discutons autour de la grossesse, la naissance et le maternage...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Episio, jusqu'où refuser ?

Aller en bas 
AuteurMessage
prune
A sa place au chaud


Nombre de messages : 50
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 27/05/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 21:05

Je suis en train de préparer mon projet de naissance pour mon 2ème, et je me pose des questions sur l'épisio, quoi refuser, quoi accepter ?

Je m'aperçois que je connais mal le sujet en fait...

Pour ma première, un accouchement qui s'est très bien déroulé, pas de complication, pas d'épisio, pas de déchirure. Evidemment, tout ce que je souhaite c'est que ce soit pareil pour le 2ème.

Mais comme c'est un projet de naissance, faut bien envisager le cas pas idéal.
Evidemment je refuse l'épisio "abusive", genre une copine qu'on a laissée pousser 10 min sur 2 contractions puis épisio "parce que c'est trop long", alors que bb va très bien, n'est même pas gros ni rien...
Mais comment formuler ça ? A partir de quel moment on considère que c'est abusif ? Je fais confiance au SF qui doit m'accoucher, en revanche s'il n'est pas là et que j'accouche avec l'équipe de la mater, ben je sais pas trop quelles seront leurs pratiques ?

Ce que je lis ici ou ailleurs, c'est aussi des formulations plus tranchées :
"je refuse absolument l'épisio"
" je refuse l'épision et préfère une déchirure, même complète ou compliquée"

Ca me gène d'être aussi catégorique dans la mesure où je ne connais pas les conséquences. C'est quoi le risque de périnée complet ? Ca arrive souvent ? Quelles sont les conséquences (douleur, durée de la cicatrisation, séquelles à plus long terme)

L'épisio permet ou ne permet pas d'éviter les périnées complets ? Ce que j'ai trouvé sur le net, c'est que l'épisio médiane augmentait le risque de déchirure complète, et pour l'épisio médiolatérale, il y a des études qui disent que ça diminue le risque, d'autres que ça l'augmente.... et moi j'ai pas les connaissances pour faire le tri entre ces études Bad(

Et les déchirures "compliquées", on entend quoi par là au juste ?

Existe-t-il des "indications" à l'épisiotomie ? En cas de souffrance foetale ?
Revenir en haut Aller en bas
AnneC
Gardienne du Temple
AnneC

Nombre de messages : 2893
Age : 41
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 02/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 21:17

je ne suis pas trop calé sur le sujet, mais tu trouveras des infos ici :

http://www.episiotomie.info/

_________________
une fille née en 2005 par césa
un garçon né en 2007 par vb


Nous devenons devenir le changement que nous souhaitons voir autour de nous

Chris Martenson
Revenir en haut Aller en bas
http://anisle.over-blog.com/
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 21:42

J'ai pas mal parcouru le site... J'ai trouvé donc pas mal d'info que l'épisio, ça m'interesse aussi car je me pose limite les même question, mais pas plus que ça sur les complication éventuel d'une déchirure complète...
Revenir en haut Aller en bas
prune
A sa place au chaud


Nombre de messages : 50
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 27/05/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 22:05

annec a écrit:
je ne suis pas trop calé sur le sujet, mais tu trouveras des infos ici :

http://www.episiotomie.info/

Merci, j'avais trouvé ce site, mais finalement ça répond pas complètement à mes questions. Ca traite bcp de cas où il y a eu épisio alors qu'on n'aurait pas du la faire, mais pas trouvé d'info sur les cas où il est préférable de faire une épisio.
La conclusion, c'est qu'il n'y a pas d'indication "systématique" : si forceps par ex, on poeut faire sans, ou on peut avoir besoin, au cas par cas.

Donc si on refuse absolument l'épisio et qu'on est dans un cas où ça aurait été préférable, que risque-t-on ?

Peut être que je mettrais dans mon projet de naissance que je refuse catégoriquement l'épisio, peut être que c'est effectivement le meilleur choix, car il n'ya pas de moyen définir un juste milieu. Mais je veux savoir précisément à quoi ça peut me conduire, ce que je peux avoir comme "horreurs" à la place, vous comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 22:12

Même questionnement que toi prune...
Revenir en haut Aller en bas
Tamalou
Administrateur
Tamalou

Nombre de messages : 2887
Age : 47
Localisation : Chilly-Mazarin 91
Date d'inscription : 11/04/2005

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 22:44

heu...je crois, je m'avance peut-être hein, que le fond de penser de ce site (que j'apprécie beaucoup au demeurant) c'est "pas d'épisio du tout" donc en effet vous ne trouverez pas d'infos sur les cas ou "il est préférable de..." puisqu'on tente là de prouver que l'épisio fait plus de mal que de bien et qu'elle n'a plus lieu d'être! c'est ce que j'en sais en tout cas, peut-être que je me trompe...

comme toujours le risque zéro n'existe pas...dans un cas comme dans l'autre, je parle du fait de savoir s'il vaut mieux une déchirure qu'une épisio ou l'inverse, et pourquoi?
à partir du moment ou l'épisio n'évite pas la déchirure ça devient quelque chose d'incontrôlable donc pour moi "non merci" ! si la déchirure l'est également incontrôlable, je me dis qu'elle se fait dans le sens des fibres du muscle et que par conséquent elle doit mieux cicatriser qu'une coupure médiane en profondeur....
de toute façon en faisant le choix d'un AAD, c'était tout vu pour moi: pas d'épisio ! content107
je n'ai pas d'études sous les yeux qui déterminent si en effet une déchirure profonde porterait moins à conséquence que l'épisio mais j'en suis convaincue! (ça va pas vous aider là content050)
je suis anti-épisio
pour l'inutilité du geste
pour la non-information des femmes (combien l'on subit sans qu'on leur demande leur avis??...combien ne savent pas quelles vont être les risquent et conséquences)
pour la mutilation qu'à mes yeux ça représente....

voilà un article du CIANE, il date de 2005 mais il est encore, malheureusement, d'actualité!
http://www.ciane.info/article-1912991-6.html

la base de données de l'afar avec tout plein d'études sur le sujets ^^:
Afar_épisio

j'espère pour vous que vous arriverez à faire votre choix ^^
en attendant vous pouvez toujours vous entrainer avec les exercices d'"infos accouchement" content103

_________________
Za' et ses 2 chouquettes
Episio, jusqu'où refuser ? Cd9Qp2  Episio, jusqu'où refuser ? Ticker_rpv3fygwjcqngsqo
Mon Instagram *************  Mon Site
"One of these mornings___Won't be very long___You will look for me___And I'll be gone ^^
Revenir en haut Aller en bas
https://instagram.com/zabestiole/
Yaël
Gardienne du Temple
Yaël

Nombre de messages : 1888
Age : 41
Localisation : 92
Date d'inscription : 12/04/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyJeu 22 Oct 2009 - 23:50

Ce qu'il ressort des études que j'ai lues, c'est que l'épisiotomie ne prévient absolument pas les déchirures de type 3 et 4 voir même dans certains cas, en provoque.

Si j'avais à faire un projet de naissance aujourd'hui, je n'accepterais l'épisio qu'en cas de détresse foetale.
Pour ce que j'en ai lu, c'est le seul cas où elle se justifie.
Revenir en haut Aller en bas
http://yael.over-blog.fr/
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 5:52

comme yaël!

les dernièers études (ils en ont même parlé dans les maternelles cette années!) ne prévient pas les déchirures grave, les descentes d'organes,... comme on le croyait avant. mais les habitudes sont dur en france et il y a encore pas longtemps (expliqué par une sage femme dans les maternelles encore ) tu étais une bonne sf si tu faisais un épisio. maintenant faut tout inverser... bref.

as-tu fait une recherche sur le forum sur l'épisio? je crois qu'on en a beaucoup parler tu devrais trouver des infos. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 5:53

Revenir en haut Aller en bas
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 5:54

Revenir en haut Aller en bas
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 5:59

et dans cette discussion à un moment ça en parle un epu
http://bebe-nature.forumactif.com/bebe-grandit-maman-aussi-f12/les-maternelles-t12839.htm?highlight=maternelles

voilà avec mes liens tu as toutes les disscussion sur l'épisio que j'ai pu trouver (en tapant épisio et épisiotmie). bonne lecture et bon trie ;) si tu as encore de question après on sera là ;) mais on est comme toi des mamans qui devont faire des recherches, lire,... nous ne sommes pas des scientifique, des sf (enfin si il y en a ...) et nous ne sommes même pas toutes d'accord sur tout content050 donc si tu veux des preuves, des avis de "pro" la lecture de certains livre sur les grossesse naturelles,... devraient t'aider.

moi j'ai choisi l'option AAD et c'est vrai que ba dans la position qu'on choisi il y a moins de détresse foetal (le plat dos c'esrt le pire) et beaucoup moins accès à madame foufoune pour couper lol tout ça rentre en ligne de compte si tu veux prévenir une épisio. donc oui être au clair sur ce point. mais savoir ce que tu souhaites pour tout le reste.

bonne recherhce.
Revenir en haut Aller en bas
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 7:38

Bon...
Alors en ce qui me concerne et je pense que l'interrogation de prune est la même...

Nous avons donc bien compris les risques d'une épisio. En plus du fait qu'elle on beaucoup de chance d'être faite de manière abusive et que de surcroit elle n'évite pas forcément les déchirures, elle peut mal cicatriser et voir facilité une déchirure lors d'un futur accouchement...
Ca ok, compris, même depuis longtemps...

Mais en comparaison qu'elles sont les complications d'une déchirure complète?
Et là pour le moment rien trouvé sur le forum...
Mais j'ai trouvé ça!!! content050 Suis pas trop nul hein??? content103
Bon il n'y a rien de scientifique là de dans. Rien que la force du vécu de maman comme nous.

Alors je vais être honnête avec vous toutes, c'est la merde cette histoire de périnée!!!
On ne peut pas savoir ni à l'avance ni pendant le travail comment ce con de muscle va réagir!!! Total, il n'y a rien ou quasi rien, sauf pas de bébé, pour éviter les risques de complication!!!
Que ce soit l'un ou l'autre ce n'est pas forcément top...

Là je hurle je braille par ce que je flippe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et oui... J'ai eu l'année dernière un abcès de la marge anal... Avec fistule etc etc... J'ai été souffrante pendant 1 mois et demi. Je commence à n'avoir presque plus de problème d'incontinence que depuis 2-3 mois... Et encore...
Je flippe encore dès que j'ai une période de diarrhée suivi d'une constipation... Car c'est surement pour ça que j'ai eu mon abcès...
Oh la la j'ai peur... pascontent061

J'ai tel à la kiné qui m'a fait ma réduc pour mon anus... Pour savoir ce qu'elle pensait d'un risque de déchirement... "Ah ben non Mlle XXX on ne déchire pas un périnée comme ça" Je réponds oui mais ça arrive, très rarement ok mais ça peut arriver... "Oh mais non, ne vous inquiétez pas"
Enfin voilà un peu trop détendu limite laxiste à mon gout...
A la question y a t'il moyen de préparer au mieux le périnée: "non rien à faire, de toutes les façons on ne déchire pas comme ça..."
Je sais que plusieurs d'entre vous ne vois aucun intérêt pour les pommades... Qu'elles soient pour les mamelons, lol, ou pour le périnée... Mais je vais quand même parler de tout ça à ma SF, ma gygy et mon homéo... Il faut quelles sachent toutes les trois de la flippe que j'ai à propos de ça...

Et c'est sure que quoi qu'il arrive je" ferrais vérifier la machinerie complète par gygy, SF et Gastro!!!

Bon maintenant que je suis un peu plus calme... En conclusion... Faisons confiance à la nature... J'espère qu'elle m'en serra reconnaissante...
Et maintenant au moins c'est un choix que j'aurai fait en toute connaissance de cause... Enfin non au moins de conséquences...
Revenir en haut Aller en bas
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 7:56

alors je comprend ta peur. on a toutes + ou - des angoisses sur la passage du bébé et notre périnée. surtout quand on a vécu ce que tu as vécu.

mais je ne comprend pas bien le but de ton dernier message. Simplement à déchargé tes peurs??? C'est déjà ça ;) souvent ça fait du bien.

Les complications d'une déchirure grave je pense qu'on peut les trouver (je les avais trouvé moi et ej suis nulle en recherche sur internet! je recherche encore des infos sur l'argile décolorants les poils! ça fait un mois je crois etj e trouve pas! bonjours c'est moi le boulet content050 ).
déchirure grave, il peut y avoir (entre autre chose) des douleurs atroce, descente d'organe( mais bon des femmes n'ayant jamais ni eu de déchirure, ni eu d'épisio peuvent en avoir je crois. le tout est de bien musclé son périnée... enfin ça je m'avance peut-être là j'ai pas le temps de faire des recherches), difficulté à retrouver une vie sexuelle normal, incontinence,...

mais le pourcentage est très faible.

MAIS SURTOUT l'épisiotomie ne prévient pas de ces déchirures! Au contraire celon les dernière études!!!!!! une simple épisio peut avoir de très grave conséquence (comme celle d'une déchirure grave).

donc moi c'est tout vu! si elle ne prévient pas les déchirures graves, si elle ne préserve pas mon périnée c'est niet!!!!!!! pour moi la seule utilité c'est que le bébé sorte plus vite! alors pour les médecins (certains) c'est cool comme ça leur planning ne se décale pas! grrrrr
donc oui moi ça serait seulement en détresse foetal que je l'accepterais poru faire sortir bébé plus vite.

pour ma première j'étais mal informé et j'ai eu une épisio. je l'ai su quand on m'a recousu.
après j'ai pas eu super mal. je me disais même "et bé c'est rien du tout une épisio!"
et ouais j'avais pas mal sur le coup! mais ensuite mes relations sexuelle avec mon marie était une horreur!!!!!!! et puis je ne comprenais pas pourquoi j'en avait eu une. rien ne le justifiait. j'ai poussé sur 2 contraction à pein mon bébé était petit. bref_

pour mon deuxième j'ai déchiré j'ai eu 2 point (3 au plus) et je m'en suis remise super vite!!!!! et c'est mon ancienne épisio qui a craqué! 3 ans et demi après!!!!!!

bref! si une épisio ne prévient pas des déchirures graves je n'en vois pas l'utilité du tout (sauf en détresse foetal mais j'ai déjà dit plus haut que le plat dos augmentait les détresses foetals,... choisir sa position c'est aussi préservé son bébé et son corps. choisir sa position c'est accoucher comme son corps le peut et donc ne pas trop forcé sur le périnée).

pour la discussion docti je n'ai pas pris le temps de lire pas le temps.
Revenir en haut Aller en bas
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 8:20

Julie a écrit:
alors je comprend ta peur. on a toutes + ou - des angoisses sur la passage du bébé et notre périnée. surtout quand on a vécu ce que tu as vécu.

mais je ne comprend pas bien le but de ton dernier message. Simplement à déchargé tes peurs??? C'est déjà ça ;) souvent ça fait du bien.
Oui mais pas seulement je vais détailler au fur et à mesure que je vais répondre à ce que tu m'a écris. Merci.



Julie a écrit:
Les complications d'une déchirure grave je pense qu'on peut les trouver (je les avais trouvé moi et ej suis nulle en recherche sur internet! je recherche encore des infos sur l'argile décolorants les poils! ça fait un mois je crois etj e trouve pas! bonjours c'est moi le boulet content050 ).
déchirure grave, il peut y avoir (entre autre chose) des douleurs atroce, descente d'organe( mais bon des femmes n'ayant jamais ni eu de déchirure, ni eu d'épisio peuvent en avoir je crois. le tout est de bien musclé son périnée... enfin ça je m'avance peut-être là j'ai pas le temps de faire des recherches), difficulté à retrouver une vie sexuelle normal, incontinence,...

mais le pourcentage est très faible.
Justement le lien parle des complications... Et met aussi en évidence le fait que souvent ça pète au deuxième quand il y a eu justement une épisio au premier! Ouf ce n'est pas mon cas...




Julie a écrit:
MAIS SURTOUT l'épisiotomie ne prévient pas de ces déchirures! Au contraire celon les dernière études!!!!!! une simple épisio peut avoir de très grave conséquence (comme celle d'une déchirure grave).
Ca aussi très bien compris. Et je l'accepte aussi... Même si j'ai justement je trouve bien dommage que nous ayons toujours pas trouvé le moyen de savoir comment ce fichu muscle va réagir et donc éviter des déchirements compliqués...




Julie a écrit:
donc moi c'est tout vu! si elle ne prévient pas les déchirures graves, si elle ne préserve pas mon périnée c'est niet!!!!!!! pour moi la seule utilité c'est que le bébé sorte plus vite! alors pour les médecins (certains) c'est cool comme ça leur planning ne se décale pas! grrrrr
donc oui moi ça serait seulement en détresse foetal que je l'accepterais poru faire sortir bébé plus vite.
C'est pour cela qu'en conclusion j'ai écris que vu les conditions autant faire confiance à dame nature... Et donc refuser l'épisio sauf si souffrance fœtal.




Julie a écrit:
pour ma première j'étais mal informé et j'ai eu une épisio. je l'ai su quand on m'a recousu.
après j'ai pas eu super mal. je me disais même "et bé c'est rien du tout une épisio!"
et ouais j'avais pas mal sur le coup! mais ensuite mes relations sexuelle avec mon marie était une horreur!!!!!!! et puis je ne comprenais pas pourquoi j'en avait eu une. rien ne le justifiait. j'ai poussé sur 2 contraction à pein mon bébé était petit. bref_
Tu es vraiment mal tombée...




Julie a écrit:
pour mon deuxième j'ai déchiré j'ai eu 2 point (3 au plus) et je m'en suis remise super vite!!!!! et c'est mon ancienne épisio qui a craqué! 3 ans et demi après!!!!!!
Comme je l'ai déjà redis plus haut c'est une chose que j'ai bien comprise en faisant mes recherches sur les déchirements... En lisant j'ai constaté que beaucoup avait déchiré sur leur première épisio...




Julie a écrit:
bref! si une épisio ne prévient pas des déchirures graves je n'en vois pas l'utilité du tout (sauf en détresse foetal mais j'ai déjà dit plus haut que le plat dos augmentait les détresses foetals,... choisir sa position c'est aussi préservé son bébé et son corps. choisir sa position c'est accoucher comme son corps le peut et donc ne pas trop forcé sur le périnée).
Toujours le même problème... Le jour J c'est pour le bonheur de la maman et du bébé mais dans certain endroit ce n'est apparemment pas la priorité...




Julie a écrit:
pour la discussion docti je n'ai pas pris le temps de lire pas le temps.
Pas grave c'était surtout pour prune et moi et toutes les autres qui se poseraient des questions sur les éventuelles complications et conséquences d'une déchirure plus importe...

Enfin voilà, tout cela pour dire que l'on ne serra que le jour J comment notre périnée va réagir...
Après l'on doit être seule juge de ce que l'on souhaite. Que l'on soit pour ou contre l'épisio il faut que ce soit en connaissance de cause et que le jour J personne ne cherche à nous faire changer d'avis.
Par contre il est évident que pendant toute la prépa et le suivi de la grossesse il devrait être possible d'aborder sans difficulté toutes ces éventualités.
Ne dis ton pas qu’un homme averti en vaut deux?

Alors perso maintenant je m'en remets à dame nature. Je compte quand même l'aider un peu, Lol!
C'est vrai après tout je ne vais pas m'amuser à faire tout ce qu'il faut pour au quotidien me rapprocher de dame nature et la polluer le moins possible et la respecter au maximum, pour ensuite un jour aussi important ne pas lui faire confiance...
Enfin confiance en elle et moi même. Car l'aire de rien le périnée il est quand même bien à moi! Lol!

J'espère avoir été un peu plus claire cette fois...

Merci Julie.
Revenir en haut Aller en bas
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 8:35

pas trop ms je suis yn peu neuneu content050 bon euh sérieusement!
je comprend tes peurs surtt avec tes antécédents. certes on ne sait pas totalement les éviter ms on sait quoi faire (enfin les femmes informée hein) pour les prévenir le plus possible...

aprés ds la vie on ne controle rien encore plus lors d'une grossesse et encore plus lors d'un accouchelent. ns l'aprenons à chaque grossesse.
j'ai appris à lacher prise sur ce que je ne pouvais controler. je prnsr que c'est ça le plus dur. préparer tt ce qu'on pmeut préparer lacher prise sur le reste
Revenir en haut Aller en bas
Claire
Administrateur
Claire

Nombre de messages : 15786
Age : 45
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/04/2005

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 10:13

les "vraies "indications pour une episio:

  • très grave détresse foetale (danger de mort pour bébé qui doit sortir TRES vite sauf peine de graves séquelles)

  • mutilation sexuelle de la femme

  • précédente episio avec mauvaise cicatrisation (pour "refaire" la cicatrice)


ET C'EST TOUT !! Concernant les déchirures, si déchirure il doit y avoir, une episio ne l'empechera pas.

_________________
Maman comblée de Noa, né le 03/07/2002, et de Tomy, né à la maison le 21/07/2005...
Invité, tu es une personne formidable 0059_G
Revenir en haut Aller en bas
http://www.otempspoursoi.com
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyVen 23 Oct 2009 - 11:03

Claire a écrit:
Concernant les déchirures, si déchirure il doit y avoir, une episio ne l'empechera pas.

Ca c'est compris...
Revenir en haut Aller en bas
Sab
Habituée
Sab

Nombre de messages : 1577
Age : 39
Localisation : 01
Date d'inscription : 08/08/2008

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptySam 24 Oct 2009 - 15:49

en lisant ce post, je me suis demandée si vous saviez ce qu'était une déchirure du 3ème ou 4ème degré....et en voyant une grande phrase rouge de cordi, je me suis dit que ptet tu venais de le découvrir content103 (non c pas drôle).
Les conséquences st tellement variables d'une femme à l'autre, que ce soit niveau déchirure, épisio, tous les avis sont dans la nature.
Pour moi, si j'avais eu une déchirure complète, ça aurait été due au passage de mon bébé et même si physiquement c difficile, psychologiquement ct comme ça, la nature.
Si on m'avait fait une épisio, ça urait pu être difficile physiquement mais psychologiquement, c qqun étranger à moi qui m'aurait coupée et là jamais je n'aurais pu l'accepter.

Sinon, je suis d'accord avec Claire sur la première indication et pour les 2 autres c du cas par cas. Je dis souvent aux femmes que pour un deuxième, il peut y avoir déchirure vers l'épisio du premier car il réside des tensions suite à l'épisio et qu'en qqes sortes ça les répare. Mais je ne coupe pas pour autant. On a même vu des femmes accoucher d'un deuxième avec quasi rien alors que pour le premier il y avait eu cette fameuse déchirure grave...

En prévention, certaines pratiquent le massage périnéal. Je n'ai pas d'avis là-dessus.
Le plus important c l'accouchement en lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
prune
A sa place au chaud


Nombre de messages : 50
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 27/05/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptySam 24 Oct 2009 - 20:43

Sab a écrit:
en lisant ce post, je me suis demandée si vous saviez ce qu'était une déchirure du 3ème ou 4ème degré....et en voyant une grande phrase rouge de cordi, je me suis dit que ptet tu venais de le découvrir content103 (non c pas drôle).
Les conséquences st tellement variables d'une femme à l'autre, que ce soit niveau déchirure, épisio, tous les avis sont dans la nature.
Pour moi, si j'avais eu une déchirure complète, ça aurait été due au passage de mon bébé et même si physiquement c difficile, psychologiquement ct comme ça, la nature.
Si on m'avait fait une épisio, ça urait pu être difficile physiquement mais psychologiquement, c qqun étranger à moi qui m'aurait coupée et là jamais je n'aurais pu l'accepter.


En fait si j'ai posté ça, c'était suite à la lecture d'un de tes posts dans la section projet de naissance, où tu disais "les tournures de phrases "je souhaite éviter l'épisiotomie dans la mesure du possible", cela veut dire que c'est quand même à l'appréciation de la sage-femme (ou du gynéco)."

Moi je ne sais pas si je peux faire confiance aux SF ou gyneco de cette mater, je les ai pas encore vus. Normalement j'accouche avec mon SF, en qui j'ai totalement confiance pour pratiquer l'épisio avec discernement.

Donc j'emploierais bien une tournure de phrase un peu plus "ferme", mais en même temps, comme tu le pointes justement, je n'ai aucune idée de ce qu'est une déchirure du 3ème ou 4ème degré. DOnc avant d'écrire que je préfère tout sauf une épisio, ben faut que je me renseigne qd même...

J'ai du mal à me projeter dans une réaction en cas de déchirure grave ou d'épisio non souhaitée, vu que je n'en ai pas eu pour ma première.
Et je reste optimiste sur le fait que je n'aurais ni l'une ni l'autre pour ma 2ème, qd même !

Je vais aller voir les liens donnés... et revenir plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Sab
Habituée
Sab

Nombre de messages : 1577
Age : 39
Localisation : 01
Date d'inscription : 08/08/2008

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyDim 25 Oct 2009 - 9:39

tu peux déjà demander leur taux d'épisiotomie et leur taux d'"extraction instrumentale" (forceps and co). Par exemple, s'ils te répondant un taux de 50% d'épisio c énoooorme, s'ils te disent 5% d'épisio pour 7% de forceps, c super (c hyper bien pour une mat française!)
Sinon pour info, celles qui ne savent pas, une déchirure complète, ça veut dire que la déchirure part du vagin jusqu'à l'anus. La différence entre 3 et 4, c la déchirure du sphincter anal ou pas.
Et une épisio faite par un médecin sur un périnée étiré, c environ 6cm.
Revenir en haut Aller en bas
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyDim 25 Oct 2009 - 11:41

Merci Sab, je crois que tu as réussi à a conprendre...
Enfin vive mère nature... Je croise les doigts car épisio ou déchirement 3-4 je sais que je le vivrais mal... Très mal...
Justement j'ai déjà eu trop mal... pascontent061
Revenir en haut Aller en bas
Nadëa
Habituée


Nombre de messages : 9855
Date d'inscription : 23/01/2006

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyDim 25 Oct 2009 - 12:43

une amie a eu une épisio de 15 cm (ou 15 point je sais plus ) qui allait jusqu'à l'anus....
donc non l'épisio n'est pas forcément de 6cm malheureusement pascontent061
Revenir en haut Aller en bas
cordi
Habituée
cordi

Nombre de messages : 3513
Age : 42
Date d'inscription : 13/08/2009

Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? EmptyDim 25 Oct 2009 - 15:20

Julie a écrit:
une amie a eu une épisio de 15 cm (ou 15 point je sais plus ) qui allait jusqu'à l'anus....
donc non l'épisio n'est pas forcément de 6cm malheureusement pascontent061

Là c'est vraiment barbare!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Episio, jusqu'où refuser ? Empty
MessageSujet: Re: Episio, jusqu'où refuser ?   Episio, jusqu'où refuser ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Episio, jusqu'où refuser ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébé Nature, la naissance respectée :: Accouchement contrarié :: Les épisiotomies-
Sauter vers: