je te souhaite de pouvoir trouver un équilibre pour tes nuits et tes besoins, ou du moins un compromis en attendant que cette période s'apaise.

aau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Sheerazade
Modératrice


Nombre de messages : 5878
Age : 37
Localisation : En Picardie
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mer 6 Fév 2013 - 20:37

Sapha, je n'ai pas lu toutes les réponses.
Tu décris mon fils dans ce que tu décris... à quelques détails près.
Je pense vraiment que tu devrais aller voir ta super kinésio.
Après, si tu acceptes, je te fais un petit flacon d'élixirs pour >Adriel, et je le donne à mes parents ce WE pour que tu le récupères chez eux (près de Mons) dès que tu peux...
Et tu pourrais tenter le chamomilla en homéopathie. Ici, ça avait bien aidé à une période.
Et pour toi: rescue et olive. Tu sais, j'allais dehors pour hurler jusqu'à me casser la voix.................................................. tellement c'était dur..........................

_________________
Après 4 ans d'attente, 9 mois d'une magnifique grossesse, et quelques heures de travail, notre fils nous a rejoint au printemps 2010.
Après 9 mois d'un cheminement tout particulier, un deuxième petit mec dans la famille, notre tendre G, en avril 2014 flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sensibilityscrap.canalblog.com/
Marilyne
Habituée


Nombre de messages : 2493
Age : 37
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 7:55

Sapha : on a lu tes posts et on avait l'impression que c'était moi qui écrivais, tant sur ton état que sur ta relation avec ton bb ....
Plein de compassion et j'ouvrirai un post sur mes états d'âme prochainement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathou
Habituée


Nombre de messages : 1801
Age : 34
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 9:04

je passe souvent rapidement sur le forum mais ça fait plusieurs fois que j'ai envie de t'écrire parce que ta situation, avec Adriel me rappelle beaucoup ce qu'on a vécu avec l'ainé.


Saphaëlle a écrit:
Ce ne sont pas des hurlements en fait. Je ne sais pas comment m'exprimer mieux...... Adriel gueule tout le temps, quand il est heureux, quand il est fâché, quand il veut un truc, quand il le veut pas, quand on le change ou qu'on l'habille (et pas parce que quelque chose cloche mais parce qu'il n'aime pas tout simplement), quand il a faim, quand il est dans sa chaise haute et qu'il veut un truc à manger, quand on lui dit non, quand il joue avec nous ou avec Arthur. Hurler, il l'a fait parce qu'on l'avait laissé dans son lit au lieu de le prendre, de répondre à son besoin, il ne lâchera pas prise, il ne stoppera pas un moment, par épuisement ou par lassement, il va tenir et hurler non stop jusqu'à ce qu'on réponde.



quand tu écris ça , j'ai l'impression que tu décris mon fils et comme toi, j'ai vu x medecin qu'ils l'ont tous trouvé en forme "apparente". perso, je pense que loulou est arrivé dans un contexte d'angoisse et de stress assez fort de ma part. je ne sais pas si ça a joué ou si c' est sa personnalité. mais bref il est très sensible à tout et très intense dans ses demandes.

Il a 3 ans maintenant et avec le recul : il faut absolument que tu respectes tes besoins de base parce que lui sera toujours en demande de toute façon, je pense que la cnv paye, mettre des mots sur les émotions/les ressentis.
ce qui a aidé ici : le sevrage de l'allaitement la nuit (on est passé de +6 réveils à 1ou 2), le mettre dans sa chambre pour moi car je n'arrivais pas à dormir à côté de lui en fait (je l'endormais dans sa chambre et le rejoignais si besoin), l'utilisation des signes pour qu'il puisse s'exprimer, un travail pour moi pour arriver à rester "stable" et accueillir ses émotions
je ne l'ai pas fait, mais je pense que les massages pourraient l'aider.

Pour le sommeil, après l'avoir laissé pleurer seul une fois (3h, il ne s'est jamais arrêté !!!!!!! et ça nous a traumatisé!!!!!!) on l'a toujours accompagné mais "imposant" parfois des limites comme le sevrage.
a aujourd'hui il s'endort seul, dort toute la nuit, arrive de mieux en mieux à gérer ses émotions, il est capable de jouer 1h seul.

Le maternage proximal va payer MAIS sur du long terme alors prends soin de toi aav aav aav

et pour positiver : ça ne peut que aller vers du mieux content050

une cargaisons de douces pensées pour toi aau aau aau


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée


Nombre de messages : 2493
Age : 37
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 10:31

Mathou : "enfants très sensibles" je pense que çà décrit bien nos loulous à Saphaëlle et moi !!
J'ai souvent l'impression pour mes deux loulous que leur cerveau va plus vite que leur corps, si bien qu'ils sont en permanence frustrés de ne pouvoir faire ce qu'ils veulent faire. Et comme ils sont très sensibles, la réaction est violente : cris, pleurs et difficilement gérables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice


Nombre de messages : 13755
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 11:05

Je vous remercie toutes aav aav aav aav

J'ai un rendez-vous avec le pédiatre qu'on avait rencontré au début de la vie d'adriel, on le voit mercredi prochain. Il était très agréable, très gentil, très ouvert (pro allaitement et neutre niveau vaccin). Comme ça, si lui ne trouve rien du tout, j'écarte la thèse médicale. Je crois que j'en ai besoin pour revenir à un état d'acceptation. Si ce pédiatre ne trouve rien (et en fait, même s'il trouve), j'appelle ma kinésiologue ensuite.

Je le sais en plus que je perdrais moins d'énergie si je suis dans l'acceptation, mais je ne sais pas, là je suis pas dedans du tout, j'y arrive plus, je n'en peux plus.

Hier soir, nous avons pu nous rendre compte combien certains de ses comportements nous atteignaient fortement. Hier, épuisé, il a dormi durant le repas du soir (les puers à la crèche ont tenté par trois fois de l'endormir, il a fini par lâcher prise de 12 à 13h30....), nous avons donc mangé en chuchotant (parce qu'il a le sommeil trèèèès léger), dans la pénombre, même Arthur s'est prêté à l'exercice de bon coeur. J'ai pu préparer mon repas tranquillement, nous avons mangé tranquillement. Après nous l'avons réveillé et jusqu'à son coucher (et malgré un endormissement vachement plus long que d'hab), Jérôme et moi étions d'une humeur ultra positive, on a pris beaucoup de plaisirs à papouiller, câliner, jouer avec lui, je me suis émue de voir Jérôme si tendre, si câlin avec lui (alors qu'en temps normal, vachement moins qu'avec Arthur), je débordais d'amour. Voilà quoi, juste un soir où on a pu manger dans le calme et notre famille redevenait unie, tendre, aimante.


Louve a écrit:
C'est le plus gros inconvénient des BABI je trouve : ce côté excessif en tout tant dans les moments de bonheur que de joie.
C'est épuisant c'est vrai et du haut de ces 4 ans, Lilith est toujours comme ça, je ne peux rien y faire c'est son caractère, sa façon d'être ma fille.

Là vu ce que tu décris, j'aurais tendance à mettre pioupiou dnas le dos et te faire une session ménage : pas pour le repos, pas pour l'utilité, pas pour ton homme mais au moins renforcer ton estime de toi car tu en as besoin. Il râle, tu l'écoutes, tu lui explique, oui il n'est pas content mais tu as BESOIN de te sentir utile dans cette maison et pas juste là pour donner le sein (j'ai fait exactement la même chose pour Lilith, à la fin je n'étais bonne qu'à allaiter et niveau estime ça fait plomber la balance dans le négatif c'est clair).

Arf Emrys pleurs je reviens quand je peux aav aav aav

Oui c'est ça, c'est ultra excessif, même dans les moments positifs ce qui fait qu'on n'a jamais aucun repos...

Pour loulou dans le dos, c'est déjà ce que je fais, ma session "nettoyage sol", c'est avec lui dans le dos, comme pour le repas en général. Quand il est d'accord (ou fatigué), ça se passe bien, mais une fois sur deux, il n'est pas d'accord et alors il va donner des coups, se cambrer, râler non stop. Et je n'arrive pas à faire plus, parce que je suis simplement complètement épuisée. Après avoir nettoyé le sol de ma maison, je ne suis plus bonne à rien. Je le vois quand j'ai l'occasion de dormir mieux, ça revient très vite et je reprends vigueur et envie...

Je pense beaucoup à vous et à Lilith. Je me disais tellement de fois, "mais comment ils font ? Comment ils survivent face à cette petite tornade ?". moi pour le moment, je ne fais que survivre, je n'arrive pas à faire mieux que ça, je suis toujours autant bluffée par ton énergie, ta force et ta volonté ç!



Confiance, je passe beaucoup le relai, je mets le petit en crèche à chacun de mon congé, Jérôme gère énormément notre quotidien, il le reprend dès que possible, mais parfois on vit un enfer parce qu'il va hurler jusqu'à ce qu'il me revienne, parfois ça marche bien. La nuit, il fait du mieux qu'il peut.

Moody Merci, je vais m'atteler à penser à ce que je fais de positif, plutôt que ce que je ne fais pas 0059_G Je sais qu'il vaut mieux ne pas comparer, mais c'est vrai que là pour le moment, je n'arrête pas d'y penser, je me dis que punaise, s'il y en avait bien un qui aurait "mérité" d'être un BABI c'est Arthur avec tout ce qu'il a vécu et supporté, et qu'Adriel est respecté dans ses besoins depuis sa naissance, mais on a vraiment cette impression que ça suffira jamais.

Un moment à moi, quelque part, je ne vois pas pourquoi... J'en ai déjà souvent grâce à mon boulot (où je n'ai par moment rien de rien à faire, mais ça, c'est aussi très déprimant de n'avoir rien à faire), il m'arrive d'attendre le retour au boulot intensément, parce que je m'y repose et que je lâche complètement prise. Mais ça me culpabilise parce que j'en ai tellement besoin, qu'une fois à mon travail, je me déconnecte complètement de ma famille et finalement, en fin de semaine, je me rends compte que je n'ai rien compris, capté, de ce qui s'est passé durant la semaine dans ma famille. Je pars avant le lever, je reviens au souper, et puis pouf au lit. Je suis souvent à côté de la plaque, parce que loin d'eux.

Shee, je vais attendre de voir ma kinésio pour les FDB et je te tiendrai au courant aav Adriel reçoit déjà de l'Impatiens tous les soirs. Je pense souvent à toi, je me rappelle quand on s'est vues, je voyais la fatigue en toi, j'ai pu concrètement comprendre, ressentir ton épuisement et je me rappelle combien je me disais que jamais je ne pourrais vivre ça. Pourtant je le vis à présent, et je pense souvent à toi aau aau aau aau

Maryline......... je t'embrasse fort.

Mathou, mon ostéopathe pense également à le changer de chambre, lui il pense que notre chambre ne lui convient pas, peut-être énergiquement, peut-être juste l'endroit, et il dit que puisque notre aîné dort si bien dans l'autre chambre, ce n'est peut-être pas pour rien. Mais nous n'arrivons pas à faire le pas, nous sommes déjà tellement épuisés que nous avons peur d'avoir les deux à gérer la nuit. Par contre, je pense que si rien n'est décelé médicalement, si ce que je mets en place ne change rien, j'arriverai à cette solution. Comment l'expliquer ? J'entends tous vos conseils, et ils sont soigneusement stockés dans un coin de ma tête, mais pour certains, j'ai besoin d'accepter avant tout.

Le sevrage, je ne m'y résous pas encore, comme je le disais à Florie. Ca me file la frousse d'engendrer un possible sevrage complet, et je vois cette allaitement comme le seul lien positif actuel entre lui et moi, alors je n'y arrive pas. Quand j'arriverai à l'entendre, je sais que ça se mettra en place. J'ai déjà réussi à accepter que mon fils peut sans problème ne plus téter la nuit, et ainsi s'il se réveille et chouine, je le laisse et d'ailleurs alors il se rendort seul facilement. Mais s'il se réveille en réelle demande, je n'arrive pas encore à travailler avec lui à supprimer concrètement les tétées. EN plus, je pense que ce qui ne m'aide absolument pas, c'est l'absence totale d'objet de transition. S'il acceptait une tutute, un doudou, un lange, un tissu, un truc à tétouiller, je pense que j'y arriverais mieux. Ici, rien, absolument rien ne trouve grâce à ses yeux, et pourtant je vois bien que des fois, ça serait vraiment bénéfique, parce qu'il "tète" dans son sommeil, et que parfois, du coup, il cherche concrètement quelque chose à téter, et s'en réveille, mais rien à faire, aucune tutute ne lui convient et rien n'a d'importance à ses yeux que mes seins (même pas mon p'tit doigt !).

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
Mathou
Habituée


Nombre de messages : 1801
Age : 34
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 12:49

Saphaëlle a écrit:
Comment l'expliquer ? J'entends tous vos conseils, et ils sont soigneusement stockés dans un coin de ma tête, mais pour certains, j'ai besoin d'accepter avant tout.

Le sevrage, je ne m'y résous pas encore, comme je le disais à Florie. Ca me file la frousse d'engendrer un possible sevrage complet, et je vois cette allaitement comme le seul lien positif actuel entre lui et moi, alors je n'y arrive pas. Quand j'arriverai à l'entendre, je sais que ça se mettra en place. J'ai déjà réussi à accepter que mon fils peut sans problème ne plus téter la nuit, et ainsi s'il se réveille et chouine, je le laisse et d'ailleurs alors il se rendort seul facilement. Mais s'il se réveille en réelle demande, je n'arrive pas encore à travailler avec lui à supprimer concrètement les tétées. EN plus, je pense que ce qui ne m'aide absolument pas, c'est l'absence totale d'objet de transition. S'il acceptait une tutute, un doudou, un lange, un tissu, un truc à tétouiller, je pense que j'y arriverais mieux. Ici, rien, absolument rien ne trouve grâce à ses yeux, et pourtant je vois bien que des fois, ça serait vraiment bénéfique, parce qu'il "tète" dans son sommeil, et que parfois, du coup, il cherche concrètement quelque chose à téter, et s'en réveille, mais rien à faire, aucune tutute ne lui convient et rien n'a d'importance à ses yeux que mes seins (même pas mon p'tit doigt !).



Nous on est juste là pour te soutenir, te donner notre expérience et des idées, après surtout évidemment tu prends ce qui te semble juste et bon pour toi,Adriel et ta famille. maintenant ou plus tard aav

pour" l'objet transitionnel", ici on est passé du "sein" aux "bras" quand j'ai dit stop aux tétées de nuit, en fait. le "doudou" est apparu avec l'entrée chez la nounou (quand on était pas là finalement).
et comme toi, j'ai mis beaucoup de temps à me décider pour se sevrage de nuit car l'allaitement était notre relation la plus positive, j'avais peur que ça le mette en péril et je ne savais comment faire autrement aussi ! finalement ça a permis d e mettre d'autres façon d e le calmer en place et l'allaitement de jour a continué encore plusieurs mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyne
Habituée


Nombre de messages : 2493
Age : 37
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 12:53

C'est vraiment dingue, plus je te lis, plus les ressemblances s'accumulent !!! : la dernière en date : rien d'autre que le sein, pas même le ptit doigt !! Le grand qui dort bien et donc on ne veut pas le perturber.
Une petite différence : Nino dort pas trop mal (pour le moment ...) chez la nouvelle nounou.

Bon ben on va se suivre mutuellement pour les solutions à mettre en place.
Question micro-kiné, Nino en a vu une deux fois qui a décelé des angoisses de séparation mais j'ai l'impression que ce n'est plus çà maintenant (il avait 4 mois à l'époque).
Kinésio je sais pas si on a çà par ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionne
Habituée


Nombre de messages : 1526
Age : 35
Date d'inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 13:31

Saphaëlle aau
Me revoilà par ici après quelques jours de mise au vert ...

Je te souhaite de trouver des bribes d'énergie positive, physiquement, ou psychologiquement, pour arriver à traverser tout ça en laissant la porte ouverte à la suite.
Comment dire ? ...
Vous traversez ça tous les deux, tous les trois, tous les quatre.
Mais ça va passer, pas "tout seul", sans doute, mais vous trouverez votre issue, et des "bonnes" nuits, vous en aurez plein, plein, plein !

Je te dis ça parce que je suis en dehors, et que du coup je peux me permettre de regarder en avant...
Fais le nécessaire pour prendre soin de toi, pour ne pas te laisser complètement envahir aav

Nous traversons toutes de ces moments où plus rien ne va, où nous sommes au bout du bout du rouleau, où l'on ne comprend plus rien à ce foutu bébé.
La dernière partie de la première année est une période pleine de changements, pas forcément sereine ! Les bébés changent à toute vitesse !!

Bon...
C'est assez fade, en fait, ce que je te dis là (voilà un quart d'heure que j'hésite à l'effacer), surtout en comparaison avec l'intensité de ce que vous vivez.
Je ne sais pas.
C'est marrant j'ai l'impression d'être complètement à côté de la plaque !!
C'est sans doute que je suis imprégnée de cette impression après avoir longuement lu les messages postés ces derniers jours ici...

Allez, encore une petite réflexion et puis je te laisse :
À propos de "sevrer la nuit"... Vous tenez le bon bout sur ce point : il ne s'agit d'ailleurs pas de sevrer, mais de réguler l'allaitement, de mettre quelques limites (TES limites) ange clin doeil
Et cette "régulation" peut très bien passer par des séances de pleurs en le contenant, comme tu le décris. Ca convient très bien pour un bébé de cet âge !! Si tu sens qu'il est épuisé tu peux re-tenter l'expérience ! aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeiouy13
Habituée


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Jeu 7 Fév 2013 - 13:42

mon fils n'a jamais eu de besoins intenses comme le tien, mais j'entend ton épuisement moral.
Je n'ai bien sur pas de "solutions", juste quelques idées ou réflexions en te lisant (tu prends donc ce qui te semble pouvoir t'être utile et tu laisse le reste):

Citation :
mais bon voilà quoi, il a 10 mois, c'est pas un petit terrible two en pleine crise, c'est un bébé de 10 mois.
Peut-être est-il aussi dans cette période un peut plus forte que d'habitude, avec l'angoisse de séparation qui s'accroie. Ce qui pourrait expliquer qu'à la crèche aussi il a de plus en plus de mal à s'endormir, à lacher. Et qu'il n'a pas encore d'objet transitionnel (à part le sein de maman), mais que celà peut encore venir.

La maison pas rangée, les tonnes de choses à déblayer qui s'accumulent....
Sans être dans ton cas, ce qui m'avait aidé quand Sylvain été tout petit et avait des crises de coliques continuelles (il passait plusieurs jours sans dormir plus de 20minutes d'affilées); c'était de me définir un petit truc à faire chaque jour, malgré la fatigue, malgré ses pleurs.
Ca n'avancait pas grand chose, mais ça aidait le moral, à sortir petit à petit de cette impression de ne rien faire, sauf essayer de ne pas couler.

Quand vraiment je ressentais trop le besoin de me préserver, que j'avais essayé tout ce que je pouvais pour l'aider, que rien ne marchait mais que simplement l'accompagner dans sa douleur était plus qu'éprouvant (que je ne me sentait même plus capable de ça) je prennait 5 minutes pour m'éloigner de lui.
Je l'installais en sécurité, lui expliquait que je savais qu'il avait besoin d'être entourée, mais que là je n'en étais plus capable. Que j'allais le laisser seul 5 minutes et que je reviendrais après pour m'occuper de lui, mais que pour cela, il fallait aussi que je m'occupe un peu de moi.
Je le posais et sortais dehors (impossible de s'isoler du bruit dans la maison). Je prenais 5 minutes, respirais un grand coup, sentais le froid ou le vent, pleurais un bon coup suivant la situation....
Puis je retournais vers lui, lui réexpliquait ce qui se passait pour moi aussi, de mon besoin d'écouter mes émotions pour pouvoir l'accompagner au mieux.

Je vois aussi ton sentiment de passer à côté de ta famille, de ne plus pouvoir suivre, partager avec elle. En as-tu parlé à ton homme, de ce que tu ressens. Peut-être qu'il pourra t'aider à déculpabiliser, ou qu'il aura des pistes pour vous aider à trouver des solutions pour pouvoir partager de vrais temps ensembles (ne serais-ce qu'avec l'ainé).

Adriel n'a peut-être pas de raison valable à tes yeux (en tout cas moins qu'Arthur) de tant réclamer. Sauf si réclamer n'est pas une consèquence, mais un état pour lui. Effectivement, le chemin de l'acceptation, de ce fils qui n'est pas aussi "facile" que le premier me semble important. Même si la tête dans le guidon ce ne dois pas être facile.
Peut-être peux tu essayer de noter quelque part tout ce qu'il fait de bien et reprendre la liste quand tu n'y pense pas.
Je ne crois pas que tu le detesteras, même si c'est épuisant de l'accompagner. Et tes efforts paieront.

Bien sur, tu peux aussi lui parler de ce que tu ressens, de ta fatigue, de tes craintes, de ce que tu aimerais faire avec lui si tu t'en sentais le courage et l'energie.

En attendant, je t'envoie tout mon soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice


Nombre de messages : 13755
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Ven 8 Fév 2013 - 12:34

Merci, du fond du coeur merci aau aau aau aau aau aau aau


Cette nuit, Ô bonheur, il a dormi de 9h à 6h du mat ura1 ura1 ura1 ura1 ura1 ura1 (et moi aussi, puisque je me suis effondrée direct après lui jusqu'à son réveil).

C'est fou comme une nuit complète nous remet les neurones un peu en place 0059_G

Je ne m'accrochais pas vraiment à l'angoisse de séparation, parce qu'il a semblé clairement en faire une vers 7 mois 1/2, 8 mois, mais après tout, c'est bien possible aussi que ça joue...... Je pourrais peut-être lui laisser un lange avec mon odeur à nouveau...

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
lionne
Habituée


Nombre de messages : 1526
Age : 35
Date d'inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Ven 8 Fév 2013 - 16:15

coool ! abc

prenez un jour à la fois, une nuit à la fois ange clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selkis
Modératrice


Nombre de messages : 6741
Age : 37
Localisation : Allier
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Ven 8 Fév 2013 - 16:17

ura1 ura1 ura1 ura1
oh le pied 0001_G

_________________
Notre petit bonhomme est arrivé en avril 2012, une petite puce a agrandi la famille en juin 2014 et on continue... 0059_G
 
"Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait"   Mark Twain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeiouy13
Habituée


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Ven 8 Fév 2013 - 20:26

super, une nuit, c'es tourjours ça de pris !
Tout ce qui est acquis servira un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheerazade
Modératrice


Nombre de messages : 5878
Age : 37
Localisation : En Picardie
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Ven 8 Fév 2013 - 21:31

Mathou a écrit:
j


Saphaëlle a écrit:
Ce ne sont pas des hurlements en fait. Je ne sais pas comment m'exprimer mieux...... Adriel gueule tout le temps, quand il est heureux, quand il est fâché, quand il veut un truc, quand il le veut pas, quand on le change ou qu'on l'habille (et pas parce que quelque chose cloche mais parce qu'il n'aime pas tout simplement), quand il a faim, quand il est dans sa chaise haute et qu'il veut un truc à manger, quand on lui dit non, quand il joue avec nous ou avec Arthur. Hurler, il l'a fait parce qu'on l'avait laissé dans son lit au lieu de le prendre, de répondre à son besoin, il ne lâchera pas prise, il ne stoppera pas un moment, par épuisement ou par lassement, il va tenir et hurler non stop jusqu'à ce qu'on réponde.



quand tu écris ça , j'ai l'impression que tu décris mon fils et comme toi, j'ai vu x medecin qu'ils l'ont tous trouvé en forme "apparente".
il est très sensible à tout et très intense dans ses demandes.

Il a 3 ans maintenant et avec le recul : il faut absolument que tu respectes tes besoins de base parce que lui sera toujours en demande de toute façon, je pense que la cnv paye, mettre des mots sur les émotions/les ressentis.




C'est tout à fait ça... mon fils est comme ça... hyper sensible à tout, bon comme mauvais. Il vit tout à du 500%. (euh... comme moi, d'ailleurs). Tout à l'heure, il ne voulait pas que nous parlions pdt le repas, il s'est mis dans un état! Il fallait le voir pour le croire.

Sapha: une nuit, une nuit de rêve!!!! Je t'en souhaite plein d'autres!

_________________
Après 4 ans d'attente, 9 mois d'une magnifique grossesse, et quelques heures de travail, notre fils nous a rejoint au printemps 2010.
Après 9 mois d'un cheminement tout particulier, un deuxième petit mec dans la famille, notre tendre G, en avril 2014 flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sensibilityscrap.canalblog.com/
Mathou
Habituée


Nombre de messages : 1801
Age : 34
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Sam 9 Fév 2013 - 8:41

super !! le début de nombreuses autres nuits 0001_G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beebop
Habituée


Nombre de messages : 1814
Age : 34
Localisation : Périgord
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Sam 9 Fév 2013 - 11:51

Sapha je pense bien à toi.

Ma mimi a (me semble t il) fait son angoisse de séparation vers 7/9 mois. Ya eu un grand mieux, puis , ce que je décrivais ces derniers jours dans mon post sur le sommeil et le sentiment d'abandon, c'était revenu de plus belle depuis janvier (13 mois) et a duré...
A la creche c'était super dur, à la maison pareil... Elle ralait en permanence, chouinait et tout et tout... Sans parler des réveils nocturnes à hurlements.

Et puis on est allé voir l'osthéo et elle de son coté commence tout doucement à marcher. Je lui ai loooooooonguement parler sur le fait qu'on ne l'abandonnerai pas et tout et tout.
La nuit ça se passe mieux (elle a le sommeil hypra léger aussi... on se risque à chaque fois qu'on va aux WC la nuit!).
Et à la creche : c'est elle qui me fait signe de la main pour me dire salut quand je la dépose.

Tout ça pour te dire que ton loulou peut être frustré de quelque chose (peut être meme beaucoup si c'est le meme genre de personnage de ma mimi) et que ... ça se calmera je pense et que ça repartira de plus belle...

En tout les cas, je te souhaite de garder le cap encore une fois.
La psy m'avait dit de penser chaque soir à 3 choses positives faites dans la journée (ce que j'ai fait, mais ce que j'ai été aussi genre tendre avec ma fille, ou détendue pendant 1h,... )
Ca aide à renforcer l'estime de soi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leylenna
Construit son nid


Nombre de messages : 10
Localisation : Charente
Date d'inscription : 05/02/2013

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Lun 11 Fév 2013 - 14:29

Saphaëlle a écrit:
Merci, du fond du coeur merci aau aau aau aau aau aau aau


Cette nuit, Ô bonheur, il a dormi de 9h à 6h du mat ura1 ura1 ura1 ura1 ura1 ura1 (et moi aussi, puisque je me suis effondrée direct après lui jusqu'à son réveil).

C'est fou comme une nuit complète nous remet les neurones un peu en place 0059_G

Je ne m'accrochais pas vraiment à l'angoisse de séparation, parce qu'il a semblé clairement en faire une vers 7 mois 1/2, 8 mois, mais après tout, c'est bien possible aussi que ça joue...... Je pourrais peut-être lui laisser un lange avec mon odeur à nouveau...

Coucou

C'est genial !!!! ura1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lutynnature.canalblog.com/
Marilyne
Habituée


Nombre de messages : 2493
Age : 37
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mar 19 Fév 2013 - 7:56

Chez nous une évolution positive se fait jour, j'espère que çà continue chez vous et je pense bien à vous aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice


Nombre de messages : 13755
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Lun 25 Fév 2013 - 16:37

Coucou à toutes 0059_G

Je pense que vous avez raison sur un point précis, il n'est probablement pas sorti de sa période "angoisse 8e mois", parce que j'ai des recrudescences par-ci, par-là. Notamment sur de violentes crises de larmes dès que je m'échappe d'un mètre de lui, ou l'impossibilité qu'il aille dans les bras de quelqu'un d'autre que moi si je suis dans la pièce. J'imagine que tout ça dépend un peu de cette angoisse... (j'essaie de ne pas non plus tout mettre sur le compte de la BABI-attitude)

Beebop, je crois qu'il est comme ta mimi content050 Depuis peu, Adriel a découvert le sentiment de frustration (ou en tout cas, s'il l'a découvert plutôt, il le manifeste concrètement depuis un mois à peu près) et de colère. Nous essuyons donc régulièrement des crises de frustration pour des oui ou des non (mais qui sont surement très importants à ses yeux). Je me dis que parti comme ça, à même pas un an, on n'est pas sorti de l'auberge 02_05_The-Definition


Bon, je pense qu'on tient clairement le "bon bout" avec l'éviction PLV. Parce qu'on a quand même de plus en plus de meilleures nuits, en tout cas, de l'ordre de minimum 6h d'affilée (de 20h à 2-3-4h du mat, selon), et surtout, surtout, on a pu vérifier la situation le week-end précédent (16-17/02). Adriel a eu l'occasion de manger un petit pain au lait samedi (les petits sandwichs du commerce) et jusque mardi matin, ce fut une réelle catastrophe. Réveils toutes les heures, hurlements, coliques et pets, recrudescence du RGO. Le pire fut la nuit de dimanche à lundi, où j'ai dormi royalement 2h au total, de 23h à 1h du mat. J'ai été travailler dans ses conditions là, le soir même je développais un super gros ab.cès, le lendemain je ne tenais plus debout d'épuisement. Puis les jours passant, nous avons doucement retrouvé quelques heures de sommeil. Le must ? Samedi à dimanche, dodo de 20h à 5h du matin. Cette nuit, par contre, pas top du tout du tout, mais bon.......


Merci du fond du coeur pour votre soutien à chaque fois aau aau aau aau aau aau

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
Selkis
Modératrice


Nombre de messages : 6741
Age : 37
Localisation : Allier
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mar 26 Fév 2013 - 7:10

ura1 ura1 ura1 ura1 ura1 ura1
Génial pour les nuits 0059_G

Sinon, modèle similaire à la maison pour l'angoisse des 8 mois et dire qu'à 8 mois je m'étais dit c'est ça l'angoisse de séparation trop facile content103 ET des frustrations, ça promet comme tu dis content034

_________________
Notre petit bonhomme est arrivé en avril 2012, une petite puce a agrandi la famille en juin 2014 et on continue... 0059_G
 
"Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait"   Mark Twain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphaëlle
Modératrice


Nombre de messages : 13755
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mar 26 Fév 2013 - 11:57

Selkis a écrit:
size=9]et dire qu'à 8 mois je m'étais dit c'est ça l'angoisse de séparation trop facile content103 [/size]

Ah mais exactement pareil ici content103 content103 content103 content103 content103

J'avais trouvé ça tellement cool, par rapport à son intensité habituelle, je m'étais dit qu'on était passé outre, mais non, ça semble bien durer...............

Cette nuit, 20h - 3h à 4h +- puis jusque 7h30 dodo. Je reprends à nouveau doucement consistance content050

_________________
Prends soin de toi Invité I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maviebyme.canalblog.com
vita
Habituée


Nombre de messages : 2178
Age : 33
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mar 26 Fév 2013 - 11:59

Si ça ce n'est pas une bonne nouvelle... alors je ne sais plus rien moi !

aav aav aav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisresidual.blogspot.fr/
Marilyne
Habituée


Nombre de messages : 2493
Age : 37
Localisation : Ptit coin d'paradis berrichon
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mar 26 Fév 2013 - 19:29

Bon çà s'arrange alors !! Je suis contente pour vous. Nous aussi il y a de l'évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aeiouy13
Habituée


Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Mer 27 Fév 2013 - 6:27

je suis contente de voir que ça s'arrange et que le moral revient (la fatigue moindre doit y contribuer).

c'est sur, l'angoisse (ou plutôt les angoisses) de séparation peuvent durer.......;heu jusqu'à 30 ans (voir plus) non ? Il y a des périodes plus franches que d'autres, mais au final, quand de nouvelles choses se mettent en place, on a tous besoin d'aller se réassurer auprès de quelque chose ou quelqu'un sur qui on peut compter.

Si l'éviction PVL marche bien aussi, c'est une bonne nouvelle, c'était pas si évident que ça au début (pour moi en tout cas).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !   Aujourd'hui à 11:29

Revenir en haut Aller en bas
 
A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» A la poursuite du sommeil/ Edit : on se gène mutuellement !
» Allaitement, fatigue, déprime, manque de sommeil
» Edit Vert-champagne-noir et "Sable" (la soeur de Satin Taupe)- photos!
» Sommeil, maternage et tradition.... Je vais craquer
» probleme de sommeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Les ptits maux de bébé-
Sauter vers: