discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'intérêt des devoirs pour les enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 15:22

Louve a écrit:
(à la place des devoirs trop chiants content107 ),

Je me permets de relever Smile
Je ne suis pas concernée, je n'ai pas d'enfants, et de toutes façons je suis contre tout déscolarisation (mais c'est un autre débat).
En revanche je suis prof... et même si les devoirs sont chiants, ils sont nécessaires. Je ne pense pas que tu sois partie du principe qu'il fallait "nier en bloc" tout ce qui vient de l'école, peut être as tu tout simplement mal formulé.
En tous cas, effectivement on n'est pas tous égaux devant l'école (en fonction de son établissement, mais aussi en fonction des professeurs des enfants au sein d'un même établissement), ça c'est indéniable.
Revenir en haut Aller en bas
nour-zahra
Habituée
avatar

Nombre de messages : 1149
Age : 29
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 15:40

je pense que c est la question que pose louve
y aurait il une facon d acceder a l education sans passer forcément par des devoirs pas tres ragoutants lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandinette
A sa place au chaud
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 15:44

Je prècise, pour nutella-prof, et pour toutes les mamans que vous etes, qu'en théorie les devoirs écrits sont INTERDITS !

Mais tout le monde , ou presque, en donne... déplorant !

Ici, bien avant la naissance de Luka je m'interrogeais sur l'IEF.

C'est clair pour moi qu'il n'ira pas à l'école avant 4 ans voir 5-6-7 ans si on en a les "moyens".

Je prèfére privilégier avec lui sa "socialisation" et la gérer .. oui parcequ'à cet age... les apprentissages sont premiers (motriciter, écouter, parler, jouer...) et pas purement scolaires.

Je trouve que des si petits bouts dans des classes si chargèes... c'est juste le zoo...

Après je ne suis pas non plus en adéquation avec le "système" et la manière de faire de celui ci (bourrage de crane) mais je ne me sens pas de gérer plus loin une IEF.

Après on en est pas là ... Et pourquoi pas faire, par la suite, comme tu dit une "IEF du soir et du week end" lol ;)

Ici je compte sortir beaucoup... le mettre un peu à la halte garderie et dans une ou deux activitées sportives/culturelles... aller à la ludothèque et également au RAM comme je compte garder un loupiot pour "pas faire la feignasse qui fou rien et rapporte pas d'argent à la maison" lol ;)

Tu cherches quoi comme liens ? Je dois en avoir pas mal.

Bizes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 16:12

Pandinette a écrit:
Je prècise, pour nutella-prof, et pour toutes les mamans que vous etes, qu'en théorie les devoirs écrits sont INTERDITS !

Mais tout le monde , ou presque, en donne... déplorant !


déplorant?!
mimique045

Je sais bien que c'est interdit en primaire (je suis prof en collège). Mais je sais bien que tous les instits de cm2 (et même plus petit) en donnent. Et je ne peux que les approuver.
Parce qu'on récupère des gosses qui n'ont jamais appris une leçon de leur vie (ou une poésie) et qui du coup, sont paumés et perdent pied.

Après il y a devoir et devoir, bien évidemment. Il ne faut pas que les enfants/élèves passent trop de temps dessus, en primaire en un quart d'heure ça devrait être bouclé.

Après, là n'est pas le débat.
Et c'est évident que les enfants qui ont des parents qui "suivent" (les reprennent, les "sortent", les emmènent à la bibliothèque, à la piscine and co, sont nettement plus éveillés que les autres
Revenir en haut Aller en bas
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 17:13

nutella a écrit:
Louve a écrit:
(à la place des devoirs trop chiants content107 ),

Je me permets de relever Smile
Je ne suis pas concernée, je n'ai pas d'enfants, et de toutes façons je suis contre tout déscolarisation (mais c'est un autre débat).
En revanche je suis prof... et même si les devoirs sont chiants, ils sont nécessaires. Je ne pense pas que tu sois partie du principe qu'il fallait "nier en bloc" tout ce qui vient de l'école, peut être as tu tout simplement mal formulé.
En tous cas, effectivement on n'est pas tous égaux devant l'école (en fonction de son établissement, mais aussi en fonction des professeurs des enfants au sein d'un même établissement), ça c'est indéniable.

Tu es prof.
Oui, effectivement, au lycée, au collège dans une moindre mesure, les devoirs peuvent être nécessaires. Et encore...

Au primaire, ils sont non seulement inutiles, mais, qui plus est, interdits par la loi.

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 17:21

J'ai divisé le sujet en deux :

nous pouvons donc poursuivre sur les devoirs à la maison.

Ma fille est encore petite, je ne peux donc parler que pour moi.
Une fois le contrôle parental moins regardant niveau devoir j'ai directement stoppé les devoirs. Cela ne m'a pas empêché de faire de bonnes

je reviens.... urgence, désolé

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 17:36

merci Louve, ce débat me semblait effectivement intéressant pour avoir son sujet distinct.

Nutella, je suis complètement d'accord avec toi quand tu dis:
Citation :
Parce qu'on récupère des gosses qui n'ont jamais appris une leçon de leur vie (ou une poésie) et qui du coup, sont paumés et perdent pied.

Sauf, que pour moi, les devoirs à la maison c'est complètement contre-productif. Les leçons, les poésies, c'est à l'école que les enfants doivent les apprendre!

Déjà, l'école, nos mômes y sont 6h par jour, 4 par semaine. Donc le temps, il y est!! C'est une des choses qui me révolte particulièrement dans le système scolaire, en les vivant de l'intérieur, ce temps perdu. Parce que faut pas se leurrer, les mômes ne bossent pas pendant 6h!!!
D'ailleurs un enfant IEF suit généralement le même programme, en ne consacrant qu'1 à 2h par jour à sa table de travail...

Et après une journée si longue, quel intérêt y a-t-il à remettre ça?? Des exercices d'entrainement, pour automatiser une opération grammaticale ou arithmétique, se remémorer avant la prochaine leçon? Au collège, quand certains cours n'ont lieu qu'une fois par semaine, je veux bien le comprendre. Mais au primaire, ce n'est pas 1/4 d'h de plus ou de moins qui vont changer le fait qu'un enfant se souviendra mieux, ou pas, de ce qu'il a vu la veille...

Bon, et puis je suis un peu restée sur les idéaux de Ferry (Jules, pas Luc!), et donc l'école doit offrir l'égalité des chances. Or quelle égalité est possible si on donne des choses à faire à la maison, où l'on sait très bien que, selon l'environnement socio-culturel de l'enfant, il pourra être épaulé ou non???

Le seul intérêt, selon moi, des devoirs et de donner aux parents une visibilité quotidienne de ce que fait l'enfant à l'école, et donc de leur donner l'illusion qu'ils participent à l'instruction de leur enfant. Ce qui, pour les parents qui ne le peuvent pas (faute de temps, de capacités intellectuelles, ou je ne sais quoi...) est hyper culpabilisant !

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 17:44

je comprends ton point de vue, et oui, il y aurait le temps de faire les devoirs sur temps scolaire, et ça serait génial.
Je n'ai qu'une vision partielle puisque je ne vois les gosses qu'une heure par jour, mais je peux te garantir que toute heure est bien remplie, et si, ils bossent, même de 4 à 5. Et là tu vois je n'ai pas fini le programme (pour diverses raisons, là n'est pas le sujet d'ailleurs).

Je n'ai aucune solution à apporter.
Que les gosses aient une heure d'étude tous les soirs? (sans leur rajouter d'heure puisqu'ils ont déjà beaucoup, mais alors à qui retirer une heure? à quelle matière je veux dire).
Qu'on réduise (encore....) les programmes?

Je n'ai aucun avis tranché, et même si je ne suis pas pour la déscolarisation, ce n'est que mon point de vue et je pense que les gamins qui "font l'école à la maison" en savent tout autant que ceux qui viennent au collège, car là n'est pas le souci selon moi.

J'adorerais pouvoir aider les gosses à les faire ces fichus devoirs, et à leur éviter de se prendre la tête le soir à la maison, surtout que là où je bosse il n'y a personne derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 17:47

[quote="Mekati"
Sauf, que pour moi, les devoirs à la maison c'est complètement contre-productif. Les leçons, les poésies, c'est à l'école que les enfants doivent les apprendre!

. [/quote]

je rebondis, désolée pour le double post.

Une leçon apprise à l'école, oui, pourquoi pas. Mais ça sous entend:
- différents rythmes car les enfants sont tous différents (et honnêtement on n'a pas le temps... le souci est purement matériel)
- une leçon doit être apprise, ré apprise et réactivée pour que le travail soit efficace. Ca sous entend réactiver régulièrement, chose que l'on fait en classe mais qui n'est pas suffisante pour tous, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:04

nutella a écrit:
je comprends ton point de vue, et oui, il y aurait le temps de faire les devoirs sur temps scolaire, et ça serait génial.
Je n'ai qu'une vision partielle puisque je ne vois les gosses qu'une heure par jour, mais je peux te garantir que toute heure est bien remplie, et si, ils bossent, même de 4 à 5. Et là tu vois je n'ai pas fini le programme (pour diverses raisons, là n'est pas le sujet d'ailleurs).

Je n'ai aucune solution à apporter.
Que les gosses aient une heure d'étude tous les soirs? (sans leur rajouter d'heure puisqu'ils ont déjà beaucoup, mais alors à qui retirer une heure? à quelle matière je veux dire).
Qu'on réduise (encore....) les programmes?

Je n'ai aucun avis tranché, et même si je ne suis pas pour la déscolarisation, ce n'est que mon point de vue et je pense que les gamins qui "font l'école à la maison" en savent tout autant que ceux qui viennent au collège, car là n'est pas le souci selon moi.

J'adorerais pouvoir aider les gosses à les faire ces fichus devoirs, et à leur éviter de se prendre la tête le soir à la maison, surtout que là où je bosse il n'y a personne derrière eux.

Tu as entièrement raison, Nutella!!!
Oui, je pense qu'une étude dirigée, en petits effectifs, avec un tutorat, pourquoi pas, pourrait être une solution au collège. Je persiste à croire que c'est inutile au primaire. Effectivement, il faut dégager ce temps. Pas forcément retirer une heure à une matière, mais 10 min à chacune?

Réduire les programmes... je ne sais pas... je ne connais pas suffisamment la question du collège pour savoir, et puis ça doit dépendre des matières, je suppose...
Mais en élémentaire, les programmes sont loin d'avoir été allégés!!! Depuis 12 ans que j'enseigne, ils ont même été considérablement alourdis! Je rappelle qu'aujourd'hui, en CE1, est au programme la "technique opératoire de la division euclidienne par 2 et 5" (il y a quelques années, la division en terme de technique opératoire était réservée au CM2, voire fin de CM1 quand on avait le temps; seules les "situations concrètes de partage et distribution" étaient abordées en CE)...

Tu es prof de quelle matière, toi??

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:09

nutella a écrit:

- une leçon doit être apprise, ré apprise et réactivée pour que le travail soit efficace. Ca sous entend réactiver régulièrement, chose que l'on fait en classe mais qui n'est pas suffisante pour tous, loin de là.

OUI !!!

Mais, honnêtement, pour qui ce qui est fait en classe n'est pas suffisant??
Pour ceux qui ont des facilités, ou pour les élèves en difficulté?

Et ces élèves en difficulté sont bien souvent ceux dont les parents non plus ne sont pas soutenants à la maison (pour diverses raisons, beaucoup étant légitimes!) ... non?
En tout cas, moi c'est le constat que je fais: si je donne des "devoirs", si légers soient-ils, les enfants qui ne les font pas sont en général ceux à qui ils auraient été profitables...

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:12

anglais.

Et au collège (et lycée) ça a été assez allégé. Mais bon après tout pourquoi pas.

consacrer 10 min de mon cours aux devoirs: je le fais 4 fois sur 5. Ils font les exercices et je passe les aider. Mais les leçons ne sont pas apprises sur temps scolaire.
En langues vivantes, c'est obligatoirement du par coeur, et
1) dix min ce n'est pas assez pour 1/3 des classes
2) les élèves refusent d'apprendre en classe, rechignent... car "les devoirs c'est à la maison" (et ils le font à la maison en général).

Après... moi je perds déjà tellement de temps avec la gestion de classe, (entre les bavardages, insolences et autres joyeusetés), retirer plus de temps de "cours" ça serait injouable.


Se pose aussi le souci des gamins qui ne parlent pas français à la maison (plus de la moitié où je suis)?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:14

Mekati a écrit:

OUI !!!

Mais, honnêtement, pour qui ce qui est fait en classe n'est pas suffisant??
Pour ceux qui ont des facilités, ou pour les élèves en difficulté?

Et ces élèves en difficulté sont bien souvent ceux dont les parents non plus ne sont pas soutenants à la maison (pour diverses raisons, beaucoup étant légitimes!) ... non?
En tout cas, moi c'est le constat que je fais: si je donne des "devoirs", si légers soient-ils, les enfants qui ne les font pas sont en général ceux à qui ils auraient été profitables...

ah bah écoute là je ne peux qu'aller dans ton sens... en général bien sûr, car il y a toujours des gamins qui en ont besoin et qui les font (et que ça aide).

Mais on est censé être au "collège unique" (grr...) donc "pareil pour tout le monde" (re grrr...) (inutile de dire que je n'adhère pas).
Il m'arrive de différencier les devoirs, mais ce n'est pas une généralité et ça reste exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:19

et moi la première, en tant que maman solo avec trois enfants en bas âge, j'avoue que souvent les devoirs du grand (CE1) passent à l'as.

Parce que le soir, après l'école, la musique (ou le sport), récupérer le petit chez la nounou, le bain, le repas, le petit qui colle ses doigts dans la prise, le moyen qui hurle parce que son frère lui a piqué ses cartes pokémon (et j'en passe, enfin, vous connaissez...) bref, si je veux qu'ils soient couchés à 20h (vital pour ma survie nerveuse), le temps pour les devoirs, je ne l'ai pas!!!
Ou quand bien même j'aurais le temps, je n'ai pas la sérénité nécessaire pour être à 100% disponible uniquement pour lui, ne serait-ce qu'un quart d'heure, sur la tranche horaire 18h-20h...

Donc en général les devoirs sont faits le mercredi et le WE, pendant la sieste des petits... (quand il est avec moi, parce que chez son père, de toutes façons ce ne sera pas fait, ou pire, n'importe comment!)

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Flora
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5493
Age : 35
Localisation : Amnéville (Moselle)
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:24

Après il y a devoirs et devoirs... quand je vois la somme de travail qu'a la cadette d'une de mes amies (en CE2), c'en est à dégoûter les enfants de l'école ! Entre les leçons d'une dizaine de pages, les auto-dictées, les leçons quotidiennes à revoir parce que l'instit' est allée trop vite en classe, les préparations de contrôles... la gamine et ses parents pètent un plomb ! Je ne suis pas une anti-devoirs, mais là je me demande franchement si ce n'est pas trop pour des enfants finalement encore petits...

@Mekati : j'ai cru comprendre que tu étais instit', est-ce que tu fais des auto-dictées avec tes élèves ? Est-ce que c'est imposé par le programme ? Est-ce qu'on fait encore de "vraies" dictées inconnues ?

_________________
)O(

En mode Wonder-tata depuis le 9/05/2012 0059_G

Juste aujourd'hui : ne sois pas en colère, n'aies pas peur, sois honnête, accomplis ton devoir diligemment, sois bienveillant avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eanna.fr
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:24

Reeee et puis bonjour les fautes sur mon premier post, pfffff 02_05_The-Definition

Ha ben voilà clairement Mekati elle a tout dit de ce que je voulais dire.

J'enseigne à des étudiant de licence et maitrise en chimie : ben pas de devoirs (et non je ne considère pas que l'étudiant bosse après les cours : rien qu'en considérant les étudiants qui doivent bosser à côté pour payer leurs études ben je trouve cela bien plus égalisant que de considérer que les étudiant bosse à la BU tous les soirs, ce qui est de toute manière utopique content103 ) et malgré le fait que les cours n'aient lieu qu'une fois par semaine, ils intègrent malgré tout des informations, bien pas tout mais cela dépend à mes yeux bien plus des capacités des étudiants que de leur travail fournit.

Ensuite, je ne leur demande pas d'apprendre, mais de COMPRENDRE, se poser des questions bref savoir prendre du recul par rapport à mes dires car :
-d'une part il est clairement impossible de TOUT retenir donc quel est l'intérêt d'apprendre par coeur????
-d'autre part l'information si elle est à disposition se retrouve facilement
-enfin cela développe un esprit critique indispensable dans la recherche (et je dirais indispensable dans la vie tout cour : la naïveté de mes étudiants me fait flipper ils croient dur comme fer à ce que l'on peut entendre au JT par exemple, sans aucun recul ni remise en question, flippant)

SI je transpose à des enfants plus jeunes (quand même !!!)
Alors ok apprendre ses tables de multiplications c'est utile l'alphabet également, mais apprendre des poésies qui de toute manière seront oubliées d'une année sur l'autre est-ce vraiment utile?
Ne serait-ce pas plus utile de discuter de ce qu'inspire ces écrits, faire marcher leur imagination plutôt que d'apprendre à ingurgiter bêtement ce qu'on leur fait lire?

Bien sur je me doute que vous avez un programme à respecter aussi je ne remet pas au cause les instit qui font comme ils le peuvent avec leur moyens (pourris) qui leurs sont alloués (ça pour libérer du fric pour construire des joujoux pour la guerre pas de soucis mais trouver du fric pour éduquer l'avenir de la nation là....).

Mais je reste persuadée que bourrer le crâne des élève n'est pas la solution et encore moins avec des devoirs vu tout ce qu'ils ont à ingurgiter en cours.

Bien entendu : la question de l'égalité des chances se pose encore une fois via les devoirs comme l'a souligné Mekati.

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:31

effectivement il y a devoirs et devoirs, faut pas pousser ce ne sont que des gamins (et même lorsqu'ils sont plus grands, ils ont besoin de souffler aussi sinon c'est contreproductif).

Juste pour le par coeur... bien sûr il est nécessaire de comprendre; mais tu comprends aussi qu'en anglais, si ce n'est pas appris par coeur, ce n'est pas appris tout court. Comment parler/lire/comprendre/écrire dans une langue dont on n'a pas appris le vocabulaire, par exemple?
Revenir en haut Aller en bas
minou
Gardienne du Temple
avatar

Nombre de messages : 4483
Age : 36
Localisation : cocherel 77
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:32

Et ces élèves en difficulté sont bien souvent ceux dont les parents non plus ne sont pas soutenants à la maison

Que veut tu dire mekati par parents pas soutenants?
et keske vous appelez un élève en difficulté?

je viendrai développer plus tard, pke j'ai pas mal de chose à dire sur le sujet de la scolarisation je dois dire

_________________
Séverine, maman...
du chevalier Bastien né le 13 Janvier 2005 ( par césa )
de la fée Anaë née le 28 Septembre 2006 ( AVAC )
du ptit bouddha LiLys née le 13 Juin 2009 ( dans le lit de papa et maman ) au tétou
Et de ma tite citrouille jolie Bluenn née le 2 novembre 2012 ( de justesse dans le lit de papa et maman )tetou, HNI et un peu de couche lavable, portage et pleins de câlins, de bisous sont au programme encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minou-sfamily.over-blog.com/
Louve
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 9586
Age : 35
Localisation : Franchement : je sais pas...
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:39

nutella a écrit:

Juste pour le par coeur... bien sûr il est nécessaire de comprendre; mais tu comprends aussi qu'en anglais, si ce n'est pas appris par coeur, ce n'est pas appris tout court. Comment parler/lire/comprendre/écrire dans une langue dont on n'a pas appris le vocabulaire, par exemple?

Encore plus pour l'anglais : le seule moyen de réellement l'apprendre : c'est de le pratiquer : jeux de rôle, mise en situation, dialogue etc....

Or le programme actuel d'anglais c'est vocabulaire, grammaire, liste des verbes irréguliers, lecture........ pendant tout le long du cursus scolaire.
Alors sur les bases : au départ travailler sur la grammaire et les début en vocabulaire ouais mais de la 6ème au bac sans compter l'université c'est complètement contre productif : du coup on se retrouve avec des adultes qui ont un peu en tête un peu de vocabulaire résiduel, quelques verbes irréguliers pis quelques notions de grammaire mais sont infoutus de faire une phrase....

Je bosse dans un centre européens : dans mon labo il y a anglais, américains, italiens, russe, indien etc....
Et ben juste avec de la pratique, ils obtiennent un français de bonne qualité alors que les français galère à parler anglais sans pour autant être bon en expression écrite.
Et nos "étrangers reste assez halluciné de la manière dont on apprend nos langues étrangères.

Et ce constat se retrouve un peu partout : y a bien un problème quelque part, non??????

_________________
"Les enfants sages iront au paradis, les autres iront... où ils veulent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.merenwen.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 18:43

Louve a écrit:
nutella a écrit:

Juste pour le par coeur... bien sûr il est nécessaire de comprendre; mais tu comprends aussi qu'en anglais, si ce n'est pas appris par coeur, ce n'est pas appris tout court. Comment parler/lire/comprendre/écrire dans une langue dont on n'a pas appris le vocabulaire, par exemple?

Encore plus pour l'anglais : le seule moyen de réellement l'apprendre : c'est de le pratiquer : jeux de rôle, mise en situation, dialogue etc....

Or le programme actuel d'anglais c'est vocabulaire, grammaire, liste des verbes irréguliers, lecture........ pendant tout le long du cursus scolaire.

oh bah non justement ça a bien changé!
c'est mises en situation, jeux de rôles... l'élève doit faire des tâches et non plus des exercices...

(ceci dit à mon avis il faut un mix des deux pour que ça fonctionne bien)
Revenir en haut Aller en bas
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 19:09

Pour te réponde, je vais prendre l'exemple concret de mes petits CP, en plein apprentissage de la lecture.


minou a écrit:
Et ces élèves en difficulté sont bien souvent ceux dont les parents non plus ne sont pas soutenants à la maison

Que veut tu dire mekati par parents pas soutenants?

qui ne font pas faire les devoirs, ou laissent l'enfant se débrouiller seul avec (et comme je l'ai dit plus haut, je me mets également dans ce lot)

Citation :

et keske vous appelez un élève en difficulté?

Pas forcément en grande difficulté, hein, mais rien qu'au CP, un petit qui a du mal à automatiser la lecture des syllabes. Par exemple, en combinatoire, l'enfant qui décompose à voix basse: "m" et "i" "mi". Au début, ils le font tous. Puis très vite, ils vont intégrer la syllabe "mi" et la prononceront directement sans la décomposer lorsqu'ils la rencontreront.

Il y a des enfants qui ont plus de mal à passer le cap de l'automatisme, et qui continuent à décomposer. Pour ceux-là, l'entrainement fréquent est super important, c'est ça qui va les aider.

Parce que dès qu'on va mettre deux syllabes ensemble, s'ils continuent de décomposer lettre à lettre, ils n'accéderont jamais au sens du mot.

Donc dans les devoirs que je suis susceptible de donner, il y aura notamment de la lecture de syllabes. Pour la plupart des élèves c'est inutile, car ils ont déjà acquis la reconnaissance automatique. Pour ceux "en difficulté", s'ils sont laissés seuls à travailler, sans papa-maman (ou n'importe qui d'autre, d'ailleurs) à côté pour vérifier que ce qui est lu est bien en adéquation avec ce qui est écrit, encourager l'enfant à lire les syllabes plusieurs fois, dans le désordre, y revenir 30 secondes avant le repas, avant le coucher, faire un petit jeu de reconnaissance sous forme de memory... ben ça ne sert à rien!!
Donc au final, tout ce travail, ces jeux, ces entrainements multi-quotidiens, si je veux que ça porte du fruit, faut que j'arrive à le faire en classe!!!

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 20:02

En vous lisant, y'a un truc qui m'apparait comme super important, transcendant tout ce qui se dit, c'est la question de la motivation dans l'apprentissage!

En effet, à mon avis, pour pouvoir apprendre quelque chose, il faut en avoir envie (bon, ok, après, malgré l'envie, certains ont des difficultés cognitives qui viennent entraver les choses).

Et c'est à mon avis toute la difficulté du primaire et du collège. Je vous cite (dsl, je ne rends pas à césar ce qui est à chacune, la flemme de faire des citations successives...):

Citation :
Après... moi je perds déjà tellement de temps avec la gestion de classe, (entre les bavardages, insolences et autres joyeusetés), retirer plus de temps de "cours" ça serait injouable.

Ensuite, je ne leur demande pas d'apprendre, mais de COMPRENDRE, se poser des questions bref savoir prendre du recul par rapport à mes dires

Je bosse dans un centre européens : dans mon labo il y a anglais, américains, italiens, russe, indien etc....
Et ben juste avec de la pratique, ils obtiennent un français de bonne qualité

Ces extraits m'interpellent à plusieurs niveaux.

Quand j'ai fait l'IUFM en 1999 (on était sur les programmes de 1995), la grande mode de l'époque c'était la "pédagogie de projet", et moi, j'ai très fortement adhéré à cette vision des choses. C'est à dire qu'on construisait un projet avec les élèves (si l'idée de départ venait d'un besoin exprimé par eux, c'était encore mieux!), et pour avancer sur ce projet, on se rendait compte qu'on avait besoin de connaissances de maths, de français, d'histoire, etc... Et donc, on apprenait et travaillait dans le BUT de pouvoir mener à bien notre projet. Les enfants avaient ainsi une motivation forte à apprendre telle ou telle notion.

ainsi, mes élèves ont:
- écrit un livre documentaire sur les VRAIS animaux préhistoriques (smilodon, éohippus, etc... par opposition aux dinosaures qui ne vivaient pas à la Préhistoire - en même temps que les premiers hommes- , mais au cours des Temps Géologiques), livre d'ailleurs primé à un concours OCCE
- fait une exposition à destination des autres classes et des familles sur l'égalité homme-femme
- réaménagé une salle pour doter notre école d'une bibliothèque (travail de la maquette au plan, mesures, échelles et conversions, puis classement alphabétique et divers genres d'écrits)
- monté une pièce policière dont l'intrigue se déroulait au Moyen-Age pour le spectacle de fin d'année...

Dans les réformes suivantes (2002, puis 2008), cette notion de projet a totalement disparu.
Je continue néanmoins à essayer de travailler comme ça, parce que, pour moi, c'est la seule manière de trouver de l'intérêt à mon travail (oui, moi aussi, il me faut de la motivation!!!)
Et puis, étant très nulle en ce qui concerne "l'autorité", c'est le seul moyen par lequel je peux canaliser 25 gamins dans une activité.

Or pour moi, l'adhésion des enfants à un projet permet de régler cette question de l'autorité. C'est d'ailleurs ce qui m'a sauvée, quand j'ai débuté: j'étais affectée à Grigny (votre ami google vous dira combien la cité de la Grande Borne peut être une perspective réjouissante pour un enseignant débutant)
Il m'a fallu de septembre à Toussaint pour arriver à les mettre en projet justement. En septembre, ils étaient debout sur les tables, pas une minute de silence sur 6h de journée de classe (CE2). Toussaint, on arrivait à travailler, seulement pour ce qui entrait dans le cadre du projet en cours. Fin d'année... je les ai regrettés!!! Ceux qui me connaissent via FB peuvent voir leurs petits mots de temps en temps, certains passent leur bac en ce moment, et cette année reste leur meilleur souvenir de scolarité.

Malheureusement, des années comme ça, c'est pas tout le temps!
Déjà, parce que d'un point de vue personnel, la pédagogie de projet (en tout cas comme je l'entends moi, et comme je veux la pratiquer) demande un investissement fort de la part de l'enseignant. Et que je n'ai pas toujours voulu me donner les moyens de cet investissement, ou pas eu le souffle sur toute la durée d'une année scolaire.
Et puis parce que cela nécessite aussi une cohésion forte entre enfants, enseignant, parents d'élèves, et collègues/direction, ce qui est extrêmement rare!!!

Petit bilan sur cette année 2011:
J'ai une classe de CP/CE1. On est presque mi-juin, le programme n'est pas bouclé (il me faudrait facilement 3 semaines supplémentaires).
Les évaluations nationales des CE1 sont correctes, mais pas extraordinaires: beaucoup d'item ratés parce que la question était tarabiscotée, ou la réponse attendue très étriquée.
A côté de ça, ma classe a notamment fait partie des 8 lauréats d'un concours de jeunes auteurs organisé par le conseil régional: pour ce projet, ils ont lu, fait des recherches, extrait des idées, comparé des écrits, observé des tournures sémantiques, enrichi leur vocabulaire, rédigé des phrases en utilisant l'alternance des temps imparfait/passé simple (pas au programme), travaillé sur divers niveaux de langage (stéréotypes, ironie...)
Ben moi, je suis contente de mon année content050 et les parents aussi (même si ce fut très dur d'avoir leur confiance, face à mes méthodes "pas dans le moule") content050

Je repense notamment à un item des évaluations nationales: il fallait écrire un texte d'au moins cinq lignes faisant suite à une amorce proposée.
Les critères de validation étaient:
- au moins 5 lignes
- respect de la situation de départ
- récit construit avec connecteurs logiques, et aboutissant à une situation finale
- richesse du vocabulaire, notamment pour éviter les répétitions
- orthographe parfaite sur les 5 premières lignes (1 erreur tolérée)
- grammaire parfaite sur les 5 premières lignes

Ils ont tous validé les 4 premiers critères (pas un récit de moins de 10 lignes), ils ont tous foiré les deux derniers. Ben moi, ça me va!
Parce que faut pas se leurrer, dans la réalité (et en classe aussi), quand on écrit, ben c'est avant tout pour faire passer des idées, c'est quand même ça le but premier de l'écrit. Bien sûr, l'orthographe, la grammaire, c'est important pour pouvoir être bien compris par celui qui reçoit. Mais un texte, ça se relit, ça se corrige, dictionnaire à la main, on y revient plusieurs jours de suite... Là dans ce cas, ils étaient évalués sur un premier jet.
Ben je préfère un récit de 10-15 lignes, où les idées s'enchainent correctement, à 5 lignes parfaites, mais "pauvres" de sens. (y'en a peut-être qui font les 2... j'en ai pas encore vu...)
On est au CE1, on est d'accord! en grandissant, y'a quand même des automatismes à intégrer, mais ces automatismes, c'est par la pratique, qu'on les intègre, en lisant beaucoup, en écrivant beaucoup. Pas en récitant des conjugaisons (enfin, si, on les intègre aussi, mais on n'est pas forcément capable ensuite de les réinvestir)


_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 20:05

D'ailleurs, dans le cadre de l'IEF, souvent, les enfants intègrent un cursus scolaire "classique" au moment de l'entrée au lycée, car cela répond à ce moment là pour eux au besoin de rencontrer des "spécialistes du savoir" par rapport aux matières qu'ils étudient et à leur projet de formation.

On retrouve encore là la notion de "projet"...

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 20:20

Flo a écrit:

@Mekati : j'ai cru comprendre que tu étais instit', est-ce que tu fais des auto-dictées avec tes élèves ? Est-ce que c'est imposé par le programme ? Est-ce qu'on fait encore de "vraies" dictées inconnues ?

nan, ce n'est pas imposé par le programme. Pardon, toutes mes condoléances, après vérification, c'est effectivement dans les nouveaux programmes (2008) pour le CE2. Pô bien Magali...
http://www.education.gouv.fr/bo/2008/hs3/default.htm

Les compétences demandées aux enfants sont:
" CYCLE 2 - Les élèves sont conduits à écrire en respectant les correspondances entre lettres et sons et les règles relatives à la valeur des lettres (le s, le c, le g), à copier sans faute un texte court, et à écrire sans erreur des mots mémorisés. En relation avec leurs premières connaissances en grammaire, ils sont entraînés à orthographier correctement des formes conjuguées, à respecter l’accord entre le sujet et le verbe, ainsi que les accords en genre et en nombre dans le groupe nominal et à utiliser à bon escient le point et la majuscule.
Au CP et au CE1, l’attention à l’orthographe est développée chez les élèves et les moyens de la contrôler sont progressivement mis en place.

CYCLE 3 - Orthographe
Une attention permanente est portée à l’orthographe. La pratique régulière de la copie, de la dictée sous toutes ses formes et de la rédaction ainsi que des exercices diversifiés assurent la fixation des connaissances acquises : leur application dans des situations nombreuses et variées conduit progressivement à l’automatisation des graphies correctes. Les élèves sont habitués à utiliser les outils appropriés..."

Pour répondre à ta question: non je ne fais pas d'autodictée, non je ne fais pas non plus de dictée de mots "inconnus" (et non, je ne suis effectivement pas dans les clous vis à vis des directives ministérielles. Quoique, je ne suis qu'au C2, donc ça passe encore...)
Quand je fais une dictée, j'utilise un texte, que je vais faire en dictée 3 ou 4 fois de suite.
La première fois, je dicte le texte inconnu. Je compte le nombre de mots spontanément "bien écrit" par l'enfant, et je le rapporte aux nombre de mots du texte (donc un pourcentage).
Ensuite, on va travailler en classe les différentes difficultés du texte: orthographe, conjugaison, homonymes, champ sémantique... On refera à chaque étape la dictée, et avec le même cadre de notation.
Au final, ce qui m'intéressera, sera le rapport entre le nombre de mots bien écrits obtenu, et celui de la première dictée, c'est à dire la capacité de l'enfant à se corriger en réinvestissant les leçons faites entre les deux étapes.

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)


Dernière édition par Mekati le Mer 8 Juin 2011 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Mekati
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3512
Age : 39
Localisation : au confluent de la Seine et Marne, de l'Essonne, de l'Yonne et du Loiret
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   Mer 8 Juin 2011 - 20:29

Une anecdote qui me revient à l'esprit en pensant à tout ça...

J'étais en première S. Notre prof de maths était une fana de l'interro surprise. Un jour, on s'est toutes (oui, j'étais dans un lycée de filles) mobilisées sur les temps de midi, et on a créé de grandes affiches, récapitulant toutes les formules: géométrie, stats, trigonométrie, fonctions... Et puis le truc bien fait, hyper didactique, bref, on y avait mis tout notre coeur!!

Quand elle a débarqué dans la classe le lendemain de cette installation, elle n'a pas pu nous faire le coup de l'interro. Elle n'a pas fait retirer non plus, parce que ça témoignait de notre travail, et puis il y en avait trop!
On n'a donc plus eu d'interro de toute l'année (bon, y'avait les devoirs sur table, mais ça ct dans une pièce séparée, et on avait droit à la calculatrice et nos formules étaient dedans), et à force de les avoir en permanence sous les yeux, ben on savait nos formules sur le bout des doigts, sans avoir eu besoin de se prendre la tête à les apprendre...
content050

_________________
Magali
doula
maman de Kaëlann (2003), Timothée (2005), Amaury (2009, à la maison) et Siloé (2016, césarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mekati.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'intérêt des devoirs pour les enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'intérêt des devoirs pour les enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» QUEL SIEGE POUR UN ENFANTS DE 15 MOIS ET 3 ANS???
» mes sieges pour 4 enfants et 2 voitures?
» Buffet de rêve pour 10 enfants.
» pour les enfants : saucisson au chocolat
» Sièges pour 2 enfants!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Période postnatale :: Education-
Sauter vers: